Les équipements sous pression sont utilisés couramment dans notre établis sement Ils sont liés soit aux activités de recherche soit aux bâtiments ou leur sécurité

De
Publié par

Les équipements sous pression sont utilisés couramment dans notre établis- sement. Ils sont liés soit aux activités de recherche, soit aux bâtiments ou à leur sécurité. Les risques Un défaut de maintenance ou une mauvaise manipulation peuvent conduire à une explosion, une implosion ou à la rupture d'éléments fragiles (joints, hublots, détendeurs) ; ils peuvent avoir pour effet des projections d'éclat à grande vitesse, des ondes de choc, des fuites de liquide ou de gaz. Outre les risques liés à la pression, certains de ces appareils présentent des risques associés qui dépendent de la nature du produit rejeté : intoxica- tion, inflammation, explosion. TY P E S D'A P PA R E I L S On distingue : • Les appareils sous pression : - de vapeur (autoclave pour stérilisa- tion, chaudière…) , - de gaz (autoclave pour réaction, bouteilles de gaz, compresseur et enceinte, réacteur de synthèse…) ; - de liquide. • Les appareils sous vide : (évapora- teur, lyophilisateur ou enceinte d'expé- rience, dessicateur…) CO N T R O L E S D E S A P PA R E I L S Les appareils sous pression sont sou- mis à une épreuve initiale préalable à leur mise en service, puis à des visites régulières de contrôles effectuées par un organisme agréé, ainsi que des réépreuves périodiques conformément à la réglementation.

  • gaz au montage réactionnel

  • tages réactionnels en gaz

  • température - pression - nature du fluide

  • bouteille de gaz

  • centration de gaz toxique dans l'atmo- sphère

  • pression


Publié le : lundi 18 juin 2012
Lecture(s) : 58
Tags :
Source : dgdr.cnrs.fr
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins
…quipements sous pres s i o n
Les Èquipements sous pression sont utilisÈs couramment dans notre Ètablis-sement. Ils sont liÈs soit aux activitÈs de recherche, soit aux b‚timents ou ‡ leur sÈcuritÈ.
Les risques
Un dÈfaut de maintenance ou une mauvaise manipulation peuvent conduire ‡ une explosion, une implosion ou ‡ la rupture dÕÈlÈments fragiles (joints, hublots, dÈtendeurs) ; ils peuvent avoir pour effet des projections dÕÈclat ‡ grande vitesse, des ondes de choc, des fuites de liquide ou de gaz. Outre les risques liÈs ‡ la pression, certains de ces appareils prÈsentent des risques associÈs qui dÈpendent de la nature du produit rejetÈ : intoxica-tion, inflammation, explosion.
TDSPEYÕA P PA R E I L S
On distingue : ¥ Les appareils sous pression : - de vapeur (autoclave pour stÈrilisa-tion, chaudiËreÉ) ,
42
- de gaz (autoclave pour rÈaction, bouteilles de gaz, compresseur et enceinte, rÈacteur de synthËseÉ) ; - de liquide. ¥ Les appareils sous vide : (Èvapora-teur, lyophilisateur ou enceinte dÕexpÈ-rience, dessicateurÉ)
CO N T R O L EDSE SA P PA R E I L S
Les appareils sous pression sont sou-mis ‡ une Èpreuve initiale prÈalable ‡ leur mise en service, puis ‡ des visites rÈguliËres de contrÙles effectuÈes par un organisme agrÈÈ, ainsi que des rÈÈpreuves pÈriodiques conformÈment ‡ la rÈglementation.
FO R M AT I O N
LÕutilisation des appareils ‡ pression doit-Ítre faite uniquement par de per -sonnes formÈes : conduite dÕauto-claves, manipulation des extincteursÉ
3U I P E M E N T 4 Q SS O U SP R E S S I O N
PSRT I C U L I E R E SR … C A U T I OPNA
Afin de se protÈger de projections ÈventuellesencasdÕincident,lesapp-a reillages utilisÈs dans les laboratoires de recherche lors de la rÈalisation des montages sous pression seront protÈ-gÈs par des Ècrans ou des enveloppes mÈtalliques ‡ mailles fines. Avant toute utilisation dÕun Èquipe -mentsouspression,lÕutilisateursÕass-u rera par un examen visuel de son bon Ètat apparent : absence de corrosion, dÕÈchauffement anormal, de fuiteÉ
CA S D E SB O U T E I L L E S
Acheter seulement les quantitÈs nÈcessaires ‡ lÕutilisation. ¥ Pour transporter une bouteille de gaz sous pression, utiliser un chariot destinÈ ‡ cet usage. Lors du transport, fixer les bouteilles sur le chariot et veiller ‡ ne pas laisser tomber les bou-teilles et ‡ ne pas les heurter violem-ment. Dans un monte-charge, une bou-teille de gaz toxique doit voyager seule. ¥ Les bouteilles de gaz seront stoc-kÈes sous abri ou dans un local bien ventilÈ, ÈloignÈ des sources de chaleur, ‡ lÕabri des flammes et des rayons du soleil. Elles seront fixÈes et placÈes en position verticale. ¥ Lors de lÕemploi dÕune bouteille de gaz comprimÈ, il faut la protÈger des
chocs ou des chutes qui peuvent bles-ser lÕutilisateur, en la fixant par des chaÓnes. Une bouteille de gaz ÈquipÈe dÕun manodÈtendeur peut se transfor-mer en une fusÈe lorsquÕ‡ la suite dÕune chute la vanne se fÍle ou se brise. A la suite de la chute, le mano-dÈtendeur peut acquÈrir une Ènergie cinÈtique telle, quÕil peut se sÈparer de la bouteille et blesser les personnes se trouvant sur son trajet. ¥ LorsquÕun manodÈtendeur est fixÈ sur une bouteille, il faut vÈrifier quÕaprËs sa mise en place, il ne provoque pas de fuite. Un manodÈtendeur ne doit jamais Ítre forcÈ. Au repos, la membrane doit Ítre tendue. Le manodÈtendeur sera purgÈ aprËs utilisation ; tout manodÈ-tendeur dÈfectueux doit Ítre ÈchangÈ. Ne jamais graisser des raccords sur des conduits dÕoxygËne, ne jamais employer de cuivre sur lÕacÈtylËne. ¥ La pression peut provoquer la rup-ture des tuyaux qui alimentent les mon-tages rÈactionnels en gaz. Dans un tel cas, certains tuyaux souples se trans-formeront en fouet. ¥ Tout montage sous pression sera protÈgÈ par une soupape de sÈcuritÈ qui, en cas de dÈfaillance du dÈtendeur ou de surpression dans le montage, permettra ‡ la pression de se dÈtendre vers lÕextÈrieur. Cette soupape devra Ítre reliÈe ‡ lÕextÈrieur du laboratoire. ¥ Au laboratoire, seules les bouteilles nÈcessaires aux expÈriences seront prÈ-sentes. Le volume des bouteilles sera
limitÈ afin de diminuer la quantitÈ de gaz se rÈpandant dans lÕatmosphËre en cas de fuite. IndÈpendamment de leur toxicitÈ, ces gaz se substituent ‡ lÕoxy-gËne de lÕair ; mÍme un gaz inerte peut provoquer une asphyxie.
¥ Pour Èviter toute pollution dans le laboratoire ou ‡ lÕextÈrieur du labora-toire, il est impÈratif de piÈger ou de neutraliser les gaz toxiques en fin de montage rÈactionnel.
¥ Les bouteilles de gaz toxiques doi-vent Ítre placÈes a lÕair libre. Une vÈri-fication dÕÈtanchÈitÈ doit Ítre effectuÈe ‡ la rÈception. Une canalisation amËnera le gaz au montage rÈactionnel. Si les bouteilles ont des volumes faibles, elles pourront Ítre placÈes sous hotte ventilÈe.
¥ A proximitÈ de chaque expÈrience avec des gaz toxiques, il faudra prÈ-voir soit un appareil autonome, soit un masque ‡ cartouche filtrante lorsque cette protection est suffisante.
¥ Un contrÙle permanent de la con -centration de gaz toxique dans lÕatm-o sphËre asservi ‡ une alarme sonore ou lumineuse permettra de dÈtecter les fuites de gaz.
¥ Pour ouvrir la vanne des bouteilles, utiliser la clÈ fournie par le constructeur ‡ lÕexclusion de tout autre outil.
CA S D E R … S E RV O I,CUVETSRESC.
Des prÈcautions spÈciales sont ‡ res-pecter (tant du point de vue Èlectrique
Q U I P E M E N T S S O U SP R E S S I O N 44
que pour la prÈvention dÕune asphyxie) si lÕon doit pÈnÈtrer dans une cuve ayant contenu des gaz inertes, toxiques ou inflammables.
attention
Les appareils et installations sous pression sont construits sui-vant une rÈglementation spÈci-fique et pour des conditions dÕuti-lisation (tempÈrature - pression -nature du fluide) bien prÈcises qui doivent Ítre respectÈes par lÕutili-s a t e u r . Lors de lÌachat dÕun appareil de fabrication ÈtrangËre, sÕassurer de sa conformitÈ ‡ la rÈglementation europÈenne (marquage CE) et aux normes franÁaises.
PO U RE N S A V O IPRL U.S. .
¥ DÈcret n∞99-1046 du 13/12/99 relatif aux Èqui -pements sous pression.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.