Statistiques de motifs en gØnomique Le processus de Hawkes un exemple de

De
Publié par

Statistiques de motifs en gØnomique. Le processus de Hawkes : un exemple de modØlisation S. Schbath INRA, Jouy-en-Josas, France ANR ATLAS, Nice, 16 septembre 2009 – p.1

  • functional motif

  • statistiques de motifs en gønomique

  • tagacagatagacgat cagtag

  • motif

  • short sequence

  • processus de hawkes


Publié le : mardi 1 septembre 2009
Lecture(s) : 32
Source : math.unice.fr
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins
Aller à la découverte de l’autre plus ou moins semblable, plus ou moins différent, est un parcours à
initier dès le plus jeune âge.
La rencontre entre la norme et la différence ne se passe pas sans conflits et la médiation du livre peut
aider à approcher l’autre dans sa particularité, que ce soit par sa langue, son mode de vie, ses
caractéristiques physiques, ses choix…
L’enseignant va faciliter les échanges entre enfants et créer des conditions favorables pour améliorer
les relations, pour appréhender certains handicaps afin de mieux les reconnaître et ainsi mieux les
accepter.
Tolérance, solidarité, respect de l’autre… des messages que nous transmet la littérature de jeunesse.
POURQUOI ABORDER L’IDENTITE ET L’ALTERITE ?
Chloé ne fait que loucher –
A. Henning
Mango
Un grand nez chez les gros œils –
C. Vaesken
Ateliers du poisson soluble
L'enfant qui avait deux yeux –
J.L Garcia
Mijade
Noël et Léon ne se ressemblent pas –
C. Le Picard
Albin Michel
Eliot zozote –
A. Henning
Mango
Neige –
O. Lecaye
Ecole des loisirs
Le secret d'Ugolin –
B. Alemania
Le seuil J.
Petit cube chez les tout ronds –
J. Goffin
Mijade
La girafe blanche qui voulait ressembler à … –
F. Guiraud
La Martinière
Un copain sur Internet –
N. Allan
Pastel
Marguerite veut un papa –
C. Le Picard
Albin Michel
Le lapin à roulettes –
G. Solotareff
Ecole des loisirs
Quelques nouveautés dignes d'intérêt
LOUIS BRAILLE ET L'ENFANT DE LA NUIT –
M. D
AVIDSON
G
ALLIMARD
EMELINE QUI VOIT TOUT -
P. C
ORAN
C
ASTERMAN
C'EST SUPER ! –
T. P
ARR
L
E SEUIL
POURQUOI SOMMES NOUS TOUS DIFFERENTS ? –
S. M
EREDITH
U
SBORNE
CLARA ET BERENICE –
C. P
ISTINIER
E
COLE DES LOISIRS
UN PETIT FRERE PAS COMME LES AUTRES –
M.H D
ELVAL
B
AYARD
P
OCHE
ELMER –
D. M
AC
K
EE
K
ALÉIDOSCOPE
DES ENFANTS COMME MOI –
UNICEF
G
ALLIMARD
PETIT BLEU ET PETIT JAUNE –
L. L
IONNI
E
COLE DES LOISIRS
NOIRE COMME LE CAFE, BLANC COMME LA LUNE –
P. M
ANDELBAUM
P
ASTEL
LE PETIT PRINCE PARALYSE –
R. W
ELLS
E
COLE DES LOISIRS
UNE PETITE SŒUR PARTICULIERE –
C. H
ELFT
A
CTE
S
UD
J.
ALICE SOURIT –
T. R
OSS
H
ACHETTE
J.
Les incontournables
SOPHIE LA VACHE MUSICIENNE
Geoffroy de Pennart
Sophie, une vache musicienne, souhaite participer à un concours de musique organisé par le roi, mais il faut faire partie d'un orchestre
pour postuler ; elle doit alors quitter ses amis pour se mettre en quête d'une formation musicale accueillante dans la grande ville.
Elle va vite se rendre compte que n'est pas admis qui veut dans un orchestre
et que le don musical n'est pas, loin s'en faut, le pre-
mier critère pour être intégré. Elle sera refoulée par les girafes, les rhinocéros, et même des vaches la refuseront à cause de sa
couleur de robe et de son allure campagnarde. Elle va donc créer son propre orchestre avec tous les autres musiciens exclus eux aussi
pour leur différence. Bien évidemment, ils gagneront le concours.
Cet album est plaisant pour ses illustrations parlantes et son texte humoristique et sans détours.
1 – A propos de l’histoire
Approfondir les raisons pour lesquelles la vache est refusée à chaque passage dans un
groupe orchestral.
Apprendre à rythmer des mots ou des phrases de l’album en utilisant des percussions et
en faisant référence au sens et aux sonorités de la langue.
Recenser les formes et tailles des portes des salons de musique
adaptées au gabarit
des animaux et en inventer d’autres.
Agrandir en photocopie divers extraits de publications, les comparer et dire leur utilité
(journal, dictionnaire, hebdo TV, bulletin municipal…).
Drôles de jumelles –
P. Nitiwe
Le Caméléon vert
Le petit singe et les percussions –
L. Sauerwein
Gallimard
Trop petite, trop grand –
C. Hellings
Pastel
2 - Activités décrochées
Jouer au portrait robot en créant une banque de signes distinctifs de chacun des
élèves (yeux, peau, cheveux…).
Apprendre à coopérer pour se déplacer sur un parcours avec une jambe attachée à
celle de son coéquipier.
Organiser des ateliers d'activités sensorielles privant du sens de l'ouïe, de la vue et
de la parole (découvrir un objet les yeux bandés ou mimer une idée).
Construire une suite logique d'éléments (perles ou cubes) en créant un rythme à une
puis à deux différences.
Tous différents –
E. Damon
Bayard
Alex est handicapé –
D. de St Mars
Calligramme
Au pays d'Amandine dine dine
Ph. Claudet
Les doigts qui rêvent
Rythmes, algorythmes, logique –
R. Quéra
Hachette éducation
3 – Recherche documentaire
Illustrer quelques familles d'instruments
orchestraux : cordes, vents et percussions.
Réunir des publications qui parlent des enfants du monde.
Exposer les résultats d'une recherche sur les animaux à cornes en se référant à l'album.
Piccolo saxo et compagnie -
A. Popp
Philips
Les pays et les hommes du monde entier
La Martinière J.
L'élan roi couronné –
C. Havard
Milan
EXPLOITATION D’UN ALBUM
Kaléidoscope - 1999
JULES
Gregie de Maeyer – Koen Vanmechelen
Mango - 1996
NOTRE CHOUCHOU
Jules, petit pantin de bois, cumule tous les "handicaps" qui vous font essuyer les
railleries des enfants en cour de
récréation. Son prénom, d'abord, inhabituel (mais aujourd'hui à la mode), ses cheveux roux qu'il arrache de colère, ses
oreilles "d'éléphant" qu'il ne supporte plus, ses yeux qui louchent selon les autres et qu'il jette au loin… Il voudrait
pleur-
er mais ne peut que crier et les mots se bousculent : "Quand tu parles, tu bégaies !" lui lance-t-on à la figure, alors il met
sa langue dans sa poche. Même ses jambes de bois le font aller de travers et c'est au train qu'il demande de les arracher
en se couchant sur les rails. Le voilà sur une chaise roulante et les moqueries redoublent… "Va te laver, tu ne sens pas bon
!". Alors Jules frotte ses mains de bois clouées, si fort qu'elles se mettent à flamber. Il veut s'enfuir mais il se casse et
le reste de son pauvre corps tombe en morceaux. Heureusement, une petite fille arrive, ramasse sa tête, la caresse, lui
parle gentiment et demande à Jules de raconter ce qui lui est arrivé… C'est ainsi qu'avec un crayon dans la bouche, Jules écrit
: "J'avais de beaux cheveux roux et un jour on s'est moqué de moi…
Poignante histoire qui laisse les enfants pantois puis révoltés. A lire et relire, à commenter, à comparer, à analyser. Album fondamental
pour notre thème. Illustrations très originales.
DOCUMENTAIRE
" J
E VEUX ÊTRE UN ENFANT COMME LES AUTRES
" Petit film suivi d’aides
thérapeutiques pour un enfant déficient visuel ; ne s’adresse pas
seulement aux enfants ou enseignants concernés mais peut être le
support d’une sensibilisation au problème des handicapés.
Sécam 30 mn – CNEFC.
VIDÉO
“V
IVRE ENSEMBLE
Cette cassette d’histoires classiques traite du
thème de la solidarité et de l’acceptation de l’autre (Croissant de
lune - Les bons amis - Voisin, voisine - Le pont des enfants - Boniface
et Philibert - Mon ami crocodile - Histoire d’yeux).
CNDP/la 5 - 1999 - (réf. 755 03126)
PÉDAGOGIE
“A
CCUEILLIR UN ENFANT DIFFÉRENT
” Livret de la collection "1001 idées pour
la classe" écrit pour aider l’enseignant à faire face aux spécificités
nombreuses liées à la scolarisation de l’élève "différent". Sont d’abord
proposées des fiches permettant d’éviter les sentiments de culpabilité,
d’échec, et de trouver la juste mesure d’intervention. Puis sont
présentées des fiches d’activités à mener avec le groupe-classe.
F. Guillaumond - Pédagogie maternelle - Magnard
Notre prochain thème
A VOUS DE DÉCIDER !
QU’EN EST-IL ?
Programmes de l’école primaire 1995
Vivre ensemble
" Accueilli, intégré dans la société de
la classe, l’enfant grandit tout en
construisant sa personnalité au travers
des relations qu’il noue avec les adultes qui
l’entourent, comme avec ses camarades.
Il affirme ainsi son identité et la fait
reconnaître, tout en reconnaissant celle
des autres ".
B.O Hors série n° 8 du 21-10-1999
Des droits et des devoirs : apprendre à
parler pour vivre ensemble
" … l’affirmation de soi, indissociable de
l’attention aux autres, les vertus de
l’entraide… l’accueil des différences (du
nouveau, de celui qui vient d’ailleurs,
de l’enfant malade ou handicapé)…
les aptitudes égales d’un sexe et de
l’autre, l’utilité et le bien-fondé de règles
communes : ça se vit, ça se pense, ça se
parle dès la maternelle. "
Qu’en pensez-vous ?
Nous attendons vos réactions et vos suggestions. Ecrivez-nous, Inspection académique MR/MF
1, rue Claude Bernard - Lille
mv.fortier@ac-lille.fr - m.rackelboom@ia59.ac-lille.fr
mise en page : J. P. Caty
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.