UP1 economie descriptive 2006 seg

Publié par

Université de Paris 1UFR 02 – Econ omieECONO MIE DESCR IPTIVEI. Hirtzlin et N. Can ryLund i 23 janvier 2006Durée de l’épreu ve : 2 h 00Docume nts in terdits – Cal culettes autorisé es, mémoire s vides1. (3 points) On étudie la production de fruits par les agriculteurs d’uneéconomie. Ces fruits sont soit vendus aux ménages (par des commerçants),soit t ransformés en jus de fruits pa r des industriels.Les ménages consomment pour 120 de fruits et les industriels achètent pour30 de fruits. Le s marges commerciales sont de 10 , la TVA (co llectée sur lavente de fruits) de 25. Les exportations de fruits sont de 2 et le soldecommercial en fruits de cette économie est de -3. Les agriculteurs perçoivent20 de subventions sur les produits et 5 de subventions d’exploitation. Enfin,les st ocks de fr uits ont baissé de 7.a.Peut-on avoir une F BCF en produit « fruits » et pourquoi ?b.À partir de ces informations, établissez l’éq uilibre ressources- emplois desfruits e t déterminer la production au prix de b ase.c.L’exploitation de nouvelles sources statistiques permet de voir que lesagriculteurs consomment 20 des fruits produits. Quel est l’impact de cetteinformation s ur l’éq uilibre emplois – ressources ? 2. (2 points) On étudie une économie dans laquelle on a PIB = DCF + FBCF(DCF signifie dépenses de consommation finale) . Les taux de croissance de laDCF et de la FBCF en volume entre 20 01 et 20 05 sont de 7 % (DCF) et 12 %(FBCF). Le PIB à prix co urants ...
Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 218
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
Université de Paris 1 UFR 02 – Economie
ECONOMIE DESCRIPTIVE
I. Hirtzlin et N. Canry
Lundi 23 janvier 2006 Durée de l’épreuve : 2 h 00 Documents interdits – Calculettes autorisées, mémoires vides
1. (3 points) On étudie la production de fruits par les agriculteurs d’une économie. Ces fruits sont soit vendus aux ménages (par des commerçants), soit transformés en jus de fruits par des industriels. Les ménages consomment pour 120 de fruits et les industriels achètent pour 30 de fruits. Les marges commerciales sont de 10, la TVA (collectée sur la vente de fruits) de 25. Les exportations de fruits sont de 2 et le solde commercial en fruits de cette économie est de -3. Les agriculteurs perçoivent 20 de subventions sur les produits et 5 de subventions d’exploitation. Enfin, les stocks de fruits ont baissé de 7.
a.Peut-on avoir une FBCF en produit « fruits » et pourquoi ? b.À partir de ces informations, établissez l’équilibre ressources-emplois des fruits etdéterminer la production au prix de base. c.permet de voir que lesL’exploitation de nouvelles sources statistiques agriculteurs consomment 20 des fruits produits.Quel est l’impact de cette information sur l’équilibre emplois – ressources ?
2. (2 points) On étudie une économie dans laquelle on a PIB = DCF + FBCF (DCF signifie dépenses de consommation finale). Les taux de croissance de la DCF et de la FBCF en volume entre 2001 et 2005 sont de 7 % (DCF) et 12 % (FBCF). Le PIB à prix courants vaut 1000 en 2001.
a.Sachant que la part de la DCF dans le PIB est de 70 % en 2001 et 75 % en 2005, déterminer les contributions de la DCF et de la FBCF à la croissance du PIB en volume entre 2001 et 2005. b.En déduire le taux de croissance puis le taux de croissance annuel moyen du PIB en volume entre 2001 et 2005. c.Sachant que l’indice de prix du PIB, base 100 en 2000, est de 102,5 en 2001 et 110,7 en 2005, déterminer le taux de croissance du PIB en valeur entre 2001 et 2005.
3. (3 points) Soient les informations suivantes sur les SNF : la VAB est de 120. Les rémunérations versées aux salariés sont de 69, dont 15 de cotisations employeurs effectives. Les SNF versent 15 d’intérêts et payent 10 de
dividendes ; elles reçoivent pour 3 de dividendes. Les CI sont de 20 et la FBCF de 22. Les stocks des SNF ont diminué de 7. Les impôts sur les produits sont de 17, les autres impôts sur la production sont de 5 et les impôts sur les bénéfices, de 15. Les subventions sont de 7, dont 4 pour les subventions d’exploitation ; les aides à l’investissement sont de 1.
a- Dresserles six comptes non financiers des SNF. b-Calculer les indicateurs de partage de la valeur ajoutée des SNF.
4. (2 points) Soit une APU qui verse pour 50 de salaires bruts à ses salariés mais ne cotise pas aux régimes de sécurité sociale car elle paye elle-même les retraites de ses anciens salariés pour un montant de 15. Enregistrer ces opérations dans les comptes non financiers appropriés.
5. (2 points) A partir des informations suivantes, construire le compte financier des SNF. Les SNF ont un besoin de financement de 30. Elles ont émis des actions pour 22, des obligations pour 7 et des billets de trésorerie pour 6. Elles ont remboursé 3 de crédits antérieurement contractés. Elles ont revendu des actions pour 15. Leurs dépôts ont augmenté d’un montant X qu’il faut déterminer.
6. (3 points) On étudie une économie comprenant 3 branches : A (agriculture), B (industrie), C (services). Les CI en produits B sont de 5 pour la branche A, de 12 pour la branche B. Les intraconsommations de la branche A sont de 2. Les coefficients techniques de la branche C sont de 0 en produit A et 0,2 en produit B et de 0,1 en produit C. La consommation en produit C de la branche B est de 6. La VAB de la branche A est de 9 et sa production de 20. La VAB de B est de 6. La production de C est de 30. La TVA est de 5 sur les produits A, de 7 sur les produits B et de 4 sur les produits C. Les subventions sur les produits sont de 1 pour B et 0 pour C. Les emplois finals sont de 13 en produits A et de 7 en produits B.
a- Construirele TES de cette économie. b-En déduire le PIB de l’économie.
7. (3 points) Pourquoi a-t-on recours à la notion de consommation finale effective (CFE) et comment passe-t-on de la DCF à la CFE des ménages ?
8. (4 points) Pourquoi le PIB est-il un indicateur imparfait de mesure de la richesse d’une économie? Citez d’autres indicateurs permettant de le compléter.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.