L’Inspection Académique de la Gironde et le MGEN mettent disposition un lieu neutre de parole d’écoute et de conseil dit espace d’Accueil et d’Ecoute N°4 MAI

De
Publié par

Niveau: Secondaire

  • redaction

  • cours - matière potentielle : culturel

  • fiche - matière potentielle : candidatures


I A D E L ' I N F O M A I 2 0 0 8 - n o 4 E D I T O A l'heure de l'évolution des pro-grammes pour l'école primai-re qui rappellent la place de l'Education Physique et Sportive sur le temps scolaire, à l'heure de l'intro- duction de pratiques sportives dans le cadre de l'accompagnent éducatif, au moment où cet accompagnement est sur le point d'être généralisé au collège, le rappel de la finalité et du sens de l'EPS permet de repréciser à la fois l'unité de la discipline, sa transversalité et son rôle de support pour de nombreux apprentissages : éducation à la santé, à la citoyen- neté, relation aux autres. D'altérité et de coopération, il sera aussi question ce mois-ci à propos du fonctionnement du Conseil Gé- néral des Jeunes véritable école de civisme, du partenariat Danse-Opéra ou d'une approche partagée de la ré- solution de problèmes dans un rallye mathématiques. Tous ces exemples, tous ces textes ont un point commum : la passion des professeurs et le plaisir d'ap- prendre des élèves. André MERCIER Inspecteur d'Académie, Directeur des Services Départementaux de l'Education Nationale de la Gironde A C T U S Les objectifs Le développement des capacités • et des ressources nécessaires aux conduites motrices.

  • lien avec le programme

  • danse tradi- tionnelle

  • bole de partage, d'échanges et de rencontres

  • danse


Publié le : vendredi 8 juin 2012
Lecture(s) : 140
Source : ac-bordeaux.fr
Nombre de pages : 5
Voir plus Voir moins
EEDDIITTOO
o M A I2 0 0 8- n4 I AD EL ’ I N F O
l’heure de l’évolution des pro-grammes pour l’école primai-l’EdAucation Physique et Sportive sur requi rappellent la place de le temps scolaire, à l’heure de l’intro-duction de pratiques sportives dans le cadre de l’accompagnent éducatif, au moment où cet accompagnement est sur le point d’être généralisé au collège, le rappel de la finalité et du sens de l’EPS permet de repréciser à la fois l’unité de la discipline, sa transversalité et son rôle de support pour de nombreux apprentissages : éducation à la santé, à la citoyen-neté, relation aux autres.
D’altérité et de coopération, il sera aussi question ce mois-ci à propos du fonctionnement du Conseil Gé-néral des Jeunes véritable école de civisme, du partenariat Danse-Opéra ou d’une approche partagée de la ré-solution de problèmes dans un rallye mathématiques.
Tous ces exemples, tous ces textes ont un point commum : la passion des professeurs et le plaisir d’ap-prendre des élèves.
André MERCIER Inspecteur d’Académie, Directeur des Services Départementaux de l’Education Nationale de la Gironde
DOSSIER A LA UNE L’Education Physique et Sportive
Les objectifsnécessaires au maintien de sa santé, Le développement des capacitésde donner les moyens de choisir de fa-et des ressources nécessairesçon éclairée ses pratiques physiques aux conduitesmotrices. ense confrontant obligatoirement à des activités sportives les plus diversi-L’accès au patrimoine culturel quefiées possibles. représentent les diverses activités physiques, sportives et artistiques,Sont abordés dans le dossier les pratiques sociales de référence.points suivants : L’acquisition des compétences etLe plan d’actions départemental du 1er connaissances utiles pour mieuxdegré sur 3 ans connaître son corps, le respecterLire la suite et le garder en bonne santé. L’EPS dans le second degré, la conti-Ces objectifs créent les conditionsnuité des programmes de la maternelle d’une continuité entre l’enseignementau lycée, les enjeux de l’EPS dans les obligatoire de l’éducation physique etprogrammes (santé, solidarité…) sportive et la pratique volontaire desLire la suite activités physiques, sportives et de pleine nature sous forme associative,Le rôle de l’EPS pour l’intégration des en premier lieu au sein de l’U.S.E.P. etélèves en situation de handicap de l’U.N.S.S.Lire la suite Les finalités de l’Éducation phy-L’orientation vers le sport scolaire avec sique et sportive dans les Écoles,la place de l’USEP et de l’UNSS Collèges et LycéesLire la suite Les objectifs de l’E.P.S. à l’école, défi-nis par les programmes officiels, sontLes relations avec le monde sportif et les seuls recevables dans le tempsla place des fédérations sportives scolaire.Lire la suite Ils peuvent, par certains aspects, sem-bler rejoindre ceux du monde sportif ;Les relations avec le monde artistique ils conservent cependant leur particu-et les structures culturelles larité.Lire la suite L’E.P.S., par sa mission de service pu-blic vise l’ensemble de la populationEnfin, des témoignages mettent en sans distinction.exergue les nombreux projets menés dans les écoles, collèges et lycées. L’E.P.S. ne se résume pas à un ensei-Lire la suite gnement de techniques sportives mais utilise les activités sportives à des fins qui lui sont propres. Elle permet pour chaque élève : de développer l’ensemble des registres moteurs, d’acquérir les connaissances
DANSE OPERA : 6 JUIN 2008 AU FÉMINA
L’Opéra de Bordeaux et l’Inspection Académique de la Gironde, partenai-res depuis 1997, présen-tent la 11ème édition de « L’enfant et la danse »
Cette soirée honore le par-cours culturel et artistique mené tout au long de l’année par 8 classes de la Gironde, c h a q u e a n n é e différen-tes. R e t r a -çons les t e m p s forts de ce par-cours : pratique a r t i s t i -que en partena-riat avec un artiste chorégra-phe de la Région Aquitaine intervenant en classe, parti-cipation des élèves à deux spectacles, l’un classique, l’autre contemporain en
temps et hors temps sco-laire. Les classes assistent également à une conférence dansée d’un chorégraphe programmé à l’Opéra autour de son processus de créa-tion et à une classe du Ballet de l’Opéra de Bordeaux.
Cette soirée valorise les projets artistiques en danse, inscrits dans le projet culturel des classes. Enfin, elle té-moigne du partage des d é m a r c h e s artistiques et c u l t u r e l l e s , autant d’em-preintes lais-sées dans le parcours de chaque élève.
A découvrir : Le témoignage de l’école Albert Schweitzer à Bordeaux Le témoignage de l’école Carle Vernet à Bordeaux
FETE DES COLLEGIENS 5 JUIN 2008
Le Conseil Général de la Gironde organise la pre-mière Fête des Collégiens avec le soutien de l’Ins-pection Académique. Cette année, le domaine culturel est à l’honneur.
950 collégiens de Gironde soit 40 collèges signent la première édition de cette grande Fête. 6 collèges à Bordeaux, 13 dans la CUB et 21 collèges en zone ru-rale. L’ensemble des projets sé-lectionnés témoignent d’une démarche en partenariat avec des professionnels de la culture : 9 projets «Musi-que», 4 projets «Cinéma»,
3 projets «Culture Scienti-fique», 3 projets «Patrimoi-ne», 2 projets «Lecture», 17 projets «Spectacle Vivant», 3 projets «Arts Plastiques»
Cette grande fête valorise les projets pédagogiques et met ainsi en lumière des pratiques existantes mais parfois trop confidentielles. Elèves acteurs de projets, mais aussi spectateurs s’en-richissant des expériences de leurs compères etd’artistes professionnels : challenge de la Fête des collégiens, sym-bole de partage, d’échanges et de rencontres.
Découvrez le programme
CONSEIL GENERAL DES JEUNES
Denis Montané, pro-fesseur d’Histoire et Géographie au Collège Léonard de Vinci à Saint Aubin du Medoc investi dans le Conseil Général des Jeunes témoigne.
«Elu au Conseil Général des Jeunes» : Pouvez-vous nous en présenter les enjeux pour le collège et pour les élèves ?
Pour nos élèves, les a c t i o n s citoyen-nes sont très im-p o r t a n -tes. Dès l ’ e n t r é e au col-lège, ils sont très engagés lors des élections de délé-gués de c l a s s e et par la suite lorsqu’il s’agit de désigner les délé-gués élèves au conseil d’administration.
Mais cette éducation à la citoyenneté doit aboutir à des actions concrètes pour entretenir cet en-thousiasme. Le Conseil Général Jeune constitue un niveau important de cette citoyenneté dans le collège. Il s’agit de se familiariser avec notre système démocratique, avec la décentralisation et le rôle du conseil gé-néral. Les élèves décou-vrent alors le système de la représentation à
une échelle plus large que celle de leur éta-blissement, ils repré-sentent leur établisse-ment, et sont très fiers de cette mission. Pour la plupart d’entre eux, ils découvrent le conseil général, l’hémicycle. Ils apprécient la responsa-bilité qu’on leur confie cela les aide à être plus autonome.
Lors des réunions au conseil général, ils ren-contrent d’autres jeunes i s s u s d’autres h o r i -z o n s (public-p r i v é , urbains-r u r a u x s o n t m é l a n -gés) et c h a c u n s ’ e n -r i c h i t de ces é c h a n -ges.
Enfin, la mise en place des projets conçus du-rant l’année est pour eux un moment de décou-verte, d’enrichissement sur de nombreux plans, et d‘apprentissage du travail en groupe.
Lire la suite
I AD EL ’ I N F O
< f¼ðeøœ_‰v~ÿ.’" style="top:1573px;left:343px;width:235px;height:28px;">
EDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE
Politique départementale et appels à candidature 2008/2009 pour le 1er degré
La circulaire de préparation de la rentrée 2008 parue au B. O. n°15 du 10 avril 2008 a pour troisième grande orientation priori-taire le développement de l’éducation artistique et culturelle. Cette volonté a été réaffirmée dans la récente circulaire parue au B.O. n°19 du 8 mai 2008. Lire la suite
Téléchargez :
Les projets artistiques et culturels 2008-2009 et les fiches de candidatures Les outils départementaux et le calendrier
LA DIVISION DE L’ORGANISATION SCOLAIRE : DOS Magali Toulet, Chef de division
En quelques mots, pouvez-vous nous définir la mission de la DOS ? La mission de la DOS est de répartir les moyens enseignants dans les écoles publiques et privées sous contrat et dans les collèges, les lycées généraux, technologiques et professionnels publics.
La préparation d’une rentrée scolaire débute à la rentrée sco-laire précédente, quelle méthode appliquez-vous ? Premièrement, le constat des effectifs de rentrée permet à la DOS par comparaison avec les années précédentes de dégager une tendance d’évolution par établissement et par niveau. Puis une prévision d’effectifs est réalisée pour la rentrée suivan-te.
Les moyens attribués au département sont répartis en fonction de ces prévisions, de la carte des formations arrêtée par le Recteur, et de la politique départementale.
er nd Comment s’exprime la différence entre le 1et le 2degré ? Dans le 1er degré, il s’agit de répartir des emplois entre les éco-les. Concernant le 2nd degré, une enveloppe d’heures est allouée à chaque établissement.
Lire la suite
JOURNEE DES EDITEURS AU CDDP 3 septembre 2008 de 9h à 17h -2nd degré Contact et inscriptions :Christine Clauzel -05 56 12 49 71 - cddp33@ac-bordeaux.fr
EDUCATION EDD LA CUB Les 2, 3, 5 et 6 juin prochains, la CUB ac-cueille 2 400 écoliers, bénéficiaires des ac-tions de projets sur l’écosite du Bourgailh à Pessac. Lire la suite
CHANTE ECOLE 2008 Du 14 mai au 24 juin, découvrez les 37 concerts qui rassemblent pres de 10 000 en-fants du département. www.chante-ecole.fr
OPERA NATIONAL DE BORDEAUX Présentation de la saison Jeune Public 2008/2009, Mercredi 25 juin, à 15h30, au Grand-Théâtre de Bordeaux pour les ensei-gnants 1er et 2nd degrés.
CAP’ARCHEO Projets pédagogiques 2008/2009. Journée portes-ouvertes au Centre archélo-gique de Pessac le 4 juin 2008 Pour en savoir plus
RENTREE 2008 A CAP SCIENCES Nouvelle grande exposition : Cosmomania L’incroyable aventure hu-maine, scientifique et tech-nologique de la conquête spatiale. Une exposition co-produite par Cap Sciences, la Cité de l’espace à Toulouse et la Cité des sciences et de l’industrie de Paris présentée du 27 septembre 2008 au 22 février 2009 Exposition à la plateforme : Microbes en questions Pédagogique et ludique, l’exposition s’adresse à tous les âges et a été conçue selon plusieurs ni-veaux d’intérêt. Présentée à partir du 6 septembre et jusqu’à courant novembre (date de clôture à confirmer). Au Petit Carré des 3-6 ans : L’eau y es-tu ? Une exposition-animation pour permettre à l’en-fant de comprendre que l’eau est un élément omniprésent. Présentée du 4 octobre 2008 au 4 janvier 2009. http://www.forumdepartementaldesscien-ces.fr/services/catalogue_itinerance/doc_ pdf/eauy_es_tu.pdf
<î1Œ™á¼`oxö—ªql¶¢¶•µ±\»xêב®aøë›ô€—¹‰k[´û8 _c289_1xdqc2af_.4c3ab_c3a2_c29e_13_c3b1_24_c28d_22_="" style="top:815px;left:732px;width:163px;height:27px;"><6dúæh¢zd>¼Å$šÍ " style="top:1535px;left:732px;width:162px;height:27px;">
PREMIER RALLYE MATHEMATIQUES DES ECOLES EN GIRONDE Isabelle TAUDIN, Inspectrice de l’Education Nationale
Principe et organisation Un stage de formation continue, proposé en juin 2007 par l’Inspection Académique et l’IUFM,« Faire des mathématiques autre-ment »est à l’origine du premier rallye mathé-matiques des écoles de Gironde.
Les professeurs des écoles stagiaires se sont accordés sur la proposition, pour les élèves de cycle 3, d’un « rallye mathématique » qui serait support d’apprentissages, à la fois dy-namique et motivant, pour les enseignants et les élèves.
Pour contacter le groupe concepteur du rallye:rallye.maths33@ac-bordeaux.fr
Le rallye : comment ça marche ? Le rallye comportetrois épreuves : épreuve d’entraînement, épreuve 1, épreuve 2.
Chaque épreuve a une durée d’une heure, de la distribution des sujets à la remise du bulle-tin-réponse.
Pour chaque épreuve, la classe dispose d’un capital initial de 50 pointset reçoit une liste de dix problèmes, chacun affecté de 3 à 12 points selon la difficulté.
Les points sont ajoutés au capital si la réponse est juste, ils sont soustraits si la réponse est fausse....
Qui peut participer ? Quel rôle pour le maître ? Objectifs pédagogiques et lien avec les programmes ? Inté-rêt pour les élèves et pour l’ensei-gnant : ce qui change dans l’en-seignement, témoignages, bilan et perspectives... Lire la suite
UN EXEMPLE D’ESPACE DE TRAVAIL: L’ENT AU SAUVETERRE DE GUYENNE Pascal Righi, Principal
NUMERIQUE COLLEGE DE
Rappelons tout d’abord la définition et les finali-tés d’un ENT. Il s’agit un portail internet dont l’accès est sécurisé et qui permet de partager des informations numériques (texte, audio, vidéo) entre les différents membres de l’Espace Numérique et selon leurs droits propres. L’ E.N.T. doit gérer lesdroits d’accèsaux informations des uti-lisateurs. L’E.N.T. doit assurer laconfidentialitédes informations qui transitent sur le réseau. L’accès aux informations (ressources) estréservéà tout utilisa-teurautoriséselon ses droits.
Le fonctionnement de l’Espace Numérique du Collège : Après connexion par identifiant et mot de passe, l’ENT donne accès, à partir de la page d’accueil, aux outils suivants : Un espace de stockage personnel d’informations numéri-ques. Des outils de communications (réservés aux personnels). Un outil de réservation en ligne des ressources partagées de l’établissement (salle info, CDI …). L’agenda de l’établissement (les informations sont disponi-bles selon le profil de l’utilisateur). Des outils de « vie scolaire » : saisie et consultation des absences élèves, de leurs notes et du cahier de textes de la classe pour les enseignants qui l’utilisent (les parents et les élèves ne peuvent que consulter ces informations). Un espace de partage de documents numériques. ... Lire la suite
Les délégués de classe du collège Paul Langevin à Merignac, SEGPA et UPI visitent l’As-semblée Nationale. Lire la suite
Partenariat Ecole Entreprise, découvrez l’ODP3 au Collège de Monséjour à Bordeaux. Lire la suite
Les élèves de l’ODP3 du collège Gérard Phlippe de Pessac lauréats du concours national de l’Onisep : «Ecrire pour faire découvrir un métier» Lire la suite
«Les problèmes sans problè-me»
200 exercices corri-gés pour apprendre à résoudre les problè-mes
Cet ouvrage est divisé en deux parties : Tout d’abord, une mise au point indispensable pour tous ceux qui souhaitent mieux comprendre les enjeux pédagogiques du travail sur les problèmes : types d’énoncés, pha-ses de recherche, utilisation des sché-mas, rôle de la correction… L’ensem-ble est présenté de manière attractive, avec de nombreux conseils de mise en œuvre dans la classe. Puis, 200 exercices rédigés par un enseignant et testés auprès d’élèves de cycle 3. Classés et présentés par thèmes et niveaux, ces exercices per-mettent de travailler sur l’ensemble des questions posées par les problèmes.
Librairie du CDDP - ref : 250B0223 15,00 EUR Emilie Tassel : cddp33.librairie@ac-bordeaux.f
Pour en savoir plus.
Si on dansait, les enfants ? Apprendre à danser pour faire danser !
Avec cette mise en image de vingt danses traditionnelles, enseignants et animateurs pourront très facilement s’approprier un répertoire varié afin de l’exploiter ensuite avec les enfants de l’école primaire. Toutes les compo-santes des danses sont expliquées : démonstration des pas, forme musicale, forme chorégraphi-que, niveau de diffi-culté, compétences à travailler… une somme de données qui permettra à chacun de programmer et conduire son atelier danse. Les auteurs portent et transmettent avec enthousiasme les valeurs éduca-tives et socialisantes de la danse tradi-tionnelle pratiquée en classe, en club et même au bal ! Ils pourraient bien vous entraîner…
Librairie du CDDP - ref : 3309M057 25,00 EUR Emilie Tassel : cddp33.librairie@ac-bordeaux.f
Une sélection de documents disponibles en prêt à la mé-diathèque du CDDP de la Gi-ronde
EPS Ressources documentaires EPS. Pour en savoir plus Numéros de la revue E.P.S.1 http://www.revue-eps.com/
Mathématiques Disponibles à la médiathèque du CDDP de la Gironde: manuels scolai-res, fiches photocopiables et guides de l’enseignant dernièrement parus dans les collections Cap Maths et Euromaths (Hatier). En commande et prochainement dispo-nibles :Activités numériques au cycle 1,Activités numériques et résolution de problèmes au cycle 2,Enseigner les mathématiques à la maternelle, Ensei-gner les mathématiques à l’école élé-mentaire... (Hachette), Apprentissage et documents numériques (Belin), Jeux de calcul. Cycle 2 et 3 (Bordas) ....
L’inspection Académique de la Gironde et la MGEN met-tent à disposition un lieu neu-tre de parole, d’écoute et de conseil dit « Espace d’Accueil et d’Ecoute » Cet espace a pour but l’accom-pagnement des personnels de l’Education nationale connais-sant des difficultés profession-nelles ou en situation de fragilité psychologique».
Pour en savoir plus : L’espace d’accueil et d’écoute Le partenariat avec la MGEN
Directeur de Publication : André MERCIER, Inspecteur d’académie, Directeur des Services Départementaux de l’Education Nationale de la Gironde Conception, coordination, rédaction : Carole Marchand, chargée de communication Conception graphique : Annie Morant-Jourdain, Carole Mar-chand Support technique : Patrick Cezaro, Jean-Pierre Jounier, Sylvie Latrille Ont participé à ce numéro : Véronique Baris, Christine Clauzel, Marie-Christine Clé-ment-Bonhomme, Catherine Gilbert, Sylvie Minvielle et l’équipe des Conseillers Pé-dagogiques Départementaux, Danielle Plucain, Philippe Soyer, Mario Castelli, Nicole Aubin-Marchal, Jacques Ste-nuit, Annie Camus, Bernard Audric, Jean-Marie Laborde, Denis Montané, Magali Toulet, Isabelle Taudin, Pascal Righi
Remerciements aux ensei-gnants, écoles et établisse-ments du département, qui ont participé activement sous la forme de témoignages et de récits d’expériences.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.