UP1 economie descriptive 2003 seg

Publié par

Université Paris-I-Panthéon-Sorbonne - UFR d’économie J. Couppey-Soubeyran, I. Hirtzlin, J.-P. Piriou ÉCONOMIE DESCRIPTIVE - FEVRIER 2003 Durée : 2 heures ; aucun document n’est autorisé ; merci de vider les mémoires des calculettes avant le début de l’épreuve : sera considérée comme une fraude, la présence de données dans les mémoires ...
Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 428
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
Université Paris-I-Panthéon-Sorbonne - UFR d’économie J. Couppey-Soubeyran, I. Hirtzlin, J.-P. Piriou ÉCONOMIE DESCRIPTIVE- FEVRIER2003 Durée :2 heures; aucun document n’est autorisé; merci de vider les mémoires des calculettes avant le début de l’épreuve: sera considérée comme une fraude, la présence de données dans les mémoires des calculettes, même si ces données ne sont pas utilisées. Questions 1, 2 et 6 sur 3 points, questions 3 et 5 sur 2 points, question 4 sur 4 points et question 7 sur 5 points. Total sur 22. 1/ On donne le tableau des entrées intermédiaires d’un TES et la production de chacune des branches d’une économie fermée (en milliards de PMF). AB C A -20 50 B 30- -C 3040 100 Production 300400 500 a/ Construire le TES de cette économie et établir le tableau des coefficients techniques (matrice structurelle de l’économie) b/ On pourrait porter la production de A à 350 milliards de PMF et celle de B à 500 milliards. Commentévolueraient alors les?emplois finals de cette économie c/ Comment les coefficients techniques ont-ils évolué ? 2/ De 1999 à 2000, mesurés à prix constants, le PIB de la France a évolué de 1300 à 1349 milliards d’euros et le taux d’investissement de l’économie nationale (qui mesure le poids de la FBCF dans le PIB) est passé de 19,7% à 20,5%. Calculer la contribution de la FBCF à la croissance du PIB en 2000. 3/ En 2000, le patrimoine en actions cotées détenues par les ménages s’élevait à 137,3 milliards d’euros ; en 2001 à 116,6. La variation d’actifs pour les actions cotées a enregistré une baisse de 1,4 milliards d’euros. En déduire l’évolution du cours des actions en 2001. 4/ A partir des informations suivantes relatives aux ménages (en milliards d’euros), calculer le solde de leurs comptes d’exploitation, d’affectation des revenus primaires, de distribution secondaire du revenu, de redistribution du revenu en nature et d’utilisation du revenu disponible ajusté : salaires et traitements bruts: 568; contribution sociale généralisée(CSG) :100 ;cotisations sociales effectives à la charge des employeurs: 168; cotisations sociales effectives à la charge des salariés: 76; intérêts et dividendes reçus: 211; intérêts versés: 33; prestations sociales (hors transferts sociaux en nature): 209; remboursement de soins de santé: 58; Fourniture gratuite de services non marchands d’éducation 93 ; Revenu mixte : 114 ; EBE des autres ménages: 115; Dépense de consommation finale individuelle: 897; valeur ajoutée brute : 278. 5/ A partir de certaines des données suivantes (en milliards d’euros), calculer le PIB :
rémunération des salariés reçue du reste du monde, 20 ; rémunération des salariés versés par les secteurs résidents 820(dont 16 de rémunération des salariés versée à des non résidents) ; exportations, 230 ; importations ; 200 ; impôts sur la production et les importations, 140 (dont 15 d’impôts sur la production versés au reste du monde) ; 13 de subventions reçues du reste du monde; revenus de la propriété versésà des non résidents, 50; revenus de la propriété reçus du reste du monde, 63 ; consommation de capital fixe, 198 ; RNB, 1415. 6/ A quels domaines le champ couvert par la FBCF a-t-il été étendu dans le SCN 1993 et dans le SEC 1995 ? Pourquoi cette extension augmente-t-elle le PIB? En quoi peut-elle être considérée comme inachevée ? 7/ Quels sont les problèmes posés par les comparaisons économiques internationales?
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.