Depuis plusieurs années l'anthropologie sociale couve la contestation d'elle même son objet son approche ses concepts fondateurs sont progressi vement remis en cause déconstruits et recentrés sur une visinn plus exis ten tielle du monde privilégiaiit l'action individuelle des acteurs sociaux e t leur capacité manipuler et aménager les règles sociales plutôt qu'à les suhir passivenient près l'engouement pour l'inOluctablité des structures un fort courant de pensée entraîne toute la discipline vers des interrogations qui s'attachent moins cataloguer ou définir réciproquenient des types de sociétés et de cultures qu' penser le mouvemeilt la transformation le complexe mais égale iient l'improvisé e t l'inachevé l'aide de catégories qui doivent être systé iiatiquemeiit révisées qu'elles soient celles de l'anLhropolo q e ou de l'historien comme l'écrivent C Bernand e t S Gruziiiski a u sujet des mondes coloniaux d'Amérique tL'Honzi ie no En fait tous les pré textes et tous les terraiiis sont bons pour s'interroger sur la création incessante d'hybrides sur le surgissement continu d'objets éphénières qui échappent aux classifications coutumières des scieilces sociales souvent bout de souffle cite

De
Publié par

Niveau: Secondaire, Lycée, Terminale

  • mémoire - matière potentielle : collective


ANTHROPOLOGIE SOCIALE'3 Depuis plusieurs années, l'anthropologie sociale couve la contestation d'elle-même : son objet, son approche, ses concepts fondateurs, sont progressi- vement remis en cause, déconstruits et recentrés sur une visinn plus ~exis ten- tielle ,. du monde, privilégiaiit l'action individuelle des acteurs sociaux e t leur capacité manipuler et à aménager les règles sociales plutôt qu'à les suhir passivenient. -\près l'engouement pour l'inOluctablité des structures, un fort courant de pensée entraîne toute la discipline vers des interrogations qui s'attachent moins à cataloguer ou à définir réciproquenient des types de sociétés et de cultures, qu'.à penser le mouvemeilt, la transformation, le complexe, mais égale~iient l'improvisé e t l'inachevé à l'aide de catégories qui doivent être systé~iiatiquemeiit révisées, qu'elles soient celles de l'anLhropolo,q~e ou de l'historien.* comme l'écrivent C. Bernand e t S. Gruziiiski a u sujet des mondes coloniaux d'Amérique tL'Honzi)ie, 1992, no 122-123 : 31). En fait, tous les pré- textes et tous les terraiiis sont bons pour ,. s'interroger sur la création incessante d'hybrides, sur le surgissement continu d'objets éphénières qui échappent aux classifications coutumières des scieilces sociales souvent à bout de souffle .. (013. cite!).

  • sociétés d'arabie du sud

  • social historj

  • catalogue d'exposition du musée de neùchatel sur les bijoux toiiaregs

  • classifications coutumières des scieilces sociales

  • anthropologie du maroc

  • partisans de la théorie de la segmentanté

  • intérêt pour le cheminement individuel des acteurs sociaux


Publié le : vendredi 8 juin 2012
Lecture(s) : 68
Source : aan.mmsh.univ-aix.fr
Nombre de pages : 18
Voir plus Voir moins
ANTHROPOLOGIE Hélène avec la collaboration de Laure -Marie CEZZA
Réconcilier date nominative e t date de parution est engagé actucllcment par de L'Afrique Nord. Pour se recadrer dans le projet d'harmonisation des temps)., la rubrique d'Anthropologie sociale, qui s'accordait jusqu'ici l'année réelle de parution des ouvrages, a donc accepté de freiner son élan et s'est absentée de l'Annuaire 1993. Elle prend aujourd'hui la de la rubrique parue dans 1992, qui concernait la production bibliographique ethnologie d e débordaiit s u r l'année 1994. Si rappels titres parus en et 1993 doiinés ici, les publications mentionnées concernent e n majorité 1994. Les titres de la cuvée 1994 s'inscrivent pour une grande part dans la trajectoire déconstructionniste qui s'est emparée des sciences Une place est accordée aux thèmes désormais banalisés de l'identité négociée, d u niétissage culturel, de de l'ethnie et de la culture. Parcourue par un effet de mode, la discipline est massivement marquée par I'iiivention de l'inveiition comme concept anthropologiquement correct Rien qiie les épistémologiques subsistent dans certains travaux, on comiiience assister à la transformation improductive d'hypothèses théoriques novatrices. ont le débat en anthropologie il y a quelques années, e n aveuglément appliquées. Le terme associé à différents substan -tifs, est devenu un item amplement utilisé dans les titres. la traque des culturalismes divers, des essentialismes voilés, des ethnicismes fait désormais partie des préalables indispensables e t de l'écriture et cette table rase est de tout aussi dogmatique, caricaturale e t mécaniste que le fut du une époque antérieure. alors l'idée de culturel à bannie discours ce concept resurgit indirectement à travers le actuel des concernant des espaces minorisés le chanip politique des tels que les Juifs d'Afrique du Nord et l'aire berbère. iristruments de travail qui structurent ce dernier champ sous foriiie de publications régulières sont éloquents : une encyclopédie dont une quinzaine d e sont parus (Encyclopédie deux chroniques (Bibliographie Berbère et littérature berbère) e t de diffusion internationale et coiiipter revues associatives q u i sont nées a u cours de dernières S u r le plan des publications une trentaine e n anthropologie sociale e t une cinquantaiiie e t
de d u tome 1994.
BIBLIOGRAPHIE (voir la chronique bibliographique de C. étoffent large - ment un corpus déjà consistant qui permettra probablement de réfléchir e n des termes plus subtils à l'image si souvent avancée de l'invention Berbères par les Peres à laquelle a correspondu la négation par les pouvoirs politiques de tout particularisme et de tout censés menacer le modèle de centralisé. Concernant divers des publications intéressantes se multipliées autour de la notion de en anglais) et de sexe social, problématisée initialement par les études féministes. Rompant avec une vision socio -biologique des femmes e t l'idée du caractère de la procréation division sexuelle du travail, ces études s'attachent à analyser la construction de la différence sociale, matérielle e t des sexes dans perpective anthropologique et ethnopsychologique Ayat, El -Sohl et Hadj -Moussa, Hart Mabrouk, ... D'une manière plus large, beaucoup de travaux s'intéressent aux nismes de construction croisée de l'imaginaire à travers des matériaux divers tels que la littérature les récits historiques, les rituels le rapport a u corps .  .. En anthropologie de la parenté, si l'abondance des publications s u r l'étude des systèmes élémentaires de la parenté s'est tarie, par contre, des contribu - tions importantes viennent enrichir l'analyse des systèmes et complexes de l'alliance (voir les quatre parus depuis 1990 s u r Lrs de l'alliance Paris, éditions des Archives contemporaines sous la direction de Françoise et Elizabeth les parutions actuelles, signalons collectif dirigé par P. sur les questions de la prohibition de l'inceste, des stratégies matrimoniales et de l'interprétation d u mariage dans un degré rapproché autour de la Méditerra -née. problèmes traités dans une perspective coniparative large (voir contributions de Conte, sur le monde Sont discutées notamment la notion de sociale qui ne peut se à définition généalogique, la relation entre les prohibitions matrimoniales e t représentations symboliques qui président à la conception de ce qui est incestueux, le traitement particulier des catégories de sexe et leur l'importante accordée à la dialectique de l'identique et du différent. Cet ouvrage finalement conduit à sur les fondements de la théorie de l'échange et sur la possibilité à l'analyse des systèmes d'alliance. Le écrit Bontc (p. masquer la des logiques sociales e t il type de formalisation des données qui peut se révéler inadéquat pour résoudre les problèmes soulevés p a r l'étude du mariage dans un degré rapproché. sociétés qui le pratiquent plus obéir à la seule logique d'une recherche la reproduction à ... qu'à l'utilisation de la différence pour creuser les écarts à partir desquels puisse s'instaurer l'échange,,. Dans le champ de l'anthropologie du religieux, la de la construction des identités e t des représeiitations a fait éclore nombre de
ANTHROPOLOGIE SOCIALE 1003 publications de qualité, mettant le plus souvent en relation ordre sacré, ordre socio -politique, ordre culturel Akhmisse, Ben -Naoum, Errazki -Van -Beek, El Solhl et Ferhat, Henia, Houtsonen, Mabrouk, Stone. Touati*, Umm Hnina .  .. De l'analyse de ces intermédiations sont nées des hypothèses nouvelles, telles que l'islam vue comme une du La dimension du merveilleux, d u symbolique, du rituel est revendiquée centre d'intérêt privilégié par divers auteurs tandis que d'autres s'intéressent aux élaborations de modèles identificatoires e t de créations institutionnelles plurielles qui se structure -raient à partir psychiques originaire de séduction, castration et scène primitive De nombreux travaux continuent à s'organiser autour de l a rencontre entre questionnements de l'anthropologie e t de l'histoire (cf. Ben Naoum, Mahé " , Touati ... Résistant a u paradigme plusieurs travaux, dont certains semblent destinés à un public touristique, s'inscrivent dans l'approche plus ancienne de l'ethnographie et de l'étude d u folklore e t se penchent, dans une quête authenticilé s u r l'artisanat, les coutumes et traditions populaires les proverbes, les contes (Al -Hachaich, Bouhdibah ... D'autres publica -tions s'intéressant privilégient une perspective plus dynamique, e n des approches historique, sociologique, technologiqiie Louiconi .  .. Des instruments de travail précieux sont parus e n 1994, sous la forme de bibliographies thématiques (sur les juifs d'Afrique du nord : Attal , e t s u r le ' domaine : Chaker). Pour cette rubrique bibliographique, une grande partie du repérage des et des d'articles est dû à Laure -Marie Hélène
Analyses
Alain A n t h r o p o l o g i e h i s t o r i q u e d e l a g r a n d e Kabylie siècle. H i s t o i r e du l i e n social d a n s l e s c o m m u n a u t é s villageoises. pour le doctorat de sociologie, Cornélius Castoriadis EHESS, décembre 1994, 996 p. des travers des sciences sociales est parfois de prendre trop au sérieux les illusions des politiques. Ainsi par une sorte de myopie constitutive. elles que trop souvent pris au mot le discours modernisateur de tout p litiq . ue préétatique des résidus d'un passé archaïque o amené le In 6 modernisatrice de algérien qui ont conduit à éluder question des politiques non -étatiques. du travail d'Alain Mahé est de rumpre avec cette vision de l'histoire comme substitution complète de d'organisation à u n e autre en montrant une institution préétatique que
1004 BIBLIOGRAPHIE villageoise) kabyle fonctionne encore aujourd'hui en dépit de profondes ruptures (cf également à ce sujet de D. Abrous : Djemâa Alain Mahé se livre en effet à une lecture autrement plus subtile en exergue région par région les facteurs qui ont contribué d a n s certains cas à de I'organisation traditionnelle villageoise à sa disparition. e t dans d'autres, qui ont à la fois assuré sa pérennité e t sa transformation. Mais l'intérêt porté par l'auteur a u fonctionnement des s'inscrit dans projet d r recherche plus vaste qui consiste à apprécier la qualité e t l'évolution d u lien social dans les villa eoises de Grande Kab lie à artir d'une étude du juridique et politique. cela, l'auteur étapes. Dans un il constitue une sorte d'éourr de l'or anisation dans la situation ou trouvait avant la conquête coloniale. Dans un second moment, afin de mcsumr les qui ont affecté sa fonction, il construit de l'organisation villageoise jusqu'à nos jours. Préalablement, à partir d'une lecture critique de l'anthropologie du Maghreb, il isole quatre niveaux dans l'ensemble formant le système social villageois : le mettant en scène la logique de l'honneur, l'esprit municipal promu les assemblées villageoises. la référence a I'islam e t enfin le domaine des pratiques et des croyances construction de ces quatre catégories est le résultat d'un positionnement théorique particulier qui tend à reformuler certaines analyses fondées sur une série d'opposition irréductibles : territorialitélparenté. système pénal, profane fait référence notamment aux thèses d u droit pénal par Hanoteau. et Masqueray e t à celles de la théorie appliquées aux sociétés kabyles par Jeanne L'intérêt de l'analyse d'Alain Mahé est de faire un ensemble d'éléments a u i iusou'ici contradictoires. En effet. . . .. insiste s u r e t la complexité de plusieurs notions : ambivalence du à la fois e t territoire. ambivalence des édictées les garants de contre les intérêts particuliers mais également de d u de la d u u c s à faire les Ce érige du , . effet de a garant ultime des valeurs de l'honneur e t de l'ordre islamique dont représentants les marabouts) sanctionnaient les débats. comme la ordonnatrice des cérémo -nies magico -religieuses et comme l a seule à garantir l'ordre moral sacré spécifique d u En revanche, son interprétation de l'absence de koïné juridique en dépit uasi -identité des de droit en dans les institutions villageoises obligeant les médiateurs en cas de à déployer des talents de fins diplomates ne nous convainc pas. Cette tendance a maintenir d'interminables tractations seraient le signe d'une farouche volonté de conserver l'autonomie e t la de chaoue village e t constituerait un défi la rationalité Ici. Alain avance I'idée que les villageois kabyle auraient eu la préscience des dangers que recèle la rationalité instrumentale et qu'ils n'auraient eu cesse d'en conjurer l'a . p  . p  arition. ce d'explication . en terme d'intuition ne nous parait pas apte a rendre compte des phénomènes partiels e t locaux d'acquisition, d'intégration e t de d'éléments à une rationalité instrumentale. seconde étape. Mahé confronte cette modélisation en quatre niveaux l'organisation kabyles aux processus historiques qui ont affecté e t plus la Kabylie de la conquète coloniale jusqu'à nos jours. Mais l'auteur pas de dérouler le fil de I'histoire. Non seulement il précise systématique -ment comment chaque niveau a de manière spécifique affecté p a r les changements socio -économiques e t politiques, mais il se donne également les moyens de les entre situations locales en procédant a u découpage de la Grande Kabylie ( p a r croisement de différentes variables : topographie, densité démographi -que. distribution de l'habitat. type manière l'ordre colonial, la pénétration de la culture française e t unr
ANTHROPOLOGIE détaillé des effets des bouleversements coloniaux et post -coloniaux s u r l'organi -sation villageoise débouche sur le constat d'un parfois presque total des niveaux composant le système symbolique excepté l'esprit municipal garant de la d u village. En effet, dans les cas où de fortes traditions municipales ont été maintenues, Mahé a ou a u e les continuaient à sanctionner d atteintes à l'espace sacré d u village alors que le les de . . le des de modernité (grande pénétration de la culture française. traditions e t syndicales acauise dans l'émimation e t au sein du mouvement nationaliste) que trouve le plus grand nombre d'assemblées villageoises dynamiques. seulement apparent si l'on considère par exemple que dans cette région faible pourcentage de population durant la période coloniale a permis une importante scolarisation en des populations indigènes tout en favorisant le des rérogatives des en matière de locale. Ainsi. les assem -blées kabyles. d'organisation et traditionnelle ont constitué un relais e t non un obstacle à une modernisation e t politique. En effet. les analyses d'Alain Mahé portant sur la période contemporaine montrent dans les régions où perdurent de fortes traditions municipales, les villageoises ont su aux règles d'une économie moderne e t pallier aux carences des structures de pour satisfaire les besoins matériels des collectivités locales. si bien que réunions des prennent parfois des allures de conseil d'administration. Dans le domaine il est de constater la dont les assemblées villageoise ont été investies par de militants issus d u M C R ou de partis politiques tels que le RCD et le FFS. Effet pervers ce nouvel apport.: les font l'expérience des clivages politiques e t par conséquent sont parfois contraintes d'abandonner la orocédure de orise de décision consensus. II est dommaoe qu'Alain Mahé ne développe pas davantage cet aspect de la transformation des n'apporte plus d'éléments sur les modes d'articulations entre allégeances partisanes et allégeances traditionnelles ou encore s u r le profil sociologique des du RCD e t du FFS qui inscrivent leur action dans le cadre du village. Cependant. d'une manière générale, on ne peut que souligner la richesse théorique e t factuelle de cette thèse e t la cohérence de son propos en dépit de de la période . . . . couverte. II faut enfin noter deux oarticuliers. D'une de la contemporaine repose s u r un travail d'enquêtes conséquent e t apporte de nouvelles données s u r un terrain es années inaccessible. D'autre oart. les analyses d'Alain Mahé le e t de problématiser l'assimilation e t démocratie qu'un certain discours militant a tendance à considérer allant de soi. -Entre Dieu et les hommes. Lettrés, saints e t sorciers Maghreb siècle). P a r i s , E H E S S , R e c h e r c h e s d'histoire et de s c i e n c e s sociales. 59, 1994, 312 p. des différentes formes culturelles de sainteté dont le siècle maghrébin a permis l'émergence le substrat de cet ouvrage. aritiiropohistorien, il se fonde s u r des sources écrites (dictionnaires biographiques. ouvrages hagiographiques e t principalement) de manière très fructueuse, conimc des productions culturelles signifiantes. se place ainsi la lignée de e t de quant au parti -pris théorique : une histoire de l'intérieur.. . Cette du divin peut être par des voies divergentes: possession de savoirs scripturaires selon des modalités précises; reconnue de facultés (surnaturelles); appartenance à u n lignage chérifien ascendance prophétique); participation a u " combat en Dieu dont l'importance est ce e t qui se traduit essentiellement par la défense du territoire de en du contexte historique (présence ottomane qui cherche à légitimer par ce biais son pouvoir: occupation espagnole
1 0 0 6 BIBLIOGRAPHIE Le relationnel initiatique instauré entre le maître e t ses disciples, e t qui reproduit fortement idéalisé, existant entre le e t ses compagnons, est le seul cadre reconnu e t légitime de transmission et d'acquisition des savoirs scripturaires. Ces processus (nécessité d'un rattachement à des de transmission e t les attributs de la rhétorique e t forte qui permettent à certains lettrés de au -dessus des autres sont longuement présentés. Une fine analyse de la situation juridique constantinoise, a travers l'étude des (corpus jurisprudentielj e t du judiciaire produits par cité. permet à la fois d'illustrer une réflexion théorique s u r la rencontre problématique entre la universelle d u e t locale, de la coutume; e t de démonter les mécanismes constitutifs e t structurants de l'école de droit particulière à cette ville. Relations e t perceptions réciproques développées par ces divers acteurs du champ religieux sont évoquées; ainsi ce Icttré constantinois qui déploie ses foudres contre d u modèle d'accession à la sainteté reposant s u r le privilège d'une familiarité les forces apanage des fous, des sorciers et des saints pratiques toujours a la limite du licite doctrinal. Cette dynamique historique qu'il retrace. tension qu'un pointer entre deux styles l'un l'autre el agile, de bout en ln configuration religieuse siècle Plusieurs ambitions sont affichées, de nombreuses pistes de recherches sont : contribution à sociologie de l'institution judiciaire maghrébine qu'il inexistante s'interroge alors s u r les formes e t l'intensité de du corps des ulémas, dépositaires d'une justice d'inspiration divine, dans le jeu politique); esquisse d'une anthropologie historique du algérien il se penclie alors s u r la notion de prophétique -: ses moyens de sa genèse historico -religieuse, sa définition possible : non pas statut spécifique. mais Que des parcours individuels accomplis dans la sphère du sacré ce saint thaumaturge auquel un chapitre entier est consacré, qui explore son itinéraire personnel sa stratégie de construction d'image) e t des situations locales (il dans ce par une construction subtile. un panorama en pointillé des contextes sociaux. religieux ct politiques des principales cités du Maghreb, e t de leurs positions respectives dans le rayonnement culturel1 aient a u t a n t intéressé H. Touati n'est pas le d'un donne ces facteurs un rôle ré ondérant dans la constitutinn de ce qu'il alors des de sainteté : spirituel e t extatique en . urbain. dans les déroutées e t mises a mal les assauts des tribus bédouines. Ce dernier aspect amène l'auteur. par une étude sémantique e t un détour historique vers l'Antiquité chrétienne, à une analyse des sociales à notion de patronage. Si les voies d'accès la sainteté sont divergentes e t elles ne sont pas pour autant exclusivrs de a u contraire. s'inscrit en faux contre la théorir qui voit dans l'opposition plusieurs termes profane -oral - rural une caractéristique centrale pour la de l'Islam maghrébin car. conclut -il. y a tension. la religieuse, il a L'appel ln et la finissent p a r référence ln et saints d a n s une Les représentants les en une de ce qu'ils sont ses et ses ! Laure -Marie J e a n -P i e r r e Jeux et jouet sahariens et poupées; de p o u p é e s . D o m i n i q u e C e n t r e d ' É t u d e s R o l a n d H o u d o n d e l a Société M u t u a l i s t e d u P e r s o n n e l d e 4 5 0 , 4 5 7 7 0 F r a n c e , 1 9 9 2 , 180 p., 75 Cette s e voudrait la première d'une scne s u r l'héritage ludique des enfants sahariens e t nord -africains. Elle comporte une description sommaire populations et
ANTHROPOLOGIE SOCIALE 1007
régions où ont été observés ou récoltés ces jouets : Touareg, G h n b (Sud tunisien), Regeybat, Chsmba. Tedda, Saoura, Mozabites, Chaouia e t les populations des campagnes sud -marocaines inous respectons les orthographes adoptées par Viennent ensuite les descriptions des poupées -hommes, poupées -femmes. poupées -en -fants issues de ces différentes régions e t groupes culturels e t enfin le catalogue des poupées sahariennes e t nord -africaines du Musée de l'Homme à Paris. a travaillé avec les objets des collections du Musée de l'Homme e t ses propres Rien qu'incomplète cette recherche a le mérite de réunir un certain nombre d'observations dans un domaine assez peu exploré. Ne sont pas prises en compte ici les poupées rituelles d'ordre curatif ou prophylactique dont on retrouve les descriptions e t les usages dans d'ethnologie régionale Servier pour la Kabylie, D. pour par exemple). Les illustrations (planches de photos noir e t blanc. dont une en couleuri. viennent utilement conforter les descriptions e t permettent un survol rapide des principaux types de personnages. II est intéressant de noter que souvent la femme est une masse sub -triangulaire de terre. de tissu ou d'étoffe s u r une armature. qu'elle seinble beaucoup plus souvent représentée que l'homme e t que beaucoup de ces figurines n'ont pas de visage. sinon une en guise de cou e t de tête. semblable aux figurations rupestres appelées personnages à tête en forme de Il y aurait une continuité les représentations des personnages humains depuis néolithique jusqu'à nos jours s u r ce point. Cependant. désonnais l'introductioii des poüpons eii e t matière plastique tend à donner un visage avec des traits définis à nonibre de ces jouets. Alors que les jouets d u commerce à se répandre chez ces les poupées traditionnelles sont souvent fabriquées aujourd'hui pour être vendues touristes, comme par les maisons -jouets de Oualata. Les activités ludiques des enfants du Maghreb e t du S a h a r a reste un domaine vierge d'études de fond. Les de mise en de ces recherches ne sont. e t elles ne peuvent ressortir que d'une vision croisée entre plusieurs disciplines archéologie. histoire, anthropologie. psychologie. traditions orales e t poésie. éducaiion d e l'enfant etc. Mais par -dela la difficulté de mise en œuvre de ces recherches on reste étonné du d'intérêt dans ce domaine. considéré peut -ètre. mais à tort. demeure AIT -FERROUKH e t -Effraction. La poésie du tiroir (Anthologie poétique algérienne). Le dé bleu, Le Noroît, 1993, 159 p. Dans un petit livre extrêmement attrayant par sa conception matérielle e t méthodologi -que. Ait -Ferroukh et N. nous offrent cette anthologie poétique algérienne les contributions de douze auteurs. conception de ces textes issus de trois langues berbère, français) nous parait particulièrement significative du formidable besoin d'expression des générations de e t de moins jeunes dans cette poésie du tiroir Pourquoi littérature du tiroir? Parce que. la plupart de ces textes n'avaient eu In chance dc se faire publier: certains transmis s u r des manuscrits circulant de mains e n mains. lus a u dans les cafés. réalisant ce que Kateb Yacine répétait à leurs auteurs : et les sont faits pour circuler.. au et jusqu'à la centrale. Ait Ferroukh écrivait ses poèmes lon l'appelait la Ces écrits concernent une décennie. du Printemps 1980 a Octobre date de la répression. culturelle e t identitaire s'est accompagnée d'une rage qui fait dire R. : donc demander a u silence d'étre moins violent.. .   Ce culturel représente une véritable révolution qui libere les peut -être pas encore les corps. mais permet en tout état de cause un langage parfois très violent : nies Ait Ferroukhi. Dans les choix qui sont opéres, les sont précédés d'une courte biographie de chaque auteur, indiquant aussi en quelle langue les poèmes ou textes ont été Pcrits, à quelle e t dans quelles circonstances. Cette forme de présentation nous est très utile cette poésie de au -delà de la séparation par les langues. e t représente ici une
BIBLIOGRAPHIE innovation fort appréciable alors que la tendance générale à la catégorisation des culturelles affaiblit la conquête des libertés revendiquées. Ce qui frappe aussi dans les personnalités qui s'expriment ici, c'est le profond ancrage leur culture alors ont subi les avatars de déolacements. de a , . . : e t comme les auteurs le rappellent, <<cespoètes manifestent de façon exemplaire la richesse incitatrice d'une génération qui n'hésite pas à tirer, comme le disait René Char. des d'avenir'. . (Marceau R o b e r t Les Juifs d'Afrique du Nord, bibliographie. E d i t i o n r e f o n d u e e t é l a r g i e , J é r u s a l e m , I n s t i t u t 1993, 700 p. Robert Attal qui avait publie en 1973 une précédente s u r nous cette fois un volume impressionnant de plus de 10000 titres en en hébreu. en arabe e t européennes. tous les domaines scientifiques ihistoire. linguistique, sociologie, anthropologie. médecine. réfé -rences comprennent aussi titres de nombreuses thèses et mémoires de second cycle ces années en Israël, en Europe e t aux Etats -Unis. par pays (Libye, Tunisie, Maroc) est précédée d'une section du nord les références de plus d'un pays à la fois. Poiir chaque pays. les références sont données par ordre alphabétique des auteurs. Les en viennent en tête de chacune des sections. par les travaux en caractères arabes en européennes. La numérotation des références est continue. ce qui a permis de dresser un double index par auteurs par Cette documentation s'arrête en 1992, et l'auteur avoue n'avoir peut -être pas totalement couvert le champ complexe de ce sujet. iin instrument de travail désormais incontournable s u r les Juifs du Nord leurs migrations à travers plus de mille a n s d'histoire, qui vient enrichir d'une spectaculaire un sujet inépuisable. (Marceau
Bibliographie en langues européennes
Ouvrages A K H M I S S E M u s t a p h a Itinéraire fétiche ou les septs dormants de Marrakech. C a s a b l a n c a , Dar K o r t o b a , 1994, 1 5 9 p. donne ici les premiers de son étude s u r les Saints de Marrakech. II refait l'itinéraire des Sept point de ethnographique et anthropologique. Les eté recueillis auprès de ceux qui fréquentent leurs tombes. A L -H A C H A I C H I M o h a m e d B e n Ai -'adat wa (Coutumes et traditions tunisiennes). Al B e l h a j Y a h i y a (rd.), T u n i s , E d i t i o n s , 1 9 9 4 , 4 3 2 p. R o b e r t Les Juifs du Nord. E d i t i o n r e f o n d u e e t é l a r g i e , J e r u s a l e m , I n s t i t u t R e n 1 9 9 3 . B E N -N A O U M A h m e d Uled Esh -Sheykh. Essai sur les représen -tations de l'espace au sud -ouest de T h è s e d e
ANTHROPOLOGIE SOCIALE 1009
Doctorat L e t t r e s e t Sc. H u m a i n e s , B. E t i e n n e U n i v e r s i t é d'Aix -cil -Provence. 7 8 1 p. Entre la réalité effective, objet de l'étude proprement historique. e t les représentations mythiques que s'en font les populations, se trouve tout le travail de l'imaginaire qui ..institue le social et l'encadre. A les récits hagiographiques relatifs aux ancêtres, toute une représentation de l'étendue d u territoire occupé p a r les est e t elle. se profilent les conflits d'ordre politique et les de de l'espace. Proverbes tunisiens. E d i t i o n s L a P r e s s e , T u n i s , 1 9 9 4 , 1 4 3 p. C l a u d e Bibliographie berbère annotée, 1994. T r a v a u x e t d o c u n i e n t s d e 17, 1995. 1 9 9 p . R O N T E P i e r r e -Epouser au plus proche : i n c e s t e , prohibition et stratégies m a t r i m o n i a l e s autour de la Méditerrannée. P a n s , EHESS, -A b d e l w a h a b -L ' i m a g i n a i r e maghrébin, étude de dix contes pour enfants, C é r è s E d i t i o n s , Tunis, 1 9 9 4 , 175 e t 2 5 p. le biais des contes oraux. écrit l'auteur, ce qui nous est donné. c'est une sorte de saveur particulière de la culture authentiquement tunisienne non point dans ce qui niais dans ce aui la des autres L'auteur établit distinction entre contes masculins et contes oraux féminins e t que tous les contes présentés ici sont des contes de femmes. M a r j o Fasting and feasting in Morocco: women's p a r t i c i p a t i o n in R a m a d a n . Oxford, Providence, B e r g , 1 9 9 4 . Conception, naissance et petite enfance au Maghreb: approches anthropologiques. A c t e s du colloque i n t e r n a t i o n a l , M a r r a k e c h , 21 -24 s e p t . 1994, U n i v e r s i t é C a d i Ayyad, F a c u l t é d e s S c i e n c e s S e m l a l i a , M a r r a k e c h , P a r i s . C N R S , p. Recension des conimunications orales de ce congres. accompagnées chacune d'une Les abordés sont les suivants : caractéristiques de la fécondité maghrébine; stratégies reproductives; conception e t grossesse; période croissance de la petite ; comportements reproductifs e t migration. Les terrains de recherches sont essentiellement marocains, sauf pour le dernier thème qui traite de en Italie, et ceci dans des perspectives sociologiques. biologiques et d'écologie humaine. C H A K E R S a l e m , a v e c l a collaboration d e A. Langue et l i t t é r a t u r e berbères, des études XII Inalco, P a n s , 9 3 F r a n ç o i s e Le fantasme de séduction dans l a culture musulmane. Mythes et représentation s o c i a l e . P a r i s , PUF, 1 9 9 4 , 3 2 0 p. Dans une approche qui combine psychanalyse, anthropologie e t sociologie, t'analyse s'intéresse à une parole souvent escamotée. celle des femmes d a n s . .   L'auteur de oue l'inconscient humain est structuré par des invariants psychiques e t que chaque culture invente des modèles identificatoires e t r ations institutionnelles (comme . .   . la l'infibulation du sexe réponses -contradictoires. coinplexes, changeantes -questioiis posées par l'énigme des fantasmes originaires : séduction, castration et primitive.
BIBLIOGRAPHIE C R E A C H P a u l -Se nourrir a u Sahel. L'alimentation a u Tchad 1939. P a r i s L'Harmattan, 1993. , S a l m a , H E D G E C O L E J o h n de la céramique marocaine. G r a n e t , 1 9 9 4 , 3 5 2 p. Philip Images of the war. French fiction and film 1954 -1992. Oxford, C l a r e n d o n P r e s s , 1994, 267 p. ELOUARZAZI M o h a m e d a m i n e Le rôle social de l'artisanat à Marra -kech. Th. doct. Sociologie, P a r i s P i e r r e Fougeyrollas 1994. EL-SOLH Camilla Fawsi, MABRO J u d y Muslim choices: belief and social Oxford, Providence, Berg, 1 9 9 4 , 2 0 6 p. Analyse la manière dont les femmes musulmanes instmmentalisent. manière plus moins consciente. la foi et la leur rôle social de femnies dans divers contextes du quotidien (conflits matrimoniaux. choix du conjoint. ... exem -ples traites offrent une large palette comparative. concernant le Maroc. le Cap, la Yougoslavie, un village soviétique Tajik, le Bangladesh, Mindanao dans le sud des Philippines. -E N N A J I M o h a m m e d Soldats, domestiques et concubines. L'escla -vage au Maroc au siècle. Tunis, C é r è s Editions, 1 9 9 4 , 2 2 1 p. -FERHAT Le Maghreb au et siècle : les siècles de la foi. 1993. G A L L E Y Micheline, S I N A C E U R Dyab, J h a , La'aba ... Le triomphe de la ruse. Contes marocains du fonds Colin. publié a v e c le concours d u CNRS, P a r i s , Association d e s Classiques africains p a r Lettres), 1994, 253 e t 6 4 p. GONZALEZ -Emaux d'Ai -Andalus et du Maghreb. Aix -en -Pro-vence, E d i s u d , 1994, 268 p. HADJ -MOUSSA R a h i b a Le corps, l'histoire, le territoire : les rapports de genre dans le cinéma algérien. Paris, Publisud, Québec, 1994, 322 p. HART U r s u l a -Behind the courtyard : the daily of tribes women in Ipswich, MA, Ipswish 1994. HELLER -GOLDENRERG Les Milles et une Nuits dans les imaginaires croisés. Cahier Actes de l a ses -sion de Itinérante, 1 9 9 4 , 2 9 4 p. Cr numéro consacré aux contes de Milles et une Nuits essentiellement l'influence de celui -ci sur différentes littératures arabe russe, japonaise, américaine, etc. Notons sur la symbolique de l'espace (nations et cités, lieux urbains, habitations) dans le conte à partir d'une analyse de la structure du récit; ainsi que la reproduction de œuvres artistiques inspirées par l'imaginaire de ce conte, e t de publicités (restauration,mode .. qui l'utilisent. -Mondher -L'invention de l'autre. L a u s a n n e , P a y o t , 1 9 9 4 , 3 1 8 p. L'auteur retrace, à partir de douze articles basés sur des expériences de terrain variés valaisannes, oasis de sud-tunisien), les différents usages anthropologi -ques de la figure de II insiste sur la nature construite et relationnelle de figure et critique les formes culturalistes et substantivistes qui lui été données.
ANTHROPOLOGIE SOCIALE
Inventer c'est pour l'auteur se comprendre soi -méme à travers un fonds d'identité e t de différence et amener à un questionnement sur la manière adoptée par l'observateur dans construction de sa relation à l'observé. s'agit d'une réévaluation de la pratique et du discours anthropologique a partir d'un réexamen des notions de culture e t de terrain. de texte et de description, de savoir et de croyance, d'altérité et d'identité, d'égalité e t de hiérarchie, de mythe et de rationalité, de modèle et d'histoire. LESERVOISIER Olivier -La question foncière en Mauritanie. Terres et pouvoirs dans la région du Gorgol. P a r i s , L ' H a r m a t t a n , Connaissance d e s Hommes, 1 9 9 4 , 3 5 1 p. LOVICONI Alain et Dalila -Les faïences de Tunisie. line et Nabeul. Edisud, Cérès, Tunis, 142 p. Kéflexion sur la qualité technique et artistique des faiences de Tunisie. périodes choisies illustrent un carrefour des civilisations de la Méditerranée et de celles du Proche -Orient. Véritable anthologie des œuvres maîtresses des ateliers de et e Nabeul depuis la ottomane aujourd'hui. Alain Anthropologie historique de la Grande Kabylie, X E -siècles : histoire du lien social dans les communautés villageoises. Th. doct. Sociologie, 3 tomes, C . Castoriadis E H E S S , déc. 1994. 9 9 6 p. (Voir analyse supra). MARANGONI NAVELLO Gilbert -Colonisation française analyse psycho -sociale à partir des discours identitaires de colons agriculteurs d'origine française. Th. doct., d e Nice, Michel O n o l 1994. -J r . H. Religion and power in Marocco, 1993. N e w Haven, Yale University Presse, 232 p. Basant son étude sur des textes locaux importants collectés a u cours d'un travail de terrain de deux ans, l'auteur propose une alternative à l'histoire sociale de nations de organise cette étude autour d'une série de conflits de de Dieu vertueux défiant un sultant injuste). interprète celui qui opposa le saint al-Yusi a u sultan Ismail. a u siècle, en insistant sur le contexte historique et symbolique des événements. montre qu'on ne peut négliger certains caractères du pouvoir sans déformer les analyses anthropologiques. J a c o b Les Juifs au Sahara. Le Touat au Moyen -Age. P a n s , C N R S éditions, 1994, 188 p. Retrace. aux sources laissées par des témoins et historiens arabo-musulmans (manuscritse t épigraphies) treize siècles d'histoire juive au Touat. ROQUE -Les cultures del Maghreb. I n s t i t u t C a t a l à 1994, 153 p. Jean -Pierre J e w et jouets sahariens et nord -africains; poupées; jeux de poupées. Dominique Charnpault C e n t r e d ' É t u d e s Roland Houdon d e l a Société Mutualiste d u Personnel de l a BNP, 450, r u e d e s Jonquilles, 45770 S a r a n F r a n c e , 1992, 180 p., 7 5 ill. analyse supra). Houari -Entre Dieu et les hommes. Lettrés, saints et sorciers au Maghreb Paris, E H E S S , Recherches d'histoire e t d e scierices sociales, 59, 1994, 312 p. (Voir analyse
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.