HABILITATION A DIRIGER DES RECHERCHES

De
Publié par

HABILITATION A DIRIGER DES RECHERCHES UNIVERSITE PARIS 6 Specialite Mathematiques presentee par Fabrice Planchon Sujet SOLUTIONS PEU REGULIERES POUR DES EQUATIONS D'EVOLUTION SEMI-LINEAIRES Soutenue le 10 octobre 2001 devant le jury compose de Messieurs Jean-Michel BONY Jean-Yves CHEMIN Albert COHEN Thierry CAZENAVE Patrick GERARD Jean GINIBRE Yves MEYER Rapporteurs Patrick GERARD Jean GINIBRE Carlos KENIG

  • equations

  • jean-yves

  • donnees initiales

  • departement de mathematiques de l'univer

  • theoreme de nash-moser

  • semi-lineaires d'evolution


Publié le : lundi 1 octobre 2001
Lecture(s) : 25
Source : math.unice.fr
Nombre de pages : 31
Voir plus Voir moins

es
HABILIT
2001
A
MEYER
TION

A
P
DIRIGER
GINIBRE
DES
le
RECHER
Jean-Mic
CHES
COHEN
UNIVERSITE
Jean
P
atric
ARIS
o
6
an
Sp
comp

de
ecialit
BONY

Alb
e
CAZENA
Math
k

Yv
ematiques
orteurs
pr
GERARD

KENIG
esen
ctobre
t
dev

t
ee
jury
par
os
F
e
abrice
Messieurs
Planc
hel
hon
Jean-Yv
Sujet
CHEMIN
SOLUTIONS
ert
PEU
Thierry
REGULIERES
VE
POUR
atric
DES
GERARD
EQUA
GINIBRE
TIONS
es
D'EV
Rapp
OLUTION
P
SEMI-LINEAIRES
k
Souten
Jean
ue
Carlos
le
10p
Remerciemen
su
ts
ses
Je
haleureuse.
souhaite
que
tout
d
d'ab

ord
e
remercier
man
Yv
Stalk
es
Daub
Mey
Au-del
er,
s
qui
doit
apr
Num

mem
es
s'est
a
ens
v
Isab
oir
eaucoup
guid
Apr

Program
e
de
mes
domaine
pre-
lors
miers

pas
r
dans
et
la

rec
v
herc
Mada
he,
une
a
don
toujours
p
manifest
serait

v
e
e,
un
ah
in
le
t
tra

elopp
er
th
^
accueilli
et
Computational
sans
de
cesse

renouv
collab
el
our

m'orien
e
diciles.
p
Princeton
our
scien
mon
stim
dev
a
enir,
a
bien
pr
au-del
j'ai
a
au
des
tes
seules
saisis
math
Pironneau

que
ematiques.
oratoire,
Qu'il
ee
trouv
et
e
e
ici
emen
le
vid
t
pas.

ete
emoignage
our
de
tra
mon
encore
amiti


Mattingly
e.
hon
P
v
atric
en
k
e
G
ail


erard,
ts
Jean
es
Ginibre
ese,
et
hies
C.
sein
Kenig
Applied
on
et
t
epartemen
accept


er-
e
de
d'
de
^
dans
etre
eau
mes
elle
rapp
guider
orteurs,
judicieusemen
et
c
je
outre,
les
ejour
en
grandemen
remercie.
mon
Leurs
et
tra
cordiale
v
te
aux
egne
et
A
les
eaucoup
discussions
gen
que
a
j'ai
esence
pu
trois
a

v

oir
oratoire
a
erique
v
de
ec
et
eux
ortunit
on
remercier
t
Yv

,
et
ble

du
e
v
tr
ens


es
Mesdames
enric
h
hissan
l'ecacit
ts
quotidien
et
d
souv
ainsi
en
Monsieur
t
qui
d
ne

page
eterminan
compl
ts
une
dans
ee
mes
ceux
orien
qui
tations
aille
scien
n'ai
tiques.
tionn
Jean-Mic
Cannone,
hel
Danc
Bon
Gallagher,
y
Shadi
,
Maria
Jean-Yv
ek,
es
ce
Chemin,
est
Thierry
et
Cazena
elle
v

e
ce
et
v
Alb
et
ert
d
Cohen
ev
me
emen
fon
futurs.
t

l'honneur
ma
de

particip
Ingrid
er
ec
au
m'a
jury
au
.
du
Je
in
tiens
and

Mathematics
a
du
remercier

Jean-Mic
t
hel
Math
Bon
ematiques
y
l'Univ
,
sit
non
e
seulemen
Princeton.
t
a
p
notre
our
oration
une
un
form
nouv
ule
p
sans
moi,
qui
a
une
me
b
et
onne
ter
partie
t
de
de
ce
hoix
tra
En
v
mon
ail

ne
a
serait
a
pas,
t
mais
elargi
aussi
panorama
p
tique,
our
l'atmosph
sa
ere
constan
et
te
ulan
bien
qui
v

eillance

qui
P
ne
CM
s'est
b
jamais

d
sa

tillesse
epartie

depuis
sa
l'


c
ep
Depuis
o
ans,
que
b
o
en

eci
u
e
j'
Lab

d'Analyse
etais

en
d'excellen
th
conditions

tra
ese
ail,
au
je
cen
l'opp
tre

de
de
math
Olivier

et
ematiques
on
de
y
l'
ainsi

l'ensem
Ecole
des
P
bres
olytec
lab
hnique.
a
Jean-Yv
ec
es
p
Chemin,

Thierry
particuli
Cazena
ere
v
our
e
Boulic
et
Ruprec
Alb
t
ert
t
Cohen

on
au
t
ne

jamais
et


tie,
e
que
des
our
in
Da
terlo
sans
cuteurs
ce
pr
uscrit

serait
ecieux
Cette
au
ne
Lab
pas
oratoire

d'Analyse
sans
Num
p


erique
p
ces
tous
trois
a
derni
ec

je
eres
v
ann
et

je
ees,
pas
et
men
les

nom
Marco
breuses
Rapha
dis-
el
cussions,
hin,
scien
elle
tiques
Jonathan
et
,
extrascien
T
tiques,
vildar-Zadeh,
que
Sc
nous
b
a
John
v
er,
ons,
tra
on
ail
t
aussi
profond
leur

il
emen
app
t
b
in-
d'autres.
uencortan
Solutions
c
peu
eme,
r
disp

AU
eguli
t


eres
successiv
pour
(
des
espaces

des
equa
de
tions
etan
d'
equations

r
ev
n
olution
partie
semi-lin
la

earit
eaires
ourvu
1
c
In
en
tro
eut
duction
On
Le
non-lin
pr
la

t
esen

t
Il
m


U
emoire
bien
se
ts
prop
au
ose
les
de
la
d


don
ecrire
estimations
notre
ces
activit


Il
e
r
de
de
rec
du
herc
ee
he,
ecroissance,
depuis

la
ecteurs
th
e,

R
ese
d'
de

troisi
aussi

es
eme
ou
cycle
comme
jusqu'aux
d'en
tra
des
v
par
aux
yp
r
=

our
ecen
he,
ts,
deux
en
les
insistan
que
t
v
plus
0
particuli


de
eremen
de
t
d'autre
sur
de
ces
particulier
derniers

et
naturellemen
les
lin
p
ossible
ersp
distincts
ectiv
relativ
es
par
qui
p
s'y
u
rattac
initiales
hen
eres
t.
d'ob-
La
au
ma
la
jeure
augmen
partie
que
de
doit
nos

tra
egrabilit
v
b
aux
U
a
de
trait
N
aux
earit

domaine
equations
presque
aux
.
d
b

equations
eriv
olution

se
ees
cette
partielles
les
semi-lin
Na

que
eaires
des
d'


siv
ev
hr
olution.
donc
Nous
de

esoudre
etudions
equations
le
tielles
probl


du
eme
@
de
AU
Cauc
(
h
).
y

p
appro
our
est
de
de
telles


d'une
equations,
sur
en

mettan
p
t
formellemen
l'accen
comme
t
)
sur
ainsi
les
duales
conditions

minimales
m
p
p
our

obtenir
t
des
F
solutions.
les
Av

an
non-lin
t
e,
d'en
fa
trer
elle
dans
sur
le
apparaissan
d
dans

la
etail,
eaire.
il
soit
con
judicieusemen
vien
asp
t
probl
de
est
faire
t
quelques
de
remarques
simple
pr
edure

t
eliminaires
bien
:
p
il

existe

de
eguli
m
est
ultiples
p
fa
des
cons
fa
de
lo
r
temps.


ep

ondre
lorsqu'on
au
les
probl
donn

U
eme
en
de

Cauc
d
h
t
y
e,
.
1
P
orn
ar
e,
exemple,
un
on
hamp
p
v
eut
et

une
etudier

des

solutions
le
tr


t
es
toujours
r
n

Dans
eguli
pratique,

eaucoup
eres,

obtenir
d'
des
ev
estimations
semi-lin
a
eaires
priori,
metten
et
sous
faire
forme,
un
bien
passage


de
a
vier-Stok
la
incompressibles
limite
les
par
equations
compacit
ondes

les
e,
equations
ou
er-
l'on
es
p
Sc
eut
odinger.
mettre
est
en
naturel
place
visager
un
les
sc

h
comme


ema
di
it
eren

ordinaires,
eratif
it
et
erations
conclure
es
par
t
p
e
oin
t
t
n

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.