//img.uscri.be/pth/e00cd2883ff6e81768d45b489ea1ca599e4e028c
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 15,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : MOBI - EPUB

sans DRM

Chemin d'Étoiles

De
544 pages

Laissez-vous guider dans le monde fascinant et mystérieux des étoiles. La curiosité, l’intérêt, la passion même de l’homme pour les astres remonte à la nuit des temps. Lorsqu’il contemple le firmament, il ne peut se soustraire à l’idée parfois confuse qu’une influence venue d’en haut oriente sa vie.

Nicole Bartolucci nous offre ici un ouvrage de référence, fruit de plus de quarante années d’expérience, d’étude et de recherche. Elle nous propose certaines clefs d’interprétation et de compréhension des phénomènes stellaires.

Cet ouvrage s’adresse aux astrologues, amateurs et professionnels en quête de compléments d’informations sur un thème. Il permet aussi à ceux qui cheminent sur une voie de développement personnel de trouver des éléments de réponse pour mieux se connaître. Pour d’autres, il contribue à déterminer l’étoile source « qui culmine » et l’étoile guide « qui se lève » le jour choisi. Sans oublier les personnes en recherche intérieure et qui souhaitent se laisser guider par une voie étoilée. Et finalement, ce livre s’adresse à tous les rêveurs amoureux du ciel et des messages véhiculés par les astres ; ils y trouveront des réponses à travers l’astrologie, la mythologie et le symbolisme, sur le karma et le dharma.

Vous avez entre les mains une somme de connaissances qui vous aidera à trouver votre voie dans le concert des théories et philosophies.


Voir plus Voir moins
Nicole BARTOLUCCI
CHEMIND’ÉTOILES
Astrologie stellaire
REMERCIEMENTS Ce livre n’aurait pu se faire sans l’aide de mes élèves, tous astrologues confirmés, qui ont testé ma méthode de travail avec les étoiles fixes. Par leur expérience, ils m’ont apporté le soutien et la confiance dans cet énorme travail de recherche et d’inspiration. Je tiens à les remercier de m’avoir écoutée durant ces dix années d’enseignement. Je remercie mon disciple qui m’a assistée dans la transcription, l’écriture ainsi que la relecture de certains passages et a réalisé certaines tâches bureautiques trop ardues pour moi : merci pour sa patience ! Je tiens à exprimer à Anne Tappa, astrologue et enseignante, toute ma reconnaissance pour son aide. Un merci tout spécial à Éric Gardaire, informaticien et astrologue, qui a conçu le programme d’astrologie cosmique et réalisé les éphémérides des longitudes des étoiles fixes. Nice, le 15 juillet 2012 Nicole Bartolucci
INTRODUCTION L’être humain cheminant sur le sentier de l’éveil doit, s’il veut parvenir au bout de sa quête, avoir « les pieds sur terre et la tête dans les étoiles », selon l’expression consacrée. Il appartient à chacun de trouver, dans sa vie quotidienne, les moyens qui lui permettront de garder « les pieds sur terre » afin de parvenir à incarner l’ensemble des concepts qu’il pourra appréhender dans sa démarche spirituelle. Ce livre se propose d’être un outil d’éveil et de transformation pouvant aider chacun à cheminer en ce sens. Il est le résultat de trente années de pratique de l’astrologie traditionnelle,karmique et spirituelle, de l’enseignement reçu de grands maîtres de l’astrologie, ainsi que de la tradition celte qui s’intéressait grandement aux étoiles fixes. Certains éléments de ce livre ont fait l’objet de cours que j’ai donnés à Paris dans les années quatre-vingt-dix à des étudiants en astrologie spirituelle désireux de faire un pas de plus… Les attributions données à chacune des étoiles ainsi que la façon dont elles interviennent dans le thème natal ont pu être vérifiées par mes soins sur plus de cinq cents thèmes en dix ans. Cependant, seule la pratique de l’astrologie stellaire et l’utilisation des étoiles fixes dans le thème de naissance pourront apporter la conviction intime de la dimension supplémentaire que celles-ci peuvent révéler dans l’interprétation du thème d’un individu. Ce livre s’adresse à un large public : les astrologues confirmés ou les étudiants en astrologie y trouveront rapidement leurs marques et pourront très facilement utiliser l’ensemble des éléments qui y sont décrits. Les néophytes quant à eux pourront utiliser ce livre d’une façon différente : en l’ouvrant au hasard, ils trouveront, dans le texte correspondant à une étoile, le message qui leur est adressé depuis les plans spirituels. Les chercheurs de lumière enfin, pourront travailler en méditation en se reliant à l’étoile de leur choix afin d’en intégrer les qualités. Dans tous les cas, chacun y trouvera un outil pratique lui permettant de donner un éclairage nouveau sur son thème natal ou sur les questions qu’il se pose dans son cheminement spirituel. J’ai volontairement pris le parti d’écrire ce livre en utilisant un minimum de « jargon » astrologique et dans le langage le plus simple possible afin qu’il reste accessible au plus grand nombre. Puisse ce livre être un trait d’union entre Terre et Ciel afin de permettre à chacun de réaliser le but de son incarnation présente…
INTRODUCTIONAUXÉTOILESFIXES Rôle des étoiles fixes sur le plan de l’incarnation et le plan spirituel Les étoiles fixes sont appelées comme telles depuis l’Antiquité : leur déplacement étant très lent (1° tous les 70 ans), elles semblaient immobiles aux astronomes de l’époque. Leur rôle a été largement étudié par les peuples arabes, chinois et celtes : l’astrologie de l’époque était consacrée à l’étude des événements astraux qui coïncidaient avec des événements matériels touchant le roi, la famille royale ou le pays. Or parfois, survenait un événement qu’aucun aspect planétaire du thème ne pouvait expliquer. Les astrologues se tournaient alors vers les conjonctions qui prévalaient à cet instant entre les étoiles fixes et les planètes du thème, ou avec l’ascendant, afin de trouver une explication à cet événement impromptu. La plupart des interprétations en vogue aujourd’hui sur les étoiles fixes puisent à cette source, ce qui est plutôt dommageable dans la mesure où les interprétations retenues sont très souvent d’une nature brutale, violente, en un mot négative. Elles sont la résultante des explications que les astrologues de l’époque ont dû trouver pour expliquer la mort tragique du souverain, la famine imprévisible qui venait de s’abattre sur le pays, etc. Cependant, la spiritualité de certains astrologues du passé a, surtout dans l’astrologie chinoise et l’astrologie celte, contribué à donner une vision plus juste du rôle réel des étoiles fixes. Les étoiles fixes n’agissent pas directement sur l’homme ou sur la Terre, elles agissent plutôt comme des rayons lasers par l’intermédiaire d’un relais planétaire (celui de la planète avec laquelle elles sont en conjonction) qui sert de « catalyseur » à leur énergie. Leur action sera modifiée harmonieusement ou en tension en fonction des aspects reçus par la planète qui leur sert de relais. Agissant comme un « laser », leur influence n’est perceptible par une planète ou un point du thème qu’avec un orbe maximal de plus ou moins 1°: un écart angulaire plus important « dilue » leur influence, qui n’est alors plus significative. Leur rôle, qui sera détaillé plus avant dans le chapitre II, est de permettre à l’homme d’incarner sa partie la plus spirituelle afin d’obtenir, par l’harmonisation du plan de la conscience avec celui de l’expérience, un état intérieur paisible et joyeux, qualifié par certaines traditions comme étant celui de « l’Éveil ». Les interprétations sont des indications sur les points faibles ou forts de l’être qui peuvent se travailler, se corriger ou se renforcer. Les étoiles fixes ont donc une essence éminemment spirituelle et sont le reflet des énergies d’êtres qui ont réalisé cet éveil. En effet, si les planètes portent toutes les noms de divinités antiques, les étoiles, qui nous content la mythologie, sont la demeure céleste des hommes ayant accompli de grands actes de foi, de bravoure, de générosité. En bref, des hommes ayant incarné le meilleur d’eux-mêmes. La tradition Celte les nomme lesAtrawon, tandis que la Kabbale appelle ces êtres réalisés lesIschimou « Seigneurs de Malkouth » et, dans la tradition hindoue, ce sont lesBoddhisattvas. Les étoiles, par leur silencieux et lumineux appel, incitent donc chaque être humain à incarner cet être de lumière qui sommeille au fond de lui… Les trois zodiaques Avant d’étudier les étoiles fixes, il convient d’être attentif au décor dans lequel elles exercent leur influence : le zodiaque. Levons d’emblée le doute qui s’empare de beaucoup d’étudiants en astrologie (et qui a conduit bon nombre d’astrologues à effectuer un choix douloureux) lorsqu’ils apprennent qu’il n’existe pas un, mais plusieurs zodiaques… Parmi eux, deux peuvent leur sembler antagonistes, le troisième venant se superposer aux deux précédents. Pour présenter ces trois zodiaques, je me permettrai de reprendre des éléments de l’excellente et synthétique explication de Guy Dupuis dans son ouvrageAstrologie : bases techniques et 1 fondements spirituels.
Le Zodiaque Sidéral (ou naturel) 2 Le Soleil et les planètes parcourent des chemins déterminés sur la sphère céleste . L’ensemble de ces trajectoires nous apparaît comme une ceinture céleste. Celle-ci contient des « étoiles fixes » qui ont été groupées sous forme de constellations zodiacales, non parce qu’elles ressemblent aux animaux ou êtres qu’elles sont supposées représenter, mais parce que leur influence a développé et continue de développer en nous les traits caractéristiques résumés 3 dans ces symboles imagés… Le zodiaque est la matrice du système solaire. Parmi les quatre-vingt-neuf constellations répertoriées par les anciens astronomes, douze forment le zodiaque sidéral : les étoiles qui les constituent restent dans la même position relative les unes par rapport aux autres, ou du moins, leur mouvement apparent est tellement lent que des millénaires s’écoulent sans apporter de changement appréciable (pour la vision humaine) dans leur position. Si l’on regarde la position du Soleil au moment de l’équinoxe de Mars (c’est-à-dire lorsqu’il 4 passe sur le point vernal ), nous le voyons passer lentement dans les constellations d’une année à l’autre. Ce lent mouvement rétrograde du point vernal est appelé « précession des équinoxes ». Sans cette précession, le Soleil de l’équinoxe de Mars serait toujours dans la même constellation ; mais, en raison de ce mouvement de 1° en 72 ans environ, le Soleil de cet équinoxe apparaît actuellement dans la constellation des Poissons. Plus tard, il apparaîtra dans la constellation du Verseau, et ainsi de suite à travers les 12 constellations, en 25800 ans environ. Le Zodiaque Tropical (ou intellectuel) 5 Les signes du zodiaque tropical sont des divisions du ciel le long de l’écliptique , commençant au point vernal. Le cercle de l’écliptique est alors divisé en 12 signes de 30° chacun à partir du point vernal. C’est en relation avec ces signes du zodiaque que sont données les positions planétaires, les pointes des maisons (dites cuspides) et les positions des étoiles fixes. Les premiers 30° de ce zodiaque se nomment le Bélier, le 30° suivant le Taureau, puis viennent les Gémeaux, le Cancer, le Lion, la Vierge, la Balance, le Scorpion, le Sagittaire, le Capricorne, le Verseau et les Poissons. En raison de la précession des équinoxes, les constellations ne coïncident plus, de nos jours, avec les signes de même nom. Il y a 2500 ans, aux alentours du 21 mars, le point vernal coïncidait avec l’entrée du Soleil dans la constellation du Bélier et marquait également le début du zodiaque tropical : les deux zodiaques se superposaient alors à la perfection… De nos jours, à la même époque, le Soleil entre dans la constellation des Poissons : le décalage entre le zodiaque tropical et le zodiaque sidéral était de 23°52 en l’an 2001. Ce qui signifie que le point vernal, au lieu de marquer le 0° du Bélier, se situe à 6°48’ de la constellation des Poissons. Les astrologues savent donc depuis toujours qu’il existe un décalage entre les deux zodiaques. Nous détaillerons plus avant dans ce chapitre les raisons de la (nécessaire et pacifique) cohabitation de ces deux théâtres d’activités planétaires et stellaires. Pour l’instant, abordons le dernier zodiaque… Le Zodiaque des Maisons Il s’agit d’un découpage de la sphère céleste par rapport à un lieu et un instant donnés. Le zodiaque des maisons est divisé en douze : ses séparations sont appelées « pointes » ou « cuspides ». Certaines d’entre elles portent un nom particulier : La pointe de la MaisonIs’appelle l’Ascendant: c’est le point du zodiaque qui se lève à l’est.
La pointe de la MaisonVIIs’appelle le Descendant: c’est le point du zodiaque qui se couche à l’ouest. La pointe de la MaisonXle Milieu du Ciel s’appelle il se trouve entre l’ascendant et le : descendant et correspond au point du zodiaque le plus haut dans le ciel. Sur un plan astronomique, le milieu du ciel est l’intersection entre le méridien d’un lieu et l’écliptique. La pointe de la MaisonIVs’appelle le Fond du Ciel: il est à l’opposé, sur la sphère céleste, du milieu du ciel. Les trois zodiaques étant à présent évoqués, essayons ensemble de comprendre leurs liens et leurs interactions dans le grand théâtre cosmique… Les trois zodiaques
Comme on peut le voir sur le schéma ci-dessus, les trois zodiaques agissent sur des plansde conscience différents : ils sont les matrices, les réservoirs de sagesse dans lesquels l’homme peut puiser ce qui estnécessaire aux grandes phases de son évolution. On peut ainsi dire, de façon synthétique, quele zodiaque sidéral est la roue de l’esprit,le zodiaque tropical estla roue de l’âmeetle zodiaque des maisons est la roue du corps. Le zodiaque sidéraltravaille sur un plan de conscience qui est fort éloigné de nos préoccupations quotidiennes:ilestlamatriceoriginelledenotreconsciencespirituelle, à laquelle nous devons nous éveiller. On ne peut espérer vivre et ressentir les énergies planétaires se projetant sur le zodiaque stellaire qu’après avoir réalisé et incarné pleinement le travail qu’elles nous demandent d’incarner par leurs positions dans le zodiaque tropical. Le zodiaque tropical a pour sa part conservé son lien étroit avec l’homme et avec la nature : le début du zodiaque tropical, rappelons-le, commence au printemps, avec le signe du Bélier, les 66 trois autres signes cardinaux marquant à leur tour les quatre saisons de notre hémisphère nord… On peut dire que le zodiaque tropical est la matrice de l’âme, l’école à laquelle nous sommes chargés d’apprendre certaines leçons de vie, avec pour objectif de réussir l’examen final de passage dans l’état de conscience relevant du zodiaque supérieur (sidéral). Enfin, le zodiaque des maisons représente la contrepartie des signes zodiacaux dans le domaine du vécu quotidien. Ses douze maisons constituent les douze champs d’action de la vie.
C’est dans ce zodiaque que nous pourrons avoir une vision plus détaillée des « décors » dans lesquels nous serons amenés à jouer notre rôle. Pour rappel, les douze maisons concernent les secteurs de vie suivants : MaisonI(Ascendant): morphologie, environnement de l’enfance, personnalité visible du natif. MaisonII: acquis et moyens d’acquérir, finances, possessions personnelles. MaisonIII: pensée pratique, lettres, petits voyages, frères et sœurs, voisinage, enseignement. Maiso nIV(Fond du Ciel)foyer, vie familiale, situation dans la vieillesse, hérédité, : déménagement. MaisonV: loisirs, amours hors mariage, art (les artistes sont en général très marqués par cette maison), enfants. MaisonVIservice, hygiène, santé, contingences, travail, vie quotidienne, petits animaux : domestiques. MaisonVII(Descendant) : sens des relations, associations, mariages, contrats, signatures, rapport aux autres. MaisonVIII: héritages, mort, dons et pouvoirs occultes, dépossessions. MaisonIX: religion, philosophie, pensées élevées, voyages lointains. MaisonX(Milieu du Ciel): responsabilités, position sociale, honneurs, ambition, profession. MaisonXI: amis, espérances, souhaits. MaisonXII: destinée mûre, restrictions, don de soi, prisons, hôpitaux. À la lumière des trois zodiaques que l’on vient d’évoquer, on comprend que l’être humain fonctionne sur trois plans de conscience distincts : Le Zodiaque des Maisonscorrespond aux préoccupations quotidiennes et favorise l’intérêt porté à l’événementiel, à l’impact extérieur des événements sur l’homme. Le Zodiaque Tropicalmet à notre disposition des énergies propres à élaborer la personnalité, au-delà et en même temps que le Zodiaque des Maisons. À ce niveau, chacun vit à travers des symboles et des archétypes qui aident et soutiennent la personnalité pour qu’elle assume le quotidien. Ce zodiaque a pour fonction d’éveiller la conscience individuelle et collective. Le Zodiaque Sidérals’étend à la supra conscience collective et spirituelle. C’est à ce niveau qu’apparaît le but du travail sur l’élargissement de la conscience individuelle qui s’ouvre à la vie spirituelle en y englobant le collectif. À ce stade, l’être perçoit les vibrations du Zodiaque Sidéral et commence à y répondre. On peut aisément associer les trois zodiaques aux trois cercles de la tradition druidique :
Keugant, le cercle de la félicité, de l’esprit pur, est relié au Zodiaque Sidéral. Il est associé aux étoiles fixes et est en lien avec notre inconscient. Il agit sur l’esprit et sur tout ce qui a trait à notre inspiration ; Gwenved, le « Monde Blanc », lieu de passage des âmes entre deux incarnations, espace dans lequel elles tirent les leçons des incarnations passées et choisissent ce qu’elles auront à expérimenter dans leur future incarnation, est relié au Zodiaque Tropical ; Abred, le cercle de la nécessité, celui du monde matériel dans lequel nous vivons quotidiennement et dans lequel l’âme s’incarne pour chercher l’éveil à travers des expériences vécues au travers de la personnalité, est relié au Zodiaque des Maisons.
Comme le rappellent les Triades Bardiques, il y a trois cercles de vie :
Le Cercle de Keugantoù il n’y a nul autre que Dieu, ni vivant ni mort, et il n’est personne autre que Dieu qui puisse le traverser ; Le Cercle d’Abred, où chaque état germe de la mort, et l’homme l’a traversé ;
Le Cercle de Gwenved, où chaque état germe de la vie, et l’homme le traversera dans le Ciel.
On comprend ici, à travers la poésie de cette triade, la complémentarité et la nécessité de ces trois cercles, de ces trois zodiaques correspondant à trois plans de conscience entre l’homme et le divin, entre l’incarnation et la lumière. Les étoiles sont donc les émissaires de l’esprit, les voix lumineuses de la conscience supérieure qui cherchent à éveiller nos consciences amnésiques, égarées dans le Cercle d’Abred/le Zodiaque des Maisons, le nez trop collé à l’apparente réalité des choses qui nous entourent pour en percevoir l’essence divine… Alors commence pour chacun de nous laquête de l’âmetravers les douze étapes du à Zodiaque Tropical et les archétypes qu’elles nous demandent d’incarner… La quête de l’âme Les constellations tracent la voie du cheminement symbolique de la quête que nous devons entamer pour revenir vers notre source, pour atteindre notre « Graal intérieur », pour réaliser l’unité corps, âme, esprit (union des trois zodiaques). La position du Soleil, dans le thème natal, indique le point de départ de cette quête dans la présente incarnation. Le natif devra d’abord comprendre le message donné par le signe dans lequel il est né ainsi 7 que le message du maître du signe . Les détails concrets lui sont donnés par la maison dans laquelle ce signe est placé, tandis que les constellations et les étoiles marquant ce signe lui en donnent l’orientation spirituelle. Dans cet axe, on peut dire que les étoiles sont la « boussole de l’âme » dans sa quête vers l’esprit. 8 Les aspects harmonieux favoriseront le cheminement du natif dans sa quête tandis que les aspects en tension lui serviront de moteur de dépassement de lui-même et des épreuves qu’il rencontrera sur son chemin. Les uns comme les autres représenteront autant d’étapes à atteindre et à dépasser afin d’incarner au mieux les potentialités contenues dans le thème de naissance, qui est en quelque sorte la « carte » de son cheminement… Rappelons à ce sujet qu’il n’y a pas de « bon » ou de « mauvais » thème : tout est expérience, tout est cheminement… Chaque ciel de naissance est une variation unique et passionnante ayant pour fond un même thème : « Connais-toi toi-même, et tu connaîtras l’univers et les 9 dieux… » Étudions à présent dans le détail les différentes leçons que l’être est venu apprendre, selon le signe dans lequel il s’est incarné… En Bélier: il devra apprendre à gérer son impulsivité et son enthousiasme ainsi qu’à maîtriser ce besoin de diriger, de toujours vouloir être le premier. Lorsque les étoiles agissent dans le signe du Bélier, elles apportent à l’âme la lumière nécessaire pour renforcer la gestion de son énergie, de son feu primordial, afin que le natif puisse ensuite la mettre au service d’un idéal ou des autres. En Taureau: l’être est venu pour apprendre à gérer le plan matériel, sans possessivité et sans égoïsme : il devra apprendre à ne pas chercher à posséder ni à avoir, mais à organiser ses sentiments et sa vie matérielle dans un libre-échange avec les autres. Il devra également apprendre l’amour partagé, l’amour-don et lâcher l’amour-possession, la jalousie. Cela aura toujours une répercussion dans sa vie matérielle : il devra prendre garde à ne pas mêler finances et sentiments. Dans sa vie spirituelle, l’âme a choisi d’apprendre à s’ouvrir à un sentiment amoureux moins possessif. En Gémeaux :l’âme ayant un fort potentiel intellectuel, la personnalité devra apprendre à le gérer, sans le rejeter mais en le maîtrisant, et sans tomber dans la dispersion. Le natif comprendra alors que c’est en ouvrant son esprit à différents centres d’intérêt, sans se perdre
en eux, qu’il permettra à son âme de faire son expérience mercurienne. Dans ce signe, il lui sera demandé de savoir écouter les autres avec patience et de ne pas se disperser dans ses recherches, que ce soit dans la vie matérielle, dans la vie spirituelle et surtout dans la vie affective. Dans le signe des Gémeaux, l’âme a un grand besoin de complémentarité, mais ce n’est pas ce qu’elle est venue travailler : il y aura donc des difficultés pour réaliser cette osmose. Ce n’est que par le lâcher-prise et la compréhension (même intellectuelle) de ce qui est demandé que le natif pourra trouver un chemin équilibré pour lui. En Cancer: l’âme est venue pour apprendre à s’occuper du cercle familial et pour effacer un 10 karma familial. Le natif devra apprendre à maîtriser sa susceptibilité et à dépasser l’illusion ainsi que les rêves de l’astral, afin d’atteindre l’intuition vraie. Selon le signe dans lequel se trouve la Lune, maîtresse de ce signe, la quête du natif aura une orientation différente, qu’il conviendra d’étudier attentivement. Le Cancer est le signe le plus réceptif, dans lequel la position de la Lune jouera sur la sensibilité de l’âme. En Lion: la générosité et la grandeur ne font pas partie des qualités innées transmises par ce signe mais de celles que le natif devra acquérir. Après avoir, dans la première partie de sa 11 vie , besoin de briller et soif de pouvoir, il devra donc travailler l’humilité, la discrétion, tout en prenant garde à ne pas laisser son feu s’éteindre. S’il parvient à réaliser ce tour de force, il sera à même de montrer tout le potentiel que recèle sa personnalité et que l’âme veut exprimer. Le 12 signe du Lion demande un travail sur l’amouragapè, sur la stabilité affective ainsi que sur le respect et l’écoute des besoins des autres. En Viergeil ne s’agit plus, dans ce signe, de l’intellect dispersé des Gémeaux mais d’un : intellect rationnel, d’une intelligence plus compartimentée, dans laquelle Mercure peut donner à la personnalité un besoin de s’intérioriser, de se scruter, de tourner sa loupe vers soi. Il serait préférable pour les natifs du signe de la Vierge de chercher à communiquer, à aider, à être au service d’une idée ou d’un être et à faire moins cas des petites choses non réglées en eux : en effet, leur côté tatillon et perfectionniste pourrait les conduire à se gâcher la vie en se trouvant toujours un travers à travailler. Ce n’est pas par l’alchimie intérieure propre au signe du Scorpion que la Vierge se réalisera, mais c’est en s’oubliant, en allant vers les autres qu’elle retrouvera le chemin de sa source et leur montrera le raccourci qui peut leur permettre d’avancer plus vite. La Vierge est avant tout un signe de service, dans lequel le natif doit mettre sa fierté au service d’un être ou d’un idéal. En Balance: l’âme est confrontée à des choix, à des hésitations. Pendant toute l’incarnation, elle devra rechercher un équilibre et une stabilité. Le natif devra prendre garde à la passivité qui guette la Balance, hésitant trop entre ses deux plateaux. Il devra pour ce faire développer des centres d’intérêt qui lui permettront de développer sa créativité, son sens artistique pour 13 exprimer la force et la lumière de son âme, éprise de beauté . C’est un contrat vénusien qui demande également de ne pas rechercher forcément l’union fusionnelle avec les autres, mais de leur laisser la liberté d’être et de garder une certaine indépendance vis-à-vis d’eux. Dans ce signe, l’âme est en changement, en passage de plan et d’énergie. Il est donc important qu’elle trouve un groupe sportif, associatif, culturel ou spirituel avec lequel elle cherchera à s’harmoniser et à communiquer. En Scorpion: dans ce signe, le natif devra apprendre, par la gestion de ses impulsions et de sa violence, à transformer ce Mars en un outil d’évolution qui lui permettra de réaliser l’alchimie de ses pulsions violentes ou sexuelles et de les transformer en une aspiration à une harmonie totale avec les êtres qui croisent sa route. Sur le plan affectif comme sur le plan professionnel, il devra respecter les idées et la personnalité de l’autre : dans ces deux domaines, il lui est demandé de mettre sa puissante énergie au service du plus faible. Sur le plan spirituel, le feu souterrain de Pluton pourra, s’il accepte la lente (et parfois douloureuse) alchimie intérieure qui lui est proposée, le porter jusqu’au sublime de son être : le Scorpion se transformera alors en Aigle… Pour atteindre cet état de conscience, les énergies du natif devront être nettoyées,