IFSI tls culture generale 2007

Publié par

Institut de formation en soins infirmiers - Toulouse / 2007 / Culture GénéraleIFSI TOULOUSE � CONCOURS D'ENTREE 2007EPREUVE D'ADMISSIBILITETEXTE 1 : Les gothiques revendiquent plus qu’une esthétiqueSociologues et pouvoirs publics s’avouent dans l’incapacité de chiffrer la population des « gothiques ». Iln’empêche ; depuis cinq ans, les établissements scolaires en accueillent de plus en plus. En 2004, la Missioninterministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) décidait donc de consacrer unrapport sur le sujet. Les « gothiques » sont pour la plupart des athées et leur esthétique fait écho à un étatd’esprit sombre et désespéré. Inspirés du « romantisme noir », ils sont en général obsédés par les problèmesexistentiels, certains allant jusqu’à considérer la mort comme une libération […]A l’instar d’autres conduites dites marginales, le « gothisme » donne l’occasion à certains de s’opposer aumodèle parental, jugé trop conformiste, de se démarquer de la culture dominante. Il fait écho au mal-être decertains d’entre eux […]S’ils sont en fait rarement violents envers les autres et se révèlent même plutôt sensibles, il leur arrive d’êtreviolent envers eux-mêmes. Parfois de manière dramatique […]Marie BOËTON, Les dossiers de l’actualité, Juin 2006Question : Reformuler trois idées principales du texte.Consigne : Rédiger la réponse en 10 lignes.TEXTE 2 : Désir de solitudeDans la cohue des départs et des retours de week-ends ...
Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 279
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins
Institut de formation en soins infirmiers - Toulouse / 2007 / Culture Générale
IFSI TOULOUSE � CONCOURS D'ENTREE 2007
EPREUVE D'ADMISSIBILITE
TEXTE 1 : Les gothiques revendiquent plus qu’une esthétique
Sociologues et pouvoirs publics s’avouent dans l’incapacité de chiffrer la population des « gothiques ». Il
n’empêche ; depuis cinq ans, les établissements scolaires en accueillent de plus en plus. En 2004, la Mission
interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) décidait donc de consacrer un
rapport sur le sujet. Les « gothiques » sont pour la plupart des athées et leur esthétique fait écho à un état
d’esprit sombre et désespéré. Inspirés du « romantisme noir », ils sont en général obsédés par les problèmes
existentiels, certains allant jusqu’à considérer la mort comme une libération […]
A l’instar d’autres conduites dites marginales, le « gothisme » donne l’occasion à certains de s’opposer au
modèle parental, jugé trop conformiste, de se démarquer de la culture dominante. Il fait écho au mal-être de
certains d’entre eux […]
S’ils sont en fait rarement violents envers les autres et se révèlent même plutôt sensibles, il leur arrive d’être
violent envers eux-mêmes. Parfois de manière dramatique […]
Marie BOËTON,
Les dossiers de l’actualité,
Juin 2006
Question
: Reformuler trois idées principales du texte.
Consigne
: Rédiger la réponse en 10 lignes.
TEXTE 2 : Désir de solitude
Dans la cohue des départs et des retours de week-ends prolongés de printemps, dans le tohu-bohu des grandes
migrations de l’été, on se prend parfois à rêver de se retrouver seul. Et, depuis quelque temps, on voit poindre
une nouvelle catégorie de vacanciers à la recherche d’un peu de solitude. Surbookés, lassés d’être sans cesse
débordés, d’avoir le sentiment que notre existence s’écoule un peu malgré nous, nous aspirons soudain à
reprendre nos esprits en faisant le vide […]
En même temps que nous recherchons la solitude, celle-ci nous fait parfois encore peur. « c’est un cadeau
royal que nous repoussons, affirme l’écrivain Jacqueline Kelen (
l’Esprit de solitude
, Albin Michel) parce que,
en cet état, nous nous découvrons infiniment libres, et que la liberté est ce à quoi nous sommes le moins
prêts ».
Peut-être que, dans une société hyper individualiste, nous avons encore besoin d’être rattachés aux autres. Et
la solitude a une valeur thérapeutique , comme l’explique le psychiatre anglais Anthony Storr (
Solitude. Les
vertus du retour à soi-même
, Laffont) à condition de ne pas être subie. En France, 8,3 millions de personnes
vivent seules, soit 14 % de la population.
1
S. STEHLI J,
L’Express
, 11 juin 2006
Question
: Expliquer l’expression soulignée à partir des éléments du texte et de vos connaissances.
Consigne
: Rédiger la réponse en 15 lignes maximum.
TEXTE 3 : La violence scolaire en tête des préoccupation des parents.
LA VIOLENCE constitue aujourd’hui la première préoccupation des parents d’élèves. Selon un sondage
réalisé par la PEEP*, l’une des deux principales fédérations de parents d’élèves, c’est la violence à l’école qui
domine dans les inquiétudes exprimées (93%), juste devant la consommation de tabac et l’usage de la drogue.
Lors de sa conférence de presse, Gilles de Robien a évoqué l’importance qu’il accorde à la lutte contre la
violence scolaire […]. Les chefs d’établissement qui le souhaitent pourront ainsi demander aux services de
police et de gendarmerie d’organiser dans l’enceinte de l’établissement, une « permanence » d’un agent. « Ce
dernier sera à même de participer à des actions de prévention, il sera à l’écoute des personnels et des élèves et
pourra intervenir en cas de problème », souligne la circulaire. Les autorités académiques inciteront les chefs
d’établissement dans lesquels les actes de violence sont « très fréquents » à demander la mise en place d’un tel
dispositif. Sans doute sur le modèle de ce qui existe déjà dans de nombreux établissements qui font appel
régulièrement à un policier référent. La principale du collège Voltaire à Asnières, demande ainsi « une
demi-journée par semaine » à un policier « de prévention » de venir dans l’établissement. « On l’appelle
notamment pour des rappels de la loi en cas de conflits entre enfants », explique-t-elle.
*PEEP : Parents d’Elèves de l’Enseignement Public
Marie-Estelle PECH,
Le Figaro
, le 1er septembre 2006
Question
: Pour ou contre la présence policière dans les établissements scolaires ?
Consigne
: Rédiger la réponse en 15 lignes.
TEXTE 4 : Prend-t-on de meilleures décisions à plusieurs ?
LA FONCTION D’UNE ORGANISATION, quelle qu’elle soit – entreprise, groupe de travail, équipe de
chercheurs, conseil d’administration -, est d’amener ses membres à réfléchir, décider et agir ensemble. Etre à
plusieurs pour réfléchir est certainement un avantage : on peut se répartir le raisonnement en tâches plus
simples plus simples, examiner davantage d’options, enrichir mutuellement les idées des uns et des autres,
vérifier les calculs de chacun.
A priori
, la rationalité d’un collectif devrait être supérieure à celle d’un
individu, nécessairement limité par ses capacités à s’informer et à penser. Mais cette rationalité collective se
heurte à d’autres limites, qui proviennent des formes mêmes de la réflexion et de la décision à plusieurs. Une
organisation possède une intelligence propre qui la rend plus efficace qu’u individu seul. Mais cette
intelligence collective, pour fonctionner, doit utiliser des processus spécifiques comme le travail en groupe et
le coordination implicite. Et ces processus présentent des risques propres de dysfonctionnement qui peuvent
détériorer cette intelligence collective.
Christian MOREL,
Sciences Humaines
, n°169, mars 2006
2
Question : A partir du texte, développer les liens entre ces propos et votre futur exercice professionnel.
Consigne : Rédiger la réponse en 10 lignes.
TEXTE 5 : De nouvelles technologies de moins en moins virtuelles
En quelques années, l’informatique et les nouvelles technologies de l’information et de la communication
(NTIC) ont irrigué toute la société. Equipés ou non, les usagers sont amenés, eux aussi, à composer avec cette
nouvelle réalité. Ne pas maîtriser les outils est déjà un facteur d’exclusion. Courriels, voire
chat
chez les
jeunes, sont devenus des moyens de communication courants, tandis que la Toile permet de chercher du
travail ou de communiquer avec les organismes sociaux. La plupart des employeurs exigent une maîtrise
technologiques revient à se priver de nombreuses possibilités d’expression et de création, voire d’autonomie
via la domotique. […]
L’ordinateur fait ainsi son entrée dans les établissements sociaux et médico-sociaux. Grâce aux progrès
technologiques, l’informatique comme outil de compensation a ainsi progressé. Aujourd’hui, il existe des
outils pour permettre aux personnes qui n’ont pas l’usage de leurs mains d’écrire, de tracer. Bien sûr, le
processus n’est pas terminé. Dans les logiciels comme sur Internet, les interfaces doivent être simplifiées pour
que les personnes handicapées mentales mais aussi les personnes âgées puissent accéder facilement à ces
outils.
N.REYNAUD,
ASH Magazine
, Mai Juin 2006
Question
: A partir du texte et de vos connaissances, développer trois autres applications possibles de
l’informatique dans le domaine sanitaire et social.
Consigne
: Rédiger la réponse en 15 lignes.
pdf generated by bankexam.fr
3
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.