Colles HEC Annales Corrigées

Publié par

Colles HEC Annales Corrigées

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 766
Tags :
Nombre de pages : 5
Voir plus Voir moins
Le Sud est il ds la mondialisation ?
Non (Chine =/= Brésil =/= yémen …) / Corée du Sud, Hong Kong, Singapour, Taiwan (voire
Chine) / ils avaient basé leur modèle de dvlpt sur les exportations, or mst°= augmentation des
échanges / centrale / oui ( cf délocalisations chinoises / ? / Chine ?? / De l’acier ? Des
ordinateurs ? Des médicaments ?
/ oui. /oui, oui, oui , oui. / oui en partie, american way of
life, même langue… / un film indien de Bollywood ( Bombay ), cinéma populaire. / DTE
= ????? / augmentation de la demande. / Chavez /Bolivie
La mst°, une chance pr les PED ?
Oui / non ( ex Malaisie ) / oui (ex : rôle des infrastructures ) / crise la dette / les PAS du FMI
/ ??? / Russie 1898 ( ?) / oui (Qatar)
Les migrations Sud Sud :
A peu près 200 millions de personnes . ( touristes = 800 millions) / pays généralemnt riches
(1
er
: EU)
/ le bassin méditerranéen /
1/3 / parce que c’est loin et petit ???? ou peut être chiite
/ vers les EU, et migration internes campagnes vers villes /parce qu’elle en avait besoin.
Urbanisation et modernisation sociale ds les PED
Taux de mortalité, taux de fécondité, accroissement naturel, immigration/émigration. /Des
Mamas Benz aux femmes recluses en passant par fonctionnaires ou ouvrières, un peu tout /
Ca dépend des endroits : ex Chine : industrie manufacturière/ non ! peut être Sao Paulo,
Shanghai, Johannesbourg, mais c’est ss comparaison avec Paris, NY… /
grâce au secteur
informel / townships = Afq du Sud, Favelas = brésil, slums = Inde, barialas = n’éxiste pas,
barrios = Venezuela / c la / tx plus élévé a la campagne.
Tourisme et dvlpt ds le monde :
Oui, par exempla la Tunisie : apport de devises , d’emplois. / oui ds la mesure ou les touristes
viennent surtt de l’occident. / ??? /tourisme balnéaire, héliotropique, tourisme Blanc, vert ,
culturel, d’affaire. Les termes
tourisme
et
touriste
furent utilisés officiellement pour la
première fois par la
Société des Nations
pour dénommer les gens qui voyageaient à l'étranger
pour des périodes de plus de 24 heures. Le terme de
tour
devint populaire en
Grande-Bretagne
au
XVIII
e
siècle
quand le « Grand Tour of Europe » (Grand Tour de l'Europe) devint une part
de l'éducation des jeunes et riches gentilshommes britanniques. Pour parachever leur
éducation et fuir le mauvais temps de leur île natale, nombre de jeunes gens allaient partout en
Europe
, mais surtout en des lieux d'intérêt culturel et esthétique comme
Rome
, la
Toscane
ou
les
Alpes
, et les capitales européennes. /
parce que les touristes dépensent, et du coup
changent leur argent !! / le sentiment de sécurité ( ?) / 75 millions (1
er
), 800 millions. /
bétonnage, danger pour l’environnement, dépendance vis-à-vis de la conjoncture…
Démocratie et dvlpt
Oui souvent, même si exceptions ; Hitler est nommé à la Chancellerie de la
République de
Weimar
le
30 janvier
1933
, avec le soutien de la droite organisé par l’ancien Chancelier
Franz
von Papen
et l’implication du
DNVP
, le
Deutschnationale Volkspartei
, (Parti populaire
national allemand). Le DNVP est dirigé par le magnat nationaliste de la presse
Alfred
Hugenberg
, qui espère être ainsi avec Papen en mesure de contrôler le nouveau chancelier.
Cependant le DNVP ne représente que 8% des voix alors que les nazis en ont 33,1%.
Hitler obtient le soutien de l’armée, déborde ses partenaires, et met en route la
Gleichschaltung
(la « Mise au pas ») de l’
Allemagne
. L’
incendie du Reichstag
, le
27 février
,
lui permet de limiter les libertés civiles et d’éliminer ses opposants politiques, notamment les
députés communistes du KPD, malgré l’illégalité de leur arrestation. Le
NSDAP
remporte les
élections du 5 mars
1933
avec 43,9% des suffrages. Le
23 mars
, le
Reichstag
vote la
Loi des
pleins pouvoirs
(
Ermächtigungsgesetz
) accordant à Hitler les pouvoirs spéciaux pour quatre
ans. C’est le début du durcissement du régime : les
syndicats
et
partis politiques
sont
progressivement dissous à partir du mois de mai. Le
14 juillet
, le NSDAP devient parti
unique.
/ because inflation en 23 en All /
Le
23 août
1973
, alors que le Parlement vient de voter la veille la destitution du Président de
la République
Salvador Allende
et appelle la population à la désobéissance civile, le président
contre-attaque et, pour rétablir l'ordre, nomme commandant en chef de l’armée chilienne son
ami proche et frère en loge maçonnique Augusto Pinochet, connu seulement pour être
viscéralement
anti-communiste
mais aussi catalogué comme un militaire « sans
épaisseur
[17]
». Si Augusto Pinochet fut membre de la franc-maçonnerie, il ne fut jamais un
frère actif
[18]
Pinochet se tient alors à l'écart des complots divers qui se trament, ce qui lui vaut sur le coup
une réputation d'homme loyal au régime
[19]
.
Le pays est au bord de la
guerre civile
. Les milices ouvrières de l'Unité populaire soutiennent
le président Allende, tandis que la majorité parlementaire rencontre l'adhésion d’une grande
partie de la société chilienne mais aussi, de nombreux officiers et, secrètement, du
gouvernement des États-Unis d'Amérique, inquiet de la tournure que prennent les événements
et notamment, de la nationalisation par le nouveau régime des mines de cuivre appartenant au
groupe
ITT
. D'abord loyal à Allende, le général Pinochet se joint in extremis au complot
organisé par l'amiral
Jose Toribio Merino
, et le commandant en chef de l'armée de l'air, le
général
Gustavo Leigh
. Le complot débouche sur le
coup d'état du 11 septembre 1973
,
pendant lequel le palais présidentiel (Palacio de
la Moneda
) est bombardé avec des avions de
fabrication britannique
Hawker Hunter
. Allende est contraint au suicide, et la répression
commence pour ses partisans ou suspectés tels : le
stade national
sert de prison à ciel ouvert
pour 40 000 personnes, 27 500 personnes seront torturées et au moins 2 279 assassinées ou
portées disparues ou
exécutées sommairement
[20]
(Selon le rapport Rettig de 1991, le nombre
de victimes de la junte militaire est de 2 279 victimes dont 641 morts « dans des conditions
non élucidées » et 957 disparus
[21]
. La Commission chilienne sur la prison politique et la
torture dans le rapport Valech de 2004 comptabilise 33 221 arrestations arbitraires et cas de
tortures entre
1973
et
1990
, dont 27 255 pour des raisons politiques. Enfin, environ 200 000
personnes se sont exilées). Le général Pinochet proclama : « Pas une feuille ne tombe au Chili
sans que j'en sois averti ». La junte se justifie alors en déclarant répondre à un appel de la
population et se pose en « garant de la défense de l'unité nationale,menacée par la guerre
civile et les dissensions ».
Dès le
12 septembre
1973
, Augusto Pinochet prend cependant l'ascendant sur les autres
membres de la junte et met fin aux espérances de la droite chilienne des conservateurs et des
démocrates chrétiens qui s'attendaient à récupérer le pouvoir exécutif. Au contraire, le
parlement est dissous. Le communisme est interdit et les partis politiques sont suspendus. Les
opposants sont traqués et assassinés, y compris à l'étranger (
opération Condor
, 1975).
En
1974
, Pinochet est à l'origine directe de la création de la
DINA
, police politique qui
recourt aux disparitions et aux assassinats .A la fin de l'année
1974
, chef incontesté de la junte
militaire, le pouvoir du Général Pinochet est absolu.
/
Evo Morales
remporte l'
élection présidentielle de 2005
avec plus de 53% des voix. Ces
élections ont été convoquées par
Eduardo Rodríguez
alors qu'il succédait, le
9 juin
2005
, à
Carlos Mesa
suite aux manifestations qui ont bloqué tout le pays. Le
22 janvier
2006
, le
congrès le nomme officiellement
président
, il devient alors le premier président bolivien
d'origine
amérindienne
. / Pendant la dictature Pinochet./
Pas toujours : par ex les pays d’afrique : Le congo /
Non par ex les démocraties populaires et l’URSS /
Bah non il a le poids des infrastructures, et la robotisation. /
La démocratie / armée, science, agriculture, industrie/ Zhou enlai / 1975
Zhou Enlai
Zhou Enlai
,
Tcheou Ngen-lai
ou
Chou En-Lai
(en
chinois
周恩来
;
5 mars
1898
à
Huaian
-
8 janvier
1976
) était un homme politique
chinois
. Il défendait le
marxisme
et participa à la
création du
Parti communiste chinois
. À partir de
1924
, il fut l'un des dirigeants de l'
académie
de Huangpu
dirigée par
Tchang Kaï-chek
.
Fondateur de la branche européenne du
Parti communiste chinois
(PCC) en
1927
Chef du parti communiste de la République soviétique chinoise du
Jiangxi
en
1931
Ministre des Affaires étrangères de
1949
à
1958
Premier représentant de la Chine à l'étranger
Premier ministre
, il participa à la
Conférence de Bandung
en avril
1955
L'annonce de sa mort provoqua des manifestations qui furent réprimées.
Jeunesse
[
modifier
]
Né à
Huaian
, dans la province du
Jiangsu
, il était l'aîné d'une famille aisée originaire de
Tianjin
. Il fit ses études au lycée de
Nankai
, puis au
Japon
, à l'université
Meiji
, entre
1915
et
1918
. À son retour de Nankai, il fut détenu durant une courte période à cause de ses idées
radicales. Après sa libération en
1920
, il partit étudier en
France
dans le cadre du
mouvement
Travail-Etudes
, puis au
Royaume-Uni
et en
Allemagne
. Il rejoint le Parti Communiste
Chinois en
1921
, puis retourna en Chine en
1924
pour travailler avec
Sun Yat-sen
.
Le
8 août
1925
, il se maria avec
Deng Yingchao
, une étudiante activiste, à Tianjin. Elle devint
par la suite un membre important du PCC. Le couple n'eut pas d'enfants, mais adopta
plusieurs orphelins de « martyrs révolutionnaires », dont le plus connu fut
Li Peng
.
Pendant la révolution (1919-1949)
[
modifier
]
Zhou obtint une reconnaissance nationale la première fois à l'occasion du
Mouvement du 4
mai
en 1919, prenant la tête d'une attaque contre un bureau du gouvernement pendant une
manifestation contre le
Traité de Versailles
. En 1920 il déménagea en France, à
Montargis
il était actif auprès des étudiants chinois et des activistes français.
Zhou Enlai partageait le même logement, du côté de la
Porte d'Italie
à
Paris
, avec
Deng
Xiaoping
(le plus jeune et le plus petit d'environ 1,60m) et
Jean Ho
(le plus grand d'environ
1,90m et du même âge que Zhou). Il fit à Paris la connaissance d'
Hô Chi Minh
qui s'appelait à
l'époque Nguyen Ai Guoc.
Après son retour en Chine, il présida le département politique de l'
Académie de Huangpu
à
Guangzhou
, lors de sa fondation en
1926
: les envoyés soviétiques voyaient dans cette
nomination un contre-point efficace au nationalisme de
Tchang Kaï-chek
marqué à droite.
Après l'
Expédition du Nord
, il travailla comme agitateur auprès des travailleurs. En
1927
, il
organisa, sur les ordres du
Komintern
, une grève générale à
Shanghaï
, qui fut durement
réprimée par le
Guomindang
. Il réussit à échapper à la « terreur blanche » du Guomindang.
C'est de cette période qu'
André Malraux
, dit-on, s'est inspiré de Zhou Enlai pour bâtir le
personnage de « Kyo » dans son roman «
La condition humaine
».
Jean Cremet
, communiste
français envoyé par le Komintern en Chine, était alors actif à Shanghaï.
De Shanghaï, il rejoignit en décembre
1931
la nouvelle
République soviétique chinoise
nouvellement créée, sur la base révolutionnaire du
Jiangxi
où Mao Zedong commençait à
organiser une guerilla paysanne, moins orthodoxe car non urbaine. Il prit les fonctions de chef
du parti et devint à cette occasion un des membres proéminents du PCC. Cette transition vers
les campagnes fut complétée lors de la
Longue marche
, quand il afficha son soutien total à
Mao dans la lutte de pouvoir avec les
28 bolchéviques
.
Durant les années suivantes, Zhou fut actif dans l'union du front anti-japonais. Il joua ainsi un
rôle majeur dans l'incident de
Xi'an
, aidant à la libération de Tchang Kaï-chek, et négociant le
second front uni PCC-Guomindang. «
Les Chinois ne doivent pas combattre les Chinois mais
un ennemi unique : l'envahisseur.
» Zhou passa la guerre sino-japonaise (1937-1945) comme
ambassadeur du PCC auprès du gouvernement de Tchang Kaï-chek, basé à
Chongqing
, et prit
part dans les négociations avortées faisant suite à la
Seconde Guerre mondiale
.
Après la fondation de la République populaire de Chine
(1949-1976)
[
modifier
]
En 1949, avec la fondation de la
République populaire de Chine
, Zhou devint premier
ministre et ministre des affaires étrangères. En juin 1953, il fit les Cinq déclarations pour la
paix. Il mena la délégation chinoise à Genève pour la
conférence de Bandung
en 1955, à
l'occasion de laquelle il survécut à la tentative d'assassinat de la part d'un agent taiwanais. Ce
dernier avait posé une bombe sur l'avion que devait prendre Zhou (celui-ci changea de vol), et
qui tua seize passagers. En 1958, Chen Yi devint ministre des Affaires étrangères mais Zhou
demeura Premier ministre.
Zhou se concentra sur l'économie avec son poste de premier ministre. Il voulait augmenter en
premier lieu la production agricole, pour une répartition équitable sur l'ensemble du pays.
C'est lui qui initia les premières réformes environnementales en Chine.
En 1958,
Mao Zedong
entama le
Grand Bond en avant
, destiné à augmenter le niveau de
production industriel chinois à des hauteurs s'avérant irréalistes. Administrateur populaire et
pragmatique, Zhou maintint sa position durant cette période. La
Révolution culturelle
fut en
revanche un grand revers pour Zhou. À la fin de celle-ci en 1975, il promut la réalisation des
"Quatre modernisations" pour colmater la brèche et les pertes occasionnées par la révolution
culturelle.
Diplomate reconnu, Zhou fut largement responsable du rétablissement des contacts
diplomatiques avec les pays du bloc capitaliste au début des années 1970, et du Communiqué
de Shanghai.
S'apercevant qu'il avait un cancer, il déléga beaucoup de ses responsabilités à
Deng Xiaoping
.
Zhou est considéré par beaucoup comme ayant eu une influence modératrice sur les excès du
régime maoïste. Il a été suggéré qu'il usa de son pouvoir pour protéger certains des plus
anciens sites historiques chinois (telle la Cité interdite, à Pékin) contre les dévastations de la
révolution culturelle. C'était toutefois un fervent communiste.
Mort et réactions
[
modifier
]
Zhou fut hospitalisé en 1974 pour son cancer, mais continua son travail de dirigeant à partir
de l'hôpital, avec Deng Xiaoping comme premier délégué, qui prenait
de facto
la plupart des
responsabilités. Il mourut le 8 janvier 1976, huit mois avant Mao. La mort de Zhou suscita des
messages de condoléances de beaucoup des pays non-alignés, qui y voyaient une grande
perte.
En Chine, la
Bande des quatre
avaient vu dans la mort de Zhou une excellente opportunité
pour leurs manoeuvres politiques - le dernier obstacle étant levé. Après les funérailles de
Zhou, Deng Xiaoping fut écarté du pouvoir. Étant donnée la popularité de Zhou, de
nombreuses manifestations populaires éclatèrent spontanément, et furent considérées
dangereuses par la Bande des quatre. Pendant la fête des Morts en avril 1976, les
commémorations en faveur de Zhou donnèrent lieu à des affrontements : la Bande des quatre
avait peur que l'amour exprimé en faveur de Zhou ne se transforme en haine envers eux.
À la Conférence de Genève en 1954, Zhou Enlai et entre autres le Français
Pierre Mendès
France
(président du Conseil) ont été les artisans des Accords de Genève pour mettre fin à la
Première Guerre d'Indochine.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.