Français 2008 Concours externe interne 3ème voie Adjoint administratif territorial de 1ère classe

De
Publié par

Concours de la Fonction Publique Adjoint administratif territorial de 1ère classe. Sujet de Français 2008. Retrouvez le corrigé Français 2008 sur Bankexam.fr.
Publié le : mardi 11 mai 2010
Lecture(s) : 193
Tags :
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins
CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIUE TERRITORIALE DE L’AUDESession 2008 1ère épreuve d’admissibilité : Epreuve écrite de français comportant : -à partir d’un texte d’ordre général, la réponse à des questions destinées à vérifier les capacités de compréhension du candidat et son aptitude à retranscrire et ordonner les idées principales du texte, -des exercices destinés à évaluer les capacités du candidat en vocabulaire, orthographe et grammaire (durée : 1 heure 30 – coefficient : 3)
LES GAZELLES Le narrateur, Saint-Exupéry, évoque quelques images d’animaux qui, comme certains de ses compagnons, cèdent, sans raison logique apparente, à l’appel d’un idéal. 1 Quandpassent les canards sauvages à l’époque des migrations, ils provoquent  decurieuses marées sur les territoires qu’ils dominent. Les canards  domestiques,comme attirés par le grand vol triangulaire, amorcent un bond  inhabile.L’appel sauvage a réveillé en eux je ne sais quel vestige sauvage. 5 Etvoilà les canards de la ferme changés pour une minute en oiseaux  migrateurs.Voilà que dans cette petite tête dure où circulaient d’humbles  imagesde mare, de vers, de poulailler, se développent les étendues  continentales,le goût des vents du large, et la géographie des mers. L’animal  ignoraitque sa cervelle fût assez vaste pour contenir tant de merveilles, mais le 10 voilàqui bat des ailes, méprise le grain, méprise les vers, et veut devenir  canardsauvage. Mais (1) je revoyais surtout mes gazelles;’ai élevé des  gazellesà Juby (2). Nous avons tous, là-bas, élevé des gazelles. Nous les  enfermionsdans une maison de treillage (3), en plein air, car il faut aux  gazellesl’eau courante des vents, et rien, autant qu’elles, n’est fragile. 15 Capturéesjeunes, elles vivent cependant et broutent dans votre main. Elles se  laissentcaresser, et plongent leur museau humide dans le creux de la paume.  Eton les croit apprivoisées. On croit les avoir abritées du chagrin inconnu qui  éteintsans bruit les gazelles et leur fait la mort plus tendre… Mais vient le jour  oùvous les retrouvez, pesant de leurs petites cornes, contre l’enclos, dans la 20 directiondu désert. Elles sont aimantées. Elles ne savent pas qu’elles vous  fuient.Le lait que vous leur apportez, elles viennent le boire. Elles se laissent  encorecaresser, elles enfoncent plus tendrement encore leur museau dans  votrepaume… Mais à peine les lâchez-vous, vous découvrez qu’après un  semblantde galop heureux, elles sont ramenées contre le treillage. Et si vous 25 n’intervenezplus, elles demeurent là, n’essayant même pas de lutter contre la  barrière,mais pesant simplement contre elle, la nuque basse, de leurs petites  cornes,jusqu’à mourir. Est-ce la saison des amours, ou le simple besoin d’un  grandgalop à perdre haleine? Elles l’ignorent. Leurs yeux ne s’étaient pas  ouvertsencore, quand on vous les a capturées. Elles ignorent tout de la liberté 30 dansles sables, comme l’odeur du mâle. Mais vous êtes bien plus intelligents  qu’elles.Ce qu’elles cherchent vous le savez, c’est l’étendue qui les accomplira.  Ellesveulent devenir gazelles et danser leur danse. A cent trente kilomètres à  l’heure,elles veulent connaître la fuite rectiligne, coupée de brusques  jaillissements,comme si, ça et là, des flammes s’échappaient du sable. Peu 35 importentles chacals, si la vérité des gazelles est de goûter la peur, qui les  contraintseule à se surpasser et tire d’elles les plus hautes voltiges!  Qu’importele lion si la vérité des gazelles est d’être ouvertes d’un coup de  griffedans le soleil! Vous les regardez et vous songez: les voilà prises de  nostalgie.La nostalgie, c’est le désir d’on ne sait quoi… Il existe, l’objet du 40 désir,mais il n’est point de mots pour le dire. Et à nous, que nous  manque-t-il? SAINT-EXUPERY (1900-1939), Terre des hommes (1)Saint-Exupéry oppose à cet exemple un autre exemple encore plus significatif (2)Juby : promontoire au sud ouest du Maroc (3)Treillage : assemblage de bois et de fer qui imite les mailles d’un filet et qui sert de clôture.
QUESTIONS VOCABULAIRE6 points1 – « c’est l’étendue qui les accomplira » ligne 31. Expliquez le sens de « accomplira »1 point Employez le verbeaccomplirdans une phrase où il aura son sens courant, différent de celui du texte0.5 point 2 – A partir de la ligne 19, relevez les termes et expressions appartenant au champ lexical dumouvement.1 point 3 – Dans le texte, l’auteur donne au mot « nostalgie » ligne 39 un sens particulier : « désir d’on ne sait quoi ». Quel en est le sens courant ? Dans quelles circonstances de la vie éprouve-t-on de la nostalgie ?2 points4 – « enclos » ligne 19. Décomposez et expliquez ce mot. Donnez un nom et un verbe de la même famille. Vous en déduirez le sens de ce mot dans le texte.1.5 point GRAMMAIRE7 points 1 – « C’est l’étendue qui les accomplira » ligne 31. Quel nom le pronomlesremplace-t-il ? Fonction de « les ».1.5 point2 – « Capturées jeunes, elles vivent cependant… » ligne 15. Récrivez la phrase en supprimant « cependant » et en introduisant une subordonnée conjonctive circonstancielle qui en conserve le sens.1 point Quel est ce sens ?1 point3- « Elles sont ramenées contre le treillage » ligne 24. Trouvez une expression (que vous pourrez éventuellement extraire du texte) qui puisse servir de complément d’agent à cette proposition. Tournez ensuite la proposition obtenue à la voie active.2 points4 – «J’ai élevé des gazelles à Juby » lignes 11 –12 «Nousles enfermions dans une maison de treillage » lignes 13 –14 « Etonles croit apprivoisées » ligne 17 « Mais vient le jour oùvousles retrouvez » lignes 18-19 Quelles personnes sont représentées par ces quatre pronoms sujets? Dans quel pronom le narrateur est-il le moins représenté ?1.5 point
COMPREHENSION7 points 1 – Quel rapport y-a-t-il entre le premier paragraphe (de la ligne 1 à 11) et la suite du texte ?1 point2 – Quels termes, quelles expressions, quelles précisions suscitent chez le lecteur des réactions de sympathie à l’égard des gazelles ?1 pointQuels sont les différents motifs de cette sympathie ? Ordonnez votre réponse.points 23 – Relevez à partir de la ligne 18 les effets de style (répétitions, mises en valeur, ponctuation) qui soulignent l’intense désir de liberté éprouvé par les gazelles.3 points
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.