ALTERNANCE ACTIVITES- BILANS DE COURS Des stratégies variées ...

De
Publié par

TP, Supérieur, TP
  • cours - matière potentielle : commentaire
  • cours - matière potentielle : correspondant
  • cours - matière potentielle : suivant
Bruno Combaz – Lycée Berthollet - Annecy 2nde Cours La terre, une planète habitée 1 ALTERNANCE ACTIVITES- BILANS DE COURS Des stratégies variées pour rédiger le bilan de cours Commentaire : A la fin de chaque TP, la feuille du cours correspondant est distribuée. Sur le cours, des compléments sont à faire à la maison. Ils reprennent les idées essentielles ou constituent le bilan du TP. Les parties à compléter sont corrigées systématiquement en début de séance suivante.
  • molécule minérale
  • comparaison des molécules du vivant et du monde inerte
  • zone qualifiée de zone d'habitabilité
  • planète habitée
  • molécule organique
  • molécules organiques
  • respiration
  • cellule
  • cellules
  • bilan
  • bilans
  • êtres vivants
Publié le : mercredi 28 mars 2012
Lecture(s) : 72
Source : ac-grenoble.fr
Nombre de pages : 7
Voir plus Voir moins
Bruno Combaz – Lycée Berthollet - Annecy ALTERNANCE ACTIVITES- BILANS DE COURS Des stratégies variées pour rédiger le bilan de cours Commentaire : A la fin de chaque TP, la feuille du cours correspondant est distribuée. Sur le cours, des compléments sont à faire à la maison. Ils reprennent les idées essentielles ou constituent le bilan du TP. Les parties à compléter sont corrigées systématiquement en début de séance suivante. L’idée est aussi de varier les stratégies dans les activités afin que chaque élève s’y retrouve à un moment ou à un autre. Les mots avec un * sont à ajouter à un lexique mis en fin de classeur. Enfin, lerituelvite été pris que les a parties griséesles parties étaient réservées à la correction (soit pour écrire dedans, soit pour coller un document réponse) en gardant la trace de leur propre production. En fonction du temps disponible, l’élève peut aussi souligner les parties de son travail exactes (ou encore avec le système des couleurs pour le juste ou le faux) Cela présenteplusieurs avantagesà mes yeux Gagner le temps dont nous ne disposons plus « Forcer » les élèves à reprendre le cours à la maison La correction en début de séance permet de faire un bon rappel de ce qui a été vu la semaine précédente avant d’attaquer la suite Avoir une trame qui donne du lien et donc du sens aux TP qui ne sont plus une succession de problèmes mais bien inscrits dans une démarche plus globale Mesurer ses erreurs (exactitude, complétude, pertinence…) Les inconvénients : On consacre forcément 5 à 10 minutes en début de séance, voir un peu plus en début d’année avant que le système ne se ritualise. Il est parfois difficile de contrôler systématiquement les productions des élèves Le nombre de photocopies est important mais peu aussi nous contraindre à faire une synthèse se concentrant sur l’essentiel. Ci-après, un exemple pour illustrer (chapitre I du Thème I.)
nde 2 Cours
La terre, une planète habitée
1
Bruno Combaz – Lycée Berthollet - Annecy CHAP I LA TERRE, UNE PLANETE HABITEE I Particularité de la planète Terre A La Terre dans le système solaire (TP1) Objectif TP.1 : Retrouver les caractéristiques de la planète Terre. Support principal : Logiciel planète 3D Activité principale : tracé d’un graphique permettant de visualiser deux groupes de planètes et construction d’un tableau permettant de retrouver les caractéristiques de chacune des familles. Le texte à trous permet de reprendre les caractéristiques essentielles de la planète. Définir des mots 1 Quelques objets célestes (p16) Le système solaire est l’ensemble des objets gravitant autour du soleil. Ainsi le système solaire se compose notamment de : Une étoile*, d’astéroïdes*, de comètes*, de satellites* ou encore de planètes* 2 La terre une planète tellurique Les huit planètes du système solaires peuvent être regroupées en deux familles selon leurs caractéristiques : Les planètes gazeuses: Planètes ayant une faible …………….CORRECTION (inférieur à 2) par comparaison avec les planètes telluriques. On pense que ces 4 planètes (……………., ……………., ……………. et …………….) renferment un petit noyau rocheux ou métallique, enveloppé dans des couches solides, puis liquides, d'hydrogène et d'hélium. Elles sont nommées également planètes …………….…………….en raison de leur taille ou externe en raison de leur ……………. …………….dans le système solaire. Leur température est largement au dessous de zéro Les planètes Telluriques: Elles sont principalement composées de roches à base de silice (les Silicates) et de métaux et ont une …………….…………….relativement élevée (supérieur à 4), une rotation lente, une surface solide, pas d'anneaux et peu de satellites. Il s’agit de : ……………., ……………., ……………. et …………….. De ……………. …………….tailles, on les trouve plus proches du soleil (dîtes aussi planètes …………….…………….). Elles ont ainsi une température plus élevée. Texte à B Des conditions propices à la vie trous 1 Quelques aspects ayant permis l’apparition de la vie Grâce aux conditions de pression et de température régnant à la surface de la Terre, on peut trouver l’eau sous ces trois états : Solide, liquide et gazeux. Cette condition est une condition fondamentale pour l’apparition de la vie. Ceci est donc permis par La température moyenne à la surface du globe : ……°c La présence d’une atmosphère qui maintient une pression entre ……………. au niveau de la mer et de ……………. au somment du mont Everest (8848m d’altitude) L’atmosphère (p19), par sa composition (………% de diazote N2, .……% de dioxygène O2, …….% de dioxyde de carbone CO2et ……% de gaz rares dont l’ozone O3) a également participer à la mise en place de la vie telle que nous la connaissons aujourd’hui : Présence de dioxygène indispensable la respiration des animaux et des végétaux. Présence d’ozone protecteur des ultra-violet, agent mutagène (qui provoque des mutations) Faible proportion de dioxyde de carbone
nde 2 Cours
La terre, une planète habitée
2
Bruno Combaz – Lycée Berthollet - Annecy 2 Origine de ces caractéristiques Objectif TP.2 : Les conditions de la présence d’eau liquide sur Terre et d’une atmosphère. Support principal : Mesures avec un luxmètre de l’énergie reçue en fonction de la distance et de l’intensité d’une lampe Activité principale : Tâche complexe avec exploitation des mesures réalisées, du tableau des températures de surface réelles des planètes en fonction de leur distance au soleil. Problèmes d’atmosphère et de gravité, Effet de serre Bilan oral en fin de TPafin de lister les paramètres à mentionner. Le travail de bilan constitue en un texte de synthèse. Le corrigé sera distribué le cours suivant et chacun repère les points positifs et négatifs de sa production. Quels sont les paramètres qui ont permis la mise en place d’une forme de vie sur Terre ?(bilan TP2)
ZONE POUR LA CORRECTION
Rédiger un bilan à partir du TP
Cadre réservé à l’administration
Notons que l’énergie reçue par le soleil est également à l’origine du maintien de l’atmosphère. En effet, une énergie plus importante aurait tendance à échauffer les gaz et ainsi agiter les molécules. L’effet aurait été de disperser et donc limiter la présence de gaz et donc de l’atmosphère. 3 La zone d’habitabilité d’un système (p21) En fonction de certains de ces paramètres (distance à l’étoile et quantité d’énergie émise par celle-ci), on peut définir pour chaque étoile une zone qualifiée dezone d’habitabilité. Bilan du manuel Bilan p23
ours
a terre, une planète habitée
3
Bruno Combaz – Lycée Berthollet - Annecy II La nature du vivant (TP3) Objectif TP.3 : Comparaison des molécules du vivant et du monde inerte. Support principal : Roches, pomme de terre et haricot – Logiciel Rastop Activité principale : Expériences et fiche d’identification des minéraux permettant de retrouver les molécules présentes dans une pomme de Terre, un haricot et un granite (un élève du binôme travaille sur le minéral, l’autre sur l’organique). Ces mêmes molécules sont visualisées sur Rastop afin d’énumérer et dénombrer les atomes. A la maison, ils doivent récapituler leurs résultats et ceux du voisin sous forme de tableau(On pourrait laisser une place libre pour qu’ils fassent eux-mêmes leur tableau car lors du TP, certains l’ont organisé autrement, à leur manière) A La composition du vivant 1 Les composants chimiques (p28) Les êtres vivants partagent avec le monde minéral les mêmes éléments chimiques, mais dans des proportions différentes. A l’aide du TP,réaliseztableau comparatif des molécules du vivant (organique) et du non un vivant (minéral). La comparaison portera sur trois points : le type d’atomes rencontrés, les atomes les plus fréquents et les atomes qui semblent au « cœur » des molécules Réaliser un bilan du TP sous la forme d’un tableau comparatif
ZONE POUR LA CORRECTION
Cadre réservé à l’administration
Ces éléments chimiques constituent deux grands types de molécules présentes chez tous les êtres vivants : les molécules minérales (eau et sels minéraux) et molécules organiques. Une molécule organique est constituée de carbone et d’hydrogène, auxquelles s’ajoutent d’autres éléments comme l’oxygène et l’azote ou encore le soufre et le phosphore… Les molécules organiques sont essentiellement produites par les êtres vivants. L’eau (molécule minérale) est la molécule prépondérante dans la constitution des êtres vivants (70 à 75% de leur masse) 2 les molécules du vivant (p33) On peut distinguer 4 grandes catégories de molécules organiques chez les êtres vivants : Lesglucides*constitués essentiellement de C, H et O. Les nombre d’atomes de C et O sont égaux. Leslipides*,constitués essentiellement de C, H et O mais C est supérieur à O Lesprotides*constitués essentiellement de C, H, O et N Lesacides nucléiques*constitués essentiellement de C, H, O, N et P Cette unité de constitution, qualitative et quantitative constitueun indice de la parentédes êtres vivants. Cette parenté se retrouve-t-elle dans les cellules ?
nde 2 Cours
La terre, une planète habitée
4
Bruno Combaz – Lycée Berthollet - Annecy B La cellule, unité du vivant (p44) (TP.4) Organisation du TP.4 : TP collaboratif durant lequel les élèves devaient retrouver les points communs à toutes les cellules et les caractéristiques de chaque famille. Les élèves sont répartis en quatuor au sein duquel chacun fait l’étude d’un type cellulaire : réalisation de préparation microscopique, réglage du microscope et réalisation d’un dessin d’observation. Les légendes sont déterminées à l’aide de définitions projetées au tableau. Le tableau ci-dessous est complété au sein de chaque quatuor. Le reste des légendes est cherché à la maison. 1 Une unité structurale commune Tous les êtres vivants sont constitués d’une (être unicellulaire) ou plusieurs cellules (être pluricellulaire) La cellule est une unité de petite taille, en général quelques dizaines de micromètres. Elles ne peuvent donc être observées qu’au microscope. Toutes les cellules sont délimitées par une membrane plasmique et contiennent du cytoplasme. Celui-ci comporte des organites*, dont certains sont limités par une membrane. On distingue deux grands types de cellules : Les cellules procaryotes (3p45) ….……………………………………………………………………… ……………………………………………………………………………………………………………………. Les cellules eucaryotes :……………………………………………………………………………….… ……………………………………………………………………………………………………………………. 2 Les cellules eucaryotes Les cellules eucaryotes contiennent plusieurs organites limités par une membrane, comme le noyau qui contient l’information génétique ou les mitochondries, siège de la respiration de la cellule. On peut cependant distinguer divers types cellulaires parmi les eucaryotes : Cellule végétale  Cellule animale Chlorophyllienne Non chlorophyllienne
Forme
Délimitation
Organites spécifiques
Exemple étudié en TP
nde 2 Cours
La terre, une planète habitée
Tableau à trous
5
Bruno Combaz – Lycée Berthollet - Annecy Légendezles cellules présentées
Schéma à légender
Cette unité cellulaire est un autre indice de la parenté entre tous les êtres vivants Cette unité se retrouve-t-elle dans le fonctionnement de ces cellules On peut réaliser une classification des grandes familles d’êtres vivants en fonction de leurs caractéristiques cellulaires.Complétezle schéma suivant (en ajoutant les caractéristiques et des exemples) afin de représenter ces parentés.
Compléter un schéma
Etres vivants
Eucaryotes Exemple :
Caractéristiques :
Caractéristiques :
Végétaux Exemple :
Caractéristiques
Végétaux chlorophylliens Caractéristiques : Exemple :
Les cellules étant le point commun à tous les êtres vivants, on peut donc s’interroger sur leur rôle
nde 2 Cours
La terre, une planète habitée
6
Bruno Combaz – Lycée Berthollet - Annecy C La cellule, siège du métabolisme 1 Définition Les cellules vivantes réalisent constamment une multitude de réactions chimiques dont l’ensemble constitue le métabolisme cellulaire. Au cours de ces réactions, elles réalisent des échanges de matière et d’énergie avec le milieu. On distingue principalement les métabolismes Autotrophe Définition de mots clefs Hétérotrophe 2 Les échanges avec le milieu (TP5) Afin de réaliser ces différentes réactions, la cellule puise dans le milieu la matière minérale et/ou organique dont elle a besoin. On peut illustrer cela par les états de turgescence et de plasmolyse dans la cellule végétale. Nous avons pris l’exemple de la cellule d’oignon rouge. Expliquez comment la cellule peut passer d’un état de turgescence à un état de plasmolyse. [Utilisez les mots suivants (il n’est pas obligatoire de tous les utiliser) : eau, échange, entrée, sortie, vacuole, volume, milieu extérieur. Rédiger un bilan à partir de mots clefs fournis
ZONE POUR LA CORRECTION
Pour les autres molécules, les échanges entre les milieux extracellulaire et intracellulaire sont permis par des protéines insérées dans la membrane et formant des « ponts » transmembranaires. Ces passages permettent également une certaine sélection dans les molécules échangées. Quelles sont les caractéristiques du métabolisme ?
nde 2 Cours
La terre, une planète habitée
7
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.