Échange de pratiques professionnelles en électronique

De
Publié par

Les Rencontres Électronique de Bonas BILAN Château de Bonas - 17 - 21 mai 1999 CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

  • communauté de professionnels

  • action endogène de la communauté des électroniciens

  • responsabilité du groupe de pilotage

  • électroniciens membres du groupe

  • responsables de la formation permanente

  • réseau

  • évaluation des actions


Publié le : samedi 1 mai 1999
Lecture(s) : 44
Tags :
Source : dgdr.cnrs.fr
Nombre de pages : 54
Voir plus Voir moins
     
CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE
Les Rencontres Électronique de Bonas
BILAN
               
SOMMAIRE
Chapitre 1 L’École Thématique technique des électroniciens . . . . 8 Introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8 I - Les attentes d’une communauté . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9 Un enthousiasme traduit par la diversité des publics . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9 Un enthousiasme exprimé à l’égard de la création d’un réseau . . . . . . . . . . . . . . . . 10 Un enthousiasme lié à la possibilité de se rencontrer entre professionnels . . . . . . . 11 II - Les évaluations de l’action . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 Évaluation du programme . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13 Évaluation des moyens pédagogiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14 Évaluation des connaissances acquises . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15 Impact de la formation sur l’activité professionnelle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16 Evaluation des apports de la formation dispensée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17 III - Comment faire mieux ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17 Au niveau des moyens pédagogiques : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18 Au niveau de l’organisation du déroulement des rencontres . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18 Au niveau du choix des thèmes abordés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19 Chapitre 2 Mise en place d’un réseau d’électroniciens . . . . . . . . . 20 I - Mettre en place un réseau : oui, mais comment ? . . . . . . . . . . . . . . . . 20 Des fondements du groupe IAO au renouveau des orientations du Réseau des Electroniciens. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20 II - Motivations pour s’organiser en réseau . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22 Chapitre 3 Les fondations du réseau . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 26 Créer un référentiel de partage des compétences . . . . . . . . . . . . . . . . . 26
Les Rencontres Électronique de Bonas
       
Cerner les évolutions du métier . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .33 Photographie des activités et des compétences portées par le réseau . .34 Recenser les besoins en formation du réseau des électroniciens . . . . . . .36 Chapitre 4 Caratéristiques démographiques des participants . . 40 Les participants du réseau des électroniciens . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .40 Les catégories professionnelles représentées . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 40 Ages moyens, classes et pyramides d’âges . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 41 Départements et disciplines scientifiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .43 Parcours professionnels . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .45 Chapitre 5 Les annexes au bilan des Rencontres Électronique de Bo-nas . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 48
Les Rencontres Électronique de Bonas
    
Les Rencontres Électronique de Bonas
BILAN
Ce bilan a été fait sous la responsabilité du groupe de pilotage par Florence Piaud et Remy Bellenger
Groupe de pilotage : Remy Bellenger, Olivier Duarte, Alain Bellemain, Roger Briot, Daniel Lemoal, Pierre Leboucher, Alain Jucha, François Wicek Joël Plantard, Rémi Brendel, Cherif Chebli, Olivier Lopez, Daniel Gillet, Florence Piaud.
        
Introduction au document dressant le bilan de l’apport des RencontresElectroniquede Bonas
pour la communauté professionnelle
Cette école thématique, concernait l’un des métiers d'accompagnement de la recherche : celui des électroniciens. Les RencontresÉlectroniquede Bonas ont été conçues, préparées, organisées et dirigées grâce à une étroite collaboration entre des électroniciens membres du groupe pilote du projet de réseau, les responsables de la formation permanente, de la Cellule Ressources Technologiques et ceux de l'Observatoire des Métiers. La démarche volontaire d’élaboration d’une école thématique pour permettre l’association des professionnels d’un même métier émane de l’action endogène de la communauté des électroniciens du CNRS. Elle traduit l'existence d'une vision de plus en plus stratégique des ressources technologiques et des compétences présentes au sein des unités du CNRS. Le document présenté ci-après a vocation à être le témoignage de cette volonté d’association en réseau de la communauté professionnelle des électroniciens.
       
Cette version préliminaire contient l’ensemble des documents qui seront accessibles intégralement dans la version finale. Dans l’étape de rédaction actuelle, ce rapport contient à la fois des éléments d’analyse et des éléments de méthodologie. Cette double composition informe de fait sur le processus de création du réseau. En effet, le comité de pilotage a toujours eu le souci , avant même le déroulement des RencontresÉlectroniquede Bonas, de capitaliser des informations sur les modalités d’élaboration du réseau. Le réseau est conçu comme une offre de service tournée vers la communauté professionnelle. Les exigences, les attentes et les besoins de celle-ci doivent être recensés avec la plus grande attention. Une réflexion tant sur la méthode utilisée pour recueillir les informations que sur la nature de celles-ci permet d’améliorer de manière significative les conditions d’enfantement du réseau. La création d’un réseau par une communauté professionnelle contient en germe une transformation de la réflexion sur la place et les missions d'un métier de l’organisme. On peut penser de ce fait qu’une visibilité accrue de la pratique professionnelle d’un métier permettra d’améliorer les contacts entre la communauté et les différentes instances de l’organisme dont le bénéfice sera un meilleur accompagnement de la recherche. De surcroît, il apparaît important tant au groupe de pilotage qu’à l’Observatoire des Métiers et au Bureau National de la Formation de garder des traces des modes d’élaboration d’un réseau afin que cette expérience probante puisse servir à d’autres communautés professionnelles.
L’état d’avancement de rédaction des documents soumis à votre lecture est varié.
Le chapitre I est présenté dans sa rédaction finale. Ce chapitre traite des éléments de réussite des RencontresÉlectronique Bonas et comporte des remarques de visant à améliorer l’organisation de la prochaine manifestation qui aura lieu à Satillieu (Ardèche) au mois de mai 2000.
      
Le chapitre II figure également dans sa version définitive. Il rassemble les informations concernant les raisons pour lesquelles une association en réseau est souhaitée par la population des électroniciens, les configurations qu’il doit revêtir et les informations qu’il doit contenir. La structure du chapitre III est définitive mais le contenu des thèmes abordés reste pour certains encore à développer ou nécessite de procéder à l’analyse des données. Ce chapitre est important car il expose les outils que la communauté professionnelle élabore pour alimenter le réseau en information et mettre en place les éléments d’un dispositif de veille métier. Le chapitre IV, quant à lui, sera complété ultérieurement dès que les données sur l’ensemble de la population des électroniciens de l’organisme seront disponibles. Pour l’instant ce chapitre constitue une étude démographique des participants du réseau des électroniciens c'est à dire des personnes présentes aux Rencontres Électroniquede Bonas. Les annexes regroupent l’ensemble des documents et questionnaires élaboré par le groupe de pilotage pour les Rencontres de Bonas. Ces documents se trouvent dans un supplément à ce rapport, que nous vous ferons parvenir si vous le 1 souhaitez .
Le rapport définitif sera disponible sur le serveur web du réseau des électroniciens. Veuillez, par avance, nous excuser pour les imperfections que contient encore ce document
Bonne lecture
1.Faire la demandeàRemy.Bellenger@obspm.fr; 01 45 07 75 27
CHAPITRE 1
                     
L’École Thématique technique des électroniciens
Introduction L’école thématique technique de Bonas s’inscrit dans le cadre des actions nationales de formation. Elle s’est déroulée du 17 au 21 mai 1999 dans le Gers au Château de Bonas. Le bilan, présenté ci-après, est réalisé à partir du dispositif d’évaluation élaboré conjointement au programme des « RencontresÉlectroniquede Bonas ». Evaluer consistait : formation sous divers aspects : impacts pédagogiques,d’une part, à mesurer les effets de la degré de satisfaction de l’organisation des rencontres etc. d’autre part, à profiter de la réunion des électroniciens en un même lieu pour évaluer la nature de leurs attentes et leur degré d’implication à la vie du réseau. Enfin, ce dispositif permettait de produire une photographie des compétences portées par cette communauté afin de la mettre à disposition de l’ensemble des participants. Le dispositif d’évaluation a donc été conçu à partir des objectifs arrêtés pour organiser l’école thé-matique technique : Les « RencontresÉlectroniquede Bonas » devaient établir les fondations d’un réseau d'électroniciens du CNRS et jeter les bases de dispositifs d’échange d’infor-mations et de savoir-faire entre les membres de la communauté des électroniciens. Le déroulement de ces rencontres avait vocation également : à rendre compétents les participants en analyse et méthodologie de conception d’ensemble1 électronique. 1. Voir en annexe le programme de l’école de Bonas
Les Rencontres Électronique de Bonas
8
          
PNC 1 SDV 4 SC 6 SPI SDU SPM
I - Les attentes d’une communauté L’idée pivot de réalisation de cette école « tisser le réseau des professionnels de l’électronique » a rencontré l’attente des électroniciens de l’organisme. On peut parler, en effet, d’enthousiasme à plusieurs niveaux à l’égard de cet événement. Un enthousiasme traduit par la diversité des publics D’une part, le nombre des demandes d’inscription a largement dépassé les possibilités d’accueil envisagées. Le groupe de Pilotage a reçu plus de 110 inscriptions en deux mois pour 65 places budgétisées. L’afflux des demandes de participation aux « RencontresÉlectroniquede Bonas a permis de » diversifier les profils retenus. Ainsi, 55 électroniciens venant de 17 DR et couvrant 6 DS se sont rendus au Château de Bonas. D’autr r l x r n x iff r n i nn ir r i m n 1 0%, ceci mont
15 17 0 2 4 6 8 10 12 14 16 18
12
à informer les électroniciens des actions institutionnelles entreprises concernant les métiers du CNRS, et leur permettre de s’inscrire activement dans une démarche critique de veille métier initier l’idée d’une périodicité de ces rencontres et à dégager le mode de maillage de ceà réseau (relais régionaux, mode de communication, création de forums, serveurs…)
Figure 1.Répartition des participants par DS
9
L’École Thématique technique des électroniciens
Les Rencontres Électronique de Bonas
      
              
Un enthousiasme exprimé à l’égard de la création d’un réseau L’objectif de cette école « fédérer les électroniciens de l’organisme » se révèle être une réponse à un besoin ressenti par la grande majorité des électroniciens qui se sont rendus à Bonas. «créer, participer et intégrer un réseaula première motivation énoncée par 60 % des» est électroniciens pour justifier de leur inscription. Ils sont encore un peu plus d’un quart à l’énoncer en second choix pour expliciter la raison de leur présence à Bonas. Cette appréciation quantitative de l’intérêt et de la volonté «à créer, participer à un réseau» est renforcée par les arguments des participants pour préciser leur position à l’égard de ce projet. Ainsi, un participant affirme : «j’ai siégé au comité national et par ce biais j’ai vu un certain nombre de laboratoires. Ce que j’ai obs vé ’ vaincu qu’une structuration des ITA par profession est extrême-er m a con ment souhaitable pour leur dynamisme et leur efficacité, d’où ma participation […]» ou bien encore, ces deux personnes exprimant dans leurs propos la pensée de plusieurs : «la raison de ma partici-pation est la volonté de rompre avec la solitude, et le besoin, l’extrême nécessité de créer un réseau de
Figure 2.Répartition des participants par départements territoriaux
10
Les Rencontres Électronique de Bonas
L’École Thématique technique des électroniciens
11
L’École Thématique technique des électroniciens
                   
communication au sein des différents corps de métier et entre corps de métier […] », «il s’agit pour moi, en venant ici de mieux connaître le milieu des électroniciens du CNRS, leur spécialité et mieux connaître les techniques modernes».  
16
Rencontrer pour se lier34 d'autres électroniciens Evolution des technologies10 17 Sortir de la routine3 Intérêt personnel2 5 Motivation n°1 Développer un travail n Motivation4 1°2 existant Introduilree  truanv apillus dans5 10 0 10 20 30 40 50
L’école de Bonas réalise pleinement les vœux exprimés puisqu’il s’agissait, au cours de ces rencontres, de tenir le pari que chacun puisse avoir accès à la diver-sité des pratiques, à un ensemble de solutions techniques et puisse se situer dans sa communauté professionnelle. Les électroniciens se sont rendus également à Bonas motivés par le fait de «connaître les évolutions technologiques» : cette motivation est énoncée comme première justification d’inscription par 1 personne sur 5 et 1/3 des participants l’ont énoncée comme seconde moti-vation d’inscription. Le milieu des électroniciens du CNRS éprouve donc le double besoin : - de se rencontrer afin d’échanger sur la pratique de l’électronique au sein des laboratoires, - de se tenir informé des évolutions technologiques auxquelles il n’a pas forcément accès et qui impactent, à terme, sur les pratiques professionnelles.
Un enthousiasme lié à la possibilité de se rencontrer entre professionnels Interroger sur la qualité des contacts noués au cours de ces rencontres,plus de la moitié de la population considère avoir eu des contacts intéressants avec les participants de l’Ecole et avec les animateurs des RencontresÉlectronique. Pour les autres, ils jugent excellents les rapports noués à cette occasion.
Les Rencontres Électronique de Bonas
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.