SCHWEIZERISCHES NATIONAL MUSEUM. MUSÉE NATIONAL ...

Publié par

Centre d'interprétation Le jardin dévoilé Anciennes variétés, enjeux actuels Support didactique pour les enseignant.e.s SCHWEIZERISCHES NATIONAL MUSEUM. MUSÉE NATIONAL SUISSE. MUSEO NAZIONALE SVIZZERO. MUSEUM NAZIUNAL SVIZZER. Château de Prangins
  • importance de la biodiversité et de la conservation des anciennes variétés
  •  elle évoque des aspects   historiques
  • importance des migrations humaines pour l'enrichissement végétal
  •    elle a un goût doux et légèrement musqué
  • anciennes variétés
  • visite ¶
  • fruits
  • fruit
  • légumes
  • jardin
  • jardins
Publié le : mercredi 28 mars 2012
Lecture(s) : 33
Source : musee-suisse.ch
Nombre de pages : 30
Voir plus Voir moins

SCHWEIZERISCHES NATIONAL
MUSEUM . MUSÉE NATIONAL
SUISSE . MUSEO NAZIONALE
SVIZZERO . MUSEUM NAZIUNAL
SVIZZER . Château de Prangins
Centre d’interprétation
Le jardin dévoilé
Anciennes variétés,
enjeux actuels
Support didactique
pour les enseignant.e.s Au Château de Prangins
vous pouvez…
goûter découvrir tout un monde
être assisté dans la visite
toucher pique-niquer
venir en toute saison
faire des expériences
mettre la main à la pâte sentirSommaire 1. préface à l’intention p. 04
de l’enseignant.e
2. Le jardin potager du p. 05
Château de prangins
3. L’exposition p. 06
« Le jardin dévoilé – anciennes
variétés, enjeux actuels »
4. avant la visite : comprendre p. 11
la biodiversité, les anciennes
variétés, la conservation ;
prendre conscience
des aspects historiques et
utilitaires des fruits et légumes
5. durant la visite : découvrir p. 14
quatre anciennes variétés
de fruits et légumes
6. après la visite: approfondir un p. 16
sujet par un projet de recherche
7. Glossaire p. 17
p. 188. Littérature et liens
9. informations pratiques p. 19

annexe : matériel didactique,
exercices, expériences et fches p. 20
d’exploration1. Préface à l’intention Ce document a pour but de vous donner envie de visiter l’exposition
permanente «Le jardin dévoilé – anciennes variétés, enjeux actuels » de l’enseignant.e
avec vos élèves.
L’ exposition présente et met en perspective le plus grand
jardin potager à l’ancienne de Suisse romande et son formidable
assortiment de fruits, légumes et feurs d’autrefois.
Ce dossier, quant à lui, fonctionne comme complément à l’exposition
et cherche en premier lieu à développer la notion de biodiversité
et celle de l’importance des plantes. il veut également encourager
une prise de conscience et sensibiliser les élèves aux aspects
historiques et utilitaires des fruits et légumes.
Plusieurs objectifs pédagogiques sont  S’adressant aux enseignant.e.s et à leurs 
e evisés. Après avoir utilisé ce document,   élèves de 6 -8  année, ce document se veut 
les élèves : un support didactique pluridisciplinaire, 
• connaissent différentes caractéristiques notamment dans le cadre de cours  
de quatre anciennes variétés de fruits et de sciences, d’histoire et/ou de géographie. 
de légumes ;
• savent expliquer, avec leurs propres Il peut servir à :
mots, l’importance de la biodiversité • préparer en classe une visite de
et de la conservation des anciennes l’exposition, en résumant le contenu et
variétés ; en proposant des activités préparatoires ;
• sont familiarisés avec quelques termes • donner des idées et outils pour travailler
généraux liés à la biologie et notamment sur place ;
à la botanique (indiqués dans le texte • présenter des options d’activités
par un et expliqués dans le glossaire) ; accompagnées par une personne *
• connaissent des méthodes pour du musée ;
s’approprier le contenu d’une exposition. • fournir des pistes pour continuer
la recherche et la discussion après
la visite.
04À l’origine, un jardin utilitaire Plus grand potager traditionnel de Suisse 2. Le jardin potager du
romande, le jardin potager du Château  Château de Prangins 2Le jardin potager du Château de prangins de Prangins mesure 5500 m , l’équivalent 
a été conçu en 1729 lors de la construc- d’un petit terrain de foot ! Une équipe de 
tion du château afn de fournir fruits, deux jardiniers s’en occupe actuellement  
légumes et feurs aux divers habitants. à plein temps.
propriétaires, domestiques et visiteurs
inclus, le potager devait parfois nourrir aujourd’hui, un patrimoine
jusqu’à quarante personnes. important
Son organisation est typique d’un potager  Deux siècles durant le potager était un lieu 
edu XVIII  siècle : quatre carrés de culture,  pour la culture de plantes destinées à la 
séparés par deux allées perpendiculaires  consommation familiale. Depuis, il a 
centrées sur un bassin. Les carrés sont  changé de vocation : lors de l’ouverture du 
entourés de plates-bandes tandis que le  musée en 1998, il a été reconstitué avec 
jardin est fermé par de hauts murs palissés.  des plantes répandues en Suisse romande 
e eCes derniers permettent la culture d’arbres  aux XVIII  et XIX  siècles, dénichées dans 
fruitiers en espalier et garantissent une  toute l’Europe. Aujourd’hui, on y cultive une 
température plus équilibrée. Ils constituent  centaine de variétés* de fruits et légumes 
également une protection contre le vent  rares, vraisemblablement présents dans ce 
et les intrus, notamment les animaux ou  jardin aux temps du premier baron Guiguer 
les voleurs. Les légumes, quant à eux, sont  de Prangins, vers 1730. C’est donc devenu 
groupés dans le potager non pas selon leur  un conservatoire ou un «musée»  
famille botanique, mais en fonction de leur  de plantes !
partie utilisée en cuisine (racines et tuber-
cules, légumes-feuilles, légumes-graines, 
légumes-fruits, etc.).
1. Vue aérienne du jardin potager
du Château de Prangins
2. Diverses variétés anciennes de poires
3. Plantons de haricots
4. Des cloches de verre offrent un climat
tempéré pour les melons. 4.
1. 2.
3.
05Logée dans une dépendance du château,  Les quatre fruits, légumes et feurs 3. L’exposition
l’exposition «Le jardin dévoilé – Anciennes  présentés et les thématiques liées «Le jardin dévoilé –
variétés, enjeux actuels» a pour but   sont les suivants :
de mieux faire comprendre l’importance  • poire Sept-en-Gueule – BiodiversitéAnciennes variétés,
des anciennes variétés* de fruits   • pomme de terre Vitelotte – Agronomie enjeux actuels»
et légumes. Elle évoque des aspects   et économie
historiques, pose des questionnements   • Safran – Sexualité végétale 
et invite les visiteurs à faire eux-mêmes   et classifcation  des plantes 
des découvertes et expériences. • Cardon argenté épineux de plainpalais
– Migration huguenote
Conçue pour un large public, l’exposition 
reproduit le jardin potager par sa forme,  
en faisant allusion à ses quatre carrés 
traditionnels. Chacune de ces parties est 
consacrée à une plante emblématique  
du jardin, laquelle évoque, à son tour,  
une thématique plus large ainsi que des 
enjeux d’actualité.
1. 2.
1. Plan du jardin
potager du Château
de Prangins
2. Plan de l’exposition
« Le jardin dévoilé.
Anciennes variétés,
enjeux actuels » 06Depuis des siècles, les caractéristiques  L’exposition poire Sept-en-Gueule
des arbres fruitiers et de leur production – Biodiversité «Le jardin dévoilé –
sont observées, étudiées et décrites  
avec la poire Sept-en-gueule, il est dans des ouvrages de pomologie. Ceux-ci Anciennes variétés,
question de biodiversité*. Cette poire permettent d’identifer  les anciennes enjeux actuels»
rare est un exemple d’une variété* quasi- sortes, de répertorier leurs différents noms 
ment disparue, possédant des qualités et de documenter les nouvelles variétés.
très spécifques comme la précocité et la
petite taille. De manière à maintenir la biodiversité*,  
le greffage permet d’assurer et de contrôler 
La poire Sept-en-Gueule ne mesure que   la reproduction des variétés* menacées.  
25 mm de diamètre. Elle arrive à maturité  On implante et on fait pousser une partie 
au tout début du mois de juillet, bien avant  de l’arbre, en général des branches  
la plupart des autres variétés de poires.   appelées greffon, sur un autre arbre. 
Elle a un goût doux et légèrement musqué. 
Encore assez répandue il y a quelques 
décennies en Suisse romande, il n’existe 
aujourd’hui plus qu’une poignée de ces 
vieux arbres. Afn  d’éviter que cette variété 
ne disparaisse, on a replanté de jeunes 
arbres il y a quelques années, notamment 
dans le jardin potager de Prangins.
07*pomme de terre Vitelotte - Source importante de glucides , mais aussi L’exposition
* *de protéines  et de vitamines , elle arrive  Agronomie et économie «Le jardin dévoilé –
à nourrir plus de personnes que le blé  
*La Vitelotte, une variété de pomme de (par unité de surface). De plus, elle est Anciennes variétés,
terre peu connue et étonnante par sa chair moins sensible aux variations climatiques enjeux actuels»
violacée, illustre la diffcile implantation que celui-ci, et sa production donc  
d’un légume venu d’ailleurs. elle a fnale - plus fable.  
ment réussi à s’implanter grâce à ses
*valeurs nutritives .
Plantée dans les Andes depuis plus de 
6000 ans, la pomme de terre est introduite 
en Europe par les conquistadors espagnols. 
D’abord cultivée pour la beauté de sa 
foraison,  elle est cependant décriée et 
perçue comme une racine du diable.  
Il a fallu des décennies pour qu’elle trouve 
sa place dans nos champs et nos assiettes. 
Son heure de gloire est due à la famine  
qui ravagea l’Europe en 1772.  
08Safran – Sexualité végétale  La feur  du safran contient, comme toutes L’exposition
les feurs,  des organes sexuels. Ils sont et classifcation  des plantes «Le jardin dévoilé –
nécessaires à la reproduction, notamment 
avec le safran, il est question d’une feur les étamines* ainsi que les pistils*.  Anciennes variétés,
equi n’est cultivée qu’à un seul endroit Avant le XVIII  siècle, les êtres vivants enjeux actuels»
en Suisse. Grâce à ces organes sexuels forment une chaîne ininterrompue et 
facilement perceptibles, le safran hiérarchiquement ordonnée depuis la 
permet d’aborder la sexualité végétale matière minérale jusqu’à Dieu, en passant 
et, par conséquent, les moyens de par les plantes, les animaux et l’homme.  
reproduction et de classifcation. On ne dispose pas encore d’une classifca -
tion scientifque  des espèces* animales  
Le safran semble avoir été introduit en  et végétales. 
eValais, vers la fn  du XIV  siècle. Mund, 
village haut-valaisan, est aujourd’hui  La découverte de la sexualité végétale 
el’unique lieu helvétique où la culture de  encourage les scientifques  du XVIII  siècle 
cette épice s’est maintenue. Pour produire  à trouver des liens de parenté entre les 
un seul kilogramme de safran, il faut récol- plantes, par exemple par le biais du nombre 
ter 150 000 feurs  (ou la taille d’un terrain   des étamines ou des pistils. Pas moins  
de foot de culture) ! de vingt-cinq nouveaux systèmes de  
classifcation  voient le jour à cette époque, 
dont celui de Carl von Linné (1707-1778), 
toujours en vigueur aujourd’hui.
09Cardon argenté épineux La migration huguenote a considérable-L’exposition
ment élargit l’assortiment alimentaire  de plainpalais – «Le jardin dévoilé –
de nos ancêtres. Les migrations contempo-Migration huguenote
raines devraient également permettre Anciennes variétés,
Le cardon épineux argenté de plainpalais, d’enrichir et de diversifer  les étals de nos enjeux actuels»
un cousin de l’artichaut, rappelle à son marchés et magasins. Or, c’est souvent le 
tour l’importance des migrations humaines contraire qui se passe aujourd’hui. Il faut 
pour l’enrichissement végétal. produire de toujours plus grandes quantités 
pour s’imposer sur le marché global avec 
eEntre la fn  du XVII  et le début du  des prix avantageux. Par conséquent, les 
eXVIII  siècle, Genève voit arriver plusieurs  producteurs se limitent à quelques fruits  
milliers de huguenots, réfugiés protestants   et légumes «standard», faciles à cultiver. 
français. Parmi eux, nombre de jardiniers  C’est donc pour des questions de  
aux compétences remarquables qui   rendement qu’on ne trouve qu’un très  
développent des cultures maraîchères.   petit nombre de variétés en vente. 
Ils produisent un légume inconnu 
jusqu’alors en Suisse, d’un goût proche   En réponse à la crainte de voir des  
de l’artichaut : le cardon argenté épineux,  productions traditionnelles et locales  
aujourd’hui également cultivé dans le   abandonnées, des stratégies de défense  
jardin potager du Château de Prangins. de spécialités régionales se mettent  
en place, notamment par des labels.  
L’appellation d’origine contrôlée (AOC)  
est l’une des plus connues. C’est un signe 
de qualité protégé par la loi; il garantit 
l’ancrage du produit dans son terroir.
10

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.