UTBM gestion de projets 2007 imap

Publié par

Université de Technologie Prénom & nom : de Belfort-Montbéliard Département IMaP Année : Toufik BOUDOUH Christophe DECREUSE Signature : Pierre-Alain WEITE Unité de valeur GP52 : Gestion de projet Semestre de printemps 2007 - Examen final – 26 juin 2007 Durée : 2h – Les documents distribués en cours et notes personnelles sont autorisés. Partie management (barème indicatif : 10 points) Répondre aux questions 1 et 2 sur des copies séparées. 1 Passons à l'action (5 points) Vous venez d'être embauché dans une petite entreprise spécialisée dans l'agro-alimentaire, en tant qu'animateur du progrès permanent. C'est votre première semaine d'activité. Ce matin, à peine arrivé, vous vous rendez à une réunion, dont les principaux échanges ont été retranscrits en annexe 1. 1.1 Quel est l'état d'esprit des principaux protagonistes de la réunion, et qu'en déduisez-vous pour le comportement à adopter dans les semaines qui viennent ? 1.2 Dressez la liste des actions à réaliser pour généraliser à l'ensemble de l'usine les procédures de maintenance au poste telles que celle évoquée par Thierry pendant la réunion. 1.3 Vous commencez par monter la réunion des pilotes d'installation : la secrétaire vous ayant indiqué un créneau où tout le monde est disponible rédigez le mail de convocation à cette réunion. 2 De l'analyse des processus (5 points) Le document en annexe 2 décrit la procédure de démontage d'une transmission ...
Publié le : mardi 5 juillet 2011
Lecture(s) : 273
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins
Université de TechnologiePrénom&nom : de Belfort-MontbéliardDépartement IMaPAnnée : Toufik BOUDOUH Christophe DECREUSE Signature : Pierre-Alain WEITE Unité de valeur GP52 : Gestion de projet Semestre de printemps 2007- Examenfinal – 26 juin 2007 Durée : 2h– Les documents distribués en cours et notes personnelles sont autorisés. Partie management(barème indicatif : 10 points) Répondre aux questions 1 et 2 sur des copies séparées. 1Passons à l'action (5 points) Vous venez d'être embauché dans une petite entreprise spécialisée dans l'agro-alimentaire, en tant qu'animateur du progrès permanent. C'est votre première semaine d'activité. Ce matin, à peine arrivé, vous vous rendez à une réunion, dont les principaux échanges ont été retranscrits enannexe 1. 1.1 Quelest l'état d'esprit des principaux protagonistes de la réunion, et qu'en déduisez-vous pour le comportement à adopter dans les semaines qui viennent ? 1.2 Dressezla liste des actions à réaliser pour généraliser à l'ensemble de l'usine les procédures de maintenance au postetelles que celle évoquée par Thierry pendant la réunion. 1.3 Vouscommencez par monter la réunion des pilotes d'installation: la secrétaire vous ayant indiqué un créneau où tout le monde est disponiblerédigez le mail de convocation à cette réunion. 2De l'analyse des processus (5 points) Le document enannexe 2décrit la procédure de démontage d'une transmission de véhicule automobile. Représenter sous forme d'un graphe SADT la procédure de démontage de la demi-transmission droite.
GP 52 – final P07
Page1 / 4
Annexe 1 Transcription des échanges de la réunion du vendredi 22 juin 2007 Participants : -Olivier et Denis : pilotes d'installation (parmi les 14 que compte le site) ; -Martine : responsable qualité ; -Christian : directeur du site ; -Philippe : directeur de la production, votre responsable hiérarchique direct ; -Thierry : technicien de maintenance. et bien sûr vous-même. Tous les participants sont arrivés, se sont salués et se sont servi un café ; Philippe a pris le temps de vous présenter. Nous branchons le magnétophone. Philippe :"On est tous là … Bon, alors l'objectif de la réunion, c'est de faire un point sur les gammes de maintenance au poste ; les évènements récents ont montré qu'il y avait besoin de faire quelque chose, et … Denis :Tu veux parler des plantages de la semaine dernière ? Philippe :Oui, entre autres, mais pas seulement … Olivier :Parce que la semaine dernière, les problèmes au tournage de camemberts, c'était un problème d'appro : le gars m'a dit qu'il n'y avait pas 20% des ébauches dans les clous ! Martine :Non-non, non ! On a euquelquesnon-conformes, et puis c'était la semaine d'avant. Les problèmes de jeudi dernier, c'était des ruptures d'outil parce que les têtes avaient pris du jeu, et ça, ce ne serait pas arrivé si les réglages avaient été faits régulièrement. Denis :Attendez, on peut pas encore retomber sur la production ; en ce moment, le secteur fromage, il tourne à une fois et demie sa capacité, en deux huit et demi ; on n'a pas un instant pour s'occuper des machines, et les gars sont sur les genoux ! Christian :Attendez, on part mal, là. Le problème n'est pas de savoir qui a fait quoi ou de trouver un coupable ; la question est de comprendre ce qui s'est passé pour mettre en place quelque chose pour éviter que ça ne se reproduise. Philippe, on a eu combien de problèmes ces dernier temps ? Philippe :Alors, jusqu'à avril, on était stables, à peu près les mêmes chiffres que l'an dernier ; c'est sur mai et surtout juin, qu'on a eu quasiment une crise par semaine. Olivier :Ben oui, c'est pas un hasard : c'est au moment où on a presque doublé la prod ! On n'a jamais tourné à ce rythme, on est au taquet, là ! Philippe :Oui … c'est clair qu'on tire beaucoup sur la machine, là, on le sait … Olivier :Sur les machines, c'est une chose, mais il y a les gars aussi ! Christian :Elles représentent quel impact, ces crises ? Philippe :Je crois que c'est à chaque fois un arrêt complet d'au moins 2h, sans compter le redémarrage … en gros on doit perdre à peu près une demi-journée de prod … Olivier :Enfin, une demi tournée, quatre heures, quoi. Christian :Une demi tournée sur combien, en tout … tu m'as dit deux équipes et demi sur cinq jours … Denis :Tout le monde est à fond, vous allez pas nous demander d'en faire plus ! Philippe :Oui .. ! Laisse-nous terminer ! On est juste en train de chercher comment améliorer les choses, en organisant un peu mieux la maintenance. A l'îlot de polissage des canards laqués, ils ont mis un truc en place … Thierry, tu peux nous en parler ? Thierry :Aux canards, on avait des pépins à répétition : c'est des machines vraiment sensibles, et quand elles sont plantées, elles sont super longues à remettre en route, surtout les sableuses, et après il y avait des soucis de qualité parce que la laque ne tenait pas bien. Martine :Je confirme ! Thierry :Pour la maintenance aussi c'était un problème, parce qu'on y passait un temps fou. On a repéré les principales causes de problèmes, et on a cherché ce qu'on pouvait faire en préventif pour les détecter ou les éviter. Martine :Comment vous avez fait ça ? Thierry :On est parti des relevés de pannes, et on a eu au moins une réunion avec chacune des équipes ; ça, c'est vraiment indispensable, parce qu'il y a des trucs par exemple que la troisième équipe connaît, mais pas les autres. Et ils savent aussi ce qu'ils peuvent prendre en charge comme maintenance préventive … GP 52 – final P07Page2 / 4
Denis :C'est sûr qu'il ne faut pas faire ce boulot-là sans eux, ne serait-ce que pour faciliter ensuite l'application. Christian :Le principe, c'est juste de mettre en place des procédures systématiques de maintenance, ou c'est de faire passer le boulot de la maintenance aux opérateurs ? Thierry :De fait, c'est un peu les deux : en mettant les choses à plat, on s'aperçoit que pas mal de choses peuvent passer aux opérateurs … et que ça va mieux comme ça parce que ce sont eux qui connaissent le mieux la machine. Et du point de vue implication, c'est bien aussi. Olivier :Oui, et de toute façon ça permet aussi de négocier ce qu'ils peuvent assumer du point de vue charge de travail. Martine :Ce qui est important aussi, c'est de bien formaliser le résultat : les fiches au poste qu'ils ont faites au canard sont pas mal, mais je pense qu'on devrait les compléter avec une partie suivi des réalisations. Et puis ce serait intéressant de standardiser un maximum de choses d'une machine à l'autre. Christian :Bon, et bien tout ça semble indiquer qu'on peut étendre ça, au moins aux cas les plus urgents dans un premier temps." (se tournant vers vous) "C'est vous qui vous allez vous occuper de ça ? Philippe :Oui, c'est ce qu'on pensait faire … Christian :Vous tâchez de faire une première évaluation du boulot à faire, et vous nous faites une présentation au prochain comité de direction, OK ? Philippe :Ce qu'on peut faire en premier lieu, c'est un recensement des machines à traiter … Denis :Ca, c'est avec les pilotes d'installation qu'il faut le faire. Martine :Moi, je veux bien participer au projet, on a des outils pour l'analyse de données. Philippe :Bon, tu montes une réunion avec les pilotes pour faire l'état des lieux, et puis il faut aussi réfléchir au plan d'action … Martine :Oui, avec les priorités … on a pas mal de données qui permettront de hiérarchiser. Christian :Ce que dit Philippe, le plan d'action, c'est important, même si ce n'est pas complètement chiffré, d'avoir au moins la visi sur l'enchaînement des actions qu'il faudra lancer … et puis ça permettra de mettre tout le monde dans le bain progressivement. Je voudrais que ça joue le rôle d'un projet pilote, c'est important de montrer qu'on peut étendre des initiatives qui ont bien marché. Martine :Et là on a des arguments parce que les crises de mai – juin ont vraiment frappé les imaginations. Christian :De toute façon on est obligé de réagir : il nous faut un plan d'action à montrer au moment de présenter les résultats du semestre. Je compte sur la mobilisation de tout le monde, c'est une question importante. Philippe :Bon, on y va comme ça, on prépare quelque chose pour le prochain comité. Christian :C'est parti. Merci à tous et bonne journée."
GP 52 – final P07
Page3 / 4
GP 52 – final P07
Annexe 2 : procédure de dépose d'une transmission
Page4 / 4
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.