VOIX, MÉMOIRE ET ÉCRITURE: TRANSMISSION DE LA MÉMOIRE ET ...

Publié par

  • redaction
  • dissertation
  • mémoire - matière potentielle : des souffrances et des désirs des femmes berbères
  • mémoire
  • mémoire - matière potentielle : tribale
  • mémoire - matière potentielle : et des identités multi - culturelles dans le contexte de cultures en diaspora
  • mémoire - matière potentielle : dans l' oeuvre de fadhma
  • mémoire - matière potentielle : silvie
  • mémoire - matière potentielle : familiale
VOIX, MÉMOIRE ET ÉCRITURE: TRANSMISSION DE LA MÉMOIRE ET IDENTITÉ CULTURELLE DANS L'OEUVRE DE FADHMA ET TAOS AMROUCHE A Dissertation Submitted to the Graduate Faculty of the Louisiana State University and Agricultural and Mechanical College in partial fulfillment of the requirements for the degree of Doctor of Philosophy in The Department of French Studies by Nathalie Malti B.A., Université Charles de Gaulle, Lille III, 1987 M.A., Université Charles de Gaulle, Lille III, 1993 M.A.
  • fadhma amrouche
  • question de la mémoire et des identités multi-culturelles dans le contexte de cultures en diaspora
  • féminisme arabe
  • quête de l'identité culturelle d'origine
  • oeuvre de fadhma
  • résistance au pouvoir colonial
  • écriture autobiographique
  • mémoire
  • mémoires
  • femmes
  • femme
  • culture
  • cultures
Publié le : mercredi 28 mars 2012
Lecture(s) : 89
Source : etd.lsu.edu
Nombre de pages : 237
Voir plus Voir moins

VOIX, MÉMOIRE ET ÉCRITURE: TRANSMISSION DE LA MÉMOIRE ET
IDENTITÉ CULTURELLE DANS L’OEUVRE DE FADHMA ET TAOS AMROUCHE













A Dissertation

Submitted to the Graduate Faculty of the
Louisiana State University and
Agricultural and Mechanical College
in partial fulfillment of the
requirements for the degree of
Doctor of Philosophy

in

The Department of French Studies











by
Nathalie Malti
B.A., Université Charles de Gaulle, Lille III, 1987
M.A., Université Charles de Gaulle, Lille III, 1993
M.A., University of Arizona, 1996
December 2006









A la mémoire de Silvie et Julien
A Buddy

ii
REMERCIEMENTS

Nos remerciements vont au Professeur Nathaniel Wing, notre directeur de thèse,
dont les conseils, les suggestions et les encouragements nous ont permis de mener à bout
ce travail.
Nos remerciements vont aussi aux Professeurs Katherine Jensen, Pius Ngandu
Nkashama et Jack Yeager pour leur soutien au cours de ce projet.
Surtout, nous voudrions exprimer notre profonde reconnaissance à notre famille, en
particulier notre soeur Laurence et son époux Francis, pour leur compréhension et leur
soutien moral pendant les années de recherches et de rédaction de cette thèse.
Nos remerciements vont également à tous les amis qui de près ou de loin ont
partagé les déceptions et célébré les réussites: Anna et Richard, Susan et Dean, Katy, Paul,
Victoria, Karim, Dan et Claudette, Vinnie, Yvonne, Linda, David, Evelyne, Carmen et le
Professeur Jean Goetinck.










iii
TABLE DES MATIÈRES
Dédicace………………………………………………………………………...………...ii
Remerciements…………………………………………………………………….....…..iii
Abstract............................................................................................................................. vii
Résumé............................................................................................................................... ix
Introduction..........................................................................................................................1
Langue(s) et identité ............................................................................................................1
Contextes historique et littéraire en Algérie ........................................................................5
Contexte historique ..................................................................................................6
Contexte littéraire ....................................................................................................8
L’oeuvre de Fadhma et Taos Amrouche............................................................................11
Transmission mère/fille et préservation de la mémoire familiale et tribale ......................13
Notre approche...................................................................................................................14
Notes ..................................................................................................................................20
Chapitre I: Ecriture autobiographique et différence sexuelle ...........................................22
L'autobiographie et le concept de l'individualisme............................................................22
Le pacte autobiographique: unité et cohérence du sujet autobiographique.......................25
Vérité et fiction: le problème de la mémoire .....................................................................27
Déconstruction de l’autobiographie...................................................................................31
Référentialité: autobiographie et vérité .............................................................................37
Autobiographie et poésie ...................................................................................................39
L’autobiographie féminine ................................................................................................44 inine opposée à l’autobiographie masculine...................................46
Autobiographie féminine et subjectivités collectives ........................................................49
Conclusion .........................................................................................................................56
Notes ..................................................................................................................................57
Chapitre II: Féminisme, colonialisme et nationalisme dans le monde arabe.....................65
Première partie: Féminisme et discours colonial...............................................................68
Féminisme occidental et l’universalisme de l’oppression féminine......................68
Féminisme et le concept d’une politique de position (“politics of location”) ...... 76
Féminisme et le processus de réception.................................................................82
Représentation et réception de la femme arabe et de son texte: l’exemple de Harem
Years: The Memoirs of an Egyptian Feminist de Huda Shaarawi ........................83
Deuxième partie: Féminisme arabe ...................................................................................91
Définition du féminisme ........................................................................................93
Contextes historiques.............................................................................................94
Femmes en Algérie ............................................................................................................98
Représentations textuelles et visuelles des femmes algériennes (1830-1900).......99
Féminisme français en Algérie: Hubertine Auclert et les femmes arabes...........102
Discours féministe français et l’islam..................................................................104
iv
Femmes algériennes et les discours idéologiques................................................106
Conclusion .......................................................................................................................107
Notes ................................................................................................................................109
Chapitre III: Ecriture de l’autobiographie, écriture de la mémoire dans l’oeuvre de Fadhma
et Taos Amrouche............................................................................................................120
Première partie: Écriture de l’autobiographie au féminin ...............................................122
Autobiographie féminine au Maghreb: problèmes du genre ...............................122
L’oeuvre de Fadhma et Taos Amrouche face à la critique ..................................127
Du silence à l’écriture: violence de l’autobiographie ..........................................130
Deuxième partie: Écriture de l’autobiographie, écriture de la mémoire: l’oeuvre de
Fadhma et Taos Amrouche ..............................................................................................135
Du silence à l’écriture autobiographique chez Fadhma et Taos Amrouche ........135
La dé/couverte autobiographique chez Fadhma Amrouche ................................136
Legs de la mère à la fille......................................................................................138
D’un silence à l’autre: prise de parole – voix étouffée........................................139
Écriture autobiographique et dé/couverte de soi chez Taos Amrouche...............141
Fadhma ou l’affirmation et l’effacement du moi autobiographique....................142
Le discours poétique ................................................................................142
Le discours écrit.......................................................................................147
Taos ou la voix de guerrière ................................................................................149
Taos romancière.......................................................................................149
Taos cantatrice ou l’archiviste de la mémoire tribale..............................157
Conclusion .......................................................................................................................162
Notes ................................................................................................................................163
Chapitre IV: Mémoire, identité et colonialisme dans les écrits autobiographiques de
Fadhma et Taos Amrouche ..............................................................................................171
Migration, mémoire et écriture ........................................................................................171
Mémoire et colonialisme .................................................................................................173
Mémoire et espaces identitaires.......................................................................................176
Espaces identitaires..........................................................................................................178
Espace de la maison et construction identitaire...................................................179
Espaces coloniaux................................................................................................181
Espace sexué et colonialisme: la maison .............................................................187
Espaces sexués et identité kabyle ........................................................................189
Espaces et errance identitaire...............................................................................191
Espace d’écriture..............................................................................................................197
Mémoire et écriture identitaire ........................................................................................198
Généalogie des conteuses ....................................................................................198
Ecriture identitaire et résistances .........................................................................203
Résistance au pouvoir colonial ................................................................203
Résistance féminine .................................................................................205
Conclusion .......................................................................................................................206
Notes ................................................................................................................................208

Conclusion..211
Notes......214
v

Bibliographie ...................................................................................................................215
Vita...................................................................................................................................227
vi
ABSTRACT


This project examines the question of memory and cross-cultural identities in the
context of diasporic cultures, focusing in particular on the works of two Algerian women:
Fadhma Amrouche and her daughter Taos Amrouche. Both occupy a unique position in
Maghrebian literature. Precursors of women’s writing in Algeria, their works reflect the
experience of exile and displacement, and the shift from orality to the written word, from
artistic creation to preservation of cultural patrimony, from identity crisis to a quest of
one’s own cultural identity. Women writers at this time were marginalized and Fadhma’s
and Taos’ marginalization appear as threefold. Firstly, they belong to a Berber ethnic
minority in a country that is mainly Arab. Secondly, from a religious point of view, they
are Christian in a predominantly Muslim country. Finally, Fadhma’s and Taos’ French
education enables them to pass from a traditional oral culture to the written culture of men
and as a consequence to experience cultural alienation in the process. This study explores
how both authors articulate through writing, a “mémoire” of the sufferings and desires of
Berber women in a society that has repressed their voices or has confined them to the
domain of the spoken.
French colonial occupation of Algeria radically changed women’s lives. Colonial
officials and European settlers manipulated representations of Algerian women - both
visual and textual – to suit the needs of imperialist designs. Women were often viewed as
victims: silent, veiled, submissive and oppressed. This tendency to represent women as
victims reinforced the colonizer’s belief that Algerian culture was backward. This study
considers Fadhma’s and Taos’ texts as response to the destructive colonial practice of
fictionalizing native women’s lives. Autobiographical writing provides a site from which
vii
they can assert their subjectivity, a site of resistance in a context of colonial and cultural
oppression. In these women’s texts, we examine the various ways that gender, ethnicity,
race, class and religious affiliation intersect and shape their lives, and explore their various
strategies of negotiation and resistance to dominant and oppressive discourses.
viii
RÉSUMÉ


Cette étude considère la question de la mémoire et des identités multi-culturelles dans le
contexte de cultures en diaspora, en examinant l’oeuvre de deux écrivaines algériennes:
Fadhma Amrouche et sa fille Taos Amrouche. Toutes deux occupent une position unique
dans la littérature maghrébine. Précurseurs de l’écriture féminine en Algérie, leur oeuvre
reflète l’expérience de l’exil et du déracinement, et le passage de l’oralité à l’écrit, de la
création artistique à la préservation du patrimoine culturel, de la crise identitaire à la quête
de l’identité culturelle d’origine. Au-delà de leur marginalisation en tant qu’écrivaines,
Fadhma et Taos apparaissent triplement marginalisées. Premièrement, en tant que
Berbères, elles appartiennent à un groupe minoritaire dans un pays à majorité arabe.
Deuxièmement, d’un point de vue religieux, elles sont chrétiennes dans un pays
principalement musulman. Finalement, leur éducation française leur permet de passer de la
culture orale traditionnelle à la culture de l’écrit, culture réservée à l’époque aux hommes,
et par conséquent de connaître une aliénation culturelle. Nous examinons comment à
travers leur écriture, ces deux auteures expriment une mémoire des souffrances et des
désirs des femmes berbères, dans une société qui étouffe leur voix et les confine au
domaine de l’oralité.
L’occupation coloniale française en Algérie change radicalement la vie des
femmes. L’occupant français manipule les représentations des femmes algériennes – à la
fois sur le plan visuel et textuel – afin de satisfaire aux besoins du projet impérialiste. Les
femmes sont souvent présentées comme victimes: silencieuses, voilées, soumises et
opprimées. Cette tendance à représenter les femmes en tant que victimes, confirme la
croyance française que la culture algérienne est arriérée. Les textes de Fadhma et Taos
ix
s’inscrivent en tant que réponse à la pratique coloniale de fictionalisation de la vie des
femmes autochtones. Leurs textes autobiographiques constituent un site à partir duquel
elles peuvent revendiquer leur subjectivité, un site de résistance dans le contexte
d’oppression coloniale et culturelle. A travers ces écrits, nous examinons comment les
questions de genre, d’ethnicité, de race, de classe et d’appartenance religieuse
s’entrecroisent et influencent la vie de ces auteures, et considérons leurs différentes
stratégies de négotiation et de résistance aux discours dominants.







x

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.