Ufrcreteil 2004 hematologie pcem1 semestre 2

Publié par

Q-1 Parmi les propositions suivantes, indiquez celle (s) qui est (sont) exacte (s). A- Le G-CSF, l’EPO, le SCF sont utilisés actuellement en thérapeutique hématologique. B-.L’IL-6, le M-CSF et FLT3-L sont utilisés actuellement en thérapeutique hématologique. C-.L’inactivation du gène de l’EPO est létale chez la souris. D-.L’inactivation du gène de la TPO est létale chez la souris. E-.L’inactivation du gène codant pour le SCF n’a d’effet que sur l’hématopoïèse. Réponses : A, C Q-2 Parmi les propositions suivantes, indiquez celle (s) qui est (sont) exacte (s). A- Les cellules souches sont aussi nombreuses dans la moelle osseuse que les cellules matures. B-.Les érythroblastes basophiles sont présents physiologiquement dans le sang circulant. C-.L’IL-3 et l’EPO sont produites dans le micro-environnement médullaire par les cellules dendritiques. D-.Le réticulocyte est facilement identifiable après coloration au Bleu Crésyl. E-.Chez l'adulte sain, la durée de vie des globules rouges est de 24 heures. Réponses : D Q-3 Parmi les propositions suivantes, indiquez celle (s) qui est (sont) exacte (s). A- JAK2, comme JAK3 sont des facteurs de transcription migrant vers le noyau cellulaire pour induire la transcription de nombreux gènes. B- STAT5 est un facteur de transcription jouant un rôle dans la réponse à l’EPO. C- Certains ligands présents dans le sang circulant peuvent reconnaître et activer des facteurs de transcription nucléaire ...
Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 226
Nombre de pages : 12
Voir plus Voir moins
Q1 Parmi les propositions suivantes, indiquez celle (s) qui est (sont) exacte (s). A Le GCSF, l’EPO, le SCF sont utilisés actuellement en thérapeutique hématologique. B.L’IL6, le MCSF et FLT3L sont utilisés actuellement en thérapeutique hématologique. C.L’inactivation du gène de l’EPO est létale chez la souris. D.L’inactivation du gène de la TPO est létale chez la souris. E.L’inactivation du gène codant pour le SCF n’a d’effet que sur l’hématopoïèse. Réponses : A, C
Q2 Parmi les propositions suivantes, indiquez celle (s) qui est (sont) exacte (s). A Les cellules souches sont aussi nombreuses dans la moelle osseuse que les cellules matures. B.Les érythroblastes basophiles sont présents physiologiquement dans le sang circulant. C.L’IL3 et l’EPO sont produites dans le microenvironnement médullaire par les cellules dendritiques. D.Le réticulocyte est facilement identifiable après coloration au Bleu Crésyl. E.Chez l'adulte sain, la durée de vie des globules rouges est de 24 heures. Réponses : D
Q3 Parmi les propositions suivantes, indiquez celle (s) qui est (sont) exacte (s). A JAK2, comme JAK3 sont des facteurs de transcription migrant vers le noyau cellulaire pour induire la transcription de nombreux gènes. B STAT5 est un facteur de transcription jouant un rôle dans la réponse à l’EPO. C Certains ligands présents dans le sang circulant peuvent reconnaître et activer des facteurs de transcription nucléaire après fixation directe sur ceuxci. D Au cours de l’érythropoïèse, il existe une synergie entre les voies de transduction du SCF et de l’EPO E Au cours de l’érythropoïèse, il existe une synergie entre les voies de transduction du SCF et du GCSF. Réponses : B,C,D Q4 Parmi les propositions suivantes, indiquez celle (s) qui est (sont) exacte (s). ALa phosphorylation sur résidu tyrosine est un moyen d’activer les fonctions de certaines protéines kinase. BLa phosphorylation sur résidu phenylalanine est un moyen d’activer les fonctions de certaines protéines kinase. CLa fixation de l’EPO sur son récepteur induit un changement de conformation tridimensionnel du récepteur. DLa fixation de l’EPO sur son récepteur induit un changement de conformation tridimensionnel du récepteur au SCF. ENFKB est un facteur de croissance spécifique de la CFUGEMM. Réponses : A,C
Q5 Parmi les propositions suivantes, indiquez celle (s) qui est (sont) exacte (s). e A La production de globules rouges journalière représente 1/120 de la masse de globule rouge présente dans l’organisme. e B L’érythropoïèse thymique est suffisante pour produire 1/20 de l’érythropoïèse totale.
C A partir du stade BFUE, toutes les étapes de la maturation érythroïde sont représentées dans le sang. D L’hémoglobine change de conformation tridimensionnelle après fixation de son ligand spécifique : l’EPO. E Les CFUE circulantes dans le sang périphérique représentent 0.1 à 0.3% des cellules sanguines. Réponses : A Q6 Parmi les propositions suivantes, indiquez celle (s) qui est (sont) exacte (s). A Le proérythroblaste est facilement identifiable dans la moelle osseuse du fait de sa petite taille : 7 à 8 microns. B.Les érythroblastes basophiles ( 16 à 18 microns) sont plus gros que les proérythroblastes. C.La myéloperoxydase est une enzyme caractéristique de l’érythroblaste acidophile et donne son caractère acidophile à cette cellule. D.Le noyau du globule rouge mature présente une chromatine fine, déliée et de nombreux nucléoles. E.Le globule rouge, de forme particulière (disque biconcave), est déformable physiologiquement. Réponses : E
Q7 Parmi les propositions suivantes, indiquez celle(s) qui est (sont) exacte(s) A.La glycophorine A est une enzyme des granulations azurophiles du mastocyte. B.L’érythropoïèse nécessite simultanément la synthèse d’hémoglobine par le cytoplasme et d’ADN par le noyau. C.L’organisme contient 4 à 5 g de fer dont plus de la moitié est stockée dans le foie.
D.La vitamine B12 est nécessaire à la synthèse de l’hémoglobine et non à celle de l’ADN. E.L’EPO agit sur les réticulocytes pour accélérer leur maturation en globules rouge fonctionnels et leurs sortie de la moelle. Réponses : B,E
Q8 Parmi les propositions suivantes, indiquez celle(s) qui est (sont) exacte(s) A Le WesternBlot est la technique la plus sensible et la plus aisément utilisée pour le diagnostic de la LMC. B.La sensibilité du caryotype médullaire est supérieure à celle de la PCR pour le diagnostic de la LMC. C Le chromosome philadelphie résulte d’une translocation entre les chromosomes 9 et 14. D cABL est une protéine à activité kinase constitutivement active. E Le gène BCR (breakpoint cluster region) est situé sur le chromosome 22 et comprend 24 exons. Réponses :E
Q9. Parmi les propositions suivantes, indiquez celle(s) qui est (sont) exactes: A La translocation BCRABL de type e1a2 induit la formation d’une protéine de plus grande taille que la translocation BCRABL de type b2a2. B Les protéines STAT peuvent être phosphorylées par la protéine BCRABL C La voie de transduction RAS/RAF/MEK/ERK est activée par la protéine BCRABL D BCRABL induit une phosphorylation de STAT par dégradation de son inhibiteur physiologique IKB. E La protéine BCRABL induit la prolifération et la résistance à l’apoptose des cellules hématopoïètiques.
Réponses : B,C,E Q10 Parmi les propositions suivantes, indiquez celle(s) qui est (sont) exacte(s) A Le facteur de transcription GATA1 joue un rôle important au cours de l’érythropoïèse. B Le facteur de transcription AML1 joue un rôle de facteur de croissance pour les cellules lymphoïdes B. C Les protéines G sont des homotétramères. D La dissociation des complexes NFKB / IKB par stimulation induit l’adressage de IKB vers le protéasome et sa dégradation. E L’inactivation d’un gène chez la souris permet toujours de comprendre son rôle physiologique. Réponses : A,D
Q11 Parmi les propositions suivantes, indiquez celle(s) qui est (sont) exacte(s) A l’EPO et le GCSF agissent synergiquement sur les progéniteurs mastocytaires. B Le GMCSF n’agit que sur les progéniteurs granulomacrophagiques. C Les CFUE représentent 0.1 à 0.3% des cellules médullaires D Les CFUGEMM sont facilement identifiées après coloration au bleu crésyl sur un frottis sanguin. E La durée de vie des globules rouges matures est d’environ 7 à 8 jours.
Réponses : C Q12 Parmi les propositions suivantes, indiquez celle(s) qui est (sont) exacte(s) A L’étude des CFUS et des CRU permet, chez l’homme, l’identification de progéniteurs
immatures. B Une cellule souche très immature peut donner naissance à des progéniteurs myéloïdes et lymphoïdes. CLes clusters de différenciation (CD) sont des déterminants antigèniques spécifiquement exprimés par les cellules souches. D La capacité de prolifération d’un progéniteur est inversement proportionnelle à son degré de maturation. E La prolifération d’un progéniteur est indépendante de la concentration en facteurs de croissance du milieu extracellulaire. Réponses : B,D
Q13
Parmi les propositions suivantes, indiquez celle(s) qui est (sont) exacte(s) : A La majorité des lymphocytes du sang humain normal sont de phénotype B. B La molécule CD10 exprimée par les cellules B malignes du lymphome folliculaire est la cible du traitement par l’anticorps monoclonal rituximab C Les cellules d'une prolifération monoclonale B expriment des idiotypes différents. D Au cours du switch IgMIgG, le réarrangement VDJ n’est pas modifié. E Dans le lymphocytes B, les gènes codant pour les immunoglobulines sont en position germinale Réponses : D Q14 Parmi les propositions suivantes, indiquez celle(s) qui est (sont) exacte(s) : A La molécule CD20 présente à la surface des cellules lymphoïdes B normale est une  glycoprotéine B Sur un lymphocyte B, le site de combinaison avec l'antigène est le fragment Fc de son  immunoglobuline membranaire. C La majorité des lymphocytes du sang expriment une immunoglobuline G de surface (IgG) D Les cellules du compartiment préB expriment une immunoglobuline G (IgG)  intracytoplasmique E Les gènes codant pour les chaînes lourdes d'immunoglobuline sont situés sur le  chromosome 18. Réponses : A
Q15 Parmi les propositions suivantes, indiquez celle(s) qui est (sont) exactes : AParmi les antigènes spécifiquement exprimés par les cellules lymphoides B, le CD20 est devenu la cible d’un anticorps monoclonal utilisé en thérapeutique chez l’homme. BA l'état normal, la majorité des cellules du centre germinatif sont riches en protéine bcl2. CDans le lymphome folliculaire, la protéine bcl2 intervient dans la durée de vie des cellules tumorales DLa PCR (polymerase chain reaction) est une technique plus sensible que la méthode de Southern pour détecter un clone pathologique résiduel. EDans le lymphome folliculaire, la région MBR qui est la plus souvent concernée par le point de cassure de la translocation t (14;18) est située sur le chromosome 14 dans une région appelée bcl2. Réponses : A, C, D Q16 Parmi les propositions suivantes, indiquez celle(s) qui est (sont) exactes : ALa translocation t(14;18) induit une expression accrue de l’antigène CD20 à la surface des cellules lymphoides B du lymphome folliculaire BDans le lymphome folliculaire, la protéine bcl2 qui est hyperexprimée par les cellules lymphoides B a une structure anormale CLa translocation t(14;18) affecte les gènes codant pour les chaînes légères des immunoglobulines. DLe rituximab est un anticorps monoclonal chimérique utilisé en thérapeutique humaine. ELe rituximab agit exclusivement via un mécanisme de cytotoxicité cellulaire anticorps dépendante Réponses : D
Q17 Parmi les propositions suivantes, indiquez celle(s) qui est (sont) exactes : ALa protéine LMP est exprimée par les lymphocytes T cytotoxiques générés au cours de la réponse immune antiEBV BLes cellules du sang qui définissent le syndrome mononucléosique sont des cellules lymphoides de phénotype T CLa translocation t(8;14) a pour conséquence une délétion du gène myc. DLe génome EBV est en règle présent dans les cellules tumorales des lymphomes de Burkitt africains. ELe gène myc immortalise in vitro les lymphocytes B normaux. Réponses : B, D Q18 Parmi les propositions suivantes, indiquez celle(s) qui est (sont) exactes : ALes cellules tumorales du lymphome de Burkitt n’expriment pas d’immunoglobuline de surface. BAprès une primoinfection par l’EBV, les particules virales produites par le cycle lytique induisent une réponse immune humorale . CLes lymphocytes B possèdent en surface un récepteur pour l'EBV, porté par la molécule CD21. DL'expression de la molécule CD21 est restreinte au compartiment des cellules B sécrétrices d'immunoglobulines. ELes cellules sécrétrices d'immunoglobuline se définissent par l'expression d'IgM en surface. Réponses : B, C
 ___________________________________________  Correction de fiches numérisées réalisée le 02/12/2004 à 17:04 Entité du contrôle des connaissances concernée:  PCEM 1 ∙ type: cycle coef: *1 seuil: 331.07 maxi: 600.00  MODULE 1 BIO.CELL.IMMUNO.HEMATOLOGIE ∙ type: Module coef: *1 seuil: 60.00 maxi: 120.00  HEMATOLOGIE FONDAMENTALE ∙ type: examen coef: *2 maxi: 20.00 Comprend 18 questions, dont 0 annulée(s). Nb de fiches corrigées: 590 ___________________________________________ CORRIGE  QUESTION N° 1 (N° dans la fiche: 1)  Etat: oui/non  Mode: 5 marques sur 5 pour le nb de points Nb de points: 1 Réponse fiche: AC  QUESTION N° 2 (N° dans la fiche: 2)  Etat: oui/non  Mode: 5 marques sur 5 pour le nb de points Nb de points: 1 Réponse fiche: D  QUESTION N° 3 (N° dans la fiche: 3)  Etat: oui/non  Mode: 5 marques sur 5 pour le nb de points Nb de points: 1 Réponse fiche: BCD  QUESTION N° 4 (N° dans la fiche: 4)  Etat: oui/non  Mode: 5 marques sur 5 pour le nb de points Nb de points: 1 Réponse fiche: AC  QUESTION N° 5 (N° dans la fiche: 5)  Etat: oui/non  Mode: 5 marques sur 5 pour le nb de points Nb de points: 1 Réponse fiche: A  QUESTION N° 6 (N° dans la fiche: 6)  Etat: oui/non  Mode: 5 marques sur 5 pour le nb de points Nb de points: 1 Réponse fiche: E  QUESTION N° 7 (N° dans la fiche: 7)  Etat: oui/non  Mode: 5 marques sur 5 pour le nb de points Nb de points: 1 Réponse fiche: BE  QUESTION N° 8 (N° dans la fiche: 8)  Etat: oui/non  Mode: 5 marques sur 5 pour le nb de points Nb de points: 1 Réponse fiche: E  QUESTION N° 9 (N° dans la fiche: 9)  Etat: oui/non  Mode: 5 marques sur 5 pour le nb de points Nb de points: 1 Réponse fiche: BCE  QUESTION N° 10 (N° dans la fiche: 10)  Etat: oui/non  Mode: 5 marques sur 5 pour le nb de points Nb de points: 1 Réponse fiche: AD  QUESTION N° 11 (N° dans la fiche: 11)  Etat: oui/non  Mode: 5 marques sur 5 pour le nb de points Nb de points: 1 Réponse fiche: C  QUESTION N° 12 (N° dans la fiche: 12)
 Etat: oui/non  Mode: 5 marques sur 5 pour le nb de points Nb de points: 1 Réponse fiche: BD  QUESTION N° 13 (N° dans la fiche: 13)  Etat: oui/non  Mode: 5 marques sur 5 pour le nb de points Nb de points: 1 Réponse fiche: D  QUESTION N° 14 (N° dans la fiche: 14)  Etat: oui/non  Mode: 5 marques sur 5 pour le nb de points Nb de points: 1 Réponse fiche: A  QUESTION N° 15 (N° dans la fiche: 15)  Etat: oui/non  Mode: 5 marques sur 5 pour le nb de points Nb de points: 1 Réponse fiche: ACD  QUESTION N° 16 (N° dans la fiche: 16)  Etat: oui/non  Mode: 5 marques sur 5 pour le nb de points Nb de points: 1 Réponse fiche: D  QUESTION N° 17 (N° dans la fiche: 17)  Etat: oui/non  Mode: 5 marques sur 5 pour le nb de points Nb de points: 1 Réponse fiche: BD  QUESTION N° 18 (N° dans la fiche: 18)  Etat: oui/non  Mode: 5 marques sur 5 pour le nb de points Nb de points: 1 Réponse fiche: BC
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.