Du Nut sport mai

De
Publié par

Niveau: Secondaire
Du Nut sport 12 mai 2006 1 Adolescents en surpoids dans le Val de Marne : Mettre en lien professeurs d'EPS et professionnels de santé? ?Inspection académique Conseil général

  • coopération santé

  • recommandation pour les professeurs d'eps

  •  le programme pour l'alimentation des jeunes en val de marne


Publié le : lundi 1 mai 2006
Lecture(s) : 13
Tags :
Source : chups.jussieu.fr
Nombre de pages : 26
Voir plus Voir moins
 
Adolescents en surpoids dans le Val de Marne : 
Mettre enlienprofesseursd’EPSetprofessionnelsdesan?
?nIspeciton acdéamique   Cnsoeli énégral
DuNutsport12mai2006
1
Pré noitneveria -II -3 es lurpoe mm nusàje  sédectnolesadiséb9 étitneO noévPr nrpgoarU4 oousebè
2
 
s
DuNut sport12mai2006
2-Vers une politique nutritionnelle à l’école /établissement 15.000 convives
iopr sd
adolescents des consommateurs avertis /classe-2.000 jeunes
Le« sedjeemp uo rp orrgmatation  lAlimen 1rpmm egoar : »enran eesun mdel va 2depuis 2001-2003 : spdiitoss ifs  eedaFri- 1eir aI- noitnevérP
Prévention Obésité94 
 
Dans les collèges
Dpésitga e
encharge Priorité 5è
tem epsrise 
Horscollèges
Ateliers éducatifs
DuNut sport12mai2006
3
épistageDmè)e5()lapuontiop( ntile ce97èmIMC>rgha cene isPre4s dectifObjee Suropdi s :rpposoeé )fitacudé(t nfanl e tedmeneahgnp tmôtpe searge symre en chPerdnifitnedIse e prin orp tejc ed rel er et accompagne(theutiérapuq)egilohoatocss aes seéi
DuNut sport12mai2006
 
charge :
1- Dans lescollèges
   (idnvii )ud
       si souffrance        etsirde changement
 Obésité  : RdV obligatoire
Coéropoitaas n/étnSPE
Un projetde service pour lesinfirmière une mmanrecoadtionpourlesprofesseurs d’EPS infirmière, professeurd’EPS, orientationvers les Atelierséducatifs(2005)
 
2052 élèves de 5ème
19.8 % d'élèves en surpoids dont 4.8% d'obèses
Proposition du soutien 95% des élèves en surpoids
80.2% d'élèves normopondéraux
Accepte suivi infirmier Refus / indisponibilité infirmière 55% des élèves 45%
Suivi infirmier Absent 81% des élèves 19%
EPS Participe Atelier Coopération infirmière d'EPS 20% 45%
5
Prise en chargedes adolescents en surpoids en5ème : la placede l’EPS 1-La « rencontre » infirmière–professeur d’EPS: 45%des cas      quelque soit letempsde présenceinfirmière. 2- Lesprofesseurs d’EPS - Ils notent chez leurs élèvesplusdedifficultés physiques lorsqu’ilssont obèsesquelorsqu’ilssontensurpoids : essoufflement (58vs22%) mobilité/agilité réduite (42vs17%) gonalgies (21 vs3%) lombalgies(10 vs1%) , Ils identifient peu de problèmesd’intégrationau groupeoude -moqueries(13%) 3- Et lesélèves?  6
 
Elèves en surpoids/obèses: Quelle EPS? 1ers résultats. Jean- Louis Gouju et col.PARIS XII
Objectif:Comprendre la façon dont les élèves de 5ième en surpoids et obèses vivent l’éducation physique et sportive
Méthode:Un questionnaire pour un échantillon représentatif des élèves de 5ème du Val de Marne (306 élèves)
Question:il des caractéristiques spécifiques de vécu etExiste de perception chez les élèves en surpoids ou obèses?
7
 
LES GARCONS EN SURPOIDS
Apparemment pas de distinction avec les « non –surpoids »
Forte pratique à l’extérieur, envie de devenir prof d’EPS
Mais réduction de la variété des goûts, visent une EPS sportive et ludique
Se « débrouillent » bien avec ce que l’institution recherche (notes)
8
 
LES FILLES EN SURPOIDS
Peu de différences également apparentes
Recherchent l’EPS
Mais comme une composante de santé et d’hygiène
Ne se « débrouillent pas » comme les garçons car elles payent les poids des activités compétitives et de genre masculin
9
 
LES GARCONS OBESES
Ces garçons sont marqués par le renoncement
L’EPS n’est possible qu’au travers de deux ou trois activités
Elle est un passage obligé de par la perception de leur état
Elle est complétée par des pratiques à l’extérieur.
10
 
LES FILLES OBESES
Elles sont marquées par la souffrance en EPS
L’EPS sert à essayer de réduire un handicap, c’est désagréable
Toutes les activités sont redoutées
Elles ne pratiquent plus à l’extérieur
11
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.