Abbaye de Cluny retour vers le futur Toute l'équipe du service de la communication vous invite un voyage initiatique

De
Publié par

Niveau: Secondaire, Lycée, Terminale

  • redaction - matière potentielle : du rapport d' évaluation

  • cours - matière potentielle : nouveaux


N e pa s je te r su r la v oi e pu bl iq ue Abbaye de Cluny : retour vers le futur ! Toute l'équipe du service de la communication vous invite à un voyage initiatique passionnant à travers le temps, l'espace et la technologie. Page 6 Interview : Marie-Madeleine Grimault et Christiane Lekbir Page 3 Prép'ENA Paris 1 : L'excellence en chiffres Page 10 AERES : Mission accomplie pour Paris 1 U ni ve rs ité P ar is 1 / N A O U RI E . Nouvelle photothèque : Paris 1 en images Page 21 Juillet 2010 ? N° 3 ?

  • double compétence dans le cadre

  • ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche

  • volet financier du contrat

  • cadre


Publié le : jeudi 1 juillet 2010
Lecture(s) : 36
Source : univ-paris1.fr
Nombre de pages : 27
Voir plus Voir moins
AERES : Mission accomplie pour Paris 1Interview : Marie-Madeleine Grimault et Christiane LekbirPage 3 Prép'ENA Paris 1 : L'excellence en chiffresPage 10 Nouvelle photothèque : Paris 1 en images 21 Page
Juillet 2010 ‑ N° 3 ‑www.univ-paris1.fr
Abbaye de Cluny : retour vers le futur ! Toute l'équipe du service de la communication vous invite à un voyage initiatique passionnant à travers le temps, l'espace et la technologie.  Page 6
 chargée, a uon med Éltat, 
Le fil de Par1s-Juillet 2010 2EN UNE AERES: okaseK Ctns enemesgilneupé-te ed réée en 2060 ,lgAneecd évaluation de la recherche rieur est dévaluer la recherche et lenseigne-mesepnte cstupdéersi eunro remn eFrance dans le lrdueiascttihinoecrntc,e hse :d  lséaes i gdprnééraotpiuaolrnea  teiond net rs( oaisue txéotp-aeérpvtaess,-  r s européennes. Dans un souci de visibilité et de cohérence, cette nouvelle institution  dere onsable reprend en les élargissant les missions lceonntistuél taétvioalnu éed),u  la vsipsite sur site du Comité national dévaluation pdaurrlaesp peoxrpterdtésveatl ueantionn  lav arléddéa cptiaorn  (CNE), de la Mi ient ue, u P) teetcdhun iCquoem iteét npaétidosasnigaooln gidqsécvea lu(iaMtiqSoTnlà AlEenRtEitSé.  éCvhoaanulqséueed percauieps llpeop-ructi bleiisét  lraes vmectiies   de la recherche (CNER). En tant les observati sur e quAu(toArAitIé) ,Aldministrabtiévneé Incideé pdeunn- dgieqluaegs,e nccees.  rVaéprpitoarbtsl epseorumtieltst estnrtaau-x dante  learg qenuic leu i confère toute ents et anismes de statut particu i pnudbélipces ndacnocme mvies -à-vdies s destructures séeitttaudbeelri fssleoerummrsa tiopno,l itidqeuoecrsog nnscaiîetrnet ifilequures  i s pouvoirs eétv al’liuméeps etaglaréandteit lsao,nt raancstipoanr.enScees   enreuve  duvnoelle  st lets e forintsope tret mdet  eeslbiaf stniop sru arti it experts ainraetimoennat ux edte sé tracnhgeers hsont sperravtiiqceu erse nadun.  d’améliorer la qualité du ma jodrit hensei nanrucrs.e uIrlss   ou es e évaluent les égtablistss-ecmheerncts densei-reofnéCeonnpems é ,àm eluAnnE teR aEéSvuxleusarttèiogléneg s aelxetemeurrennoet- gnement supérieur, les organismes soumis a de recherche, les unités de rechercheinter e et les f d lômes ;national qui a eu lieu en avril ils sont ar ailleurs, de valider  lecso hrapmrrgaotécisoé, dnsuep rles.se tdévviaaplluuaattiioonn  2[010.Pour en savoilrupaltuiEosnm:.firlie Roux ddee s leéutrasb lispseersmonn Léunités de www.aeres-eva ents et
L '
en chiffres
14,4millions deuros (Budget 2009) 70personnels administratifs permanents pour lorganisation des évaluations 106personnels scientifiques (chercheurs, enseignants-chercheurs) à temps partiel 4 500experts nationaux et internationaux mobilisés chaque année 9mois (durée dune campagne dévaluation) 4ans : durée du mandat du président de lAgence (actuellement : Jean-François Dhainaut) Campagne d’évaluation 2009 (vague D 2010-2013) lors de laquelle notre Université a été évaluée :  54établissements 712unités de recherche 296mentions de licence 384mentions de master  71écoles doctorales
AERES: l'autorité Jean-Franç naut, ésident nte l' doeb jQm seissi sfis tes.onlA'RgEaSEp éress ecptroenicse ,D hsaei
Q ?de l’AERES uels sont le but et l’intérêt de la création Ladoueb sj edcééttivaf ebdlleo lpsapegememnecentens t e setd nde osluobulutete onn:a oanimt dileeer    a is déploiement de démarches qualité et donner des éléments solides sur lbelissqsueemlse nrtepmoisniesrtèar lee  edni aplroévgiusieo né tadu- contrat signé avec lEtat tous les 4 ans. Quelle est la méthodologie mise en place par l’AERES pour la conduite de ses évaluations? Comment a-t-elle été élaborée?   ui LdéAvEalRuEaSt ionae n cdolélanbio ratisoens avegc ldeess r dunei verrescithése,r clehse ,écloelse s,mliensisograesn,i smleess  éAtuvdainat nltsa,  lveiss itper osfuers sisiotnenelles et inidtéu stdrieexls-. , com ie laut lpéteartbsl isssaepmperontp ret les oa-uétvraelsu aitniofonr mdea -tions fournies. Travaillant sur le principe on i pdruenned  éavuaslsui actionnainstséagnrcéee , dce el écvoalmuiaté- tion des unités de recherche et de loffre dDee sf ovrismitaetsi osnoétarblies par l’AEurRlES.ni-isées po es u tés de recherncth oe, gleasn écoles doctorales et les établissements. Lévaluation des formations de licence et de master est effectuée sur dossier. Une réunion de restitutione lpermet loau tvéae-s lidation du rapport auqu sont les observations des entités évaluajées. lL’AERES a élaboré un référentiel qnuea-s ité conforme aux références et lig directrices européennes. Elle inscrit sdaa mméléitohroatdioolno gcioe ntidnaunes,  eunn capdrroéc espsaurs  luennserdedetéomcuhraasqcrduhee excpaqéurmiaelipntéac,gen eeetf fdsecéatvpuaélpsuu ieaàti olsaun r . Lensemble des documents méthodo-lsougrilqeu seist e eItn tderens etr adpe plorts est publié  ’AERES. LaduEe inQNstrAu cettu rlees  rodepgééievstarlleuaaEtrieQocnoA.RnLnaAasiEsssRuraEenSnc te a  veau eur n s daillre urls e dérpeonsoé uveen lljeuimn esnot n ddo sssier pou e on appartenance à ces réseaux.
Quels sont les organismes similaires dans d’autres pays? Ont-ils les mêmes prérogatives ?  Dans le cadre du processus de s rtic Bmoelttoegnnt e,e n lpelsa ce padyes strpuacturieps anetns  charge de l’évaluation de la qualité de leurs établissements de recherche et denseignement supérieur. Elles nont pas toutes les mêmes missions. L’originalité de l’AERES est de conduire conjointement lévaluation des formations et des unités de recherche préalablement à celle des établissements. Comme pour toute organisa-tion indépendante, la question se pose parfois de la réalité de cette indépendance, que répondez-vous ?  L’indépendance de l’AERES est garantie par son statut dautorité administrative ar : in lédcpahbiesqneudnenaetcdeuc voou pdep ésirét-réiarcrairha  gouvernement et de toute autre autorité publique ou privée ;d conseil • la coemctpeolsitiodni veres istoéndes partqieusi rinetsépresséesa  à lévaluation ; la nomination  membres du conpseairl , edté cdroetn c ddees son président, sansndpossibvilaitnét  de mettre fin au ma at a terme ; lattribution directe de crédits par le Parlement et labsence de contrôle financier en dehors de celui de la Cour des comptes ; ité, en vertu de la loi, de ldaé cnaiprascon programme de travail, ses processus dévaluation, ses modalités de sélection et de for-mation des experts ; er s llnae ll iabdpermteién didisnterdaértpeifec renutdtsacieonetniepsq etuéregs.-ao-n Lee mperinnt cmiis en uvrdans nlac relation e avec les entités évaluées. Celles-ci tdieolisv ecnotniniftso rdm’ienrt élraêgtse nacue  mdoempeontte nd-e x ts ldao nctolnsAtiEtuRtEioSngdaersd ec olam imasî trdiese.per
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.