UTBM interface et cooperation homme machine 2005 gi

Publié par

SUJET D’EXAMEN GL 53 – 17 JANVIER 2006 (documents autorisés ; une feuille séparée pour chacune des 3 parties) PARTIE 1 - Ergonomie cognitive (5 points) Dans le cadre d’un projet européen sur le thème de la « route automatisée », un axe de développement actuel porte sur l’utilisation d’un nouveau système pour les camions. Ce système a pour objectif d’augmenter le flux des camions sur les autoroutes en constituant des « trains de camions » : le premier camion est conduit par un conducteur dit « actif », les autres camions situés derrière sont chacun conduits automatiquement par un système d’aide embarqué. Chaque système équipant chaque camion utilise des lasers calculant à tout instant la distance avec le camion situé devant et agit sur les commandes du camion pour le faire tourner, accélérer ou ralentir de façon automatique. Grâce à ce système d’aide, tous les conducteurs des camions -sauf le premier- sont libérés de la tâche de conduite, ces conducteurs sont nommés « passifs ». L’équipe projet de cet axe de développement vous contacte dés les premières étapes du projet pour participer à la réflexion sur la conception du système embarqué. L’équipe projet fait remarquer qu’étant légalement responsable de leur camion, tous les conducteurs « passifs » doivent rester vigilant pour reprendre rapidement le contrôle du véhicule en cas d’arrêt inopiné du système automatique. • Face à cette demande encore vague de l’équipe projet, quelle démarche pensez-vous ...
Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 184
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins
SUJET D’EXAMEN GL 53 – 17 JANVIER 2006
(documents autorisés ; une feuille séparée pour chacune des 3 parties)
PARTIE 1 -
Ergonomie cognitive (5 points)
Dans le cadre d’un projet européen sur le thème de la « route automatisée », un axe de développement actuel
porte sur l’utilisation d’un nouveau système pour les camions. Ce système a pour objectif d’augmenter le flux
des camions sur les autoroutes en constituant des « trains de camions » : le premier camion est conduit par un
conducteur dit « actif », les autres camions situés derrière sont chacun conduits automatiquement par un système
d’aide embarqué. Chaque système équipant chaque camion utilise des lasers calculant à tout instant la distance
avec le camion situé devant et agit sur les commandes du camion pour le faire tourner, accélérer ou ralentir de
façon automatique. Grâce à ce système d’aide, tous les conducteurs des camions -sauf le premier- sont libérés de
la tâche de conduite, ces conducteurs sont nommés « passifs ».
L’équipe projet de cet axe de développement vous contacte dés les premières étapes du projet pour participer à la
réflexion sur la conception du système embarqué. L’équipe projet fait remarquer qu’étant légalement
responsable de leur camion, tous les conducteurs « passifs » doivent rester vigilant pour reprendre rapidement le
contrôle du véhicule en cas d’arrêt inopiné du système automatique.
Face à cette demande encore vague de l’équipe projet, quelle démarche pensez-vous suivre pour définir
l’interface du système ? L’objectif de cette question est de donner les différentes méthodes et étapes de
conception que vous pensez mettre en oeuvre et non pas de dessiner l’interface dans le détail.
Expliquez en quoi la répartition des tâches entre les conducteurs « passifs » et les systèmes
automatiques peut poser problème. Expliquez ce problème potentiel et les solutions possibles. (Utiliser
le concept de charge mentale vu en cours dans le cas des opérateurs en centrale nucléaire).
Expliquez de façon générale en quoi l’interface peut engendrer des mauvaises compréhensions et des
comportements inadaptés de la part d’opérateurs à des postes informatiques (Inspirez-vous de
l’analyse
de l’accident de l’airbus A320 vu en TD et des cours sur la mémoire et sur la perception).
PARTIE 2 -
Modélisation (8 points)
Une société fait appel à vous pour la réalisation d’une application logicielle d’édition collective de comptes-
rendus de réunion (CR). Il s’agit de fournir une application qui permettrait à l’ensemble des participants à une
réunion, de rédiger en séance le compte-rendu de celle-ci. Bien entendu, nous ne considérerons dans la suite que
l’IHM de l’application.
blablabla
blablabla
blablablablablabla
blablablablablabla
blablabla blablabla
blablabla blablabla
Ecran permettant la visualisation
du CR en rédaction
Dispositifs d’écriture et de pointage
quelconques, sur lesquels il n’est pas
demandé de travailler
Participants à la réunion
Les exigences sur l’utilisation et les fonctionnalités de l’application sont les suivantes :
Chaque participant peut intervenir dans la rédaction. Quand c’est le cas, ses initiales (nom, prénom)
s’inscrivent automatiquement dans le CR.
Un CR se compose : du thème, d’une date, de la liste des participants présents, de l’ordre du jour, du
texte de chaque point de l’ordre du jour et de la date de la prochaine réunion.
Les fonctions d’éditions habituelles : rédaction, modification, suppression.
Les fonctions de gestion de CR habituelles : création, ouverture, fermeture, enregistrement.
Votre travail consiste à appliquer la démarche de conception d’IHM proposée en cours : 1) analyse ergonomique,
2) modélisation de l’interface, 3) proposition d’une maquette. Les questions suivantes vous serviront de guide
pour construire étape par étape votre solution.
1)
En tenant compte de l’expression des besoins formulée ci-dessus, proposez le modèle de tâches
considéré
. (2pts)
2)
A partir du modèle de tâches précédent et selon le modèle PAC vu en TD :
a.
Proposez une architecture de composants graphiques de votre solution. (
2pts
)
b.
Représentez sur votre modèle PAC les interactions entre objets graphiques lors de l’édition
collective d’un champ de texte d’un point de l’ordre du jour (
2pts
).
3)
Dessinez une maquette de votre solution (ensemble des vues graphiques), en reprenant la nomenclature
des objets graphiques proposée en cours. (
2pts
)
PARTIE 3 – Outils (6 points)
Question 1
.
Exercice TCL/TK (3 points)
Soit le programme TCL suivant :
#!/usr/bin/wish -f
frame .haut
label .haut.lnombre -text "Nombre : "
entry .haut.enombre -textvariable nombre
button .haut.convertir -text Convertir -command Convertir
label .resultat
pack .haut -side top
pack .haut.lnombre -side left
pack .haut.enombre -side left
pack .haut.convertir -side right
pack .resultat -side bottom
proc Convertir {} {
set resultat ""
set val $nombre
while {$val >= 5} {
set div [expr $val/5]
set reste [expr $val-$div*5]
set resultat $reste$resultat
set val $div
}
set resultat $val$resultat
.resultat configure -text $resultat
}
et voici un aperçu de l'interface graphique produite :
1.
Après avoir saisi la valeur 36 dans la zone d'édition (objet entry), l'utilisateur appuis sur le bouton
Convertir
. Quelle serait alors la valeur affichée dans la zone
label
en bas de l'interface ? Déroulez la
procédure !
2.
Que réalise cette procédure ?
3.
L'interpréteur de commandes TCL signale une erreur du type "
can't read "nombre": no such
variable
". A quoi est due cette erreur ? Proposez une correction de l'erreur !
4.
Si la ligne '
set resultat ""
'
est commentée, nous obtenons un message d'erreur du type
"
can't
read "resultat": no such variable
" lors de l'exécution de la commande '
set resultat
$reste$resultat'
. Pourquoi ?
Question 2. Ilog Views (1 point)
Donner une approche possible pour modifier la méthode du callback associée à un gadget (IlvButton,
IlvSlider…).
Question 3. Loi de Fitts (3 points)
On veut réaliser une programme d’expérimentation et de vérification de la loi de Fitts, à l’aide d’utilisateurs
divers et variés se connectant sur une application appropriée et comportant une interface de tests.
1)
Rappeler la loi de Fitts.
2)
Proposer une interface graphique de test. Par un schéma de l’écran en donner les éléments essentiels.
Préciser le cadre de l’expérience et les interactions utilisateurs avec le programme.
3)
Quels sont les mesures relevées et les calculs effectués, pour évaluer expérimentalement l’adéquation
de la loi de Fitts à la pratique des utilisateurs.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.