HEI chimie organique 2008 chimie final

Publié par

HEI3C Le 10 janvier 2008 Durée : 2 heures Sans document Sans calculatrice Avec modèles moléculaires Chimie Organique 1- Synthèse de la sertraline (Welch, W. M.; Kraska, A. R.; Sarges R.; Koe B. K. J. Med. Chem. 1984, 27, 1508) ®La sertraline est un ...

Publié le : mardi 5 juillet 2011
Lecture(s) : 534
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
1/2
HEI3C
Le 10 janvier 2008
Durée : 2 heures
Sans document
Sans calculatrice
Avec modèles moléculaires
Chimie Organique
1- Synthèse de la sertraline
(Welch, W. M.; Kraska, A. R.; Sarges R.; Koe B. K.
J. Med.
Chem.
1984,
27
, 1508)
La sertraline est un antidépresseur, non sédatif, commercialisé sous la marque Zoloft
®
.
2) H
+
AlCl
3
A
B
O
Cl
Cl
Cl
CO
2
Et
EtO
2
C
t-BuOK
CO
2
Et
CO
2
H
Cl
Cl
1
CO
2
H
Cl
Cl
1)
CO
2
H
Cl
Cl
3
2
4
6
5
Cl
Cl
O
Cl
Cl
NHMe
Sertraline
1.1- Combien de stéréoisomères possède la sertraline ? Les représenter en indiquant ceux qui
sont énantiomères et ceux qui sont diastéréoisomères.
1.2- Déterminer la structure de
A
et indiquer, pour les étapes
1
à
6
, les réactifs et conditions
opératoires (une étape peut nécessiter plusieurs réactions).
1.3- Détailler le mécanisme de formation de
A
et
B
, ainsi que le mécanisme des étapes
1
à
6
.
Remarque : la réaction menée lors de l’étape
A
B
est une réaction de Stobbe (une lactone
se forme comme intermédiaire ;
B
possède une seule fonction ester).
Expliquer pourquoi seul l’un des deux noyaux aromatiques réagit lors de l’étape
4
.
2/2
2- Synthèse de la nootkatone
(Marshall, J. A.; Ruden, R. A.
J. Org. Chem.
1971,
36
, 594)
La nootkatone est un sesquiterpène qui fut isolé pour la première fois du bois de cèdre
d’Alaska, puis plus tard de la pulpe de pamplemousse et d’autres agrumes. Ce composé est
utilisé dans l’industrie des parfums.
Nootkatone
CH
3
CH
2
-PPh
3
Br
NaH
C
MeO
2
C
MeO
2
C
O
MeO
2
C
CHMe
O
tBuOK
O
D
E
CHMe
O
Me
CO
2
Me
F
CO
3
H
Cl
BF
3
H
(2 équiv.)
O
Me
CO
2
Me
Me
O
HO
OH
, H
+
1) LiAlH
4
I
2) H
2
O
ménagée
J
Oxydation
/ KOH
K
N
2
H
4
J
H
+
/ H
2
O
L
NaH (1 équiv.)
CH
3
-PPh
3
Br (1 équiv.)
G
(1 équiv.)
2.1- Détailler le mécanisme des étapes conduisant de
C
à
E
.
Remarque : l’étape
D
E
est une réaction d’annélation de Robinson (addition 1,4 suivie
d’une cétolisation/crotonisation).
2.2- Déterminer la structure des composés
F
et
H
à
L
, ainsi que celle de la nootkatone.
2.3- Détailler le mécanisme de formation des composés
F
à
L
ainsi que pour la nootkatone.
Justifier pourquoi il est possible de faire réagir une seule des deux doubles liaisons C=C de
E
et une seule des deux doubles liaisons C=O de
L
.
3- Synthèse de l’allethrolone
(Kawamoto, I.; Muramatsu, S.; Yura, Y.
Synth. Comm.
1975,
5
, 185)
O
(C
12
H
18
OS
2
)
CH
2
=CH-PPh
3
Allethrolone
Me
S
S
O
O
1) Base (LiNiPr
2
)
2)
M
1) CH
2
=CH-CH
2
Li
2) H
2
O
N
H
2
SO
4
HgCl
2
Me
O
HO
Me
O
S
S
3.1- Donner le nom IUPAC de l’allethrolone.
3.2- Déterminer la structure des composés
N
et
O
.
3.3- Détailler le mécanisme de formation de
M
,
N
et
O
ainsi que de l’allethrolone.
--------------------
Barème indicatif :
1-
8 points :
1.1- 1 pt
1.2- 1,75 pt
1.3- 5,25 pts
2-
8 points :
2.1- 2 pts
2.2- 1,75 pt
2.3- 4,25 pts
3-
4 points
:
3.1- 1 pt
3.2- 0,5 pt
3.3- 2,5 pts
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.