50 ans d'aide au développement et un constat: trop de bonnes âmes ...

Publié par

  • mémoire - matière potentielle : homme
  • redaction
  • cours - matière potentielle : des pro - chaines décennies
  • cours - matière potentielle : des dernières années
l a r e v u e d e s s u i s s e s d e l É t r a n g e r no v embr e 2 0 11 / n ° 5 50 ans d'aide au développement et un constat: trop de bonnes âmes, pas assez de perspectives Le paysage politique suisse après les élections La littérature suisse se heurte à ses propres limites
  • parlementaires de la droite bour- geoise en particulier
  • presta- tions bénévoles des communes et des cantons
  • parlement du canton de genève
  • paysage politique
  • etranger
  • étrangère
  • etrangers
  • étranger
  • étrangers
  • étrangères
  • peuples
  • peuple
  • conseil fédéral
  • développement
  • développements
  • pays
Publié le : mercredi 28 mars 2012
Lecture(s) : 74
Source : revue.ch
Nombre de pages : 32
Voir plus Voir moins

la revue des suisses de l´Étranger
no ve mb re 2011 / n°5
50ansd’aideaudéveloppement
etunconstat:tropdebonnes
âmes,pasassezdeperspectives
Lepaysagepolitiquesuisse
aprèslesélections
Lalittératuresuisseseheurte
àsespropreslimitesORGANISATION DES SUISSES DE L’ÉTRANGER
«La plate-forme Internet SwissCommunity
relie les Suisses du monde entier»
Ursula Deplazes
Chercheuse
Grisonne à Rome
«Développer un réseau
entre les Suisses de
l’étranger joue un grand
rôle – tant au niveau
personnel que profes-
sionnel.»
Daniel Keller
Manager
Zurichois à Hanoï
«Pour un consultant
international, l’échangeUrs Steiner
Directeur d’une école suisse d’expériences faites
Bernois au Pérou sur place par d’autres
«Connaître d’autres Suisses est précieux.»
Suisses de l’étranger,
échanger de bonnes
adresses, être au courant
de l’actualité suisse –
SwissCommunity me
permet de faire tout ça!»
Se connecter avec d’autres Suisses de l’étranger
Rester au courant de l’actualité et des grands événements
Touver un logement – ou la meilleure fondue en ville
Découvrir la Suisse
Inscrivez-vous, c’est
gratuit!
www.swisscommunity.org
Partenaires SwissCommunityÉDITORIAL sOmmAIRe 3
Rien n’est encore joué
5
as av ,nousconnaissonslesgagnantsetlesperdants.Maispourl’instant, Courrierdeslecteurs
lesrésultatsduscrutindu23octobrenepermettentpasvraimentdefairedesdécla- 5Lrationssurl’avenirpolitiquedelaSuisse.Nousyverronsplusclairaprèsle14dé- Lupourvous:Ladémocratieetlepeuple
cembre,datedel’électionduConseilfédéral.Actuellement,laquestionquibrûlesurtoutes 7
leslèvresestlasuivante:laconcordancesera-t-ellerenforcéeparlanégociationd’unenou- Images:Transformationsdansl’Empire
velleformulemagique?Ousera-t-elleabandonnée?Commel’aexpliquéleprofesseurGeorg duMilieu
Kohlerdanslenumérodeseptembredela«RevueSuisse»,sonabandonentraîneraitun 8
largeblocagedelapolitique,avecdesconséquencesimprévisiblespourlaSuisse.Depuisla Depuis50ans,laSuissesoutientdespro-
destitutiondelaconseillèrefédéralePDCRuthMetzleren2003,ilestcertainquelasta- grammesetdesprojetsd’aideaudéveloppe-
bilitédelaformulemagiqueutiliséedepuis1959faitdésormaispartiedupassé.Vouslirez ment,maisleurampleuretleurnature
dèslapage13lesscenariipossiblespourl’électionduConseilfédéraletlepositionnement sontcontestées.
despartisetcandidats. 12
Auregarddecetteélection,onpeutaussisedemandercequelespartisentendentréelle- LaministredesAffairesétrangèresMicheline
mentpar«concordance».Cetteformulemagiqueest-elleunsimplemodèlearithmétique Calmy-Reyquittelegouvernement–éloge
permettantderépartirdessiègesauConseilfédéralenfonctiondupourcentaged’électeurs? 13-16
Oubienlaconcordancesuppose-t-elleuncertainconsensussurles ÉlectionsduParlement
valeursetlesidéesselonlesquellesl’Étatdoitfonctionner?
Pages régionalesLadestitutionduconseillerfédéralChristophBlocheren2007aof-
17fertàlaSuissebonnombredediscussionsanimées,etparfoisab-
DidierCucheestdéjàunelégende–surdes,jusqu’àdébouchersuruneinitiativepourl’électionduConseil
ilreportesondépartduCirqueblancfédéralparlepeuple.ChristophBlochern’atoujourspassurmonté
20l’ignominiedecettedéfaite.Dansunentretienavecle«NeueZür-
Surlerôledesmédias–observationscherZeitung»deuxmoisavantlesélections,iladéclaréausujetde
critiquesduprofesseurKurtImhofsonétatactuel:«Biensûrquejesuisamer.»Aucoursdesquatredernièresannées,cette
21amertumeaaniméuncombatinfatigableetChristophBlocheraréussi,commetoujours
Lesécrivainssuissesontdumalàvivreenpolitique,àattirertouslesregardssurlui.Ilfournitàsonpartilesidéesetconceptspo-
dulectorathelvète–ettrouventrarementlitiqueset,avecsesrichissimesamis,ilalesmoyensfinanciersdenoyerlaSuissedansunflot
unpublicàl’étrangerdepropagandedeRomanshornàGenève.L’UDCsesertdeplusenplusdel’Étatpopu-
22lairecontrel’Étatdedroit:lespersonnesquipensentdifféremmentsontdiffaméesetdes
LemythedesAlpes:unearchivecomprenantsolutionssimplessontapportéesàdesproblèmesgraves.Lepopulismealacote.Cetteques-
desphotosetdestextesvieuxdeplusieurstionaalimentél’undesprincipauxsujetsdediscussionlorsducongrèsdesSuissesdel’étran-
sièclesgerenaoûtàLugano(page24).
24Lefaitquelespersonnalitéspolitiquesdeladroitebourgeoisecherchentprécisémentàre-
OSEmodelerenprofondeurlepaysagepolitiquesuisseaveclesoutiendesassociationsécono-
27miquesafaitcoulerbeaucoupd’encrependantlacampagneélectorale.Unlivred’Oswald
NouvellesduPalaisfédéralSiggetViktorParmanousapportedeséclaircissementsàcesujet(page5).Onnepeutplus
ignorerladésolidarisationauseindelasociétéetl’égoïsmed’uneclassesupérieuredéme- 30
surée,nonseulementenSuissemaisaussidanslemondeentier.Dansbiendesendroits,cela Trouvailles
provoqued’oresetdéjàdessoulèvementsetdestroubles.Espéronsquelesnouveauxélus 31
etlesréélusprendrontconsciencedunombrecroissantdepersonnesdéçues,sansperspec- Écho
tivesetfrustréesqui,mêmeenSuisse,menacentlapaixsocialeetlebien-être.
Imagedetitre:Laconstructiondepontsfait
BARBARA ENgEL partieintégrantedelacoopérationsuisseau
développement.LeGhana,oùlaphotoaété
prise,estunpaysphareduprogrammedela
Suisse.Photo:Keystone
eIMPRESSUM: La«RevueSuisse»,quiestdestinéeauxSuissesdel’étranger,paraîtpourla38 annéeenallemand,français,italien,anglaisetespagnol,en14éditionsrégionales,avecun
tiragetotaldeplusde395000exemplaires.Lesnouvellesrégionalesparaissentquatrefoisparan.Laresponsabilitépourlecontenudesannoncesetannexespublicitairesincombeauxseuls
annonceurs.Cescontenusnereflètentpasobligatoirementl’opinionnidelarédactionnidel’éditrice.
nDIRECTION ÉDITORIALE: BarbaraEngel(BE),rédactriceenchef;RenéLenzin(RL);AlainWey(AW);MarcLettau(MUL);Manuelgnos(MAg);Jean-FrançoisLichtenstern(JFL),Rela-
tions avec les Suisses de l’étranger, DFAE, CH-3003 Berne, responsable des «Nouvelles du Palais fédéral». Traduction: CLS Communication AgnDESIgN: Herzog Design, Zurich
nADRESSE POSTALE: Éditeur/rédaction/publicité: Organisation des Suisses de l’étranger, Alpenstrasse 26, CH-3006 Berne, Tél. +41313566110, fax +41313566101, PC 30-6768-9.
nINTERNET:www.revue.chnE-MAIL: revue@aso.chnIMPRESSION: SwissprintersSt.gallenAg,CH-9001St-gall.nCHANgEMENT D’ADRESSE: prièredecommuniquervotrenou-
velleadresseàvotreambassadeouàvotreconsulat;n’écrivezpasàBerne.nTouslesSuissesdel’étrangerenregistrésauprèsd’unereprésentationsuissereçoiventlarevuegratuitement.
Lespersonnesn’ayantpaslanationalitésuissepeuvents’abonner(prixpourunabonnementannuel:Suisse,CHF30.–/étranger,CHF50.–).Larevueseraexpédiéeauxabonnésdirectement
deBerne. Clôturederédactiondecetteédition:26.10.11
o
REVUE SUISSE Novembre2011/N 5
oté uisse
 
   

 

 
  
  


  
   
Vorsorgen in
Schweizer Franken.
Agentur Auslandschweizer
Stefan Böni
Dorfstrasse 140, 8706 Meilen
+41 44 925 39 39, www.swisslife.ch/aso
Inserat_Midi_Stefan Böni_90x64.5.indd 1 01.12.2010 14:26:28
ENVIE DE RA GUSA?
Nous vous dévoilons volontiers où trou-
ver Ragusa près de chez vous ou bien
comment vous pouvez vous-même ouvrir
un dépôt Ragusa: tél. 0041 32 945 12 00
ou info@camillebloch.chCourrier des leCteurs lu pour vous 5
Fukushima:avertissement justeserenforcerlégèrement deuxfinsconnaisseursdesrouagesdupalaisfédéralà
etprisedeconscience maisprobablementdoubler, berne,unporte-paroleduConseilfédéraletunjournaliste,
Ausujetdelasortiedu voiretripleraucoursdespro- ontcoécritunlivre.OswaldSiggetViktorParman’ontcepen-
nucléaire,lespartisbourgeois chainesdécennies.L’engoue- dantpasfaitunrecueild’anecdotessurlaviepolitiquequoti-
traditionnelsetlesjournalistes mentdesAllemandspourle diennebernoise,bienaucontraire,ilsontdécritlesméca-
dedroiteonttoujoursplacéla solaireaétésifortetl’échecsi nismespolitiquessuisses–souventméconnusdupeuple.Le
questionducoûtaucentredu retentissantqu’ilestdifficile dernierchapitredulivrecommenceencestermes:«Qu’ilsoit
débat.Vuleprixdudémantèle- decomprendrelesgensqui questiondelobby,demagouilleoudeclassepolitique,lema-
mentd’unecentraleoudesa prennentcelaausérieux. laiseprovoquéparlavénalitédeladémocratietouchedeplus
seulefermeture,rienn’estfait. gEOFF RUSSELL, AUSTRALIE enplusdemilieux.»D’aprèslesauteurs,mêmeleConseilfé-
Acejour,lestockagedéfinitif déralseraitpréoccupéparle«manquededémocratie».Sinon,
desdéchetsestunproblème Blessant pourquoiaurait-ildéclaré«lesdéfisposésàladémocratieau
irrésolumaislespartisansdu C’estformidablequela XXIesiècle»commel’undespôlesderecherchenationaux?
nucléairesegardentbiende «RevueSuisse»noustienne LechapitresurlesséancesetlasalledeséancesduConseilfé-
nousledire,sansparlerdece informésdel’actualitédesten- déralestamusantàlire(voirpage16).Peudegens
quecoûteraitunaccidentma- dancesetdesévénementsau connaissentcetendroitaussibienqueSigg,quiaétécollaborateur
jeurenSuisse.Cequelespartis niveaufédéral.Mais,dansle deplusieursconseillersfédérauxpuisvice-chancelieretporte-pa-
deladroitebourgeoiseveulent numérodeseptembre2011,j’ai roleduConseilfédéral.Àl’encroire,latraditiondeladiscussionou-
aussinouscacher,c’estle étéoutréedevoirledessinen verteafindetrouverdessolutionscommunesetdeprendredesdé-
nombred’emploisquegénère- page19:ilestirrespectueux, cisionscollégialesseseraittotalementdégradéeaucoursdes
raitlasortiedunucléaire. blessantetinjurieuxnonseule- dernièresannées.AuConseilfédéral,onvoteraitdeplusenplus
Leprogrès,c’estlecourage mentpournosconseillèresfé- souventcommedansunpetitparlementettoutlemondeauraittrès
etlavolontéd’imposerdesnou- déralesmaisaussiengénéral, enviedeclorelesséancessipossibleavantlerepasdemidi.
veautés.Ungouvernement pournous,lesfemmes.Detrès Danslechapitre«LeParlement»,ViktorParmametenlumièredefa-
conscientdesesresponsabilités mauvaisgoûtpourla«Revue çonsaisissanteleseffortsfournisparlesecteuréconomiquepour
trouvececourageetcettevo- Suisse»ettoutautrejournal! exerceruneinfluencesurleshommesetfemmespolitiquesàBerne.
lontépourlebiendupeuple. MARgRET ZIngg, TAïWAn LaFédérationdesentrepriseseconomiesuisseetlegroupeCommerce
Peut-êtren’est-cepasunhasard etIndustrie,auquelappartiennent130des246membresduConseil
siactuellementlesfemmessont Ennemisdéclarés maisquin’estpasenregistréofficiellement,jouentàcetégardunrôle
majoritairesauConseilfédéral. Jedoismalheureusementvous particulier.Lesparlementairesreçoiventmanifestementdelapartde
Peut-êtreest-ceunconcoursde corrigerausujetdel’article«Les cesdeuxorganisationsdesinstructionsdevoteclaires.Parmarelate
circonstancessilaSuisseades Allemands,nouveauxennemis qu’onobserveprécisémentquivotecommentetqueceluiquineres-
responsablespolitiquescapables déclarés».LesAllemandsnesont pectepaslesconsignesseraittenudes’expliqueràcesujet.L’inter-
d’interpréterlessignesdu pasdenouveauxennemis,ils dictiondesmandatsimpératifsancréedanslaConstitutionfédérale:
temps. l’onttoujoursété.Peut-être «Lesmembresdel’Assembléefédéralevotentsansinstructions»serait
JACQUELInE ZWAHLEn, qu’auparavant,cen’étaitpassi doncenfreinte.Lavotationsurlaréformedel’impositiondesentre-
AMLAPURA, InDOnÉSIE évidentetcriantmaisilsonttou- prisesen2008amontréàquelpointleConseilfédéralestdisposéàse
joursété«lesmauditsAlle- plierauxsouhaitsdusecteuréconomique.Al’époque,RudolfMerz
La«RevueSuisse» mands».Quandj’aiépouséun avaitfaitétatdanssadocumentationdevotede
etledébatsurlenucléaire Allemandilyapresque50ans, faiblespertesfiscales,inférieuresàunmilliard.Au-
L’articledeRenéLenzinsur celaaétéuneterriblecatas- jourd’hui,onsaitqu’elless’élèventaumoinsàsept
l’énergienucléaireenSuisse trophe,tantauseindemafamille milliardsetleTribunalfédérals’intéresseactuelle-
dansvotrenumérodesep- quedansmonentourage.C’est mentauxdéclarationsformuléesàmauvaisescient
tembreétaitintéressantmaisne dansl’histoiredelaSuisse,de parceconseillerfédéralPLR.
s’attaquaitpasvraimentàce mémoired’homme,celaatou- Lesauteurssemontrentégalementcritiquesàl’égard
qu’impliqueuneperspectiveà joursétécommeça.LesHabs- desinitiativespopulaires.Seloneux,cetoutilserait
plusoumoinslongtermed’une bourgontétébattusilyades utiliséaujourd’huiavanttoutàdesfinscommerciales
politiqueénergétique.Laseule centainesd’annéesdéjà.Cepos- etpoursusciterl’attentiondesmédias.OswaldSiggvoitmêmedans
façonderéduireconsidérable- tulatdebasenechangerajamais. l’initiativedéposéerécemmentpourl’électionduConseilfédéralpar
mentlesémissionsliéesaux Surce,salutationsdelabelle lepeupleune«tentativedeputschpseudo-démocratiquedel’UDC».
transports,c’estd’augmenter villedeRavensbourg, Lechoixdutitredulivre,«LaSuissevénale»,n’estpastrèsadroitet
massivementlaproduction AnnA HELLERMAnn l’indignationdesauteursressortunpeutropnettementdanscer-
d’électricitépropreetdecréer tainspassages.Maislelivreestmalgrétouttrèsintéressantàlire,
desmoyensdetransportélec- surtoutencetteannéeélectorale. BARBARA EngEL
triques.Ilenvademêmepour
VICTOR PARMA,OSWALDSIgg.«Die käuflicheSchweiz.FürdieRückeroberunglesémissionsdefuel.Laproduc-
derDemokratiedurchihreBürger»(«LaSuissevénale»,Pourlareconquêtedela
tionélectriquesuissenedoitpas démocratieparsescitoyens);Éditionsnagel&Kimche2011;CHF23,90.
o
REVUE SUISSE novembre2011/n 5
Photo:
Les cercles du pouvoir vus de l’intérieur6Courrier des leCteurs
Fraispourlesclientsbancaires Malgrémonsenspatriotique, etbelles-filles,etmonmariet cule.Elleestcontraireàl’esprit
domiciliésàl’étranger jevaisretirerdeSuissel’épargne moiavonseuplutôthontede delaréglementationmais,pous-
Sanscriergare,leCredit demonfilscarjen’aiaucuneen- l’attitudedesSuissesetduser- séeàl’extrême,elledevientune
Suisseafacturéàmonfilsde9 viedefinancerdirectementles vicefourni.Àl’aéroportde véritablelutted’influence.Nous
ans,Suissedel’étrangerdomici- erreursdespéculationdes Zurich,lefromageàfondueetla enavonsgardéunecertaine
liéàGraz,desfraisdetenuede banques.C’estdéjàsuffisantde pâtedepoiresachetésàMigros amertume.Etantdonnéleclimat
comptedeCHF192partri- payerdesimpôtssupplémentaires ontétéconfisquésetjetésàla économiqueetlefrancfort,nous
mestre!Apartirdumoisd’oc- grâceauxquelsjecontribuesans poubellelorsducontrôledesé- pensionsquelaSuissepouvait
tobre,mêmelaBanquecanto- levouloirà«sortirlepaysde curité.Motifinvoqué:ilspour- difficilementsepermettreuntel
naled’Argoviefactureraaux l’enlisement». raientcontenirdujus.NULLE service.
Suissesdel’étrangerdesfraistri- AndreA reich, GrAz, membre PARTàl’aéroport,iln’estdit esther zuGer, moore, cheshire
mestrielsélevés.Enrevanche, du directoire de l’AssociAtion quelesalimentscontenantla
Pouréviterdesproblèmesaucontrôle
ellenousavaitprévenusàtemps, suisse du st eiermArk moindregouttedejussontinter- desécurité,mettezlesspécialités
cequinousapermisdeclôturer dits.Nousavonsexpliquéauper-
suissesquevoussouhaitezemporter
oudetransférerlecompte.Je «Service»suisseàl’aéroport sonneldelasécuritéquenousen
danslesvalisesquevousremettez
trouvevraimentincorrectde Nousvivonsdepuistrès rapportonstrèsrégulièrement,
àl’enregistrement.lespassagers qui
modifierlesconditionsbancaires longtempsenAngleterremais maisenvain.Cettesituationest fontdesachatsàl’aéroportdoivent
sanseninformerlesclients.En commelaplupartdesSuisses hallucinantevulenombred’épi-
penserauliquidecontenudans
plus,ils’agitclairementd’une del’étranger,nousavonsparfois ceriesfinessituéesjustedevant
touteslesdenrées.Voustrouverez
discriminationàl’égarddes le«maldupays».Nousyretour- lesportiques.Nousétionstous
àl’adressesuivanteunelistede
Suissesdel’étranger.Jesuistout nonsassezsouventpourrendre furieuxetavonsvud’autrespas- cequiestautoriséetinterdit:
àfaitconscientedufaitquele visiteànosproches.Malheureu- sagerss’interposer.Celan’arien
www.aeroport-de-zurich.com
cadrejuridiques’estdurcipour sement,nousn’avonspasgardé àvoiravecnotresécuritémaisil
­›Arrivées&départs­›sécurité&
empêcherleblanchimentd’ar- unsouvenirimpérissablede estévidentquelesrèglesvont
douane­›liquides etcosmétiques
gent,etc. notrederniervoyageavecnosfils troploin,laloiendevientridi-
Publicité
La Suisse en un clic.
Informations, actualité, reportages, analyses sur la plate-forme multimédia indépendante
en 9 langues: de Suisse, sur la Suisse. swissinfo.chIMAGES 7
UneChineenmutation
Entrefascinationeteffroi,
lephotographesuisseMarco
Paoluzzoobserveetdocu-
mentel’évolutiondel’Empire
duMilieu,sestraditions
tombantdansl’oublietles
hommestoujoursplusoccupés
«àsurvivreouàs’enrichir».
Chaqueannéedepuis1998,
ilserendàplusieursreprises
enChine,accompagnéde
sonépousechinoise.Dans
sonlivre«ChinaMemories»
exclusivementillustrédecli-
chésnoiretblanc,ilmontre
defaçontrèssaisissante
lesfacetteslesplusdiverses
Anhui,Huangshan2009 GuanghuaLu,Pékin2008dupayspourlequelilressent
unesorted’amour-haine,
commeilleditlui-même.
ÉditionsFlashbackPublications,Nidau/suisse;
165imagesbichromiques,trilinguef/a/e,livrerelié,
dansuncoffretensoienoir.CHF79.–+fraisd’envoi.
www.marcopaoluzzo.com
CourtyardGallery,Pékin2005 Henan,Gongyi2010
Shanxi,Pingyao2005 XizangLu,Shanghai2008
o
REVUE sUissE Novembre2011/N 5
Photos:MarcoPaoluzzon
8e profondeur
Lasolidaritésuisseàl’épreuve
Lasuisseconstruitdespontsau Népal,soutientdescampagnesdeformation
auBurkinaFaso,assurelasalubritédel’eaupotableenHaïtietaidele
Mozambiqueàcultiverdesvariétésdemaïsplusrésistantes.Depuis50ans,
l’aidesuisseaudéveloppementcontribuecommepresqueaucuneautreactivité
publiqueàl’imaged’unesuissehumanitaire etsolidaire.Maislasolidarité
helvétiqueestsurlepointd’êtremiseàl’épreuve.
ParMarcLettau
À une hauteur vertigineuse au-dessus du N’idéalisonspaslesdébuts taitaudébut,c’étaitl’activité,aujourd’hui,ce
glacier de Trift qui fond lentement dans L’Étatsuisseatoutefoismisplusdetempsàse sontleseffets.»Mais,toujoursd’aprèsMartin
l’Oberlandbernois,unefinepasserelleseba- lancer que bon nombre de ses citoyens et Dahinden, les principes n’ont pas changé:
lanceauvent.Selonletemps,latraverséepeut citoyennesquiontmissurpieddesœuvresde «avecsonaide,laSuissenepoursuitpasd’inté-
provoquerdessensationsfortes.Ilfaitpartie bienfaisancecivilesetreligieuses.Helvetasa rêtsgéostratégiques.Sonaideestempreinte
detouteunesériedenouveauxpontssuspen- étéfondéeen1955etl’entraideprotestante depragmatisme.Etleconceptd’aideaudéve-
dusquipromettentdesfrissonsetdesmon- suisse (EPER) a commencé son activité en loppementautonomeestuneconstante.»
téesd’adrénalineaucœurdesAlpes.Onest 1956.Cen’estqu’en1961quel’aidepublique Le bilan des organisations non gouverne-
loin d’imaginer que les coopérants suisses au développement a commencé à être plus mentales helvétiques est plus critique. La
construisentdespontssemblablesauNépal largementactive.Dansunentretienavecla Suisseacommencéparrefuserdereconnaître
depuis une bonne cinquantaine d’années. «RevueSuisse»,MartinDahinden,àlatêtede sacoresponsabilitéenverslesnationsquive-
Presque3000pontsyontétéérigés.Là-bas,il laDirectiondudéveloppementetdelacoo- naientd’obtenirleurindépendance,selonPe-
n’ajamaisétéquestiondemontéed’adréna- pération (DDC), a déclaré que l’aide de la terNiggliquidirigeAllianceSud,l’organisa-
line. Les ponts relient les habitants d’un Suisseaconnudepuislorsbeaucoupde«chan- tionpourlapolitiquededéveloppementdes
versantàl’autredelavallée.Cesraccourcis gementsfondamentaux».Audébut,l’action six grandes œuvres d’entraide en Suisse.
favorisentl’échange,permettentledévelop- dupaysétaitinscritedansune«dimensionlo- D’aprèslui,ilyaeuaudébuttropdebonnes
pementetcontribuentàlaprospérité. cale», mais il n’a pas tardé à comprendre penséesetdemauvaisesactions.Parexemple,
qu’«on ne peut pas obtenir grand-chose au lors de la réhabilitation d’une centrale élec-
Ouvertureetsympathie niveaulocalsi,parallèlement,onnefaitpasen triqueauMozambique,laSuisseatoutsim-
En cette année où la Suisse tire le bilan de sorted’améliorerenprofondeurlesconditions plementfournil’intégralitédel’ouvrage:«Le
50 ansd’aideaudéveloppement,onseplaîtà cadres».Ou,autrementdit:«Sicequicomp- mandataétéconfiéàdesentreprisessuisses.
faireréférenceauxpontsquienjambentd’im-
portantsprécipices.Maisplusquedeseréjouir,
c’estplutôtl’occasionderéfléchir.Eneffet,
l’aide fournie depuis un demi-siècle par les
richesnationsindustrialiséesn’apaspermisde
vaincrelapauvretémondiale.Onpeutmalgré
toutfêterlefaitquelaSuisseaitprisen1961
ladécisiondecontribueràl’aideaudévelop-
pement.LesÉtatsduSudquiontobtenuleur
indépendanceaprèslaSecondeGuerremon-
dialeavaientsansaucundoutebesoind’aide
carilsétéprécédemmentexploitéspar
lespuissancescoloniales,cequiavaitentravé
leurdéveloppement.Celadit,laSuissen’était
pasunepuissancecolonialeetn’étaitdoncani-
mée par aucun sentiment de mauvaise
conscience.Sadécisiondeparticiperàlare-
constructiondepaysmutilésétaitdoncavant
toutl’expressiond’unesympathiegénéraleet
d’une ouverture croissante du pays. Au- L’aideaudéveloppement
auquotidien:unpontjourd’hui,c’estnotammentgrâceàsonaideau
enbambouauNépaletdéveloppementquelaSuisseal’imaged’un
deuxemployésdansune
paysouvertetd’unÉtatcapabled’empathie fabriquedehamacsau
Nicaragua,quibénéficiequi souhaite apporter sa contribution à la
d’unprogrammedesou-
résolutiondeproblèmesmondiaux. tiendelaSuisse.
o
REVUE sUissE Novembre2011/N 5
Photos:Keystone9
L’argentestdoncpassédeBerneàBadensans soitpasdemanièretropdésintéressée:l’aide mière mutualisation des crédits-cadres
quitternotrecircuitéconomique.»Lorsqu’elle audéveloppementseraitalorsutileauxdeux auraitaussidesavantages:elleobligeraitàpré-
estassociéeàdescarnetsdecommandesrem- partieslorsque,parexemple,ellepermettrait senterunestratégiecommune.
plisenfaveurdenotrepropreindustrie,l’aide dediminuerlesfluxmigratoiresendirection
audéveloppementestdésignéesansjugement delaSuisse.Mais,M.Dahindenmetengarde Unefortepréoccupationpourleclimat
devaleurd’«aideliée».Lescritiquesparlentde contre l’idée naïve selon laquelle la Suisse PeterNiggliestpluspessimiste.Ilcraintque
«promotiondesexportationsavecunetouche pourraittoutsimplementstopperlamigration l’ampleurdesobstaclesfinanciersnepoussele
decharité».PeterNiggliditquel’aideliéene enapportantsonaideàunpaysendéveloppe- Parlementàremettreenquestionl’augmen-
permet pas aux pays en développement de ment.Ilpensequesil’aideaudéveloppement tationdel’aideaudéveloppementdécidéeen
bénéficier de l’effet d’apprentissage ni des peutcertescontribueràréduirelapauvreté,le débutd’année(voirencadrép.10),etlaSuisse
précieux avantages économiques. Mais au- marchéquiconsisteàaccorderdel’aideuni- àrenoncerauxengagementsqu’elleapris.Il
jourd’hui, la Suisse a abandonné l’aide liée. quementsiunpaysreprendsesdemandeurs pensequeleconsensusinternationalactuelse-
PourPeterNiggli,ils’agitlàdel’unedesplus d’asileestenrevanche«souventvouéàl’échec». lonlequelilfautaiderfinancièrementlespays
importantesépurationsdansl’aidesuisseau pauvresàluttercontrelesconséquencesdu
développement.EtMartinDahindenpense Desobstaclesélevés,unexamendifficile changementclimatiqueenplusdel’aideaudé-
égalementquec’estune«étapequivavraiment L’annéeprochaine,ledébatsurlesensetl’am- veloppementest en danger. La Suisse aussi
danslebonsens». pleur de l’aide au développement qui sera pourraitsuccomberàlatentationd’enfaire
menéauParlementàBernerisqued’êtrepar- certesunpeupluspourlesprojetsclimatiques
LaSuissen’estpasunpeupleuni ticulièrement enflammé. Pour la toute pre- mais d’économiser les moyens nécessaires
debienfaiteurs mièrefois,leParlementprendraenblocd’im- pourcelasurlalutteclassiquecontrelapau-
L’imagedespaysduSuden1961étaitmarquée portantsarrêtésfinancierspluriannuelspour vreté.PourMartinDahinden,ilestimpératif
parlapauvreté.Malgrédessuccèsnotables, l’aideàl’étranger,soitsurlescrédits-cadres desefocalisersurleclimatcarcesontlesplus
ellel’estencoreen2011.C’estpourquoilesens pourl’aidedespaysduSud,l’aidedespaysde faiblesquisontlesplustouchésparlechange-
del’aideaudéveloppementenSuisseestrégu- l’Est,l’aidehumanitaire(aided’urgenceencas mentclimatique.Cedernierseraitàl’origine
lièrementremisenquestion,voireremisen decatastrophe)etlacoopérationtechnique del’avancéedesdéserts,del’augmentationdes
cause.Lesparlementairesdeladroitebour- duSecrétariatd’Étatàl’économie(SECO). risquesd’inondations,deladiminutiondesré-
geoiseenparticulier,commeChristophMör- Cela représente un paquet d’environ CHF coltesetde larésurgencedemaladiesquel’on
gelidel’UDC,critiquentuneaidequis’infil- 11milliardssurlequellenouveauParlement croyait éradiquées comme la malaria. Mais
treraitunpeupartoutdemanièreinefficace: éludevraseprononcer,etceenpérioded’in- MartinDahindenn’yvoitpasdeconflitsd’ob-
«L’aideaudéveloppementestunéchec,sur- certitudes économiques. Martin Dahinden jectifs:«Grandnombredesprojetsd’adapta-
toutenAfrique.»Descritiquesplusmodérés comptetoutefoissurl’aveuduParlementde tionauxchangementsclimatiquessonttrès
demandentaumoinsquel’aideaccordéenele maintenirl’aidedanslecadreprévu.Cettepre- étroitementliésàlaluttecontrelapauvreté.»
MartinDahindenobserveavecpréoccupa-
tionlesrégionsoùleclimatpolitiqueestincer-
tain.«L’aideaudéveloppementpeutafficher
debeauxsuccèsdanslemondeentier,mais
danslesÉtatsinstables,fragilesethantéspar
desconflits,lapauvretéetladétressesonten-
corelargementprésentes.»C’estpourquoila
Suisseveutàl’avenirrenforcersonactiondans
cesÉtatsvulnérables.Elleestdéjàprésenteau-
jourd’huienAfriquedanslesrégionsausuddu
Sahara «où l’instabilité augmente». Martin
Dahindensupposeque«d’icicinqàdixans,la
majeurepartiedenotreactionseraconsacrée
àcesrégions.»
Commentsemanifestela«suissitude»
dansl’aideaudéveloppement?
MartinDahindensetourneversl’avenirpour
promouvoirla«suissitude»del’aidehelvétique
et plus d’«innovation». Le grand public de-
manderaàcesujetavecétonnementsionn’a
pasplusbesoind’argentliquideetdecalories
quedesuissitudeetd’innovationpourlutter
contrelapauvretéabsolue.Ledirecteurdela
DDCadmetqu’ilfaudraitdéfinircestermes.10 en profondeur
UneSUiSSemoyenne,
Unca ntonde
Genèveexemplaire
L’OrganisationdeCoopérationet
deDéveloppementÉconomiques
(OCDE)décernerégulièrement
debonnesnotesàlasuissepour
laqualitédesonaidemaiscri-
tiquelevolumedecettedernière
qu’ellejugetropfaible.ilsesi-
tuedanslamoyenneinternatio-
nalemaisbienendeçàdesre-
commandationsdel’ONU,qui
invitelesrichesÉtatsindustriels
àmettreàdispositiondel’aide
audéveloppementaumoins
0,7%deleurrevenunational
brutcarc’estleseulmoyend’at-
teindrelesprincipauxobjectifs
delaluttecontrelapauvreté.
En2010,lasuisseaconsacré
CHF2,88milliardsaux«aides
publiquesaudéveloppement»,
soit0,41%desonRNB(en2009:
0,45%).Maisdébut2011,lePar-
lements’estrésoluàaugmenter maisqu’ilsontdéclenchéun«débatconstruc- Ilneregrettepasl’absencedemoyensdepres-
progressivementsonaide tif».Pourlui,lasuissitude,c’estlacroyancese- sionmilitaires,aucontraire,ilpenseque«la
jusqu’àatteindre0,5%d’ici2015. lonlaquellelaSuisse,sielleveutavoirleplus politique militaire inoffensive de la Suisse,
Les«aidespubliquesaudéve- d’effetpossible,doitobligatoirementrecourir c’est-à-direl’amabilitédeprincipedenotre
loppement»incluentlespresta- à ses «avantages comparatifs». Elle devrait État, est un trait de caractère très apprécié
tionsbénévolesdescommunes doncseconcentrersurlesthèmesdanslesquels dansl’aideaudéveloppement».D’aprèsMar-
etdescantons.Genèvefaitfigure elle est particulièrement crédible et compé- tin Dahinden, cela correspond tout à fait à
d’exception.Leparlementdu tente:lapromotiondelasanté,lagestionde l’imagequelepayssefaitdesonaide:«Notre
cantondeGenèveadécidéen l’eau(depuisl’approvisionnementjusqu’àl’as- aideaudéveloppementestengrandepartiere-
2001deconsacrerchaqueannée sainissementenpassantparlegaind’énergie) présentativedudésintéressementdelaSuisse
aumoins0,7%desonbudget et la promotion de la démocratie. «Innover etdesatraditionhumanitaire.»
au«financementdelasolidarité dansl’aideaudéveloppement»revientselon Maisest-ceréellementvraiquel’imagede
internationale». luià«misersurlesconnaissances,sinousvou- laSuissedanslemondeestmarquéeparson
Lesstatistiquesréfutentl’opi- lonsêtretrèsefficacesavecdesmoyensmo- aide?Actuellement,l’aideaudéveloppement
nionvolontierscolportéeselon destes».Uneaidedecetype«baséesurlesa- selimitenotammentàquatorzepayspriori-
laquelle,avecleursdons,les voir»demandedetransmettreetd’élaborer taires,contreseptpourlacoopérationécono-
suisses fourniraientauxœuvres desconnaissancesetdelesutiliserpourdéve- miqueaudéveloppementduSECO(voiren-
debienfaisanceprivéesuneaide lopperdessolutionsadaptées. cadré).Lavisibilitédel’actionsuisseestdonc
aumoinséquivalenteàcellede limitée.Elleestaussirestreinteparceque40%
l’État.Lesmoyensdontdispo- Ferme?désintéressée?idéaliste? desmoyenssuissesd’aideaudéveloppement
sentlesquelque 400œuvres Entantquereprésentantd’AllianceSud,Pe- nesontpasallouésàdesprojetsnationauxmais
caritativesrecenséesstatistique- terNiggliattenddelaSuisseavanttoutqu’elle àdesprojetsmultilatérauxdeplusgrandeen-
mentreprésententenviron semontreferme:«Lapressionsurl’aideaudé- verguredanslesquelslaSuissen’estqu’unpays
0,07%duRNB.Cequisignifie veloppement s’accroît à l’échelle mondiale. donateur parmi d’autres. D’après Martin
quesurCHF1000derevenuna- Lespaysdonateurssuccombentàlatentation Dahinden,celan’estpasunproblèmecarla
tional,70centimessontdonnés d’utiliser leurs moyens financiers pour pro- Suisseestparailleursconsidéréedansdesor-
enfaveurdespaysdusud,un mouvoirleurspropresintérêtséconomiques ganisations multilatérales «comme un pays
montantmédiocreàl’échelle etgéopolitiques.»D’aprèslui,laSuissedoit avecunevoiximportante,unpaysquin’agit
internationale.(mul) s’opposer à cette tendance. Jusqu’à présent, paségoïstement,quiestbienancrédansleré-
ellen’apasinstrumentalisésonaidepourim- seauinternationaletquisaitquelebien-être
posersespropresintérêts:«LaSuissenepeut desautresjoueunrôledécisifpoursonpropre
passeprésenteravecunearmadadenavires.» bien-être».LaSuissedéfendraitaussileprin-
o
REVUE sUissE Novembre2011/N 5
Photo:BarbaraEngel

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.