Rapport d’activité recherche AgroParisTech

Publié par

Rapport d'Activité Recherche d'AgroParisTech Juin 2009 AgroParisTech Direction scientifique 19 Avenue du Maine F 75732 Paris Cedex 15 Tel : 33(0)1 45 49 88 51

  • umr agronomie - grignon•

  • fondements biologiques du vivant

  • maîtrise de la qualité des produits industriels

  • bio-produits

  • comportement alimentaire


Publié le : lundi 1 juin 2009
Lecture(s) : 44
Source : agroparistech.fr
Nombre de pages : 65
Voir plus Voir moins

Rapport d’Activité Recherche
d’AgroParisTech
Juin 2009
AgroParisTech
Direction scientique
19 Avenue du Maine
F 75732 Paris Cedex 15
Tel : 33(0)1 45 49 88 51
ds@agroparistech.fr
fRapport d’Activité Recherche d’AgroParisTech 1
Rapport d’Activité Recherche
d’AgroParisTech
Juin 2009








Sommaire
Introduction 2
Potentiel humain et ressources fnancières 6
Productions à destination du monde académique 11
Productions à destination des acteurs socio-économiques et appui à l’action publique 24
Formation par et pour la recherche 42
Annexes 54Rapport d’Activité Recherche d’AgroParisTech 2
Introduction

erDepuis le 1 janvier 2007, l’Institut National Agronomique Paris-Grignon (INA P-G), l’Ecole Nationale du
Génie Rural, des Eaux et des Forêts (ENGREF), et l’Ecole Nationale Supérieure des Industries Agricoles et
Alimentaires (ENSIA) ont fusionné pour créer un grand établissement : l’Institut des Sciences et Industries
du Vivant et de l’Environnement, dénommé AgroParisTech.
1Etablissement d’enseignement supérieur, de type “EPCSCP” sous tutelle du ministère de l’Agriculture, ce
nouvel Institut assure la formation de plus de 2000 étudiants (cursus d’ingénieur, master, doctorat,
formations post-master) dans les domaines des Sciences et Ingénierie du Vivant et de l’Environnement.
AgroParisTech est implanté en différents lieux du territoire français.
AgroParisTech est organisé en 5 départements d’enseignement et de recherche, mobilisant
230 enseignants (voir ci-dessous).
Ces enseignants effectuent leur recherche dans 32 unités de recherche dont AgroParisTech est tutelle.
Parmi celles-ci, il y a 29 unités mixtes de recherche (UMR) qui associent des organismes de recherche
(INRA, CNRS, CEMAGREF…) et d’autres établissements d’enseignement supérieur (Universités et Gran-
des Ecoles). Ces unités sont localisées pour la majeure partie en région Ile de France (26) ; les autres sont
réparties sur l’ensemble du territoire national : Montpellier (2), Nancy (2), Clermont-Ferrand (1), Kourou
en Guyane (1).
Enfn, quelques enseignants-chercheurs effectuent leur recherche dans des Unités dont AgroParisTech
n’est pas tutelle mais qui permettent un entretien adapté de certaines compétences disciplinaires.
Les cinq départements d’enseignement supérieur et de recherche d’AgroParisTech
et les unités de recherche qui y sont associées
• Le département Sciences et Ingénierie Agronomiques, Forestières, de l’Eau et de l’Environnement (SIAFEE)
Ce département contribue à relever l’un des principaux défs de demain : concilier productions
agricole et forestière avec gestion et protection de l’environnement, dans un contexte fortement contraint
(changement climatique, raréfaction des ressources naturelles). Il rassemble des équipes dont les activités
d’enseignement et de recherche contribuent à l’élaboration et la mise en œuvre de nouveaux modes de
production performants et durables dans les flières, la gestion et la valorisation des milieux et ressources
(eau, sols, air, biodiversité), la promotion d’un développement multi-fonctionnel et intégré des territoires.
Il couvre un large champ disciplinaire : agronomie, sciences forestières, sciences du sol, bioclimatologie,
écologie et écophysiologie, sciences de l’eau et des déchets, systèmes d’information spatialisés.
Le département est adossé à 7 UMR.
• Le département Sciences de la Vie et Santé (SVS)
Ce département s’intéresse aux fondements biologiques du vivant et à la biologie des organismes incluant
l’homme (sain), les espèces animales domestiques, les espèces végétales cultivées et les microorganismes.
Les approches se situent à différentes échelles, depuis les niveaux d’organisation moléculaires et cellulaires
jusqu’aux communautés de populations et aux écosystèmes. Elles concernent différentes flières d’innova-
tion et d’applications touchant les productions animale et végétale, la gestion de la biodiversité, et la santé
de l’homme. Le département est adossé à 11 UMR.
• Le département Sciences et Procédés des Aliments et Bio-produits (SPAB)
Ce département réunit les équipes dont les activités d’enseignement et de recherche sont centrées sur la
transformation industrielle des produits alimentaires et des bio-produits, et d’une manière générale sur la Rapport d’Activité Recherche d’AgroParisTech 3
maîtrise de la qualité des produits industriels dans toutes ses dimensions. Il couvre un large spectre
disciplinaire : chimie, biochimie ; physico-chimie ; microbiologie (hygiène des procédés et microbiologie
industrielle) ; génie des procédés, modélisation et commande de procédés ; analyse sensorielle
et approches consommateur. Ce département, est adossé à 4 UMR.
• Le département Sciences Economiques, Sociales et de Gestion (SESG)
Ce département regroupe des compétences disciplinaires en économie, gestion, sociologie, droit, sciences
politiques et géographie. Ces différentes disciplines permettent d’intégrer les organisations humaines, les
processus sociaux-économiques et les politiques mis en jeu, dans la compréhension des processus
de fonctionnement et dans la gestion des objets sociaux considérés dans les champs d’intervention
d’AgroParisTech. Le département est adossé à 5 UMR et 3 UR.
• Le département Modélisation Mathématique, Informatique et Physique (MMIP)
Ce département regroupe des compétences disciplinaires centrées sur la modélisation des systèmes
complexes : mathématiques, informatique et physique, qui ne sont spécifques à aucun secteur particulier
d’application. Ces disciplines fournissent en effet un grand nombre de méthodes permettant d’aborder
différents aspects de la complexité (interactions, couplages, grand nombre de variables et d’informations) ;
à cet effet, il développe des approches de représentation et d’intégration de connaissances hétérogènes et,
des approches de modélisation déterministe ou stochastique. Le département est adossé à 2 UMR.
Cet environnement scientifque remarquable permet à travers les UMR de multiplier considérablement
le potentiel “recherche” environnant AgroParisTech. Les laboratoires de recherche sont localisés pour les
3/4 en Ile de France (sites de Paris, Grignon, Massy) et pour 1/4 en région (Montpellier, Nancy, Clermont-
Ferrand, Kourou).
L’environnement est d’autant plus porteur qu’il est au cœur de deux démarches d’alliances majeures pour
l’Etablissement :
• une alliance avec les partenaires de recherche et d’enseignement supérieur, travaillant dans les champs
2de l’agriculture, l’alimentation, l’environnement et la santé, en Ile de France (GIS STVE ) ;
• une alliance dans le domaine des sciences et technologies, avec dix autres Grandes Ecoles membres
de ParisTech.
Le présent rapport donne des éléments de caractérisation et de production quantitative et qualitative des
activités de recherche d’AgroParisTech, dans plusieurs domaines :
• Potentiel humain et ressources fnancières ;
• Productions à destination du monde académique ;
• Productions à destination du monde socio-économique et appui à l’action publique ;
• Formation par et pour la recherche.
Ces éléments concernent généralement la période 2005-2008. Ils prennent en compte l’ensemble des po-
tentiels et productions des unités « recherche » auxquels est associé AgroParisTech, tout en caractérisant
au sein de cet ensemble ce qui relève de la contribution spécifque de l’Etablissement.
1. EPCSCP : Etablissement Public à Caractère, Scientifque, Culturel et Professionnel
2. Le GIS STVE (Sciences et Technologies du Vivant et de l’Environnement) rassemble les équipes de recherche franciliennes de trois Etablissements de recherche
à vocation fnalisée (INRA centres de Versailles-Grignon, Paris et Massy ; Cemagref centre d’Antony ; AFSSA en région parisienne) et de trois Grandes Ecoles de
l’Enseignement supérieur et agronomique(AgroParisTech en Ile de France, ENVA, ENSP)Rapport d’Activité Recherche d’AgroParisTech 4
Département Département Département Département Département
SIAFEE SVS SPAB MMIP SESG
Sciences et Ingénierie Sciences de la vie Sciences et procédés Modélisation, Sciences économiques,
agronomiques, forestières, et de la Santé des aliments et bioproduits Mathématique, Informatique sociales et de gestion
de l’eau et de l’environnement et Physique
S t r u c t u r e •UMR Environnement et Grandes Cultures- •UMR Biologie des semences - •UMR Génie et Microbiologie des procédés •UMR Mathématiques et Informatique •UMR Laboratoire d’Economie
Grignon Versailles alimentaires - Grignon Appliquées - Paris Forestière - Nancy
•UMR Agronomie - Grignon •UMR Chimie Biologique - Grignon •UMR GENIAL Ingénierie Procédés Aliments - Paris - Massy •UMR Economie publique Paris et d e l a
Grignon
•UMR Biogéochimie et Ecologie des milieux •UMR Interactions Plantes-Pathogènes •UMR Ingénierie analytique et qualité des •UR Méta@risk Méthodologie d’analyse •UMR G Eau Gestion de l’Eau, Acteurs et recherche
continentaux - Grignon - Paris aliments - Paris du risque alimentaire - Paris Usages - Montpellier
à •UMR Systèmes agraires et Développement : Activités, Produits et Territoires - Paris •UMR Bioadhésion et Hygiène des •UMR METAFORT Mutations des
et Grignon Matériaux - Massy activités, des Espaces et des formes
d’activité dans les territoires ruraux-
AgroParisTech Clermont-Ferrand
•UMR CEREVE Centre d’Enseignement et •UMR Ecologie systématique et évolution •UMR CIRED Centre International de
de Recherche Eau, Ville, Environnement - - Orsay Recherche sur l’Environnement et le
Marne la Vallée Développement - Marne la Vallée
•UMR ECOFOG Ecologie des Forêts de •UMR Physiologie de la nutrition et •UP Systèmes agraires et
Guyanne (Kourou) Alimentation - Paris développement rural - Paris
•UMR LERFOB Laboratoire d’Etudes des •UMR Génétique Animale et Biologie •UP Gestion et Economie des
Ressources Forêts - Bois - Nancy intégrative - Paris - Jouy Organisations - Paris
•UMR TETIS Territoires, Environnement, •UMR Physiologie de la nutrition et du •UP CEPAL Centre d’Economie de la
Télédétection et Information spatiale- comportement alimentaire-Paris Production alimentaire - Massy
Montpellier
•UMR Génétique végétale -
Le MOULON
•UMR Microbiologie et Génétique
moléculaire - Grignon
•UMR Biologie - Gestion des risques en
agriculture - Champignons pathogènes
des plantes - Grignon
•UMR Ecologie et Evolution - ParisRapport d’Activité Recherche d’AgroParisTech 5
Département Département Département Département Département
SIAFEE SVS SPAB MMIP SESG
Sciences et Ingénierie Sciences de la vie Sciences et procédés Modélisation, Sciences économiques,
agronomiques, forestières, et de la Santé des aliments et bioproduits Mathématique, Informatique sociales et de gestion
de l’eau et de l’environnement et Physique
•UMR Environnement et Grandes Cultures- •UMR Biologie des semences - •UMR Génie et Microbiologie des procédés •UMR Mathématiques et Informatique •UMR Laboratoire d’Economie
Grignon Versailles alimentaires - Grignon Appliquées - Paris Forestière - Nancy
•UMR Agronomie - Grignon •UMR Chimie Biologique - Grignon •UMR GENIAL Ingénierie Procédés Aliments - Paris - Massy •UMR Economie publique Paris et
Grignon
•UMR Biogéochimie et Ecologie des milieux •UMR Interactions Plantes-Pathogènes •UMR Ingénierie analytique et qualité des •UR Méta@risk Méthodologie d’analyse •UMR G Eau Gestion de l’Eau, Acteurs et
continentaux - Grignon - Paris aliments - Paris du risque alimentaire - Paris Usages - Montpellier
•UMR Systèmes agraires et Développement : Activités, Produits et Territoires - Paris •UMR Bioadhésion et Hygiène des •UMR METAFORT Mutations des
et Grignon Matériaux - Massy activités, des Espaces et des formes
d’activité dans les territoires ruraux-
Clermont-Ferrand
•UMR CEREVE Centre d’Enseignement et •UMR Ecologie systématique et évolution •UMR CIRED Centre International de
de Recherche Eau, Ville, Environnement - - Orsay Recherche sur l’Environnement et le
Marne la Vallée Développement - Marne la Vallée
•UMR ECOFOG Ecologie des Forêts de •UMR Physiologie de la nutrition et •UP Systèmes agraires et
Guyanne (Kourou) Alimentation - Paris développement rural - Paris
•UMR LERFOB Laboratoire d’Etudes des •UMR Génétique Animale et Biologie •UP Gestion et Economie des
Ressources Forêts - Bois - Nancy intégrative - Paris - Jouy Organisations - Paris
•UMR TETIS Territoires, Environnement, •UMR Physiologie de la nutrition et du •UP CEPAL Centre d’Economie de la
Télédétection et Information spatiale- comportement alimentaire-Paris Production alimentaire - Massy
Montpellier
•UMR Génétique végétale -
Le MOULON
•UMR Microbiologie et Génétique
moléculaire - Grignon
•UMR Biologie - Gestion des risques en
agriculture - Champignons pathogènes
des plantes - Grignon
•UMR Ecologie et Evolution - ParisRapport d’Activité Recherche d’AgroParisTech 6
Potentiel humain et ressources financières
1 Potentiel de recherche des unités de recherche d’AgroParisTech
1.1. A Par contre, pour le département SVS, la 1.1 Tous départements confondus, ce potentiel proportion de scientifques permanents
Présentation générique se compose de : est plus faible, tandis que la proportion de
• 42% de scientifques permanents, IATOS est plus élevée. On note, par ailleurs du potentiel humain
• 29% de scientifques non permanents une proportion de doctorants plus élevée dans l’ensemble
(36%) dans le département MMIP. (22% de doctorants et 7% autres)
des unités « recherche »
3 • 29% de personnel IATOS
d’AgroParisTech 1.1. B
Tous départements confondus, parmi On retrouve des proportions du même
les scientifques permanents, 41% sont En 2008, le potentiel humain de l’ensemble ordre pour trois départements :
4des enseignants-chercheurs et 59% des des unités « recherche » d’AgroParisTech SIAFEE, SESG, SPAB.
est constitué de près de 1800 personnes,
dont 747 scientifques permanents.
3. IATOS : Ingénieurs, Administratifs, Techniciens, Ouvriers et personnels de Service
4. En France, les enseignants-chercheurs ont une double mission d’enseignement et de recherche, chacune exercée pour la moitié de
leur temps de travail. Les chercheurs consacrent la totalité de leur temps à la recherche et n’ont pas d’obligation d’enseignement.Rapport d’Activité Recherche d’AgroParisTech 7
chercheurs. Les enseignants-chercheurs
sont rattachés pour 2/3 à AgroParisTech
Personnel travaillant dans les unités « recherche » et pour 1/3 à d’autres Etablissements
d’AgroParisTech (N = 1800)
d’enseignement supérieur (universités P11,
P6, CNAM, etc.). EC et assimilés
dont 32,5% HDR
Les départements SPAB et MMIP A1.1
présentent une majorité d’Enseignants-
Doctorantschercheurs, respectivement 67% et 85%.
Les chercheurs relèvent pour une bonne
IATOS
moitié de l’INRA et pour une petite
moitié d’autres organismes de recherche
(Cemagref, CNRS, CIRAD, etc.). Chercheurs
dont 24% HDR
1.1. C AParmi les scientifques permanents, 27%
Chercheurs
ont une habilitation à diriger des recherches non permanents
(HDR).
Personnel scientifque permanent travaillant
dans les unités « recherche » d’AgroParisTech (N = 747)Tous départements confondus, la
proportion d’HDR est un peu plus élevée
Chercheurs Enseignants-chercheurs
dans le corps des Enseignants–Chercheurs autres organismes AgroParisTech
(1/3) que dans le corps des chercheurs
(1/4). B
Pour AgroParisTech, 76 des 200
enseignants-chercheurs ont l’HDR (38%).
Cette vision moyenne est à moduler
Chercheurs
selon les départements : la proportion de INRA
scientifques permanents ayant une HDR
Enseignants extérieurs
est plus élevée dans le département
SVS (42%) alors que celle observée pour
les départements SESG et SIAFEE est plus Proportion d’HDR parmi les personnels scientifques
faible (environ 20%). permanents travaillant dans les unités « recherche »
d’AgroParisTech
EC non HDRChercheurs HDR
1.2 C
Personnel scientifque permanent
d’AgroParisTech au sein
EC HDR
de l’ensemble des unités
« recherche »
Le potentiel recherche global environnant
l’activité d’AgroParisTech est composé de
747 scientifques dont 200 enseignants-
chercheurs d’AgroParisTech
Chercheurset 105 enseignants-chercheurs d’autres
non HDR
établissements. Rapport d’Activité Recherche d’AgroParisTech 8
1.2. A
Ainsi, AgroParisTech représente 27% des
Contribution de l’enseignement supérieur aux effectifs
scientifques permanents.
de scientifques permanents (N = 747)
Parmi ces derniers, 70% sont basés dans
Chercheurs Enseignants-chercheursdes unités de la région parisienne, les 30%
autres organismes AgroParisTech
restants se répartissant entre Montpellier,
1.2Clermont Ferrand, Nancy et Kourou
(Guyane).
Les départements SPAB et MMIP se
distinguent largement de cette valeur
moyenne avec respectivement 45 et 85%
d’Enseignants-chercheurs AgroParisTech. Chercheurs
INRA
Enseignants extérieurs
Base effectif :1.3
1 enseignant-chercheur = 1 chercheur
Caractérisation succincte des
partenaires recherche
Contributions relatives des différents acteurs de la recherche et de l’enseignement supérieur dans les différents sites d’implantation d’AgroParisTech
(personnel scientifque permanent)
Tous départements confondus, les 1.3
chercheurs de l’INRA sont majoritaires
dans l’ensemble du dispositif (32%), avec
Ile-de-France (N = 530)
toutefois une distribution inégale
EC APT
selon les départements et unités d’une part,
et selon les régions d’autre part.
Enseignants extérieursPour le département SVS, la contribution
de l’INRA est nettement supérieure (42%),
alors qu’elle est bien inférieure pour les
unités du département SESG (13%).
ChercheursPour ce dernier la contribution
autres organismes
des chercheurs d’autres organismes est
majoritaire (54%).
Chercheurs INRA
Tous départements confondus, l’INRA
est le partenaire majoritaire dans les unités
Clermont-Ferrand (N = 34)
basées dans les centres franciliens (38%)
et à Nancy (56%).
Enseignants extérieursLa situation est différente pour les unités
basées à Montpellier, Clermont Ferrand
EC APT
et Kourou :
la participation de l’INRA y varie de 0 à 15%,
les partenaires majoritaires étant alors le
Cemagref, le CIRAD et l’IRD. Chercheurs
autres organismes Chercheurs INRARapport d’Activité Recherche d’AgroParisTech 9
Contribution de l’enseignement supérieur aux effectifs
de scientifques permanents (N = 747)
Chercheurs
autres organismes Enseignants-chercheurs
AgroParisTech
A
Chercheurs
INRA
Enseignants extérieurs
Base temps de travail :
1 enseignant-chercheur = 1/2 chercheur
Contributions relatives des différents acteurs de la recherche et de l’enseignement supérieur dans les différents sites d’implantation d’AgroParisTech
(personnel scientifque permanent)
Guyane (N = 29) Montpellier (N = 115)
Enseignants extérieurs
Chercheurs
autres organismes
Enseignants extérieurs
EC APT
EC APT
Chercheurs
autres organismes
Chercheurs A INRA
Nancy (N = 39)
EC APT
Base effectif :
1 enseignant-chercheur = 1 chercheur
Chercheurs
INRA

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.