UP1 economie descriptive 2004 seg

Publié par

Université Paris-I Panthéon-Sorbonne - UFR d’économie J. Couppey-Soubeyran, I. Hirtzlin ÉCONOMIE DESCRIPTIVE –SEPTEMBRE 2004 Durée : 2 heures ; aucun document n’est autorisé ; merci de vider les mémoires des calculettes avant le début de l’épreuve : sera considérée comme une fraude, la présence de données dans les mémoires des calculettes, même si ces données ne sont pas utilisées. Barème sur 21 points : les questions 1 à 7 sont notées sur 2 points, les questions 8 et 9 sont respectivement sur 3 et 4 points. 1 – A partir des informations suivantes, établir l’équilibre ressources-emplois des produits de la pêche et de l’aquaculture. Production de poissons par les pêcheries françaises : 120 ; l’intégralité de cette production est vendue à une entreprise de fabrication de conserve de poissons. Les marges commerciales et de transport s’élèvent à 20 ; les subventions versées aux pêcheurs sur les quantités de poissons ont été de 10 ; une enquête montre que les stocks de poissons dans les élevages ont diminué de 5. Importations de poissons irlandais : 400 ; Exportation par la France des poissons Irlandais importés, vers la Belgique : 205. Poissons vendus aux restaurants 100. Consommation par les ménages de poissons 120. 2 - Remplir les cases vides du TES ci-dessous. Calculer le PIB. NB : Les cases avec un tiret (-) ne sont pas à remplir. Les chiffres entre parenthèses sont des coefficients techniques. Marges Imp. Subv Prod I Total B/P E C S B ...
Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 241
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
Université Paris-I Panthéon-Sorbonne - UFR d’économie J. Couppey-Soubeyran, I. Hirtzlin ÉCONOMIE DESCRIPTIVE–SEPTEMBRE 2004 Durée : 2 heures ; aucun document n’est autorisé ; merci de vider les mémoires des calculettes avant le début de l’épreuve: sera considérée comme une fraude, la présence de données dans les mémoires des calculettes, même si ces données ne sont pas utilisées. Barème sur 21 points : les questions 1 à 7 sont notées sur 2 points, les questions 8 et 9 sont respectivement sur 3 et 4 points. 1 – A partir des informations suivantes, établir l’équilibre ressources-emplois des produits de la pêche et de l’aquaculture. Productionde poissons par les pêcheries françaises: 120; l’intégralité de cette production est vendue à une entreprise de fabrication de conserve de poissons. Les marges commerciales et de transport s’élèvent à 20 ; les subventions versées aux pêcheurs sur les quantités de poissons ont été de 10 ; une enquête montre que les stocks de poissons dans les élevages ont diminué de 5. Importations de poissons irlandais : 400 ; Exportation par la France des poissons Irlandais importés, vers la Belgique: 205. Poissons vendus aux restaurants 100. Consommation par les ménages de poissons 120. 2 - Remplir les cases vides du TES ci-dessous. Calculer le PIB. NB : Les cases avec un tiret (-) ne sont pas à remplir. Les chiffres entre parenthèses sont des coefficients techniques. Marges Imp.Subv Prod ITotal B/PE CS BTotal CFFBCF EXTotal Prod. Prod.. 300 10- -E -- -- - -320 80  70- C- -- -- -110  -- - -S 30120(0,2)- -350 450800 400 -- -5430 B90 150(0,1)360 -- 430  19520 totalCI 7101010 320260 2300  VAB600  Prod600 800 3 - Le RDB des ménages est passé de 787,6 à 991,8 d’euros entre 1996 et 2002. Sachant que l’indice des prix de la consommation finale des ménages, base 100 en 1995 était à 101,9 en 1996 et à 109,8 en 2002, calculer l’évolution du pouvoir d’achat des ménages entre 1996 et 2002.4 - A partir des informations suivantes (pas toutes utiles), calculer la consommation effective des ménages et celle des Administrations Publiques (APU). Dépense de consommation finale individuelle des APU: 209,4; dépense de Consommation finale collective des APU: 123; valeur ajoutée brute des APU: 217,0; Dépense de consommation finale individuelle des Ménages 823,0, Dépense de consommation finale individuelle des Institutions Sans But Lucratif au Service des Ménages (ISBLSM) : 10,2, Valeur Ajoutée Brute des ISBLSM : 5,8. 5 - À partir informations suivantes extraites des comptes des sociétés non financières (en milliards d’euros pour l’année 2002), déterminez le taux de marge, le taux d’investissement, le taux d’épargne et le taux d’autofinancement des SNF. Une augmentation du taux d’autofinancement signifie-t-elle que les SNF ont amélioré leurs performances ? Consommations intermédiaires: 1063,2; Cotisations (effectives et imputées) à la charge des employeurs: 130,2 ; FBCF : 151,4 ; impôts sur les salaires et la main d’œuvre : 7,6 ; impôts divers sur la production : 28,5 ; Production :1859,1 ;RDB :127 ;Salaires et traitements bruts: 381,7; solde des revenus primaires: 157,4; subventions d’exploitation : -6,8.
6- Pour 2003, en France, le PIB était de 1557,2 milliards d’euros et le Revenu national brut était de 1560 milliards d’euros. Expliquez la différence entre ces deux agrégats. En France, cette différence est faible; pourquoi d’autres pays connaissent-ils une configuration très différente de celle de la France ? 7- Sélectionner la bonne réponse (à l’aide d’une croix) dans le tableau suivant concernant l’enregistrement des opérations financières : NB : On ne s’intéresse qu’à l’opération elle-même et non à sa contrepartie monétaire. Incidence sur l’actif ou le passif de l’agent non financierType de fluxAccroît leDiminue leAccroît l’actifDiminue Ne passif passifl’actif s’enregistre pas dans un compte financier Remboursement d’un prêt Versement d’intérêts Emission d’action Obtention de dividendes Vente d’obligation Achat d’obligation Rachat d’action par l’émetteur Obtention d’un prêt 8- Comment la valeur du patrimoine d’un agent peut-elle diminuer ? 9- La comptabilité nationale mesure-t-elle la richesse d’un pays ?
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.