Actes de S. S. Pie X (tome 2

De
Publié par

  • mémoire
ACTES B E S. St PIE X ENCYCLIQUES, MOTU PROP1UO BREFS, ALLOCUTIONS, ETC. Texte latin avec traduction française en regard P R E C E D E S D ' U N E N O T I C E B I O G R A P H I Q U E S U I V I S D ' U N E T A B L E G É N É R A L E A L P H A B É T I Q U E P A R I S ÉDITIONS DES « QUESTIONS ACTUELLES » 5, H U E B A V A R D , 5
  • prédécesseur de sainte mémoire
  • motu prop1uo brefs
  • rum ac
  • ordre de la milice dorée
  • ac digni
  • vicissitudes des temps et des évé­ nements
  • encycliques motu
  • temporam vicissitudine de veteri splendore
Publié le : lundi 26 mars 2012
Lecture(s) : 22
Tags :
Source : liberius.net
Nombre de pages : 336
Voir plus Voir moins

ACTES
B E
S. St PIE X
ENCYCLIQUES, MOTU PROP1UO
BREFS, ALLOCUTIONS, ETC.
Texte latin avec traduction française en regard
PRECEDE S
D'UN E NOTICE BIOGRAPHIQUE
SUIVI S
D'UN E TABLE GÉNÉRALE ALPHABÉTIQUE
PARI S
ÉDITIONS DES « QUESTIONS ACTUELLES »
5, HUE BAVARD , 5 ACTES
D E
S. PIE X
TOM E II Sa Sainteté Pie X PREMIÈRE PARTIE
ENCYCLIQUES
MOTU PROPRIO, LETTRES APOSTOLIQUES
**REFS ET ALLOCUTIONS
D E
S. S. PIE X BRE F
Sur les Ordres équestres pontificaux
PIUS PP. X
Ad perpetuavi rei memoriam.
Multum ad excitandos ad egregia facinora homínum ánimos
pnemia virluli redil ita valenl, quaa dum ornanl egregios bene
de re sacra vel publica méritos viros, cete ros exemplo rapianlad
idem laudis houorisquc spalium decurrendum.
Hoc quidem sapienti CONSILIO Romani Pontífices Decessores
Nostri Équestres Ordines, quasi gloriae stimulos, singulari studio
proseliti SUNL, liorumque alios instituere, alios jam inslilutos,
vel pristino decori restituerunt, vel novis ac potioribus privile-
giis dilanine
Nunc autem cumperopportunum visum sit gravibus de causis
quida m immutare de nonnullis Equestribus Pontificiis Ordi-
nilms, nempe de Ordine Sancii Silvestri Papié siveMilitim AuraUe,
ac de Ordine Mililue Jesu Christi, Nos collatis consiliis cum
dilecto fìlioNoslro Aloisio S.R . EcclesiiieDiaconoCai'dinali Macchi,
a Brevibus aplicis Literis Secretario, et Pontificiae Sedis Eques-
trium Ordinum Magno Cancellano, omnibus rei momentis attente
ac sedulo perpensis, ex certa scientia ac matura deliheralione
Nostrishaec qiiro infrascripta sunt decernenda exsistimavimus.
Neminem latet Ordinem Militile auralae, sive ab aureo calcari,
inter vetuslissimos jure esse enumerandum : Constantino enim
Magno Imperatore, Silvester PP. I sancfce memoriae Decessor
NoMer, auclor illius fuisse diciliir.
Hic priscis potissimum temporibus a Decessoribus Nostris
magno semper in honore habitus est; sed postea rerum huma­
na ru m ac temporam vicissitudine de veteri splendore ac digni-
tale excidit.
Illum per Apostólicas Literas die xxxi mensis Octobris BRE F
Sur les Ordres équestres pontificaux
PI E X , PAPE
Ad perpétuant rei memoriam.
Les récompenses décernées à la valeur contribuent puissammeut
à susciter dans les cœurs le désir des actions éclatantes, car si elles
glorifient des hommes distingués qui ont bien mérité de l'Eglise, ou de
la société, elles entraînent les autres par l'exemple à parcourir la même
carrière de gloire et d'honneur. Dans cette sage intention, les Pon­
tifes romains Nos Prédécesseurs ont entouré d'un amour spécial les
Ordres équestres, comme des stimulants de gloire; ils ont créé les uns,
relevé à leur dignité première et doté les autres de nouveaux et de
plus insignes privilèges.
Or, pour de graves motifs, il Nous a semblé très opportun d'opérer
diverses transformations dans différents Ordres équestres pontificaux
et notamment dans L'Ordre du Pape Saint-Sylvestre ou de la Milice
dorée et dans celui de la Milice du Christ. Aussi, après en avoir con­
féré avec Notre cher fils Louis Macchi, Cardinal Diacre de la Sainte
Eglise Romaine, Secrétaire des Brefs apostoliques et Grand Chancelier
des Ordres équestres pontificaux, après avoir examiné avec un soin
diligent tous les détails de la question, de science certaine, après nuire
délibération, Nous avons cru devoir, par ces lettres, prendre les déci­
sions ci-dessous indiquées.
Nul n'ignore que l'Ordre de la Milice dorée ou de l'Eperon d'or est,
de droit, compté parmi les plus anciens : on pense, en effet, qu'il a été
er
fondé parle pape Sylvestre I , Notre Prédécesseur de sainte mémoire,
sous le règne de l'empereur Constantin le Grand. Il fut, particulière­
ment dans l'antiquité, l'objet d'une grande considération de la part de
Nos Prédécesseurs, mais ensuite les vicissitudes des temps et des évé­
nements le firent déchoir de son ancienne splendeur et dignité. Par des
Lettres Apostoliques, dans cette même forme, datées du 31 octobre 1841,

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi