CREATION DE PERSONNAGES EN VOLUME

De
Publié par

CREATION DE PERSONNAGES EN VOLUME Rhabillons les statues

  • musée d'archéologie jérôme-carcopino

  • visite du site de la ville antique et du musée de la ville d'aléria

  • statue

  • documents illustrant les traditions vestimentaires de l'époque

  • imagerie de la statue antique


Publié le : lundi 18 juin 2012
Lecture(s) : 50
Tags :
Source : cndp.fr
Nombre de pages : 11
Voir plus Voir moins
CREATION DE PERSONNAGES EN VOLUME
 Rhabillons les statues
Fiche pédagogique : cycle 3 P r o j e t : Après avoir évoqué avec les enfants la mythologie grecque et ses différents personnages, chaque élève sera amené à “rhabiller” une statue en volume afin de donner des couleurs à notre imagerie de la statue antique .
P i s t e s d ’ é t u d e s p r é a l a b l e s p o s s i b l e s : - Visite du site de la ville antique et du musée de la ville d’Aléria : Musée d’Archéologie Jérôme-Carcopino, Fort de Matra, 20270 Aléria. Tél.: 04 95 57 00 92.http://www.cg2b.fr/)
- Ouvrages divers sur l’art grec.
- Histoires de la mythologie racontée aux enfants.
L i s t e d e s d o c u m e n t s n é c e s s a i r e s :
- Photocopies N/B laser de différentes statues grecques masculines et féminines (hauteur entre 35 et 40 cm) ; prévoir un large choix
- Documents illustrant les traditions vestimentaires de l’époque : formes des vêtements/ matières/couleurs, bijoux, accessoires,...
L i s t e d u m a t é r i e l :
- Carton mousse : plaque de 3 mm d’épaisseur format 50 X 65 cm : environ 1 plaque pour 5 élèves (il s’agit d’un matériau idéal pour la réalisation de maquettes mais onéreux : 5 euro pièce). Il est possible d’utiliser à la place du carton mousse du carton d’emballage lisse de récupération, facile à découper au cutter : 2 mm d’épaisseur, feutres, colle en stick, cutter/ tapis de découpe, colle vinylique blanche, vernis colle, pots et pinceaux à colle, large choix de matériaux divers : papiers de toutes sortes ( cansons de couleurs, décopatch, papiers d’emballages, pages de magazines proposant des tissus et des matières de toutes sortes) tissus, laines, pics en bois, cartonnages, fil de fer fin, rubans, perles, quelques feuilles de papier journal.
P r é p a r a t i o n d e l ’ a t e l i e r :
-1-Les statues :Découper aux ciseaux largement autour de chaque copie de statue et coller avec la colle en stick sur une plaque de carton de manière à ne pas perdre trop de place.
- Couper largement au cutter autour de chaque pièce de manière à les séparer .
- Couper au cutter l’excédent de carton autour des statues en suivant bien les contours (procéder par petites découpes droites plutôt que par de grandes courbes difficiles). Veiller à ce que la base de la statue soit bien plate .
-
Créer dans une chute de carton un rectangle de taille moyenne dans lequel une fente sera taillée ; faire de même dans le socle de la photocopie : emboîter les deux supports et la statue tient debout.
-2-Le matériel:
- Préparer en amont tout le matériel nécessaire à l’atelier : sur une table ou sur le sol, les statues sont disposées afin que chacun puisse en choisir une. Ailleurs, le matériel est prêt : des couvercles de boîtes
accueillent les différents papiers à découper, la colle est dans les pots, etc..
-3-Couvrir les tables avec des journaux.
D é r o u l e m e n t d e l ’ a t e l i e r :d e u x s é a n c e sS é q u e n c e d e
* Séance 1: atelier d’une heure environ
- Préparation de l’atelier avec les enfants : étude des statues, de l’art grec, des vêtements de l’époque, des métiers...
* Séance 2: atelier d’une heure environ
- En début d’atelier, les enfants pourront faire leur choix parmi un large panel de statues représentant des héros de la mythologie ou de l’histoire. (Les photocopies format A3 noir/blanc qui auront été préalablement détourées et contrecollées sur du carton plume) Ensuite, en s’inspirant de documents représentant les différents styles vestimentaires entre le Vème Siècle avant JC et le Vème Siècle après JC (tenues diverses, parures, armures), chacun habillera à sa guise son héros (recto et verso de la statue), tout en restant dans le registre antique. Insister en début d’atelier sur l’intérêt à porter sur le verso de la statue : en effet, une sculpture se regarde sous tous ses aspects. Les enfants auront à leur disposition des papiers colorés et imprimés (type décopatch) à découper et à coller (avec du vernis-colle), des matériaux divers (textiles, laines, papiers de récupération, perles...) à coller avec de la colle vinylique, du fil de fer fin pour réaliser des bijoux, des papiers plus épais pour réaliser des accessoires (sacs, armures...) ainsi que des feutres et des Poscas (feutres peinture) pour les détails à dessiner ( bijoux, boucliers, coiffes..).
M i s e e n v a l e u r d u t r a v a i l : Une exposition des travaux peut être organisée, enrichie de panneaux d’exposés sur l’art grec ( valorisation des recherches iconographiques et du vocabulaire).
A u t r e p i s t e d e t r a v a i l : l a m o d e a u j o u r d ’ h u i :
Replacer la statue dans le monde d’aujourd’hui/ le futur/ une autre époque... en lui inventant vêtements et accessoires.
O b j e c t i f s a r t i s t i q u e s :
Après avoir visité le site antique de leur ville ainsi que le musée attenant, ou simplement découvert au travers de multiples documents l’art grec, la vie et les codes vestimentaires des citoyens de cette époque, les enfants auront à leur disposition une imagerie dans laquelle puiser pour nourrir leur projet. Afin de se relier individuellement à cette histoire lointaine, l‘atelier de création de costumes propose de s’intéresser à un des aspects qui nous touche tous : le vêtement. Qui étaient les grecs?comment vivaient-ils?quels étaient leurs métiers?leurs loisirs?leurs codes vestimentaires? Comment se les représenter autrement mieux qu’en visualisant leur allure?Au delà de l’image que nous pourrons nous faire de ces citadins d’une autre époque, il sera également question dans les productions du corps mis en scène, de la mode et de ses codes (adéquation au passé puisque telle est la consigne, mais appropriation et donc fusion avec des désirs plus actuels), de l’idée de beauté au travers des temps, et surtout de
l’image du héros (ou de l’héroïne) princes, princesses et guerriers, projections de rêves de grandeur, miroir et mise en scène des personnalités.
O b j e c t i f s p é d a g o g i q u e s :
Découvrir son patrimoine en liant l’aspect théorique à une pratique artistique permet à l’enfant de passer du rôle de spectateur/consommateur à celui d’acteur/créateur, et bien évidement il s’agit là d’une démarche très constructrice et épanouissante qui permet de se saisir largement et pleinement d’un sujet. En atelier d’expression artistique, l’accent est porté sur le respect des consignes tout autant que sur les multiples choix de leur exploitation toute personnelle : découvrir le cadre et ses limites permet de l’investir pleinement, d’affirmer des choix, des goûts, de développer des compétences qui serviront un projet, de prendre confiance en soi en se sentant guidé. Outre ces aspects fondamentaux, l’accent est également porté sur le développement de la motricité fine, la découverte de techniques et procédés d’expression, les différentes étapes qui jalonnent un projet de sa conception à sa réalisation, le développement des connaissances et d’un vocabulaire, et finalement la mise en valeur de l’objet réalisé au sein d’une exposition collective.
N.B. :
Crédits photographiques: Les photos des statues servant d’illustrations sont réalisées à partir des productions de l’école primaire d’Aléria.
Bibliographie:
Notes d´un voyage en Corse, Prosper MERIMEE, Paris, 1840.
Voyages, Pyrénées et Corse, Gustave FLAUBERT, 1840.
Histoire illustrée de la Corse, Abbé GALLETTI, Paris, 1863.
Corsica, GREGOROVIUS, Stuttgart, 1869.
La Corse dans l´antiquité et le Haut Moyen Age, Xavier POLI, Paris, 1907.
Notes Archéologiques, Aleria, A. AMBROSI, bulletin de la Société des Sciences Historiques et Naturelles de la Corse, Bastia 1923. TXLIII
Les leçons d´Aleria, Jérôme CARCOPINO, revue de Paris, 1962.
La Corse Antique, la Corse romaine, Jean et Laurence JEHASSE, Histoire de la Corse, Privat, 1971
La nécropole préromaine d´Aleria, Jean et Laurence JEHASSE, 25 ème supplément à Gallia C.N.R.S, Paris, 1973.
La Corse Antique à la lumière des textes et de l´Archéologie, Jean et Laurence JEHASSE, Le Mémorial des Corses, Ajaccio, 1981.
Aleria Antique, Jean et Laurence JEHASSE, guide du Musée et des fouilles, association des amis d´Aleria, Nouvelle édition, 1997.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.