Projet pédagogique

Publié par

Niveau: Secondaire

  • fiche - matière potentielle : auto - évaluation

  • fiche - matière potentielle : observations

  • fiche - matière potentielle : observations sur les différentes attitudes de l' enfant

  • fiche - matière potentielle : observation


Projet pédagogique “Rugby 27”

  • camp adverse

  • balle en direction du camp adverse

  • epaule

  • règles fondamentales du rugby

  • balle

  • joueurs au cœur du regroupement

  • position de poussée dangereuse

  • engagement de la tête et des épaules


Publié le : vendredi 8 juin 2012
Lecture(s) : 49
Tags :
Source : ien-sarre-union.site.ac-strasbourg.fr
Nombre de pages : 55
Voir plus Voir moins

Projet
pédagogique
“Rugby 27”Pages
Les règles fondamentales 2
Fiches d’observations 3/5
Propositions d’éducatifs 6/10
Situations d’appel 11/30
Situations d’apprentissage 31/40
Situations finales 41/44
Fiches d’auto-évaluation 45/52
soommmaireLe projet
pédagogique
Le projet pédagogique propose un enchaînement “idéal” des séances (de 1 à 9), toutefois,
il conviendra d’adapter la progression de ces séances à la réussite des enfants.
Plusieurs évolutions sont présentées à la fin de chaque situation afin de s’adapter aux diverses
possibilités. Chaque séance s’articulera de la façon suivante :
Jeux éducatifs
Situations d’appel
Situations d’apprentissage
Situations “évaluations”
Chaque séance devra également respecter le même thème.
Les jeux éducatifs et les situations d’appel permettent d’aborder un thème tout en
conservant un aspect très ludique.
Plusieurs éducatifs et situations d’appel trfaitent du même thème dans le but d’ouvrir un
grand panel de réponse face aux difficultés rencontrées.
Des fiches d’observations sur les différentes attitudes de l’enfant (lutte, manipulation...)
ont été conçues pour réguler “techniquement”ces jeux et situations.
La situation d’apprentissage constitue le corps de la séance. Tous les éléments pouvant
aider à sa mise en place (lancements, régulation, comportements observables...) sont
présentés à l’intérieur de chaque fiche.
La situation finale permet d’évaluer les acquis de la séance. 1Les règles fondamentales du rugby
Le ballon est aplati sur ou derrière la ligne de but adverse.La marque
Je n'ai pas le droit de jouer si je suis placé entre le porteur deLe hors-jeu
balle et le camp adverse, je n'ai pas le droit d'aller au-delà du
dernier joueur de mon équipe participant au regroupement.
Je ne peux pas donner la balle en direction du camp adverseL’en-avant
Dès l'instant où je touche le sol je ne peux plus jouer ni enLe jeu au sol
attaque, ni en défense. " Je lâche la balle ou le porteur de balle et
je me relève pour pouvoir rejouer le plus vite possible".
J'ai le droit de porter la balle, la passer en arrière, la botter. JeDroits et devoirs
peux également plaquer un adversaire si il possède le ballon.
J'ai le devoir de ne pas mettre mon adversaire, ni mon partenaire
en danger, je suis responsable de sa santé, il ne doit rien lui arri-
ver.
Comportements observables et comportements
attendus en début et en fin de cycle
Comportements observables Comportements attendus
Le porteur de balle : Le porteur de balle :
- Avance vers la cible.- Recule ou contourne l'adversaire.
- Engagement du corps, - Maladresses, se débarrasse de la
le ballon est maîtrisé au contact.balle ou la perd.
- Apparition de la notion d'équipe, " - Egocentrisme "le ballon est à moi".
il faut faire avancer la balle, moi ou
un autre".Les non-porteurs :
- Ils sont éloignés du porteur de Les non-porteurs :
balle.
- Ils suivent le mouvement du ballon
- Ils ne jouent que lorsque le ballon
et aident le porteur quand il est
est disponible ou bloqué. bloqué.
- Il n'y a pas de rôle, tous jouent la - Apparition de la notion de rôle.
balle.
Opposants directs :
Opposants directs : - Ils se placent face au porteur,
- Les opposants suivent le porteur,
ils interviennent en toute sécurité
l'accrochent par le maillot ou le
(dos plat, tête d' un côté…).
touchent.
Opposants éloignés :
Opposants éloignés : - Il n'y a plus de satellites
- Tout comme les soutiens offensifs craintifs, les joueurs engagent
ils restent éloignés de l'action, ils la face et les épaules dans les
ne se déplacent pas, le ballon doit regroupements.
venir à eux.
Tous les joueurs :
Tous les joueurs : - Tous s'engagent en conformité
- Ils ne contrôlent pas leur niveau avec les droits et devoirs des
d'engagement (actions dangereu- joueurs.
ses, appréhensions). - Règles fondamentales maîtrisées 2
- Méconnaissance des règles, dis- et appliquées le tenu, le hors jeu,
cussion des décisions de l'arbitre. l'en-avant.Fiche d'observation pour mieux lutter et gérer les contacts
Observations des façons de lutter et de gérer 1
les contacts chez un débutant :
Attitudes de craintes par rapport au contact avec
le sol, les adversaires, les partenaires,
le ballon :
- Apposition des mains(2), maintien de la stature
droitele plus longtemps possible, jambes raides,
l'activité réflexe domine (1).
Différence d'engagement dans l'intensité pour le
gain de la balle ou pour s'opposer :
- Joueurs au cœur du regroupement très actifs
parfois aux dépens des droits et devoirs du joueur,
forte dépense nerveuse.
- Joueurs " satellites " de la grappe(1) s'investisant
moins, soit par crainte soit par tactique.
2
Position de poussée dangereuse :
- Dos creux, dos rond, niveau du bassin plus haut
que les épaules, jambes parallèles et raides.
Position de poussée inefficace :
- Poussée de dos, poussée avec les mains ou en
tirant l'adversaire.
Position d'arrachage inefficace :
- Seuls les bras sont utilisés en tirant la balle, le
corps n'est pas engagé. 3
Comportements attendus pour mieux lutter
3et gérer les contacts chez un débutant :
2
Les attitudes dans la lutte sont plus efficaces :
- Engagement des épaules et de la tête(n°4 et 5)
(placé d'un côté ou de l'autre mais pas de face).
Le bassin est plus bas que les épaules, le dos
est droit (n°2), les jambes sont fléchies en position 2
de fente avant (n°1 et 2).Le regard vise la ceinture
(N°3).
1- Inhibition des réflexes, anticipation des
déséquilibres.
L'engagement pour le gain de la balle ou pour
s'opposer est régulé et collectif :
- Il n' y a plus d'attitudes brutales, l'engagement 4
physique de chacun respecte l'intégrité physique
des autres joueurs, "Je suis responsable
de la santé des autres ".
Position de poussée et de plaquage "sécurisé":
- Appui en fente avant, fléchir, le bassin est
verrouillé, le dos est plat, la tête est engagée sur
un côté de l'adversaire, les épaules sont à
hauteur de ceinture, les bras entourent la taille
de l'adversaire, enrichissement kinesthésique.
3Position d'arrachage :
- Engagement de la tête et des épaules, les bras
et le poids du corps exerce une pression du haut
vers le bas (4). Fiche d'observation pour mieux maîtriser la balle
Observations des façons de passer la balle 1et de la maîtriser :
Les passes sont rares ou elles sont le fruit de la
peur :
- Beaucoup de passes pour se débarrasser du ballon
alors qu'il n'y a pas d'adversaire direct (1), les
ballons sont envoyés n'importe où (devant, derrière),
nombreuses maladresses au contact. Les ballons
peuvent être gardés par égocentrisme.
Les porteurs de balle :
- Le ballon est découvert (forme ovale).
- Il y a un temps de 2 à 3 secondes pour maîtriser
le ballon, puis l'utiliser. Les passes se font
difficilement en mouvement.
- Le ballon est tenu à une main, les passes se
font à une main, la force et la hauteur des passes
sont mal maîtrisées (Ballons trop haut ou trop bas, 2
passes trop fortes ou trop faibles).
- Il n'y a pas ou peu de communication.
- Il n'y a pas de dissociation (tronc et appuis).
Les non-porteurs de balle :
- Il n'y a pas d'anticipation dans la réception du
ballon, les bras ne sont utilisés qu'au dernier
moment, quelquefois même pour se protéger.
Le regard est centré principalement sur le porteur
de balle le plus proche.
- Les prises de balle se font le plus souvent en
marchant ou arrêté. Il y a peu de communication
avec les porteurs de balle. Il n'y a pas
de dissociation.
Comportements attendus pour mieux maî-
triser la balle et l'utiliser :
Les passes sont voulues et maîtrisées : 3
- Les ballons tombent peu ou plus du tout. Seules
les passes longues (5 à 10 m) posent encore
problèmes.
Le porteur de balle (3) :
- Le ballon est manipulé sans beaucoup de
problèmes, le ballon ovale est connu et maîtrisé.
- Les passes courtes se font en mouvement
sans aucun arrêt, ou très peu. Il y a fixation d'une
partie du corps (dissociation appuis/ tronc, bras).
- Les passes se font à hauteur de ceinture ou dans
lles mains des partenaires avec les deux mains,
la puissance de la passe est régulée " j'offre
la balle à mes copains ".La communication 4est orale, gestuelle, visuelle avec les non porteurs.
Les non-porteurs de balle (3) :
- Attitudes d'anticipation par rapport à la passe,
les bras sont tendus vers le ballon, les paumes
sont ouvertes vers le porteur de balle, les doigts
sont écartés. Le ballon n'est plus craint. 4
- Les passes sont prises en mouvement, il y a
dissociation du haut et du bas du corps (4). Le
non porteur prends des informations, il y a
communication orale, visuelle, gestuelle (3).Ø
Fiche d'observation mieux maîtriser la balle
Par rapport à la maîtrise du ballon à l'aide des mains, le jeu au pied n'est pas un
objectif prioritaire pour l'enfant. En revanche, il s'inscrit dans une volonté de
découverte de la balle, on parlera donc d'initiation au jeu au pied.
Comportements attendus pourObservations des façons de jouer
mieux maîtriser la balle au pied :au pied chez le débutant :
Le porteur de balle : Le porteur de balle :
- Maladresses au moment de la - Le ballon est lâché près du pied.
frappe.
- L' appui est orienté vers la cible, le corps est
- Mauvaise position des appuis, équilibré.
déséquilibre trop important ou mal
maîtrisé (le buste à gauche, - Coup de pied lobé :
Le ballon est frappé dudroite, trop en avant ou trop en
coup-de-pied sur l'une desarrière) .
deux pointes du ballon.
- Mauvaise position du coup de pied
suivant les frappes désirées
(coup de pied " pointu "…). - Coup de pied rasant :
Le ballon est frappé de l'intérieur du pied ou
- Ballons peu précis, quelquefois du
même envoyés à l'opposé de la coup-de-pied.
direction voulue. Pour le faire
rebondir,
- Puissance du coup de pied mal il doit être lâché et frappé sur l'une
ajustée ( trop fort, trop faible) des pointes.
- Coup de pied profond :
La frappe est donnée
avec le coup-de-pied,
le ballon est tenu
obliquement.
- Le ballon doit être lâché le plus près
possible du pied mais il ne doit pas être
lancé.
- Prises d'informations sur la cible ( précision,
force).
Le réceptionneur : Le réceptionneur :
- Préparation des mains pour recevoir la- Les ballons sont tombés sur les
réceptions. balle ( forme de berceau).
- Joueurs passifs, mauvaise lecture - Anticipation et mouvement par rapport à la
des trajectoires, passivité. trajectoire du ballon.
5
Le jeu au piedProposition d' éducatifs pour mieux lutter et gérer les contacts
La position de poussée :
Objectifs : - Amener les enfants à déterminer, par contraste, la meilleure position
de poussée.
Consignes: - Jouer à lutter le long d'une ligne frontière entre les deux adversaires :
1. En se poussant avec les mains.
2. En tirant l'adversaire par les manches.
3. En poussant dos à dos.
4. En se poussant tout en gardant les jambes raides.
La position du dos :
Objectifs :
- Amener l'enfant à ressentir les diffé-
rentes position du dos afin qu' il
1détermine la moins douloureuse et
la plus efficace. à quatre pattes
Consignes :
1. A genoux, amener le menton sur le
sternum puis, relever la tête vers le
ciel. (1).Sensation dos creux, dos
rond, dos plat.
2. Debout, poser les mains sur les han-
ches, et pousser vers l’intérieur puis
2vers l'extérieur à l’aide des doigts (2).
Sensation dos creux, dos rond, dos
plat également. debout
3.”Duel de cow-boy", même exercice
La poussée La pousséeque 2, mais les mains sont collées
peut se est “perdueau bassin, au signal les joueurs
transmettre. vers le haut”.dégainent, les mains restent au
La colonneniveau des hanches. La colonne
vertébrale vertébrale4. Poussée 1 contre 1 avec l'engage-
est en sécurité. est en danger.ment de la tête et des épaules
3comme sur la figure 1, les 4 appuis
restant au sol.
L'arrachage et la lutte pour le ballon :
Objectifs : - Amener l'enfant à déterminer la position et le geste optimal pour lutter un
ballon.
Consignes : - Un ballon par groupe de deux, le non-porteur doit arracher le ballon :
1. En le tirant vers soi, à l'aide de ses bras.
2. A genoux, le porteur restant debout mais n'ayant pas le droit de bouger.
3. Le non-porteur étant à son tour debout mais le porteur a le droit de se
débattre.
Résolution de problèmes affectifs empêchant tout contact :
Objectifs : - Résoudre les problèmes empêchant tout travail sur les luttes ou les
arrachages.
Consignes : Tous les jeux de luttes, en un contre un , avec ou sans ballon. Faire en priori- 6té des groupes de niveaux si il demeure des difficultés, ou bien réduire toute notion de vites-
se en faisant lutter à genoux ou au ras du sol.
Le jeu au piedProposition d' éducatifs pour mieux maîtrise la balle
Manipulation de balle ( main) sans mouvement :
Objectifs : Découverte de la balle. La difficulté du mouvement, le travail de la gestuelle (bras
tendus, doigts écartés), le travail de " qualité " par rapport aux passes (puissance, hauteur).
Educatif n°1
Consignes :
Une équipe en cercle doit faire le maximum de passes pendant
que l'autre équipe effectue une course-
relais autour du cercle formé.
La partie s'arrête dès que le dernier joueur relais termine son tour.
Variables :
Distance entre chaque passeur, sens de rotation des passes.
Educatif n°2
Consignes :
Au signal, les deux ballons partent dans
le même sens. Le ballon doit rattraper
le ballon adverse.
Variables :
Distance entre chaque passeur, sens de
rotation. Educatif n°4Limite de tours pour rattraper le ballon
adverse. Consignes :
Le joueur pivot envoie le ballon au pre-
mier joueur de l'éventail qui la lui renvoie
et ainsi de suite.
Lorsque le dernier joueur de l'éventail a
le ballon, il remplace le joueur pivot qui,
lui, est devenu le premier joueur.
L' équipe qui gagne est celle qui
retrouve la première son placement
initial.
Educatif n° 3
Consignes :
Chaque équipe est disposée en ligne.
Dès que le joueur A de chaque équipe a passé sa balle, il va se placer au bout de la
ligne pour pouvoir recevoir le ballon du dernier joueur et continuer la course-relais.
Les joueurs suivant font de même.
Variables :
Passes de dos, de
face, de côté.
Au lieu d'arrêter au
bout de l'aire de jeu ,
le jeu
se termine quand la
ligne a retrouvé sa 7
forme initiale.
Manipulation de ballesProposition d' éducatifs pour mieux maîtrise la balle
Manipulation de balle (pied) en mouvement :
Objectifs : Travail de la dissociation. Le mouvement représente également une difficulté sup-
plémentaire pour le porteur comme pour celui qui reçoit la balle : (moins de temps pour pren-
dre les informations et les décisions, moins de temps pour apprécier les distances, la vitesse de
la balle qu' elle possède ou qu' on doit donner).
Educatif n°1 Educatif n°3
Consignes : Consignes :
Equipes de 5 à 6 joueurs. 1point estJeu de passes à 10 avec un ballon de
donné pour chaque longueur de passesrugby, le défenseur ne peut se saisir du
réussies avant les limites. Les passes doi-ballon que lorsqu'il est en l'air.
vent se faire en arrière ou sur la même
ligne. Tous les joueurs doivent toucher laVariables :
balle.Autoriser la lutte pour la balle quand elle
est portée, imposer un seul côté de Variables :
passe. Varier le type de passes, le nombre de
longueur que la balle doit faire, le nombre
de joueur par équipe, ou changer la dis-
tance entre les lignes.
Educatif n°2
Consignes :
4 équipes de 4 joueurs se situent en face
les unes des autres.
Au signal, elles doivent rejoindre le côté qui
leur est opposé.
Tous les joueurs d'une même équipe doi-
vent toucher la balle avant d'arriver en face.
5 points par réussite, 1 point retiré par bal-
lons tombés.
Variables :
Chaque joueur doit toucher 2 fois la balle.
Dimensions du terrain, nombre d'équipes.
L'équipe qui finit la première gagne.
Traçage de couloir pour chaque joueur.
Educatif n°4,
Consignes :
Faire évoluer, à différentes allures de
course, des enfants à l'intérieur d'une sur-
face. Demander différents types de pas-
ses : en l'air, au ras du sol, d'une main,
passes à droite puis à gauche, passes au
pied.
Variables :
Travail de communication en demandant
aux enfants de s'appeler.
Augmenter la difficulté des passes en
introduisant des joueurs parasites chargés 8
de faire tomber les ballons, ou en modu-
lant l'espace disponible.
Le jeu au pied

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.