CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

De
Publié par

CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES NOVEMBRE 2005 Les notes de l'observatoire des métiers MCPI : Métier de chercheur-e, profils et itinéraires Restitution de l'enquête menée auprès de la section 04 - méthodologie et premiers résultats – Louis Bonpunt, Florence Bouyer, Florence Egloff, Caroline Lanciano-Morandat, Marie Noëlle Poger, Michèle Postel, Lise Sibilli

  • int é rêt

  • grille de caractérisation scientifique

  • corps cohérent d'hypothèses et de principes d'investigation

  • méthodol ogie d'anal yse

  • pe rsonne

  • rhône -al pe

  • ion scie nt


Publié le : mardi 1 novembre 2005
Lecture(s) : 26
Tags :
Source : dgdr.cnrs.fr
Nombre de pages : 6
Voir plus Voir moins
Les notes de lÕobservatoire des mÈtiers
DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES NOVEMBRE2005 MCPI : Métier de chercheure, profils et itinéraires Restitution de l’enquête menée auprès de la section 04 méthodologie et premiers résultats – Louis Bonpunt, Florence Bouyer, Florence Egloff, Caroline LancianoMorandat, Marie Noëlle Poger, Michèle Postel, Lise Sibilli
CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE
30/11/05
Le groupe MCPI remercie celles et ceux qui ont pris le temps de remplir la grille de caractérisation scientifique. Votre participation nous a ainsipermis de valider la méthodologie, de tester la faisabilité et de faire l’apprentissage de l’extraction terminologique. Le groupe MCPI présente ses excuses pour avoir tant tardé à restituer l’enquête.En effet, pour mener à bien ce travail, des collaborations ont été indispensables et de nombreux partenaires ont dû intervenir à différents niveaux pour permettre la mise en œuvre de cette première expérimentation. Qu’ils soient toutes remerciées CONTEXTE ET OBJECTIFS DU PROJET MCPI1 Le groupe de travail pluridisciplinaire, MCPI, initié et piloté par l’Observatoire des métiers , est engagé depuis deux ansdans une étude visant à mieux caractériser le métier de chercheur eet à accompagner leurs itinéraires professionnels.En effet, s’il existe une multitude de sources d’informations sur les travaux de recherche (compterendu annuel d’activité, rapport biannuel d’activité, contrat quadriennal,…), il n’existe pas à ce jour de méthodologie d’analyse des métiers de chercheure permettant de les caractériser et de les identifier. Le rattachement à une discipline ou sousdiscipline est insuffisant, si l’on souhaite, entre autres nécessités, cerner les domaines d’application interdisciplinaire, répondre aux besoins d’expertises, développer les mobilités thématiques, accompagner les parcours professionnels…. Ainsi, le projet MCPI n’interfère pas avec les modalités et les objectifs propres de l’évaluation scientifique: caractériser le métier de chercheure est un objectif en soi. Lestravaux exploratoires dugroupe MCPI ont abordé la problématique sous deux angles différents :  Caractérisation Professionnelle: description de l’ensemble des activités potentielles des chercheures  Caractérisation Scientifique : description du profil scientifique sur critères croisés.1  L’Observatoiredes métiers a pour mission, auprès de la DRH, d’assurer une veille en terme de caractérisation des métiers de la recherche. Le groupe de travail porteur du projet MCPI est composé de sept personnes dont les membres de l’équipe de l’observatoire, deux chargés de mission ayant une connaissance approfondie du milieu de la recherche et une sociologue dont les travaux portent sur le marché du travail des scientifiques. Letravail de caractérisation scientifique a été mené en collaboration avec l’URI de l’INIST et le CCSD.
Présentation des travaux exploratoires sur la caractérisation scientifique Octobre 2005
1
30/11/05
Caractérisation du profil scientifique (CS) L’objet est, ici, de faire le point sur la démarche de caractérisation scientifique engagée et d’exposer les premiers résultats obtenusauprès de chercheurs de la section 04. Méthodologie 2 A partirde la lecture d’une centaine de profils Retiset des thesaurus élaborés pour Labintel et le Comité national, une méthodologie croisant plusieurs critères a été proposée.des Un choix méthodologiques repose sur le postulat que les déclarations des chercheures enquêtées fournissent une information pertinente. Une alternative serait de choisir une voie plus collective en construisant une validation par le laboratoire ou la section. Le “ profil scientifique ” est obtenu par le renseignement obligatoire,en textelibre, dessix rubriques suivantes : ƒChamp disciplinaire (discipline, sousdiscipline)Domaine de recherche qui fait l’objet d’une offre de formation en milieu universitaire (définition OST). Possibilité d’un classement hiérarchisé en combinant des sousdisciplines. ƒThématique Sujets sur lesquels portent une réflexion, une idée, une analyse. ƒProblématique Ensemble des questions posées relativement à une (ou des) thématique(s) en formalisant un corps cohérent d’hypothèses et de principes d’investigation. ƒObjet /champ d’application sur lequel porte la recherche Domaine délimité sur lequel porte précisément et directement l’activité scientifique : phénomène naturel, technologique ou social. ƒMéthodes Démarche rationnelle de l’esprit pour arriver à la connaissance ou à la démonstration d’une vérité. Ensemble ordonné de manière logique de principes, de règles, d’étapes permettant de parvenir à un résultat. ƒOutils utilisés Moyen, instrument, support d’investigation. La méthode comme les outils des uns peuvent être un objet de recherche pour d’autres.L'intérêt de combiner ces critères simples et communs aux différentes disciplines est d’obtenirin fine, par agrégation des données, des typologies de chercheures mais aussi d’identifier des populations en fonction de besoins (réponse à un appel d’offre, expertise sur un outil, formation sur un objet de recherche, mobilité thématique...). Expérimentationl’ensemble des chercheures de la section 04 avec le Centre sur pour la Communication scientifique et directe (CCSD)  juin 2004 / décembre 2004Mise en oeuvre Le dispositif a été testé sur la population des chercheures CNRS des unités du département scientifique SPM évalués par la section 4. L’objectif de cette expérimentation était de valider la pertinence de la grille de caractérisation scientifique en terme de contenu et de structuration (pertinence des niveaux de description…), puis d’élaborer une méthodologie d’analyse des données. 2 Dans Labintel, le formulaire électronique RETIS permettait à un chercheure de décrire son profil scientifique de manière libre, sous forme « littéraire », et d’en contrôler la diffusion.
Présentation des travaux exploratoires sur la caractérisation scientifique Octobre 2005
2
30/11/05
Un questionnaire électronique (format «web »)et une base de recueil de données informatisée ont été élaborés par le CCSD. Une lettre d’information cosignée par le département SPM et l’observatoire des métiers a été diffusée par mail à toutes les personnes concernées. Celleci permettait ainsi de se connecter au site construit par le CCSD et de remplir le questionnaire. Les résultats obtenusLa population ayant répondu aux tests par rapport à la population informée se répartit de la façon suivante : Nombre de personnes approchées : 277 Nombre de personnes connectées : 192 Nombre de personnes ayant répondu au questionnaire : 120 Les premiers résultats obtenus nous permettent de juger de la pertinence de la grille et dela cohérence des données. Exemples de profils scientifiques obtenus Discipline SousdisciplineThematique ProblematiqueObjet MethodesOutils Collision entre systèmes Physique théorique etcompréhension de la moléculaires complexes, physique atomique etPhysique moléculaireDynamique réactionnelledynamique dans lesSimulations numériquescalcul numérique molécules sur surfaces, moléculaire réactionschimiques agrégats..., surfaces Comment les gaz froids Physique théorique etMécanique statistique desfournissent des systèmesmaths, Optique quantique, physiquePapier, crayon, ordinateur physique atomique etgaz froids, condensation demodèles de propriétésgaz ultra froidsphysique quantique, statistique pourtaper des textes.. moléculaire BoseEinstein généralesconnues enphysique statistique matière condensée Physique théorique etEffets de statistiqueHélium 3Polarisation nucléaire deLasers, physique atomique etPhysique atomiqueFluides quantiquesquantique sur des fluidesmélanges isotopiquesl'hélium3 par pompagebasses températures, moléculaire modèlesd'hélium optiqueet mesures RMNRMN à bas champ Un premier bilan a montré que la grille d’analyse proposée fonctionne sur la population testée tant sur la logique de critères croisés que sur le temps nécessaire à son renseignement (environ 15 minutes). Dans un bilan plus approfondi, il est apparu que : les concepts dethématiqueet deproblématiquepouvaient être difficiles à distinguer dans certains cas. le critèreobjet/champ d’applicationdeux notions différentes qu’il rassemble importerait de distinguer dans une phase suivante d’expérimentation. le niveau de détail dans la description des outils est hétérogène et semble devoir nécessiter la pose d’un jalon qui marquerait le niveau attendu pour envisager une exploitation cohérente. Un acquis important de l’expérimentation a été l’apprentissage de l’extraction terminologique ; letravail d’indexation a été validé par des représentants de la section 04 et du département SPM. Quelques présentations de la section 4Un inventaire des disciplines, sous disciplines, méthodes et outils peut être proposé à partir des données obtenues.
 En ce qui concerne les disciplines OST, 7 parmi les 31 ont été proposéesdans le questionnaire et effectivement utilisées par les personnes qui ont répondu. Il s'agit de : ƒPhysique théorique et physique atomique et moléculaire (95 réponses)
Présentation des travaux exploratoires sur la caractérisation scientifique Octobre 2005
3
30/11/05
ƒElectronique, photonique, optronique (10 réponses) ƒPhysique des milieux denses, matériaux (7 réponses) ƒChimie physique et chimie (3 réponses) ƒPhysique nucléaire et corpusculaire (2 réponses) ƒEnergétique, mécanique des milieux fluides, génie des procédés (2 réponses) ƒAstronomie, astrophysique (1 réponse)  La liste des sous disciplines renseignées est mentionnée cidessous ; elle demande à être harmonisée par des experts scientifiques en fonction des choix de politique scientifique des utilisateurs : Acoustique Astrochimie physicochimie moléculaire Atmosphère Biophysique Chimie des surfaces Dynamique des protéines Mécanique des fluides Mécanique quantique Optique Optique quantique Optique quantique, physique statistique Physique matière condensée Physicochimie Physique atomique Physique atomique et optique Physique atomique et physique des agrégats Physique atomique, fluides quantiques Physique atomique, optique quantique Physique de la matière condensée Physique des agrégats Physique des plasmas Physique des surfaces Physique moléculaire Physique moléculaire et matière condensée Physique non linéaire  En ce qui concerne les méthodes et outils, les deux populations distinctes de la communauté sont bien distinguées : ƒthéorie quantique, stations de travail sousLes théoriciens avec leurs outils de Linux, ordinateurs vectoriels et parallèles de l'IDRIS, bibliothèques, revues en ligne,… ƒLes expérimentateurs utilisant les outils de la physique expérimentale: accélérateur de particules, vide, électronique, mécanique, informatique, logiciels de traitement des données,… Exploitation des données Il est possible de formuler des requêtes à l’aide des données recueillies. Par exemple, connaître les chercheures de la section 4 qui utilisent l’outil spectrométrie de masse ou ceux qui s’intéressent aux molécules d’intérêt biologiques ou encore savoir sur quoi les chercheur es d’une région donnée travaillent (question posée par le conseil régional de la région RhôneAlpes). On peut également s’intéresser aux âges moyens des chercheurs d’un champ disciplinaire donné, etc. Pour faciliter les requêtes sur ces données, il est apparu nécessaire d’utiliser des méthodes d’analyse textuelle. Aussi, l’Unité de recherche et innovation (URI) de l’INIST a
Présentation des travaux exploratoires sur la caractérisation scientifique Octobre 2005
4
30/11/05
procédé à une acquisition des ressources terminologiques et uneindexation automatique des termes renseignés. A la suite d’un processus interactif entre l’URI et MCPI,un corpus d’environ 1200 termes a été obtenu (consultable en fin de document). Ce corpus a été analysé par deux types de logiciels d’analyse textuelle : CALLIOPEqui fonctionne sur le concept des mots associés et qui est, d’ores et déjà, utilisé pour l’analyse des citations dans les publications scientifiques PERTIMM, moteur de recherche récemment acquis par le CNRS. A partir de la base de données de l’enquête, le logiciel PERTIMM permet de formuler des requêtes, d’obtenir des réponses et d’extraire des profils scientifiques anonymes. Ces données préliminaires constituées des termes fournis par les 120 chercheures qui ont rempli leur grille sont consultablessur internet.Quelle suite à cette expérimentation ?La direction du CNRS a décidé de poursuivre l’expérimentation à plus grande échelle, auprès d’autres communautés scientifiques en élargissant éventuellement l’enquête à l’ensemble des personnels de recherche (chercheurs, enseignantschercheurs, ingénieurs de recherche, doctorants) des laboratoires liés au CNRS. Pour cette extension,le groupe de travail MCPI devra se doter d’un comité de pilotage construit en lien avec la direction scientifique générale du CNRS. La grille de caractérisation scientifique sera testée en 2006, auprès des chercheures d’une dizaine de sections du comité national. A terme, la caractérisation scientifique des chercheures devrait être intégrée aux outils informatiques de l’établissement, renseignant une base de données interrogeable par de nombreux utilisateurs. Chaque chercheure fournirait les informations le concernant et les remettrait à jour annuellement via le CRAC. Pour les personnes souhaitant des renseignements supplémentaires, il est possible de contacter l’Observatoire des métiers ou Louis Bonpunt de l’exdépartement SPM.
Présentation des travaux exploratoires sur la caractérisation scientifique Octobre 2005
5
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.