BACCALAUREAT GENERAL MATHEMATIQUES Série S - Session 2011

Publié par

Niveau: Secondaire, Lycée

  • redaction


Session 2011 BACCALAUREAT GENERAL MATHEMATIQUES Série S Enseignement de Spécialité Durée de l'épreuve : 4 heures Coefficient : 9 Ce sujet comporte 6 pages numérotées de 1 à 6 . Du papier millimétré est mis à la disposition des candidats. L'utilisation d'une calculatrice est autorisée. Le candidat doit traiter tous les exercices. La qualité de la rédaction, la clarté et la précision des raisonnements entreront pour une part importante dans l'appréciation des copies. Page 1 / 6

  • surface hachurée sur la figure jointe en annexe

  • lancers du dé successifs

  • centre de gravité du triangle abc

  • enseignement de spécialité


Publié le : mardi 19 juin 2012
Lecture(s) : 36
Tags :
Source : maths-france.fr
Nombre de pages : 6
Voir plus Voir moins
.
BACCALAUREAT GENERAL
MATHEMATIQUES Série S
Enseignement de Spécialité
Durée de l'épreuve : 4 heures
Coefficient : 9
Ce sujet comporte 6 pages numérotées de 1 à 6
Du papier millimétré est mis à la disposition des candidats.
L'utilisation d'une calculatrice est autorisée.
Session 2011
Le candidat doit traiter tous les exercices. La qualité de la rédaction, la clarté et la précision des raisonnements entreront pour une part importante dans l'appréciation des copies.
Page 1 / 6
EXERCICE 1 (5 points ) (Commun à tous les candidats) Le plan complexe est muni d'un repère orthonormé direct(, vO, u). On prendra 2 cm pour unité graphique. On appelleJle point d'affixei.
1.On considère les pointsA,B,C,Hd'affixes respectivesa=3i,b=2 + 4i,c= 3i eth=2. Placer ces points sur une figure, qui sera complétée au fur et à mesure de l'exercice.
2.Montrer queJest le centre du cercleCcirconscrit au triangleABC. Préciser le rayon du cercleC. bc 3..Calculer, sous forme algébrique, le nombre complexe ha En déduire que les droites(AH)et(BC)sont perpendiculaires. Dans la suite de l'exercice, on admet queHest l'orthocentre du triangleABC, c'est-à-dire le point d'intersection des hauteurs du triangleABC.
4.On noteGle centre de gravité du triangleABC. Déterminer l'affixegdu pointG. PlacerGsur la figure.
5.Montrer que le centre de gravitéG, le centre du cercle circoncscritJet l'orthocentreHdu triangle ABCsont alignés. Le vérifier sur la figure.
1 3 ′ ′6.On noteAle milieu de[BC]etKcelui de[AH]. Le pointAa pour affixea= +i. 2 2 a.Déterminer l'affixe du pointK. b.Démontrer que le quadrilatèreKHA Jest un parallélogramme.
Page 2 / 6
EXERCICE 2 (6 points ) (Commun à tous les candidats)
1.Soitfla fonction définie sur[0; +[par x f(x) =xe1. a.Déterminer la limite de la fonctionfen+et étudier le sens de variation def. b.Démontrer que l'équationf(x) = 0admet une unique solutionαsur l'intervalle[0,+[. 2 Déterminer une valeur approchée deαà10près. c.Déterminer le signe def(x)suivant les valeurs dex.
2.On noteCla courbe représentative de la fonction exponentielle etΓcelle de la fonction   logarithme népérien dans le plan muni d'un repère orthonorm é, jO, i. Les courbesCetΓsont données en annexe. Soitxun nombre réel strictement positif. On noteMle point deCd'abscissexetNle point deΓd'abscissex. x On rappelle que pour tout réelxstrictement positif,e >ln(x). a.Montrer que la longueurM Nest minimale lorsquex=α. Donner une valeur approchée 2 de cette longueur minimale à10près. 1 α b.En utilisant la question 1., montrer quee=. En déduire que la tangente àCau point α d'abscisseαet la tangente àΓau point d'abscisseαsont parallèles.
3. a.Soithla fonction définie sur]0,+[parh(x) =xln(x)x. Montrer que la fonctionh est une primitive de la fonction logarithme népérien sur]0,+[. 2 b.Calculer la valeur exacte, puis une valeur approchée à10près, de l'aire (exprimée en unités d'aire) de la surface hachurée sur la figure jointe enannexe 1.
Page 3 / 6
EXERCICE 3 (4 points ) (Commun à tous les candidats)
Cet exercice est un questionnaire à choix multiples constitué de quatre questions indépendantes. Pour chacune d'elles, une seule des quatre propositions est exacte. Le candidat indiquera sur la copie le numéro de la question et la lettre correspondant à la réponse choisie. Aucune justification n'est demandée. Il sera attribué un point si la réponse est exacte, zéro sinon.
1.Dans un stand de tir, la probabilité pour un tireur d'atteind re la cible est de0,3. On effectuentirs supposés indépendants. On désigne parpnla probabilité d'atteindre la cible au moins une fois sur cesntirs. La valeur minimale denpour quepnsoit supérieure ou égale à0,9est : a.6b.7c.10d.12
2.On observe la durée de fonctionnement, exprimée en heures, d'un moteur Diesel jusqu'à ce que survienne la première panne. Cette durée de fonctionnement est modélisée par une variable aléatoireXdéfinie sur[0,+[et suivant la loi exponentielle de paramètreλ= 0,0002. Ainsi, la Z t λx probabilité que le moteur tombe en panne avant l'instanttestp(X6t) =λe dx. 0 La probabilité que le moteur fonctionne sans panne pendant plus de10 000heures est, au millième près : a.0,271b.0,135c.0,865d.0,729
3.nt numérotées deUn joueur dispose d'un dé cubique équilibré dont les faces so1à6. A chaque lancer, il gagne s'il obtient2,3,4,5ou6; il perd s'il obtient1. Une partie est constituée de5lancers du dé successifs et indépendants. La probabilité pour que le joueur perde3fois au cours d'une partie est : 125 62525 3 a. b.c. d. 3 888648 7776 5 4.SoientAetBdeux événements indépendants d'un même universΩtels quep(A) = 0,3et p(AB) = 0,65. La probabilité de l'événementBest : a.0,5b.0,35c.0,46d.0,7
Page 4 / 6
EXERCICE 4 (5 points ) (Candidats ayant choisi l'enseignement de spécialité)
1.On considère l'équation(E) : 11x7y= 5, oùxetysont des entiers relatifs. a.Justifier, en énonçant un théorème, qu'il existe un couple d' entiers relatifs(u;v)tels que 11u7v= 1. Trouver un tel couple. b.En déduire une solution particulière de l'équation(E). c.Résoudre l'équation(E).   d.Dans le plan rapporté à un repère orthonorméO, i, j, k, on considère la droiteD d'équation cartésienne11x7y5 = 0. On noteCl'ensemble des pointsM(x;y)du plan tels que06x650et06y650. Déterminer le nombre de points de la droiteDappartenant à l'ensembleCet dont les coordonnées sont des nombres entiers.
2 2 2.On considère l'équation(F) : 11x7y= 5, oùxetysont des entiers relatifs. 2 2 a.Démontrer que si le couple(x;y)est solution de(F), alorsx2y(mod5). b.Soientxetydes entiers relatifs. Recopier et compléter les deux tableaux suivants : Modulo5,xest congru à0 1 2 3 4 2 Modulo5,xest congru à
Modulo5,yest congru à0 1 2 3 4 2 Modulo5,2yest congru à
2 2 Quelles sont les valeurs possibles du reste de la division euclidienne dexet de2ypar5? c.En déduire que si le couple(x;y)est solution de(F), alorsxetysont des multiples de5.
3.Démontrer que sixetysont des multiples de5, alors le couple(x;y)n'est pas solution de(F). Que peut-on en déduire pour l'équation(F)?
Page 5 / 6
FEUILLE ANNEXE Annexe 1, exercice 2 8 C 7 6 5 4 3 2M 1
Γ
1 12 3 4 5 6 N 1
Page 6 / 6
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.