ENTRE Mrs LEIBNIZ ET BERNOULLI

Publié par

X 25* ENTRE Mrs. LEIBNIZ ET BERNOULLI DES NOMBRES NEGATIFS ET IMAGINAIRES Commentatio168indicisEnesteoemiani Mémoiresde l'académiedes sciencesde Berlin [5] (1749), 1751, p. 139-179 Quoique la doctrine des logarithmes soit si solidement établie que les vérités qu'elle renferme, semblent aussi rigoureusement démontrées que celles de la Géométrie, les Mathématiciens sont pourtant encore fort partagés sur la nature des logarithmes des nombres négatifs et imaginaires; et quand on ne trouve pas cette controverse fort agitée, la raison en est apparemment qu'on n'a pas voulu rendre suspecte la certitude de tout ce qu'on avance dans les parties pures de la Mathematique, en dévelopant devant les yeux de tout le monde les difficultés et même les contradictions auxquelles les sentimens des Mathématiciens sur les logarithmes des nombres négatifs et imaginaires sont assujettis. Car, bien que leurs sentimens puissent être fort differens sur des questions qui regardent la Mathématique appliquée, où les diverses manieres d'envisager les objets et de les ramener à des idées pré- cises peuvent donner lieu à des controverses réelles, on a toujours prétendu que les parties pures de la Mathématique étoient entierement délivrées de tout sujet de dispute, et qu'il ne s'y trouvoit rien dont on ne fût en état de démontrer ou la vérité ou la fausseté. Comme la doctrine des logarithmes appartient sans contredit à la Mathe- matique pure, on sera bien surpris d'apprendre qu'elle ait été jusqu'ici assu- jettie à des controverses tellement embarrassées que, de quelque parti qu'on DE LA CONTROVERSE SUR LES LOGARITHMES

  • courbe

  • différentiel de l–x égal

  • calcul différentiel des logarithmes

  • différentiel

  • vertu de la loi de conti- nuité

  • vérité


Publié le : mardi 19 juin 2012
Lecture(s) : 39
Source : math.unice.fr
Nombre de pages : 38
Voir plus Voir moins
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.