FICHE n°3 : PRATIQUES AGRICOLES ET FORÊTS

De
Publié par

  • cours - matière potentielle : du xxie siècle
  • fiche - matière potentielle : support
  • fiche - matière potentielle : ressource en eau
  • fiche - matière potentielle : biodiversité
  • cours - matière potentielle : du siècle prochain
!!!!!!!! !!!! Le changement climatique entrainera des impacts multiples pour les activités agricoles et forestières et devrait conduire à une modification des calendriers agricoles, des rendements et de la qualité des produits, de la productivité et de la santé des peuplements ou encore de la sensibilité à certains risques naturels (risque incendie pour les forêts). Ces secteurs, particulièrement liés aux conditions climatiques, font et feront donc face au long du XXIe siècle à d'exceptionnels et rapides changements qui impliqueront la mise en place de stratégies d'adaptation efficaces.
  • surmortalité forestière
  • raison du changement climatique
  • risque de dégât par le gel
  • impact du changement climatique sur la productivité agricole
  • impact du changement climatique sur les activités de pêche
  • essence
  • essences
  • qualités
  • qualité
  • forêts
  • forêt
  • région
  • régions
Publié le : mardi 27 mars 2012
Lecture(s) : 36
Source : urvn.fr
Nombre de pages : 5
Voir plus Voir moins

SRCAE PACA : Volet adaptation – Fiche support / atelier du 30/09/2011
!!
!
! FICHE n°3 : PRATIQUES
!
! AGRICOLES ET FORÊTS !
!
!
Dans cette fiche
! Impacts du changement climatique sur les
1 L’impact du stress hydrique et !
pratiques agricoles et la forêt : éléments !thermique
de cadrage
2 L’impact du changement
climatique sur la productivité
Le changement climatique entrainera des impacts multiples pour les
agricole et forestière activités agricoles et forestières et devrait conduire à une modification des
calendriers agricoles, des rendements et de la qualité des produits, de la 3 Vers une redistribution
productivité et de la santé des peuplements ou encore de la sensibilité à
géographique des cultures ?
certains risques naturels (risque incendie pour les forêts). Ces secteurs,
4 L’impact du changement particulièrement liés aux conditions climatiques, font et feront donc face au
long du XXIe siècle à d’exceptionnels et rapides changements qui impliqueront climatique sur l’élevage
la mise en place de stratégies d’adaptation efficaces.
5 L’impact du changement
climatique sur les activités de
pêche L’impact du stress hydrique et thermique
6 Principaux impacts en PACA
7 Premiers éléments sur la
Le risque accru de canicule et de sécheresse est une tendance attendue du
vulnérabilité changement climatique, notamment dans le Sud-est. Dans ce contexte, le
stress hydrique et thermique chronique devrait avoir des conséquences sur 8 Synthèse
l’agriculture comme sur les forêts avec :
• Une fragilisation des cultures agricoles les plus sensibles aux
variations de températures et plus particulièrement des cultures
irriguées, très dépendantes de la ressource en eau. Dans cette
perspective, la hausse du recours à l’irrigation peut permettre de
protéger les cultures des sécheresses, mais se heurte à la baisse de
disponibilité en eau ;
• Un dépérissement des arbres en raison du stress hydrique : le
manque d’eau conduit à la fragilisation des populations forestières qui
deviennent très vulnérables aux parasites notamment. Ces situations
peuvent conduire à une surmortalité forestière qui entraîne des pertes

économiques plus ou moins importantes et la dégradation de la
Le stress hydrique qualité des paysages.
et thermique
Au-delà de certains seuils thermiques et hydriques, c’est surtout l’enjeu de la chronique devrait
disponibilité de la ressource en eau qui conditionnera l’ampleur des impacts avoir des
des changements annoncés. En effet, l’augmentation et/ou l’intensification des conséquences sur
sécheresses pourraient remettre en cause la viabilité de certaines cultures et l’agriculture comme
essences, notamment les plus dépendantes des conditions climatiques.!
sur les forêts. !
SRCAE PACA : VOLET ADAPTATION – ATELIER 30/09/2011
PAGE 2!
!
!
Le changement ! L’impact du changement climatique sur la
climatique aura un productivité agricole et forestière
impact sur la
productivité des Bien que l’impact du changement climatique sur la productivité des cultures et
cultures agricoles et des forêts fasse débat, il est d’ores-et-déjà établi que :
des forêts
• Pour les productions agricoles, à court et moyen-terme, la hausse de
concentration de CO dans l’atmosphère et l’augmentation relative des 2
températures de 1 ou 2°C pourront avoir des effets bénéfiques sur
les rendements. Néanmoins à long-terme, le stress hydrique et
thermique pourra ralentir l'activité photosynthétique de la végétation et
entraîner une diminution de la productivité notamment pour les cultures
et les fourrages. D’autant plus que les plantes possédant un optimum
de température pour la photosynthèse l’on souvent déjà atteint dans le
Sud de la France.
• Quant à la croissance forestière à long terme, elle devrait
également être ralentie au-delà d’un certain seuil d’élévation de
températures et de baisse de la ressource en eau. Selon les
simulations de l’INRA, l’amélioration de la productivité des forêts devrait
se poursuivre avec un maximum de production nette entre 2015 et
2045, puis celle-ci diminuerait.
• L’exacerbation attendue des risques naturels pourrait avoir une
incidence particulière sur les cultures et les forêts comme cela avait été
le cas lors des tempêtes exceptionnelles de 1999 ;
• Enfin, le changement climatique pourrait également impliquer une
intensification de l’impact des ravageurs et bioagresseurs nuisibles
à la fois pour certaines cultures et essences forestières.
!
Vers une redistribution géographique des
cultures ?
Les évolutions climatiques attendues pourront également conduire à des
modifications dans le paysage agricole et forestier français avec :
Les évolutions • D’une part, pour le secteur agricole, une redistribution
climatiques géographique des cultures en cas d’augmentation trop
attendues pourront importante des températures. Selon les résultats du projet
également conduire CLIMATOR, les cultures seront plus ou moins impactées selon leur
type : le blé par exemple devrait voir son aire de faisabilité s’accroître à des modifications
sur l'ensemble du territoire alors que la production de maïs, première dans le paysage
culture irriguée de France, serait fortement impactée ; agricole et forestier
• D’autre part, pour le secteur forestier, une modification de l’aire français.
de répartition de certaines espèces. L’INRA fait état par exemple
d’une diminution des aires favorables à la présence du hêtre ou
encore une extension vers le Nord des aires favorables aux essences
méditerranéennes.
Cette redistribution posera de nombreuses interrogations quant à la capacité
d’adaptation des espèces face à la fragmentation progressive du territoire et
impliquera notamment des changements dans les choix et pratiques culturales. !
SRCAE PACA : VOLET ADAPTATION – ATELIER 30/09/2011 PAGE 3
!
!
L’impact du changement climatique sur
! l’élevage
La productivité de
certaines essences L’augmentation des températures, la baisse de la ressource en eau et
pourrait être l’augmentation des risques naturels pourraient avoir un impact direct sur la
affectée par la santé animale allant jusqu’à des épisodes de mortalité du bétail. Le bétail
pourra également être impacté indirectement par l’évolution de l’aire de recrudescence de
répartition des vecteurs de maladies. Par ailleurs, la multiplication périodes de
d’épisodes de sécheresses, sera particulièrement défavorable à l’élevage sécheresse, c’est
en prairies, qui dépend presque exclusivement de la pousse de l’herbe pour notamment le cas
nourrir le bétail. du pin sylvestre
L’impact du changement climatique sur
les activités de pêche
Les ressources halieutiques sont directement menacées par une
combinaison de perturbations associées au changement climatique
(acidification des océans, hausse des températures aquatiques et marines),
amplifiées par les pressions anthropiques (Cf. fiche Biodiversité). Les
principaux impacts à venir sont donc le risque de réduction des populations
marines du fait de la remontée des espèces vers les mers du nord aux
températures plus fraiches, de l’augmentation des maladies et parasites
ou encore de la perturbation des chaînes alimentaires en raison de
modifications de la phénologie d’une espèce à l’autre. L’amenuisement de
ces ressources devrait alors conduire à une fragilisation de la filière
aquacole.
! Principaux impacts en PACA
Premiers éléments sur la fragilisation des cultures en PACA
Les cultures fruitières, prépondérantes en PACA, devraient être
impactées par les évolutions climatiques (hausse des températures
hivernales notamment) qui entraineront une modification des cycles
végétatifs ainsi qu’un risque de dégât par le gel. D’après les simulations de L’augmentation de
Domergue (2003), à Avignon, dans le cas d’un scénario de doublement de la
la zone de concentration de CO , les cultures d’abricots pourraient connaître un 2
répartition de pourcentage de dégâts par le gel de plus de 25%. Par ailleurs, la prolifération
d’insectes ravageurs sous l’effet de la hausse des températures pourrait maladies à vecteur
également avoir des impacts sur les productions. pourrait avoir des
conséquences sur ème
La viticulture provençale (3 région viticole de France) devrait être
l’élevage en PACA.
également impactée par le changement climatique : selon l’INRA, une
avancée des dates de vendanges, associée à une augmentation du degré
alcoolique sont attendues. Ces modifications ainsi que l’éventuelle
redistribution géographique des cépages pourraient entrainer à long terme
des effets néfastes sur la qualité du vin et modifier les conditions de
productions viticoles, notamment des produits AOC (72% des surfaces de
vignes) qui risquent de ne plus répondre aux exigences dictées dans les
cahiers des charges AOC. Se posera alors la question des normes des
cahiers des charges et de leur possible adaptation aux changements
attendus. !
SRCAE PACA : VOLET ADAPTATION – ATELIER 30/09/2011
PAGE 4!
!
!
!
Premiers éléments sur les conséquences sur l’élevage !
L’élevage est en régression dans la région PACA mais n’en demeure pas Points de repère
moins une valeur patrimoniale forte dans certains territoires comme en
Camargue, dans la Crau ou dans les zones montagneuses. L’augmentation
de la fréquence et de l’intensité des périodes de sécheresses aura un impact • Part de l’agriculture dans
sur l’agriculture pastorale en affectant la croissance des végétaux en les prélèvements d’eau
prairie et la qualité des produits issus de l’élevage. en 2004 : 68.3%

• En 2006, taux de
L’extension de la zone de répartition de maladies à vecteur pourrait
boisement estimé à 42%
avoir des conséquences sur l’élevage en PACA. En effet, la présence de
en région PACA alors que
la fièvre catarrhale ovine en Corse représente une menace pour la région.
la moyenne nationale est
Des Culicoides infectées, transportées sur le continent, pourraient rencontrer,
de 27%
en raison du changement climatique, des conditions favorables à leur cycle
biologique, permettant ainsi le développement de la maladie dans la région. • Effectifs de la filière bois :
environ 1200 emplois en
Une augmentation des conflits d’usage liés à la ressource en eau 2005, répartis dans 199
entreprises
Les besoins d’irrigation pourraient augmenter avec la recrudescence de e
• En 2006, PACA est la 3
périodes sécheresses alors que, dans le même temps, les ressources
région viticole avec 72%
diminueront (étiages plus sévères et salinisation des eaux souterraines
des surfaces de vignes en
littorales). L’irrigation représente déjà 68,7% des usages de l’eau en PACA.
AOC
Les tensions sur les usages de l’eau pourraient donc augmenter en l’absence
de modification de certaines pratiques. (Cf. fiche Ressource en eau).
Sur le littoral, le risque d’augmentation de la fréquence et de l’intensité des
submersions marines pourrait également représenter un danger pour les
terres agricoles proches de la mer (La Camargue).

Une baisse de la productivité des forêts
Hot Spot pour
La productivité de certaines essences pourrait être affectée par la PACA en matière
recrudescence de périodes de sécheresse, c’est notamment le cas du pin d’agriculture et de
sylvestre présent en PACA. Le pin d'Alep connaitrait également une baisse forets
de sa productivité au cours du siècle prochain. Le stress hydrique pourrait
entrainer le dépérissement de certaines essences sensibles comme sapin
pectiné ou le sylvestre. Des maladies comme l’encre de chêne pourraient
avoir un impact de plus en plus important du fait de l’augmentation de

sensibilité des essences affaiblies par les sécheresses.
Ces périodes de sécheresses sont également propices au déclenchement • Vallée du Rhone
d’incendies dans la région.
• Camargue

• Vignoble provençal
Une modification de la répartition des espèces
• Elevage
Au cours du XXIe siècle, la répartition des essences méditerranéennes
pourrait être modifiée avec la remontée plus en altitude des essences
originellement localisées dans les piémonts ou en basse altitude, et ce au
détriment d’essences montagnardes comme les sapins et les épicéas. De
même, la répartition des espèces marines pourrait être modifiée. !
SRCAE PACA : VOLET ADAPTATION – ATELIER 30/09/2011 PAGE 5
!
!
Premiers éléments sur la vulnérabilité !
!
Initiatives locales en
Les besoi ! ns conséquents en irrigation renforcent la vulnérabilité du secteur
matière
agricole face à l’augmentation probable de périodes de sécheresse. !
d’adaptation des !
pratiques agricoles La vulnérabilité de l’élevage aux stress hydrique, thermique et parasitaire sera !
accrue par la régression actuelle des activités agro pastorales et l’extension et de gestion
!de l’urbanisation notamment, alors même que l’élevage a une valeur patrimoniale forestière
!significative dans la région.
.
La production viticole, réputée pour sa qualité (72% des surfaces de vignes sont en • A compléter en atelier
AOC en 2006), pourrait être impactée par le changement climatique, ce qui
• !
représente un enjeu économique important.

Pour ce qui concerne la sylviculture, la situation géographique, le climat et la
géologie de la région (nombreuses essences montagnardes) sont des facteurs de
vulnérabilité importants. La vulnérabilité aux feux de forets pourrait être accrue par
l’urbanisation en bordure des forêts et le tourisme.

Les enjeux pour la région PACA

A ce jour, l’enjeu central pour la région PACA est d’accompagner/anticiper les
mutations des pratiques et filières agricoles et forestières afin de les adapter
aux contraintes fortes exercées par le changement climatique. Un focus
particulier devra être mis sur la ressource en eau et l’irrigation.
Synthèse
Points forts actuels Points faibles actuels

• Amélioration des techniques liées à l’irrigation • Activités agricoles en déclin
(modernisation des réseaux etc.) • Dépendance à l’irrigation
• Forte tradition agricole (viticulture, pastoralisme, • Pression foncière sur les terres agricoles les plus
importante production de fruits et légumes) fertiles
• Forte valeur patrimoniale de la forêt • Forte sensibilité des forêts aux risques d’incendie
• Présence importante et croissance des espaces • Productivité faible des forêts
boisés
Opportunités dans la perspective du CC Menaces dans la perspective du CC


• Amélioration des recherches sur le potentiel de • Baisse de la productivité et des rendements liés
production d’énergies renouvelables (agro aux sécheresses
carburants, valorisation des effluents agricoles) • Menaces sur certaines productions en relation
• Amélioration de la prise de conscience sur les avec les épisodes de gel tardif
enjeux liés à la ressource en eau • Baisse potentielle de la qualité du vin
• Revalorisation de la fonction « écologique » de • Fragilisation de l’activité agropastorale
l’agriculture (protection des prairies) • Prolifération des maladies à vecteurs
• Développement d’un tourisme rural et responsable • Augmentation du risque d’incendies et de
• Développement de la filière bois énergie dépérissement des forêts
• Augmentation de l’intérêt pour la préservation des • Recul des essences montagnardes au détriment
forêts des essences montagnardes
• Possibilité d’augmentation de la production • Arrivée de nouveaux parasites et ravageurs
forestière

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.