LES ARTISTES VISUELS Jean Tannous Ayant eu auparavant son ...

De
Publié par

  • mémoire - matière potentielle : encrier
  • mémoire
  • exposé
LES ARTISTES VISUELS Jean Tannous Ayant eu auparavant son atelier sur Saint-Denis, Jean Tannous renoue avec notre rue! Une belle occasion pour ceux qui le connaissent de reprendre contact et pour les autres de le découvrir! Il effectuera des prestations en portraits rapides pour le public avec cette approche artistique unique qui le caractérise. En tout, huit emplacements différents recevront l'artiste pendant nos quatre journées. Jean Tannous, ex-professeur à l'Université libanaise des Beaux-Arts, s'installe à Paris en 1976 et développe une carrière artistique professionnelle en Europe.
  • communauté noire de la nouvelle-orléans
  • répertoire unique
  • musique minimaliste
  • nouvelles rencontres
  • frolic frolic
  • vie au théâtre
  • reconnaissance du coup de cœur du jury du calendrier
  • communautés urbaines
  • communauté urbaine
Publié le : mercredi 28 mars 2012
Lecture(s) : 211
Source : axismail.umenaxis.com
Nombre de pages : 6
Voir plus Voir moins
LES ARTISTES VISUELS Jean TannousAyant eu auparavant son atelier sur Saint-Denis, Jean Tannous renoue avec notre rue! Une belle occasion pour ceux qui le connaissent de reprendre contact et pour les autres de le découvrir! Il effectuera des prestations en portraits rapides pour le public avec cette approche artistique unique qui le caractérise.En tout, huit emplacements différents recevront l’artistependant nos quatre journées.Jean Tannous, ex-professeur à l’Université libanaise des Beaux-Arts, s’installe à Paris en 1976 et développe une carrière artistique professionnelle en Europe. Il a exposé en France, Allemagne, Suisse, Espagne, Belgique, Hollande, Luxembourg, Ukraine, Norvège, Japon et USA. À Hambourg, il a été sélectionné parmi les dix artistes contemporains les plus talentueux par la prestigieuse firme "Karstadt". Le guide culturel et scientifique "der Pfiffikus" le considère comme un peintre novateur, créateur d’une nouvelle technique. Les oeuvres de Tannous sont exposées et vendues dans le monde entier. Depuis 2002, Jean Tannous réside à Montréal avec sa famille. Rue Saint-Denis. Jeudi 22 et vendredi 23 : 11h à 13h, 16h à 18h. Samedi 24 et dimanche 25 : 10h à 12h, 15h à 17h. Melsa MontagneElle est une créatrice de terrain. Depuis l’an 2000, elle performe sur la place publique pour réaliser des œuvres en direct lors de divers événements. Melsa Montagne aime se donner des défis, sortir de sa zone de confort et laisser derrière elle son atelier de création pourentrer directement en contact avec le public. Elle s’inspirera des lieux, du développement de l’événement et des émotions du moment. Ses recherches liées à l’exécution de l’œuvre en performance dirigent son approche et ses gestes vers un procédé différent de la pratique en atelier mais sa marque demeure tout à fait reconnaissable. Née en 1978, Melsa Montagne est une artiste multidisciplinaire qui travaille et vie à Montréal, elle œuvre depuis une douzaine d’années dans l’univers des communications, arts et médias. C’est en 1999 qu’elle expose ses premiers tableaux, elle compte depuis un grand nombre d’expositions à son acquis, franchissant les portes de plusieurs galeries, cafés, restaurants et bistros.Elle a obtenu la reconnaissance du coup de cœur du jury du calendrier des peintres de Laval en 2007. Elle a été publiée et diffusée dans différents magazines artistiques, sites web et webzines. Place de l’Équinoxe coin Marie-Anne et Saint-Denis : vendredi 23 septembre 12h à 14h, samedi 24 de 11h à 13h, dimanche 25 de 12h à 14h.
Lana Hensel Ses travaux richement texturés explorent la forme humaine avec un élan à la fois brut et séduisant qui traverse les arcanes du désir et de la sexualité. Elle travaille avec des techniques diverses, surtout les huiles, acryliques et collages, tout en ayant expérimenté l'aquarelle, le pastel , le crayon et les matériaux textiles. Sous les apparences de l’innocence, il y a chez elle ces gestes résolus, pas de liberté sans libération, elle nous convie à un voyage où chacun fait le premier pas. Lana Henselnous rappelle que l’inconnu est aussi une voie vers la joie. Une voie à partager.
Originaire de la vallée de l'Okanagan en Colombie-Britannique, Lana vit et crée à Montréal depuis 1998. Première exposition solo en 2008dans le cadre d’un projet appuyé par la Communauté urbaine de Montréal et deux expositions de groupe (en 2008 et 2009) au Musée des Maîtres et artisans du Québec.
Place de l’Équinoxe coin Marie-Anne et Saint-Denis : Jeudi 22 septembre, 14h à 16h, vendredi 23 septembre 12h à 14h, samedi 24 de 11h à 13h, dimanche 25 de 12h à 14h.
Les Aquarellistes Un groupe informel se réunit régulièrement dans différents quartiers de l’île de Montréal afin de pratiquer l’art délicat de l’aquarelle. Elles le font par plaisir : la passion d’apprendre et de maîtriser une technique va de pair avec le ravissement que procure toute nouvelle découverte. Ce plaisir sera aussi celui de le partager avec vous.Ces femmes visiteront tous les jours notre petite place de l’Équinoxe! Place de l’Équinoxe coin Marie-Anne et Saint-Denis : Jeudi 22 septembre, 14h à 16h, vendredi 23 septembre 12h à 14h, samedi 24 de 11h à 13h, dimanche 25 de 12h à 14h.
LES PERFORMEURS Gregory Selinger & Body Slam Dirigé par Gregory ‘Krypto’ Selinger, BODY SLAM rassemble le talent montréalais d’ici et d’ailleurs dans le contexte d’un cabaret d’improvisations structurées fusionnant la danse contemporaine, le breakdance, le cirque, la musique et le slam. Redécouvrez plus d’une dizaine d’artistes vus sur les planches de SYTYCD Canada, KalmUnity et le Festival de Jazz lors d’une rencontre unique et improbable créée spécialement pour vous!
Les exploits physiques singuliers de Gregory ‘Krypto’ Selinger ainsi que son style éclectique font de lui un incontournable de la scène du breaking depuis plus d’une décennie en cette exploration de la danse contemporaine et du house. En 2008, il est invité à Bruxelles par Wim Vandekybus pour s’entraîner et danser avec la compagnie Ultima Vez lors de leur processus de recherche pour leur nouvelle création. La même
année, il vit à Los Angeles avec la légende du break dance Jacob ‘Kujo’ Lyons de Lex Aeterna et étudie la chorégraphie de cette compagnie qui intègre le contemporain et le break dance. Il performe également dans de nombreux projets du Cirque du Soleil et partage la scène avec des musiciens tels que The Roots, K-Os, et Flaming Lips. L’année 2009 souligne les débuts solo de Gregory alors qu’il danse dans la pièce acclamée par la critique Breakdance for Solo Cello de la compagnie Solid State. De plus, il crée et performe sa propre chorégraphie sous le mentorat de Victor Quijada à la Cinquième Salle de la Place des Arts dans le cadre de The Post Hip Hop Project, une série d’ateliers de performances dirigée par Rubberbandance Group pour la future génération de pionniers en danse urbaine.
Place de l’Équinoxe coin Marie-Anne et Saint-Denis : jeudi 22 septembre de 16h à 17h, vendredi 23, samedi 24, dimanche 25 : de 15h à 16h.
Les Fous de l’Équinoxe Des Personnages inspirés des amuseurs publics du 16e siècle se promèneront sur Saint-Denis. Improvisations, animation ambulante avec le public, ces personnages délurés et insolites sauront mettre du bonheur et de la folie dans votre journée. Les Productions Drôle de Monde ne sont pas qu’une compagnie, elles sont un exemple de persévérance, de fraternité et d’enseignement. Véritable famille théâtrale toujours prête à ouvrir ses bras à de nouvelles recrues et de nouvelles rencontres, l’équipe travaille à créer des spectacles toujours plus originaux et uniques depuis plus de dix ans. Cette OBNL unique au Québec cherche à dépasser l’unique phénomène de représentation en préconisant une approche démocratique, combinant l'art à l'autogestion. Le jeu clownesque, masqué et le théâtre de mouvement sont au centre de leur démarche artistique. Employant essentiellement le registre comique pour développer leur propre langage théâtral, les calambours et les rapports de sens imprévisibles sont au rendez-vous! Car après tout, «nous voulons de la vie au théâtre, et du théâtre dans la vie » (Jules Renard). Rue Saint-Denis: Déambulation: jeudi 22 septembre et vendredi 23 de 16h à 20h, samedi 24 et dimanche 25 de 13h à 17h. Myriam Jacob-Allard Dans le cadre de la performanceRenaissance no.7, Myriam personnifie Marie King, figure importante et méconnue de la musique country. Produisant une musique minimaliste, elle revisite des chansons qui traitent de la conception idéalisée du rôle de la mère dans la culture québécoise. Évoquant les réminiscences de réunions familiales et de rassemblements de sous-sols d’églises,Renaissance créeun contexte à la fois convivial et dérangeant où l’auditoire est appelé à participer à une célébration de la mère plus grande que nature.
Myriam Jacob-Allard vit et travaille à Montréal. Titulaire d’un baccalauréat en Beaux-Arts de l’Université Concordia, elle pratique plusieurs disciplines tels la performance, l’installation, l’artisanat et la vidéo. Elle a réalisé l’exposition soloCountry en trois temps en 2009, l’installation performative Renaissance no.6 dans le cadre du OFFTA en 2011 et a participé à différentes expositions collectives à Montréal, en Nouvelle-Écosse et en France. Dans sa démarche artistique, elle démontre une attention particulière pour la culture populaire québécoise. Elle explore notamment la notion de l’identité et de la personnification à travers le mythe de la culture country et mise sur la présence active des femmes dans cette culture. Place de l’Équinoxe coin Marie-Anne et Saint-Denis : Samedi 24 septembre à 14h30,LES MUSICIENS Duo Pa Aydê Le duoPa Aydêoffrira pendant trois joursla Bossa nova et la Samba du Brésil. nous Daniel deOliveira Lage à la guitare, Akawui Riquelme à la voix et les percussions.Ce duo constitué de musiciens passionnés par les rythmes du Brésil est né au cœur du Plateau Mont-Royal, les habitués de la rue Saint-Denis les reconnaîtront!Akawui et Daniel se promettent bien du plaisir en votre compagnie, à ne pas manquer! Place de l’Équinoxe coin Marie-Anne et Saint-Denis : vendredi 23 septembre : 14h à 15h, 16h à 17h,samedi 24 : 13h à 14h , 16h à 17h, dimanche 25 : 14h à 15h. Le Dixieband Depuis 1980,Le Dixieband excelleà faire revivre le jazz traditionnel de La Nouvelle-Orléans, mariant harmonieusement les chaudes sonorités et les rythmes explosifs de cette musique haute en couleur. Ce groupe de musiciens dynamiques et aguerris se distingue par sa remarquable maîtrise de ce répertoire unique qu’il exécute dans la plus pure tradition du genre. Ils déambuleront tout le long de la rue Saint-Denis! Rue Saint-Denis : Jeudi 22 et vendredi 23 septembre, de 14h à 18h.
Quatuor Olivier Hébert Actifs sur la scène montréalaise depuis quelques années, les quatre comparses du groupe partageront avec l’auditoire cette complicité à l’énergie débordante qui les caractérise. Ces musiciens se produisent déjà régulièrement dans le contexte de la dance swing et son public d’afficionados. Cette fois, nous aurons droit àla musique du e sud des États-Unis de la première moitié du 20siècle, musiquefestive et débridée développée par la communauté noire de la Nouvelle-Orléans, entre autre, où la joie de
vivre et la tristesse des injustices sociales s’entremêlent. Trombonne, banjo, contrebasse et batterie; la sensibilité dynamique du quatuor sera bien présente durant les après-midi de la fin de semaine, que leur chemin croise le votre! Rue Saint-Denis : samedi 24 septembre de 14h à 16h30 et dimanche 25 septembre de 14h à 17h. Frolic Frolicest un quintette de cuivres qui a vu le jour au Conservatoire de Musique de Montréal en 2004.Leur domaine s’étend au jazz, au classique et à la musique contemporaine. L’ensemble a donné plusieurs concerts à travers le Canada,Frolicoffre également régulièrement des ateliers éducatifs et ludiques dans les écoles. Cette formation se produiten partenariat avec la Coopérative des professeurs de musique de Montréal, une école de musique innovatrice qui vous offre la possibilité de suivre des cours dans un cadre créatif et motivant. Violon, piano, guitare, chant, des exemples parmi d’autres d’apprentissages possibles pour tous les âges avec des professeurs passionnés membres de cette Coop présente sur Saint-Denis. Rue Saint-Denis : Samedi 24 septembre et dimanche 25, de 11h à 14h. LES POÈTES Joséphine BaconElle est bien plus qu’une poète,cette femme du peuple innuincarne un monde et ses esprits, un territoirescandé par la langue vivante des Ancêtres, une voix qui s’élève et convoque avec couragece que nous croyions avoir perdu. Saprésencetel un précieux repère pour ceux et celles qui errent nous rappelle que chaque être est une mémoire qui respire, cheminant entre le sol et le ciel.Elle témoigne non seulement de la communauté réelle des humains mais aussi de tout ce qui vibre en eux, ces liens sans fin avec le territoire et le désir. L’exil n’est pas toujours le dernier mot de l’errance. Joséphine Bacon porte en elle des rêves qui restaurent la grande dignité de tous les êtres, écoutons-les. Née en 1947, Joséphine Bacon est innue de Betsiamites. Elle vit à Montréal. Réalisatrice de films documentaires (Mishtikuashisht - Le Petit Grand Européen: Johan Beetz, ONF, 1996), elle écrit des chansons interprétées par Chloé Sainte-Marie. Son premier livre de poésie,Bâtons à message / Tshissinuashitakanaest paru aux Éditions Mémoire d’encrier en 2009, il a été suivi deNous sommes tous des Sauvages, coécrit avec José Acquelin et publié chez le même éditeur.
Violaine ForestElle dit : Il fut un temps où je mettais mon nez sur mon gros orteil, où je portais des hommes sur mon dos et me tenais en équilibre sur une épaule. Aujourd’hui, c’est tout juste si j’arrive à marcher sans tomber. Mais l’empreinte charnelle et le feu, brûlent aussi fort du désir d’habiter à nouveau ses territoires aimés. Celuide la parole incandescente et celui du déploiement et de la chute infinie des sens dans l’espace. Née à Montréal ,fille du poète et cinéaste acadien Léonard Forest, elle crée et anime l'émission radiophoniqueLe Bal des Oiseaux consacréeà la poésie québécoise et internationale de toutes générations de 1994 à 2007. Elle publieLe manteau de mohair(Éditions de L'Hexagone, 2002) etL'Adoration du Bourreaud'Art le Sabord, (Éditions 2006). Depuis 2007, elle participe au projet collectifAimititau! Parlons-nous! (Mémoire d’encrier, 2008) en plus de collaborer notamment aux revuesBacchanales et L’étrangère. Boursière du Conseil des arts et des lettres du Québec en 2007-2008, elle séjournera au Studio Passa-Porta de Bruxelles où elle écrira son troisième recueil. Plusieurs de ses textes ont été traduits en italien, en espagnol, en anglais et en néerlandais. François Guerrette Un rythme qui ne se dément pas, des images qui découpent le souffle pour mieux le restituer, être sans pitié est parfois une qualité. La révolte n’est pas un vain mot quand la parole suit, au cœur même de ce qui nous détruit et nous avale. La rigueur folle du grand bestiaire de ses images avance sans baisser les bras devant le grand désordre de notre temps. Né dans le Bas-Saint-Laurent en 1986, François Guerrette a terminé un baccalauréat en littérature à l’Université du Québec à Rimouski, tout en collaborant à diverses soirées alliant jazz libre et poésie. En 2009, il entreprend des études de maîtrise portant sur l’acte créateur en tant qu’ensauvagement. Son premier recueil,Les oiseaux parlent au passé, aux éditions Poètes de brousse a été suivi dePanique chez les parlantsle chez même éditeur. Ce nouveauconçoit etlauréat du Prix Félix-Antoine-Savard de Poésie anime depuis 2011 sur Saint-Denisse retrouventLe cabaret de la pègre oùles poètes de toutes les générations.
Place de l’Équinoxe coin Marie-Anne et Saint-Denis : jeudi 22 septembre à 17h.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.