Conception de bases de données 2003 Génie Informatique Université de Technologie de Belfort Montbéliard

De
Publié par

Examen du Supérieur Université de Technologie de Belfort Montbéliard. Sujet de Conception de bases de données 2003. Retrouvez le corrigé Conception de bases de données 2003 sur Bankexam.fr.
Publié le : vendredi 15 août 2008
Lecture(s) : 55
Tags :
Nombre de pages : 10
Voir plus Voir moins
UTBM
BD50 P2003 Final
PAGE 1/10
Mr Fischer Christian
BD50 : Conception des Bases de Données
Printemps 2003
Examen final du 21 juin 2000 de 8h30 à 11h30
Support de cours et travaux dirigés de BD50 autorisés
Le sujet comprend quatre dossiers indépendants.
Rédiger chaque dossier sur une copie séparée.
Compléter le dossier 4 sur le sujet et joignez ce dossier à la copie.
Barème :
Barème
Durée
Conseillée
Dossier 1
Gestion des sauts d’obstacles
9 pts
MEA
6 1 heure
Validation
3 30 minutes
Dossier 2
Fonds de Solidarité Logement
4 pts
MLD
3 20 minutes
Optimisation du MLD
1 10 minutes
Dossier 3
Gestion commerciale de Ludo
4,5 pts
Requêtes SQL
40 minutes
Dossier 4
Client-Serveur (
à compléter et à rendre
)
2,5 pts
20 minutes
A1
1
A2
1
A3
0,5
UTBM
BD50 P2003 Final
PAGE 2/10
Dossier 1 : Concours hippique de sauts d’obstacle
Le club hippique de Bavilliers organise tous les ans une vingtaine de concours de sauts
d’obstacles. Le président du club vous a recruté(e) afin de participer au développement d’une
application de gestion de l’ensemble de ces concours. Cette application permettra d’informer
la FFE (Fédération française d’équitation) des résultats détaillés de ces compétitions.
A. Règles d’organisation d’un concours de sauts d’obstacles
Un concours est constitué d’un ensemble d’épreuves. Une épreuve consiste à effectuer un
parcours au cours duquel chevaux et cavaliers sont amenés à sauter des obstacles démontables
dont le nombre, la largeur et la hauteur varient. Il faut effectuer le parcours proposé avec un
minimum de pénalités (refus du cheval face à un obstacle, chute d'une barre de l'obstacle lors
de son passage, etc.).
Pour chaque épreuve, un parcours est mis en place et comporte entre onze et quinze obstacles
qui sont numérotés selon l’ordre de franchissement de la première phase.
Une épreuve peut comporter une ou deux phases. Pour les épreuves à deux phases, les
concurrents qui se qualifient à la première phase (appelée « manche ») peuvent prendre part à
la seconde (appelée « barrage »). Le parcours sur lequel se déroule le barrage est composé à
partir du parcours sur lequel s’est déroulée la manche correspondante, en sélectionnant
certains obstacles, parcourus dans le même ordre.
Description du parcours d’une manche dans l’épreuve numéro 4 :
UTBM
BD50 P2003 Final
PAGE 3/10
Obstacles retenus pour le parcours de barrage de l’épreuve 4
Les obstacles retenus sont toujours parcourus dans l’ordre croissant des numéros d’obstacle.
Les obstacles non retenus pour le barrage ne sont pas enlevés, mais ils ne sont pas franchis par les
participants.
La liste des obstacles associés à ces deux parcours est dressée dans le tableau suivant :
Numéro Type d’obstacle
Hauteur (en cm)
Largeur (en cm)
Barrage
1
Croisillon
130
80
2
Spa
130
110
O
3
Oxer
120
130
O
4
Palanque
115
90
5
Mur
140
100
6
Vertical
120
80
7
Oxer
110
130
O
8
Spa
120
110
9
Vertical
140
80
O
10
Oxer
120
90
O
11
Rivière
0
300
O
12
Palanque
135
90
O
Les épreuves sont regroupées en catégories. Ces catégories déterminent notamment la vitesse
idéale pour réaliser le parcours (par exemple, la vitesse idéale fixée par la FFE pour la
catégorie N1 est de 350 mètres/minute).
1ère catégorie (N1) : National 1
2ème catégorie (N2) : National 2
3ème catégorie (R) : Régional
4ème catégorie (D) : Départemental
UTBM
BD50 P2003 Final
PAGE 4/10
Chaque phase d'une épreuve est concernée par l’un des barèmes suivants :
Barème A Sans Chrono
(
ASC
). Les fautes commises sont converties en points de
pénalité. Pour établir le classement, on classe les engagés par ordre croissant de points.
Ici, le temps n’intervient que pour éliminer les concurrents ayant dépassé le temps
limite.
o
Temps limite = Temps accordé * 2
o
Temps accordé = Distance / Temps idéal (en fonction de la catégorie de
l’épreuve)
Barème A au Chrono
(
AC
). Il faut faire son parcours le plus rapidement possible
avec le moins de fautes possibles. Tout dépassement du temps accordé entraîne une
pénalité.
Barème C (C).
Le gagnant est celui qui a été le plus rapide. Chaque barre tombée est
comptabilisée en secondes qui sont ajoutées au temps du parcours. Toute chute est
éliminatoire.
Exemples de pénalisations :
Faute
Barème A
Barème C
Une barre tombée
4 points
5 secondes
1er refus (refus, dérobé,
erreur de parcours)
3 points
2ème refus
Elimination
1ère chute
8 points
Elimination directe
2ème chute
Elimination
Dépassement de temps
accordé
¼ de point par seconde
Exemple : Concours de printemps (Code FFE-02-159) du jeudi 10 au dimanche 13 avril 2003
Jour
Heure de
début
Numéro
Epreuve
Catégorie
Barème 1
ere
épreuve
Barème
Barrage
Prix Attribué
Jeudi 10
8 h
1
N1
ASC
500 €
Jeudi 10
11 h
2
N2
C
900 €
Jeudi 10
14 h
3
N1
C
1500 €
Vendredi 11
8 h
4
N1
AC
AC
1000 €
Vendredi 11
11 h
5
N2
C
1000 €
Vendredi 11
15 h
6
N1
ASC
AC
2500 €
Samedi 12
8 h
7
N1
ASC
600 €
Samedi 12
10 h
8
N1
C
1500 €
Samedi 12
16 h
9
N2
ASC
AC
1500 €
Dimanche 13
8 h
10
N1
C
1500 €
Dimanche 13
13 h
11
N2
ASC
AC
2500 €
Dimanche 13
15 h
12
N1
ASC
AC
5000 €
Travail à faire
1.1. Proposer un modèle entité-association étendu pour représenter le schéma conceptuel des
données manipulées dans le domaine de gestion décrit.
UTBM
BD50 P2003 Final
PAGE 5/10
B. Gestion des engagements aux épreuves
Un engagement correspond à l’inscription d’un cavalier et d’un cheval à une épreuve de
concours. Le cavalier peut s’engager dans plusieurs épreuves du même concours, avec des
chevaux éventuellement différents, chevaux dont il n’est pas forcément le propriétaire.
Vous disposez d’une proposition de schéma entité-association représentant la partie du
système d’information relative à la gestion des engagements, ainsi que d’un exemple de
confirmation d’engagement présenté ci-dessus :
Concours de printemps (Code FFE-02-159)
Lettre d’engagement à l’épreuve :
Numéro 4 de catégorie N1.
Première phase au barème A avec chrono (AC); barrage avec chrono (AC)
Code Engagement : 135 Ordre de passage : 5
Cavalier
Cheval
Lucky Luke
Né(e) le : 5/4/1975
Jolly Jumper Né le : 12/06/2000
17, rue des pistes
33000 BORDEAUX
Licence 76587 1ère catégorie
Numéro
SIRE
: 34765 (*)
Propriétaire : Lucie de Favre
(*)
SIRE
: Système d'identification répertoriant les équidés
MEA des engagements
UTBM
BD50 P2003 Final
PAGE 6/10
Vous êtes chargé(e) de contrôler ce schéma puis de le modifier pour prendre en compte de
nouvelles contraintes.
R1. Un cavalier ne peut pas s'engager plusieurs fois dans la même épreuve.
R2. Les cavaliers ne peuvent s'engager dans une épreuve que si leur catégorie correspond à
celle de l'épreuve.
R3. Il faut pouvoir déterminer si un cavalier engagé dans une épreuve est ou non propriétaire
du cheval qui participe à son engagement.
Travail à faire
1.2. Indiquer pour chaque règle, si elle est prise en compte par le modèle fourni. Justifier
rapidement votre réponse.
1.3. Si nécessaire, proposer pour chaque règle une représentation conceptuelle venant
compléter le modèle fourni.
UTBM
BD50 P2003 Final
PAGE 7/10
DOSSIER 2 : Fonds de solidarité logement
0,n
1,n
0,n
1,1
0,n
0,1
0,n
1,1
0,n
1,n
(1,1)
0,n
0,1
1,1
1,n
1,n
1,n
(1,1)
0,n
1,n
0,n
0,n
0,n
0,n
1,1
Assistante Sociale
NumAS
NomAS
PrenomAS
Membre Famille
NumeroMembre
Nom
Prenoms
DateNaissance
Sexe
NomJeuneFille
Nationalité
CodeNationalité
LibelléNationalité
Situation Professionnelle
CodeSituationProfessionnelle
LibelléSituationProfessionnelle
Situation de Famille
CodeSituationFamille
LibelleSituationFamille
Dossier Famille
NumeroDossier
DateCreation
Recettes
Depenses
NumCAF
ATraiter
DateFinTravail
Modèle Conceptuel de Données
Modèle : Fond de Solidarité Logement
Package :
Diagramme : FSL
Auteur : Fischer Christian Date : 07/06/2003
Version : 3.1
Disposer
MontantRessource
Originaire
Travailler
Situation
Concerner
Supporter
Projet Action Sociale
NumPAS
LibellePAS
AdresseRuePAS
AdresseCodePostalPAS
AdresseLocalitePAS
TelephonePAS
Provenir
Contrat
NumContrat
MontantContrat
DateExpiration
DureeContratEnMois
Donner lieu
DateSignatureContrat
Logement
NumLogement
CategorieLogement
TypeLogement
RueLogement
CodePostalLogement
LocaliteLogement
LoyerLogement
CautionLogement
DureeBailLogement
TelephoneLogement
DateDebutBailLogement
Habite et/ou habitera
Affecter
Charges Mensuelles
NumChargeMensuelle
MontantChargeMensuelle
Ressource Personnelle
NumRessource
NomRessource
Date
DateDebutTravail
Responsable
Travail à faire
1. Fournir le modèle relationnel associé au MEA ci-dessus (représentation graphique ou
textuelle)
2. Proposer différentes solutions pour l’optimisation de votre modèle.
UTBM
BD50 P2003 Final
PAGE 8/10
DOSSIER 3 : Base de données Ludothèque
Très spécialisée dans les jeux et jouets, du très jeune enfant à l’adolescent, la société Ludo
distingue des thèmes d’éveil (5 au maximum) pour chacun de ses articles: « Sciences et nature
», « J’apprends à lire », « Art et musique »… et sa catégorie (cédérom, jouet, jeu…).
Modèle relationnel :
Categorie
CodeCategorie
LibelleCategorie
CHAR(3)
VARCHAR2(35)
not null
not null
Article
ReferenceArticle
CodeCategorie
DesignationArticle
Age
CodeDisponibilite
PrixAchatHT
PrixVenteHT
CHAR(8)
CHAR(3)
varchar2(45)
NUMBER(2)
CHAR
NUMBER(6,2)
NUMBER(6,2)
not null
null
not null
not null
not null
not null
not null
ThemeEveil
ReferenceTheme
LibelleEveil
CHAR(6)
VARCHAR2(35)
not null
null
Correspondre
ReferenceArticle
ReferenceTheme
CHAR(8)
CHAR(6)
not null
not null
Client
NuméroClient
NomClient
PrenomClient
AdresseClient
Email
DatePremiereCde
DateDerniereCde
NbCde
NUMBER(8)
VARCHAR2(40)
VARCHAR2(40)
VARCHAR2(100)
VARCHAR2(40)
date
date
number(3)
not null
not null
not null
not null
null
null
null
null
Commande
NumeroCommande
NuméroClient
dateCommande
EtatCommande
AdresseLivraison
number(7)
NUMBER(8)
DATE
NUMBER(1)
VARCHAR2(100)
not null
not null
not null
not null
null
LigneCommande
NumeroCommande
ReferenceArticle
Quantite
PrixVenteHT
number(7)
CHAR(8)
number(2)
number(6,2)
not null
not null
not null
not null
Travail à faire
1.
Créer les tables ARTICLE et LIGNE_COIMMANDE en précisant la clé primaire et
clés étrangères.
2.
Créer un index unique sur la colonne EMAIL de la table CLIENT.
3.
Écrire la requête SQL permettant d'obtenir la liste des articles (référence, désignation et
prix) classés par catégorie (libellé de la catégorie).
4.
Écrire la requête SQL permettant de lister les références et désignations des articles
abordant plus de 3 thèmes différents.
5.
Écrire la requête SQL permettant de lister les produits (désignation, quantité totale
commandée pour le mois) au cours du mois de mai 2003
6.
Afficher la désignation du produit le plus vendu en quantité
7.
Augmenter de 5 % le prix unitaire de tous les articles de la catégorie "cédérom".
8.
Lors de la création d’une nouvelle commande avec ses lignes indiquer comment vous
allez garantir la cohérence de la base pour toutes les tables concernées.
9.
Les tables ont été créées dans le compte LUDO. L’utilisateur TECH doit pouvoir saisir
une nouvelle commande. Fournir les instructions permettant de lui accorder les
privilèges nécessaires.
UTBM
BD50 P2003 Final
PAGE 9/10
DOSSIER 4 : CLIENT - SERVEUR
La société de services CAPSERVICES a développé des applications client-serveur pour le compte
des administrations et collectivités.
La mairie de FORTBEL a acheté 4 applications chez cet éditeur. Au sein de cette collectivité, les
utilisateurs utilisent des postes de travail, sous Windows 2000 Professionnel et Windows XP
Professionnel, reliés au réseau local qui dispose d’un serveur Windows NT Server qui est utilisé
comme serveur de fichiers et d’impression. L’administration du réseau est effectuée à l’aide du
logiciel SMS associé au SGBDR SQL Server 2000 sous Windows 2000 Advanced Server.
L’application client-serveur de gestion de l’état-civil a été développée avec Visual Basic, elle utilise
une base de données au format Access (Jet) . La plupart des tables de cette base sont en fait attachées
à des tables gérées par le SGBDR Oracle 9i sous Linux (distribution Mandrake 7.2). Cependant, pour
des raisons de performance, certaines tables qui contiennent des données stables sont répliquées dans
la base locale au format Access.
De la même façon, les requêtes sont stockées, autant que possible, dans Oracle 9i de manière à être
exécutées plus rapidement sans transiter par le réseau et sans nécessiter de traduction ou de
compilation. Seules les requêtes qui changent en fonction des besoins de l'utilisateur sont construites
dynamiquement en utilisant les fonctionnalités Native Dynamique Sql de PL/SQL.
Une application Intranet de suivi des projets a été développée en PHP et MYSQL version 3.2.3 par
un stagiaire en PFE au service informatique.
Le protocole réseau est TCP/IP sur tous les postes. Un serveur DHCP permet d’utiliser un adressage
dynamique des postes.
A1.
Pour mettre en oeuvre l’application de gestion de l’état-civil, quels éléments parmi les suivants
sont indispensables.
Le SGBDR SQL Server 2000
Le SGBDR MYSQL 3.2.3
Le SGBDR Oracle 9i
Le logiciel Access
L’application développée avec Visual Basic
L’application développée avec PHP
Le logiciel d’interrogation de base de données SQL*Plus
Le logiciel d’interrogation de base de données MySQL Front
Le logiciel d’interrogation de base de données Query Analyzer (ou ISQL)
Le système d’exploitation Linux Mandrake 7.2
Le système d’exploitation Windows NT Server
Les tables stables de la base de données Jet
Le middleware Net Library et DB Library
Le middleware Net9 Client et Serveur
Un pilote ODBC pour SQL Server 2000
Un pilote ODBC pour Oracle 9i
Un pilote ODBC pour MYSQL 3.2.3
UTBM
BD50 P2003 Final
PAGE 10/10
A2.
Dans le contexte de l’application client-serveur de gestion de l’état-civil, placez chaque
composant ci-dessous côté serveur ou côté client selon qu’il est utilisé sur un poste serveur ou
sur un poste client. Cochez les deux options quand le composant est utilisé à la fois côté client
et côté serveur.
Pour chaque composant, cochez l’une, l’autre, aucune ou les deux options
.
Composant
Client
Serveur
Une table contenant des données peu stables
Le système d'exploitation réseau
Une table contenant des données stables
Le système d'exploitation pour un poste de travail
Le SGBDR en partage de fichier
Le SGBDR Oracle 9i
Le SGBDR MYSQL
Le SGBDR SQL Server
Les requêtes stables
Le composant logiciel qui permet de saisir une date en simulant le
fonctionnement d'un calendrier
La base de données au format Access (Jet)
L’application Visual Basic
Le protocole TCP/IP
Le middleware NET 9
Le pilote ODBC pour Oracle 9i fourni par Oracle
Le pilote ODBC pour Oracle 8i fourni par Microsoft
A3.
Toujours à propos de cette application client-serveur, quelles affirmations parmi les suivantes
sont vraies ?
Cochez uniquement les affirmations exactes
.
Dans la base Jet, les tables sont
attachées
d’une source SQL Server
Une base de donnée Jet (fichier .MDB) est nécessaire
Il faut installer le pilote ODBC sous Linux
L'application Visual Basic peut utiliser les tables Oracle 9i comme s'il s'agissait de tables Access
En cas de modification de données stables, il faudra répercuter la modification sur tous les
postes client
Le fait d'utiliser des requêtes enregistrées sur le serveur limite le trafic sur le réseau
Il vaudrait mieux utiliser une base Access sur chaque poste client, cette base contiendrait toutes
les tables utilisées par l'application.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.