Les œuvres d'art de La Mamounia

Publié par

  • mémoire
  • exposé
Les œuvres d'art de La Mamounia
  • mer frontière de la côte d'ivoire et du ghana
  • toiles du salon d'honneur
  • plein centre du lobby
  • galerie mamounia
  • diversité d'inspiration et de la créativité des artistes
  • toiles
  • toile
  • photographie
  • photographies
Publié le : lundi 26 mars 2012
Lecture(s) : 63
Source : mamounia.com
Nombre de pages : 7
Voir plus Voir moins
Les œuvres d’art de La Mamounia
Les œuvres d’art de La Mamounia :
La Mamounia depuis toujours a eu en son sein des œuvres d’art originales, inédites ou extraordinaires. Celles-ci témoignent de la diversité d’inspiration et de la créativité des artistes marocains et étrangers qui ont côtoyé de loin ou de prés La Mamounia.
La Statue « Le Marocain » en bronze dans le salon de thé et le Tableau « Al Mamoun » 2009, réalisés par Rachid Khimoune, sont de la collection « Les enfants du monde ». La statue a été réalisée en deux exemplaires dont l’autre est exposée Ministère des Finances à Paris. Tout autour de cette statue, on retrouvera des gouaches de Besancenot illustrant des tenues marocaines.
Les Toiles du Salon d’honneur, ont toutes été réalisées en 1986 par des artistes marocains Bouzaïd, Meki Megara ou Lkfih Elregragui qui représentent des porteurs d’eau, des cavaliers ou encore la Koutoubia.
La Statue du Chameau en plâtre datant de 1907 représente un guerrier africain se débattant d’un Jaguar se situe en plein centre du Lobby. On y retrouve aussi Hassan El Glaoui et J.g Mantel avec des toiles de 1986.
Les toiles de la Galerie Majorelle sont de Besancenot et représentent des scènes d’orient ou de danses traditionnelles datent de 1907 et sont d’origine. La Galerie Mamounia, quant à elle se pare d’aquarelles originales de Bertrand de Miollis.
Et, on retrouve à l’entrée de l’hôtel une reproduction de la carte de la région de Marrakech dont l’originale qui est à la Conciergerie date des années 1930. Enfin, la photographie aussi est à l’honneur dans les six étages de La Mamounia et dans les lieux publics. Huit photographes ont été choisis pour exprimer leur vision.
4
Au 4ème étage, on retrouvera Yvan Moreau : Yvan moreau est un jeune photographe français. Il a notamment travaillé comme photographe pour des magazines de décoration ou d’architecture. Il a entre autres réalisé la couverture de deux livres de Jacques Garcia. Au 3ème étage, on retrouvera Saâd Tazi : Né en 1966 au Maroc, Saâd Tazi est connu pour ses photos de détails, sa célébration du quotidien dans lequel il puise et montre une beauté invisible à l’œil pressé. Auteur d’une série de portraits d’artistes marocain et d’anthropologues, il a exposé dans plusieurs pays et continue son travail de plasticien et de mémoire. Il s’est installé à Casablanca en 2002, après avoir vécu à Los Angeles et à Paris.
Au 2ème étage, on retrouvera Michèle Maurin : Michèle Maurin naît “vers 1954” sur les bords d’une mer frontière de la Côte d’Ivoire et du Ghana. Dès l’âge de 14 ans, elle s’intéresse à la nature et prend ses premières photographies au grès de longues équipées en brousse. De cette passion pour la nature, elle en fera un métier, elle enseignera la biologie en Afrique de l’Ouest. Parallèlement, la photographie continuera de l’accompagner dans Fleur de Henné ses périples autour du monde.
Lanterne Magique
Les Oudayas de Rabat
L’arbre du voyageur, Tahiti
Au 1er, on retrouvera Suzanne Porter : Suzanne Porter a visité le Maroc pour la première fois en 1988. Depuis, elle a édité pas moins de 6 guides de voyages sur le Maroc et a travaillé pour des magazines et des événements locaux. Elle a parcouru ensuite plus de 20 pays d’Afrique à la recherche de beaux paysages mais aussi en participant à des actions caritatives pour des agences internationales et des magazines comme Travel Africa et Sunday Times Travel. Ses œuvres ont été exposées au British Museum. Au Rez-de-chaussée, on retrouvera Allan Keohane : Photographe anglais installé au Maroc depuis 1993, Il bénéficie d’une expérience de plus de 20 ans dans la photographie en Afrique du Nord et au Moyen Orient pour des clients internationaux comme le New-York times, Marie-Claire, British Airways, Dorling Kindersley et la BBC. Ses photographies pleines d’émotion font sa renommée à travers tout le Maroc. Au Rez-de-jardin, on retrouvera Saadi Moulay Mhamed : Saadi Moulay Mhamed vit à Marrakech. Il voue une passion pour cette ville et pour la photographie. Il est spécialise dans le portait noir et blanc mais aussi des motifs attrayants.
Pour le restaurant Le Marocain on retrouvera Michel Kirch : Né en France, il fait des études de médecine à l’université de Strasbourg. Grand voyageur et passionné par la montagne, il commence sa carrière comme photographe. Un an passé dans le désert du Sahara, trois ans en Galilée et tout un hiver en solitaire dans le Haut Atlas, sont autant de sources d’inspiration de certains de ses projets les plus célèbres. “Jeux de sable”, présenté à l’ Espace Canon de Paris
5
6
et le projet “Old Jaffas’ Dream”, présenté dans différents pays, sont des étapes fondamentales de son parcours artistique. D’autres expositions sont organisées aux Etats Unis (Palm Springs Art Fair, Art Miami), à Londres (Modern collectibles Fair), en Suisse (Lausanne Festival), à la galerie Clairefontaine de Luxembourg. “Au delà du Mur” fait partie d’un projet plus vaste réalisé en Israël durant la seconde Intifada qui donnera lieu à un livre, en préparation, où Michel Kirch montrera à travers ses images, des faits réels et les aspects positifs entre israéliens et palestiniens. De petites graines de paix, mais qui valent leur pesant d’or … Michel Kirch vit et travaille à Paris, où il expose à la galerie Dialogue. A la Bibliothèque nous aurons Gérard Rondeau : Photographe depuis plus de 20 ans pour le quotidien le Monde. Gérard Rondeau a fait passer devant son objectif toutes les plus grandes figures du monde intellectuel, artistique ou culturel(Tahar Ben Jelloun, Isabelle Hupert, Isabella Rossellini). Portraitiste discret et élégant, il cherche une juste distance exprime en noir et blanc toute la palette des émotions contenues.Serge Lutens« Quelqu’un m’a dit », Carla Bruni, Paris, 2002
Avenue Bab Jdid 40 040 Marrakech - Maroc - Tél : (212) 524 388 600 - Fax : (212) 524 444 044 informations@mamounia.com | mamounia.com
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.