Sortons de la marmite !

De
Publié par

Sortons  de  la  marmite  !  Appel  au  sursaut  évolutif  des  grenouilles  conscientes      Olivier  Clerc        «  Les  peuples  n'ont  jamais  que  le  degré  de  liberté  que  leur  audace  conquiert  sur  la  peur.  »    -­‐  Stendhal    Introduction  Par  ce  bref  document,  j'ai  voulu  initier  avec  vous  un  échange  ouvert  sur  les  difficultés  globales   et   croissantes   auxquelles   nous   sommes   aujourd'hui   confrontés   et   sur   ce   que  nous   pouvons   faire   concrètement   ensemble   par   rapport   à   cela,   car   de   plus   en   plus   de  gens
  •  les  multiples
  •  conservation  et  l'
  •  silex  pour
  •  la  marmite
  •  à  un
  •  nous  ne
  •  que  je
  •  de  
  •  le  
  •  de
Publié le : lundi 26 mars 2012
Lecture(s) : 42
Source : nouveau-monde.be
Nombre de pages : 7
Voir plus Voir moins

Sortonsdelamarmite!
Appelausursautévolutifdesgrenouillesconscientes

OlivierClerc

«Lespeuplesn'ontjamaisqueledegrédelibertéqueleuraudaceconquiertsurlapeur.»
-Stendhal

Introduction
Parcebrefdocument,j’aivouluinitieravecvousunéchangeouvertsurlesdifficultés
globalesetcroissantesauxquellesnoussommesaujourd’huiconfrontésetsurceque
nouspouvonsfaireconcrètementensembleparrapportàcela,cardeplusenplusde
gensseposentlaquestionaujourd’hui.Pourparaphraserlacitationquetoutlemonde
déclinedepuisvingtans,jesuisdel’avisque«LeXXIesiècleseconstruiraensembleou
pasdutout».Certainslesouhaitentspirituel,cenouveausiècle:cettespiritualité-là,
pourmoi,commenceparlacapacitéàvivreintelligemmentensemble,àréglernos
problèmesensemble,ànoussortirensembledupétringénéraliséoùnoussommes
aujourd’hui.
Aumenu,jevouspropose:
- unegrenouillebienconnue,pourreparlerbrièvementdecettelenteetinexorable
dégradationquisepoursuitetmenacetoujourspluscequinousestcher;
- un bambou,pourillustrercetravailsouterrainquevous,moietdesmillions
d’autresgenseffectuonspourfaireémergerunnouveaumonde;
- uneréflexionsurlafaçondontcebambou–ceréseaupolymorphe–pourraitse
doteraujourd’huid’unetige,d’untronccommunpourréussirsapercéeetfaire
changerleschoses;
- quelquespistespouravancer,quelquesécueilsàéviter.
Jenesuisporteurd’aucunevérité,toutjusted’uneconscience,etcetteconscienceme
ditencoreunefoisquec’esttousensemblequenousdevonstrouverdessolutionsànos
maux.Jen’aipaslaprétentiond’initierquoiquecesoitparcemessage,justed’alimenter
notreréflexioncollective,d’apporterunpeudesèveàceréseauderacinesquiabesoin
denotre«jus»àtous,pourpercerlacroutedurciedusol.Porteurmoi-mêmed’un
prénomd’arbre,j’aiconsciencequenousnesommesquedespasseurs,desliensentrele
cieletlaterre,etqueplusnouslaissonslaviecirculerlibrementennous,sansentrave,
plusnousnousmotivonsetencourageonslesunslesautres,pluslavie–laVieUne–
trouveralamanièreappropriéedefaireadvenirunnouveauprintempscollectif,après
l’hiveroùnoussommesencoreplongés.

Déjààmoitiécuits
Pourmémoire,voilàprèsde12ansquej’aipubliépourlapremièrefoislamétaphore
delagrenouille(http://www.repere.tv/?p=5625)quicuitàpetitfeudanssamarmite,
dansunhebdomadaire,puissurmonsiteInternet.Elleestaujourd’huiprésentesurplus
de 10'000 pages web, dans de nombreuses langues, indiquant par là combien sa
symboliquerestecruellementd’actualité.Ces12ansontlargementconfirméleprincipequ’illustrecettemétaphore:lalente
dégradationd’unesituation,dégradationsiprogressive,siindieuse,qu’elleéchoueà
susciteruneréactionsuffisante.OnobserveeneffetcephénomèneenFranceetdansle
mondedansdesdomainesaussimultiplesetvariésquelamédecine,l’environnement,la
politique,l’agriculture,lesocialouencorel’éducation,pourneprendrequelesexemples
lesplusfrappants.
La multiplication incessante des lois dans tous les domaines a progressivement
transformélafraîchemarmitedémocratiquedesannées80enunedécoctiontiède
beaucoup moins libreaujourd’hui (une oligarchie, comme le dit Hervé Kempf),qui
demainrisquededevenirunalambictotalitairebouillonnantsoushautepression,si
nousn’yprenonsgardeetsurtoutsinousneréagissonspas.Chacunedecesréductions
successivesdelibertéestrelativementanodineenelle-même,commechaquedegréde
plusdansl’eaudelamarmite,maisleursommefinitpourtantparatteindrequelque
chosedetrèsinconfortable,quiserabientôtinsupportable.
Le monde d’aujourd’hui est aux mains deslégislateursd’unepart – soumis à
l’influencesoutenuedeslobbiesindustriels–etdesavocatsd’autrepartquipermettent
auxpluspuissantsdesesortirdetouteslesmauvaisespasses.Desloisdictéespardes
intérêts minoritaires sont régulièrement imposées à la majorité depuis Paris ou
Bruxelles,venantgrignoterchaquejourunpeupluscequechaquecitoyenfrançaisou
européenestencorelibredefaire,dedire,etbientôtdepenser.
Jenevaispasnoircirinutilementdupapieràrefairelebilandétaillédelasituation
actuellequechacundenouspeutdresserparsoi-mêmeenlisantlejournalouen
regardantlaTV,afortiorienconsultantd’autressourcesd’information.Toutepersonne
ayantunpeudemémoire,toutindividucultivantcertainscritèresdequalitédevie,peut
remontermentalementde30anspourvoiroùcettesuccessionetcettesommede
mesuresgouvernementales,peuinquiétantesenelles-mêmessurlemoment,nousont
finalementconduitsmaintenant.
Sijereprendslaplumesurcesujetaujoud’hui,c’estparcequejem’interroge,comme
bonnombred’entrevous,surcequ’ilconvientdefaireensembleparrapportàcette
lenteérosiondenosvaleurs,cettelentedégradationdelasituationetdenotrequalité
devie,quenoussommesnombreuxàobserver,maisincapablesjusqu’icid’enrayer
vraiment.Lespouvoirséconomiquesetpolitiques,mêmes’ilssontultra-minoritairesen
nombre,ontpourl’instantréussiàimposerleplussouventleursdiktats,auxquatre
coinsdel’Hexagoneetduglobe.Ilseraitàlafoisfacileettentantdeleurfaireporterle
chapeaudesproblèmesactuels:unevisionsystémiquenousmontrepourtantquenous
avonstousnotrepartderesponsabilitéoud’irresponsabilitédanscettesituation.Allons
mêmeuncranplusloin.Lesacquisdesthérapiescognitivescomportementalesnous
enseignentquecen’estqu’àpartirdumomentoùnousnousestimonsnous-mêmes
majoritairementresponsablesdelasituationquenousavonslamoindrechancedela
1changer .Tantquenouspensonsquelafautevientdesautres(noussommeslesautres
desautres…!),etmêmetantquenouspensonsquelaresponsabilitéestéquitablement
partagée (et que nous attendons donc que les autreschangent les premiers), nous
n’avonspratiquementaucunechancedevraimenttransformerlasituation.
Alors, comment pouvons-nous sortir de la marmite avant d’y bouillir? Non pas
individuellement,maismassivement.
Comment pouvons-nous –plusencore –aller baisser ou éteindre le feusousla
marmite,pourtousceuxetcellesquin’ontpas(encore)lacapacitéd’ensortir?
C’estpeut-êtreducôtéd’uneautremétaphorequesetrouveundébutdesolution…

1Lirenotammentsurcesujet,«Bienensemble»deDavidBurns,EditionsBelfond.
Lebambouchinois
Autant la métaphore de la grenouille inquiètesouventlesgens –c’est un peu
l’objectif: favoriser une prise de conscience, un sursaut évolutif –autantcelledu
bambouchinois(http://www.repere.tv/?p=5707)nousredonnedel’espoir,etjeles
présentesouventtouteslesdeuxàlasuitel’unedel’autre,lorsdemesinterventions
publiques.
Succinctement,lebambouchinoisalaparticularitédemettre5ans,àpartirdu
momentoùonlesème–5ansoùriennedaignesortirdusol–avantdefaireunepousse
spectaculairede15mètresd’uncouplacinquièmeannée.Pourquoicedélai?Pourquoi
cerattrapageincroyable?Parcequ’ilapassétoutcetempsàtisserunformidableréseau
deracinessouterraines,invisiblesànosyeux,quiluidonnentensuitelaforcederéussir
cettepercéeexceptionnelle.
Cettemétaphoreillustreunautretypedephénomèneimportantetsouventnégligé:
cespréparationslentesetsilencieuses,quisefontàl’insudetous,maisqui,lemoment
venu,provoquentdeschangementsaussisoudainsquepuissantsetradicaux.
Quelrapportaveclapertedelibertéetlalentedégradationdenotrequalitédevie
individuelleetcollectiveévoquéeci-dessus?
Deux ouvrages remarquables montrent, sous deux angles différents mais très
complémentaires,quesetisseégalementdepuisplusde20ans,unphénoménalréseau
souterrain–humain,celui-ci,etnonvégétal–quipourraitluiaussisecondenserdemain
en une tige unique, puissante, capable de faire une percée spectaculaire en pleine
lumière.
JeveuxparlerbiensûrdeL’émergencedescréatifsculturelsdePaulH.RayetSherry
RuthAnderson,paruauSouffled’Or,maisplusencoredel’exceptionnelBlessedUnrest,
de Paul Hawken (Penguin Books) pour lequel je n’ai malheureusement pas encore
trouvé d’éditeur francophone(cliquezsur http://www.oboulo.com/blessed-unrest-
paul-hawken-98431.html pour une fiche de lecture en français; et sur
http://www.repere.tv/?p=408pourunevidéoenfrançaisparlantdecetexcellentlivre).
Comme vous le savez peut-être, ces deux titres révèlent –longuesrecherchesà
l’appui–qu’unvaste«mouvement»traverseaujourd’huitoutelasociété,visantàfaire
émergerunnouveauparadigmequitoucheaussibienl’agriculturequelamédecine,
l’environnement,lapolitique,l’éducation,l’économie,lesdroitssociaux,laprotection
des cultures indigènes, et j’en passe. Ce nouveau paradigme inclut aussi bien
l’agriculture bio que l’alimentation saine, les SEL (système d’échange local) que
l’écologie,larésolutionnonviolentedesconflitsquelesénergiespropres,lesmonnaies
localesquelasociocratie,etainsidesuite.
Cesdeuxlivresmontrentque,loind’êtremarginalouanecdotique,cemouvement–
quin’enestpasencorevraimentun,puisqu’iln’aqu’uneidentitéplurielle,nonvisible–
toucheentre20et25%delapopulationadultedesUSAetdelaFrance,etconcerne
entre1et2millionsd’ONGetassociationsdiversesdanslemonde.Certainslequalifient
àjustetitrede«plusvastemouvementqu’aitjamaisconnul’humanité»,avecpourtant
ceparadoxed’êtreencoretrèspeuconnuetreconnu,etaussipeuvisible.
La métaphore du bambou chinois nous suggère que ce «mouvement» en est
actuellement à sonstadesouterrain: sa multiplicité est précisément celle de ce
prodigieuxréseauderacinesquiprécèdelapercéed’unetigeunique.C’estdumoins
ainsiquejelevois,etjetrouvecettemétaphoretrèsporteused’espoirpourl’avenirde
cemouvementdesprofondeurs,du«terrain»,littéralement.Autrementdit,àcôtédelamarmitequicuit,àcôtédelafrangedelapopulationquise
faitprogressivementanesthésié,abrutiretendormiràpetitfeu,àcoupd’“armesde
distractionmassive”notamment,ilyaunpourcentagenonnégligeabledegenscomme
vousetmoiqui,d’unemanièreoud’uneautre,s’éveillent,aiguisentleurconscience,
agissentetcontribuentàleuréchelleàélaborerunautremonde,desgensquicherchent
à«prendreleschosesparlebambou»,pourunefois!

Untronccommunpourlebambou
Laquestiondèslors–cellequejemepose,cellequejevouspose–estlasuivante:
quefaut-il,aujourd’hui,pourquecegigantesqueréseausouterrain–desindividus,des
assocs,descommunautés,desgroupesdiversetvariés–trouventun«tronccommun»
àleursaspirationsetparviennentàfaireunepercéepuissante,influente,afindedevenir
enfinunacteurincontournabledesdécisionsquinousconcernenttous?...
Quefaut-ilpourqu’émergeenfincettetroisièmecomposantequeSteinerappelaitde
ses vœux à côté du politique et de l’économique(danssa fameuse«tripartition
sociale»), à savoir une société civile forte, capable de s’affirmer comme le tiers
incontournablequ’elledevraitêtre?Untroisièmepouvoirquiseraitaussietsurtoutlà
pourconcevoiretexprimerleschangementssouhaitésparlapopulation,tandisquele
politiqueetl’économiquetrouveraientalorslespositionsetlesrôlesquidevraient
vraimentêtrelesleurs,àsonservice.
Plusieurstentativesd’unificationdecemouvementonteulieu,notammentenFrance,
commecelledecréerunenouvellestructurepolitique.Jepensequec’étaituneerreuret
quecemouvement–quandilenseravraimentdevenuun–devraitplutôtexercerune
influenceforteetconstantesurlapolitique,aveclespartisetstructuresquisontles
siennes,etlesgensdontc’estlemétier,toutenrestantàsapropreplace,demanière
indépendante. Au risque de devenir une entité politique de plus et de perdre son
identité,sasingularitéetsafonctionpropres.
Cestentativesonteuleméritedemettreenévidencecertainsobstaclesàcette
rechercherd’untronccommunpourlemouvementdontilestquestionici.Ilmesemble
intéressantdenousyarrêterbrièvement,pourpouvoirlesprendreencomptedansun
nouveleffortd’arriveràcetronccommu.

1)Unprogrammeoudesprincipescommuns?
Le premier obstacle concerne le programmequ’ils’agiraitdedéfendreoude
promouvoirensemble.L’élaborationd’untelprogramme–danslatentativepolitique
évoquéeci-dessus–aaussitôtfaitressortirtouteslesvieillesquerellesdeclocherentre
lesmultiplesacteursdecemouvement,etonsaitqueladivisionfaittoujourslejeudu
campadverse.
Dèslors,nes’agirait-ilpasplutôt,pourquesedégagecetronccommun,denous
mettre d’accord sur un certain nombre de principes, de valeurs et d’idées auxquels
chacundenousadhèredanssondomaine?
Observonsuneroue:lesmouvementsdesesrayonspeuventparaîtreopposés–l’un
monte,l’autredescend,unpartàdroite,l’autreàgauche–maisilssontreliésàunseul
moyeucentralquidonnesensetcoordinationàleurdiversité.C’estcenoyau-làqu’il
nousfautdégageretlittéralementmettreenavantpourréussircettepercée.Dansle
noyaudelacellulesetrouvel’ADN,l’informationvitale.Danslenoyaudecemouvement,
danssontroncdevrontsetrouversesprincipesdirecteurs,quifonderontsonunité
(tronc)derrièresamultiplicité(branches).Leprincipedeprécaution,parexemple,enestun,tropsouventescamotéaunomdu
profit. Ne pas autoriser des projets qui mettent en jeu la santé collective, l’intérêt
collectif,l’environnementquenouspartageons.
Unprinciped’équité,biensûr:notremondeestravagéparlesdéséquilibres,les
inégalités en tous genres. Au point que la seule certitude que nous pouvons avoir
aujourd’hui,c’estquelasituationactuellenedurerapas,qu’ellenepeutpasdurer,car
unepyramideposéesursapointefinittôtoutardpartomber,etc’estprécisémentà
quoiressemblenotresociétéactuelle.
Unautreseraitleprincipededéfensedeslibertés:aunomdelasoi-disant«sécurité»
qu’onnoussertàtouteslessaucesenjouantsurlespeurs(peurdelamaladie,peurdela
mort,duterrorisme,desagressions,etc.),noslibertésessentiellessontdeplusenplus
grignotées.
A ce principe s’ajouterait bien sûr celuide responsabilitéquivadepair:
l’irresponsabilitérampantefaiteneffetlelitdespertesdelibertéquenousdéplorons.
Chaque liberté revendiquée doit donc s’assortir du devoir d’en assumer la
responsabilité.
Le principe d’interdépendance, aussi: l’écologie le souligne sans arrêt, nous ne
sommespasséparéslesunsdesautres,noschoixindividuelsetsociétauxaffectentnotre
entourageprocheetlointain.Nousnepouvonspluslaisserprendrededécisionsdontil
apparaîtd’entréequesiellessontfavorablesàunpetitnombre,ellessontpréjudiciables
àbeaucoup.
Sansdoutepourrions-nousaussinousentendresurdesvaleurscommunes,carelles
sontaucœurdenotredémarchequotidienne,alorsmêmequ’ellesdisparaissentdeplus
enplusdelasociétédanssonensemble:desvaleursdejustice,biensûr,maisaussi
d’intégrité,dedroitureet–pourquoipas–devérité,decompassion…d’amour?Chacun
compléteracettelistetrèspartielle.
Ensemble,cesprincipesetvaleursfondamentaux,unefoisexplicités,pourraient
formerensemblecenoyaudur,cetronccommundenotreaction.Ilnes’agiraitplus,dès
lors,dedéfendretelsprogrammesoutelsprojetsspécifiques,eneux-mêmes,maisbien
lesvaleursqu’ilsincarnent.Parexemple,défendrel’écoleàlamaison,ceseraitenréalité
défendrelalibertéd’éduquersesenfantscommeonveut,quereconnaîtlaloiàchaque
citoyen (dans les textes, mais pas en pratique). Défendre l’homéopathie ou la
phytothérapie,ceseraitdéfendrelalibertédechoisiravecquellemédecinechacun
souhaitesesoigner.Défendrelaconservationetl’utilisationdetouteslessemences,ce
serait défendreladiversitédontdépend la vie, défendre l’indépendance des
agriculteurs,lalibertédechoisircequ’onveutplanter.Etainsidesuite.
Demêmequel’électricitépeutalimenterunradiateurouunfrigo,unmoteuroudes
freins assistés, les principes communs que nous défendrions pourraient eux aussi
s’incarner dans des projets très différents, sans que nous ayons à rentrer dans de
stériles querelles de clocher, mais en étant au contraire en mesure de reconnaître
l’utilitéetlerôledechacun.
La mise en évidence de ce tronc commun permettrait de défendre une grande
diversitédecausescommeétantlesexpressionsmultiplesetvariéesdecesprincipeset
valeursfondamentaux.
Aproposde«tronccommun»,n’oublionspasqu’unarbreadenombreusesracines,
puisUNtronc,etenfindenombreusesbranches,ànouveau.Letronccommunauquel
nous devons parvenir, par analogie, n’a pas pour objectif d’occulter nidetuer
l’extraordinairepluralitéetdiversitédenosracines.Ildoitleurfrayeruncheminversla
lumière, leur permettre d’exister, de sortir de l’ombre en force, puis favoriserunediversité tout aussi importantes de branches, de projets, d’activités que ce tronc
communalimentera.

2)Unnouveaumonde,doncdenouvellesrelations
Ledeuxièmeobstaclequiestapparu,danslestentativesprécédentesdetrouverce
tronccommunetd’unifierl’énergiedenosracinesmultiples,c’estlerelationnel.Pierre
Rabhilesoulignaitenconférence:c’estlerelationnelquifaitéchouerdenombreux
projetsporteurs,ycomprisdunouveauparadigme.Pourquoi?Parcequ’àcenouveau
paradigme doit aussi correspondre un nouveau paradigme relationnel, sans quoi il
buteracontrelesmêmesobstaclesquel’ancien.
Nous ne pouvons pas défendre les idées de demain avec les maladresses
relationnellesd’hier,voired’avant-hier.Etnousavonsd’autantmoinsderaisonsde
continuerdepataugerdanscetarchaïsmerelationneletémotionnelquenousdisposons
aujourd’huidetouslesoutilspourapprendreàgérerautrementnosdifférentsetnos
conflits.
Unmondemeilleurn’estpasunmondesansconflits:c’estunmondeoùl’onsait
utiliserlesconflits,commeonutilisel’étincellequeproduisentdeuxsilexpourallumer
unfeu.C’estunmondeoùl’onsaittransformerlessituationsdifficilesetgrandiravec.
Christiane Singer rappelait que conversersignifiait étymologiquement «changer
ensemble»(con-versare).Ilesttempsderemplacerlesanciensdébats(ons’estassez
battus)pardevraiesconversations.Lesmeilleuresidéesnenousservirontàrien,au
final,sinousnesavonspaslesprésenter,lesdéfendreetlespromouvoirsansentrer
danslesmêmesvieillesluttes,lesmêmesjeuxdepouvoir,lesrejets,lesexclusions,le
fanatismeetledogmatisme.
Je suis convaincu que l’un de nos plus gros défis, mais aussi l’une de nos plus
fantastiques opportunités, se situe précisémentlà. Changer de mode relationnel.
Apprendreàtravaillerenbonneintelligencerelationnelle.Nousnepouvonsplusnous
permettre le luxe de gaspiller nos ressources, nos talents et énergies en disputes
internes(ouexternes),chaquefoisqu’existentd’autresalternativesplusproductives.
Leséconomiesd’énergie,c’estaussisurleplanémotionneletrelationnelqu’ilfauten
faire,etDieusaitsinousenperdonsencoremassivementdanscedomaine-là!

Attendrelesconditions…oulescréer?
Résumons. D’un coté, une marmite qui chauffe dangereusement. D’un autre, un
réseausouterrainquiprolifère,grouilleetfourmille,maisquin’apasencoreproduitde
tigevisible.Unegrandemenaced’uncôté,d’autantplusinquiétantequ’elleresteignorée
debeaucoup,tropendormispourenprendrelamesure.Ungrandespoird’unautre,qui
peineencoreàtrouversapleineexpression.
Souvent, dans l’histoire humaine, comme dans les phénomènes géologiquesde
grande ampleur, l’évolution s’estfaiteàlafaveurd’unebrèche,d’unefaille,d’une
ouverture qui, soudain, a permisàdesénergiescontenues,bloquées,refoulées,de
trouverenfinuneissue.
Nousfaut-ilattendrecettebrèche,dût-elleprendreuneformedouloureuse(crise,
catastrophe,pénurie,…autre),pourquesoudainnoseffortssouterrainsdelonguedate
puissentsemanifesteraugrandjour?Devons-nousencorepatienter,commelesgrainessouslesol,quiattendentquele
climatseréchauffe(et,dececôté-là,onestplutôtservi…),quelesconditionssoient
favorablesàleuréclosion?
Ousommes-nouscapablesdecréercesconditions,denousarracherparnous-mêmes
àl’inertieambiantepourprovoquer,déclencherlechangementauquelnousaspirons?
Jen’aipaslaréponseàcesquestions.Jemedisquelaseulefaçondeladéterminerest
peut-être d’essayerquelque chose, ensemble, si nous sommes assez nombreux à le
vouloir.
Ilyauraitencorebeaucoupàdire,maisj’aipeut-êtredéjàfaittroplongetcetextese
veutavanttoutuneinvitationouverte,uneimpulsion:j’aidoncchoisidemelimiteràce
quim’aparuessentiel.Simespréoccupationsrejoignentlesvôtres,sivouspensezqu’on
peutfairequelquechoseensemblepour«sortirdelamarmite»etfairebaisserlefeu,
parlons-nous, rencontrons-nous même, mettons nos divers réseaux respectifs plus
encoreenlienlesunsaveclesautres,etvoyonsensuitecommentavancer.
Auplaisirdevouslire,vousparleret/ouvousrencontrer!
OlivierClerc
http://www.olivierclerc.com



Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.