BEP met compta francais 2005

Publié par

. ROXANE, deboutprès de lui. «Mon coeur ne vous quittajamais une seconde(`hacun de nous a sa blessure :j'ai la mienne. Etje suisjusque dans l'autremondeToujours vive, elle est là, cette blessure ancienne, Celui qui vous aima sans mesure, celui . . . »Elle met sa main sursapoitrine . ROXANE, luiposant la main sur l'épaule .Élle est là, sous la lettre au papierjaunissant Commentpouvez-vous lire à présent ? II fait nuit.Où l'on peut voir encore des larmes et du sang ! II tressaille, seretourne, la voit là toutprès,fait ungesteLe crépusculecommence à venir. d'effroi, baisse la tête. Un long silence. Puis, dansCYR.ANO l'ombre complètement venue, elle dit avec lenteur,Sa lettre ! . . . N'aviez-vous pas dit qu'un jour, peut-être, joignant les mainsVousme la feriez lire ? Et pendant quatorze ans, il ajoué ce rôleROXANE D'être le vieilami qui vient pour être drôle !Ah ! Vous voulez ? . ..Sa lettre ? Cl'RANOCYRANO Roxane !Oui. ..Je veux. ..Aujourd'hui . . . ROXANEROXANE, lui donnant le sachetpenduàsoncou. C'étaitvous.Tenez ! ROXANECYRANO, leprenant. J'aurais dû devinerquand il disait mon nom !Je peux l'ouvrir? CYRANOROXANE Non ce n'était pasmoi !Ouvrez . ..lisez ! . . . . ROXANEElle revient à son métier, le replie, range ses laines . C'était vous !CYRANO, lisant CYR.ANO«Roxane, adieu, je i>vais mourir ! Je vousjure . . .ROXANE, s'arrëtant, étonnée . ROXANETout haut ? J'aperçois toute la généreuse imposturelisantCYRANO, . Les lettres, c'était vous. . .« ...
Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 456
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.