Corrige Bac Sciences de la vie et de la terre SVT 1999 S

Publié par

CorrectionExercice : Transmission de l'hémophilie et du daltonismeI − DES MOTS−CLESEn première lecture, il apparaît que le sujet porte sur les notions suivantes :Hérédité, Arbre généalogique, Méiose, Caractère lié au sexe.Elles sont accompagnées de ce cortège de vocabulaire :Gène, Allèle, Dominance, Récessivité, Hétérosome, Gonosome, Chromosome X, Chromosome Y...II − L'ANALYSE DU DOCUMENTCe document contient énormément de renseignements dont certains sont assez subtiles !En effet la première génération n'apportait pas de renseignement exploitable.Dans la seconde génération, on ne pouvait pas déterminer le caryotype précis de la mère, mais seulement unseul des deux chromosomes concernés.Les troisième et quatrième générations étaient à étudier avec précision et méthode.Le document permettait de définir la dominance et la récessivité des allèles, ainsi que leur localisationchromosomique.Prenons le caractère du daltonisme : ce caractère apparaît chez des enfants issus de parents ne présentant pascette anomalie, donc ce caractère est récessif par rapport à la vision normale des couleurs.Le même raisonnement s'applique au caractère de l'hémophilie. On arrive à la même conclusion.On donne : les deux gènes sont portés par X. Ils sont donc liés.L'apparition, dans la dernière génération d'enfants présentant les deux anomalies et d'enfants "sains", conduità penser à l'existence de crossing−over lors de la méiose.Les gamètes correspondant à l'élaboration de ces ...
Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 3 752
Tags :
Voir plus Voir moins
Cette publication est accessible gratuitement
Correction
Exercice : Transmission de l'hémophilie et du daltonisme
I - DES MOTS-CLES
En première lecture, il apparaît que le sujet porte sur les notions suivantes :
Hérédité, Arbre généalogique, Méiose, Caractère lié au sexe.
Elles sont accompagnées de ce cortège de vocabulaire :
Gène, Allèle, Dominance, Récessivité, Hétérosome, Gonosome, Chromosome X, Chromosome Y...
II - L'ANALYSE DU DOCUMENT
Ce document contient énormément de renseignements dont certains sont assez subtiles !
En effet la première génération n'apportait pas de renseignement exploitable.
Dans la seconde génération, on ne pouvait pas déterminer le caryotype précis de la mère, mais seulement un
seul des deux chromosomes concernés.
Les troisième et quatrième générations étaient à étudier avec précision et méthode.
Le document permettait de définir la dominance et la récessivité des allèles, ainsi que leur localisation
chromosomique.
Prenons le caractère du daltonisme : ce caractère apparaît chez des enfants issus de parents ne présentant pas
cette anomalie, donc ce caractère est récessif par rapport à la vision normale des couleurs.
Le même raisonnement s'applique au caractère de l'hémophilie. On arrive à la même conclusion.
On donne : les deux gènes sont portés par X. Ils sont donc liés.
L'apparition, dans la dernière génération d'enfants présentant les deux anomalies et d'enfants "sains", conduit
à penser à l'existence de crossing-over lors de la méiose.
Les gamètes correspondant à l'élaboration de ces caryotypes sont à écrire dans le devoir dont nous allons
établir l'organisation ensuite.
III - L'ORGANISATION DU DEVOIR
Le plan était suggéré dans l'énoncé du sujet :
- Le mode de transmission
- La diversité des phénotypes.
Exercice : Transmission de l'hémophilie et du daltonisme
1
1. Le mode de transmission
Bien établir à ce niveau, les notions de dominance et de récessivité des caractères présentés.
Le faire caractère par caractère.
Ensuite rappeler la localisation des anomalies sur le chromosome sexuel X.
Ainsi le propos sera clair.
Le vocabulaire est celui du cours présenté dans les manuels.
2. La diversité des phénotypes.
Dans ce paragraphe, une écriture claire et symbolique des allèles était attendue.
Les garçons de la quatrième génération ont les caryotypes suivants :
1 XD - H / Y
2 XDH- / Y
3 XD-H- / Y
4 XDH / Y
Le chromosome Y vient du père.
Le chromosome X vient de la mère.
Les parents sont représentés par la troisième génération : cette mère III 2 porte un chromosome X de son père
II 1, donc XD-H, l'autre chromosome X porte l'allèle D, on peut déterminer la nature de l'allèle H : H- car
elle seule a pu transmettre H- à ses fils.
Avec les caryotypes des différents individus, des différentes générations, il était possible de faire les schémas
des télophases de la méiose.
Cellule-mère des gamètes - Prophase I
Exercice : Transmission de l'hémophilie et du daltonisme
2
Télophase I
sans crossing-over
avec crossing-over
Télophase II
: Garniture chromosomique des 4 types de gamètes de III2
N.B. : Seuls les chromosomes X sont représentés
Ainsi la mère
III - 2
donne quatre types de gamètes puisqu'il y a des crossing-over.
Afin de revenir à l'existence des quatre phénotypes de la dernière génération, on pouvait refaire le tableau des
gamètes.
En conclusion de cet exercice, on pouvait dire que les brassages intra chromosomiques et inter
chromosomiques permettaient d'expliquer la diversité des phénotypes rencontrés.
Exercice : Evolution des équidés et des foraminifères
I - LES MOTS CLES
En première lecture, il apparaît que le sujet porte sur les notions suivantes :
- Influence d'une crise géologique
Exercice : Evolution des équidés et des foraminifères
3
- Diversification d'une espèce
- Disparition d'une espèce
Elles sont accompagnées de ce cortège de vocabulaire : Explosion démographique, Radiation évolutive,
Extinction d'une espèce, Crise Crétacé-Tertiaire, mésozoïque, cénozoïque, évolutions morphologique et
anatomique.
II - L'ANALYSE DES DOCUMENTS
Le sujet proposé nous présente quatre documents (deux sur la lignée des équidés et deux sur l'évolution des
foraminifères) que nous analysons ci-dessous :
Le document 1 nous indique que les chevaux sont apparus il y a 65 millions d'années. Plusieurs espèces se
sont succédées au cours du temps jusqu'à notre espèce actuelle Equus.
Le document 2 nous propose une évolution de l'aspect des squelettes des membres antérieurs de différents
équidés qui se sont succédés au cours de l'évolution.
Le document 3 nous révèle que certaines espèces de Foraminifères planctoniques ont disparu à - 65 millions
d'années et ont été remplacées par de nouvelles espèces : Globotruncana et Hedbergella se sont éteintes et ont
laissé la place à Globigerina et Globorotalia. D'autres espèces ont survécu mais ont vu leur population
diminuer : c'est le cas d'Hantkenina et d'Herohelix.
Le document 4 concerne aussi les Foraminifères et il nous indique que la taille moyenne de leur coquille ou
test a augmenté rapidement après 65 millions d'années. Après avoir analysé ces documents, il nous faut
maintenant les interpréter.
III - L'ORGANISATION DU DEVOIR
Le document 1 nous indique que depuis - 65 millions d'années, les chevaux se sont diversifiés, de nouvelles
espèces sont apparues progressivement, prenant la place laissée vacante par des espèces qui ont disparu
comme Sinohippus, Callipus et Nannipus remplacées par Dinohippus et l'actuel Equus. Il faut noter, en plus
de cette tendance à la diversification des espèces, une forte explosion démographique ou radiation évolutive.
Les êtres vivants occupant les niches écologiques laissées vacantes par les disparus en profitent pour se
reproduire, bénéficiant des meilleurs conditions et voient ainsi la population augmenter.
Le document 2 nous indique que les doigts 5 puis 4 et 2 ont rapidement régressé au cours de l'évolution
permettant au cheval de s'adapter à la course et de gagner de la vitesse en passant du digitigrade à
l'onguligrade. De plus, la taille des membres a considérablement augmenté, l'os canon (doigt 3) s'est
développé, l'ongle est devenu sabot et l'animal a eu ainsi toute l'aisance souhaitée pour courir.
Le document 3 nous indique que certaines espèces de foraminifères ont vu leur population se diversifier.
Contrairement aux chevaux qui n'étaient pas présents avant 65 millions d'années, les foraminifères sont déjà
présents au secondaire et survivent à la crise Crétacé-Tertiaire. Au tertiaire, Globigerina et Globorotalia
voient, comme les chevaux, la population augmenter.
De même nous avons vu que la taille des membres du cheval augmente depuis son apparition au début du
Exercice : Evolution des équidés et des foraminifères
4
Tertiaire, nous constatons sur le document 4 qu'il en est de même pour la taille du test de foraminifère.
Nous en concluons que des espèces fort différentes comme les foraminifères et les équidés subissent la même
évolution (radiation évolutive et augmentation de la taille). De plus, nous voyons encore ici sur deux
exemples de la fameuse crise Crétacé-Tertiaire sur la disparition de certaines espèces et leur remplacement
par d'autres occupant les niches écologiques laissées vides.
Lors d'une crise géologique causée par un cataclysme, contrairement à une idée répandue, tout ne disparaît
pas, seulement certaines espèces sont remplacées par d'autres et ceci permet le renouvellement des êtres
vivants.
Exercice : Chronologie d'événements géologiques
I - DES MOTS-CLES
En première lecture, il apparaît que le sujet porte sur les notions suivantes : Chronologie d'évènements
géologiques, Sédimentation, Tectonique.
Elles sont accompagnées de ce cortège de vocabulaire :
Transgression et Régression marines, Synclinal, Faille, Echelle des temps géologiques, Discordance.
II - L'ANALYSE DES DOCUMENTS
Le sujet proposé nous donne quatre documents que nous analysons successivement afin de tenter de retracer
l'histoire géologique de la région de Sainte-Croix.
Le document 1 nous indique que la région a subi des épisodes sédimentaires du Cénomanien au Miocène
recoupés d'évènements tectoniques comme des plis et des failles.
La colonne stratigraphique du document 2 confirme cette sédimentation par la présence de roches
sédimentaires en abondance comme les marnes et les calcaires.
De plus la présence de calcaire jaune marin indique que la sédimentation s'est effectuée en milieu marin.
Le document 3 nous fournit l'échelle des temps géologiques depuis le Crétacé supérieur et nous aidera avec le
document 4 (carottages en quatre points de la carte) à reconstituer ultérieurement l'histoire de la région de
Sainte-Croix.
III - L'ORGANISATION DU DEVOIR
D'après le document 1 des terrains sédimentaires se sont déposés du Cénomanien au Thanétien.
Puis des phénomènes tectoniques ont affecté la région comme des plissements.
A ce sujet, le pendage des couches des terrains sédimentaires du document 1 et les carottages du document 4
montrent clairement la présence d'un synclinal orienté sud-ouest, nord-est.
Exercice : Chronologie d'événements géologiques
5
Ces terrains sédimentaires plissés sont faillés par la faille orientale est-ouest.
Après le Thanétien, au Miocène, la région subit un nouvel épisode sédimentaire.
Le document 2 nous indique que ces sédimentations sont marines et le document 3 met en évidence des
épisodes de transgression et de régression.
Des dépôts se sont effectués au Crétacé supérieur excepté au Turonien, puis au Paléocène excepté au
Montien.
On peut en conclure qu'il y a une transgression au secondaire et au Paléocène suivie d'un épisode régressif à
l'Eocène et à l'Oligocène (car non représentés par des terrains sédimentaires sur la carte).
Cette régression a été suivie par une importante transgression au Miocène.
Nous pouvons ajouter que cette région voit son histoire continuer aujourd'hui par l'érosion qui efface petit à
petit les vestiges de ces transgressions.
En résumé, chronologiquement, la région a subi :
- Sédimentation marine discontinue,
- Tectonique (plis et failles),
- Erosion,
- Sédimentation.
pdf issued by bankexam.fr
Exercice : Chronologie d'événements géologiques
6
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi