Emmanuelle Jottras Corentin Quignard Marius Ambayrac

De
Publié par

Niveau: Secondaire, Collège, Cinquième

  • cours - matière potentielle : pour la rentrée car

  • cours - matière potentielle : canoë - kayak


1 Emmanuelle Jottras, Corentin Quignard, Marius Ambayrac ANIMACHINE OU L'OMBRE DESTRUCTRICE J'avais connu Vanessa Blidone l'an dernier au cours de nos vacances à Millau, nous avions sympathisé lors du cours de canoë- kayak. Elle m'avait conviée à assister à son cinquième anniversaire de mariage et à rester chez elle pendant une semaine. Enfin nous nous retrouvions depuis presqu'un an que nous étions séparées. Nous nous embrassâmes donc, et je retrouvai avec plaisir sa longue chevelure châtain clair, son style élégant ainsi que sa fine silhouette de soixante- trois kilogrammes et son képi de gendarme conventionnel. Elle me présenta son adorable chat dont elle m'avait tant parlé dans ses emails. Elle me montra ma chambre et me recommanda de me coucher rapidement car le lendemain nous irions courir. Alors je me mis immédiatement au lit après le succulent souper que nous avait concocté son agréable mari Lewis. Je me couchai et n'arrivai pas à dormir de la nuit, le merveilleux chat de Vanessa ne fit que miauler… Le lendemain Vanessa eut du mal à me réveiller : _Allez debout !!! Viens prendre ton déjeuner, il est déjà neuf heures et demi. _ Mais laisse moi dormir ! C'est les vacances (soupir de bonheur).

  • cause des circonstances inconnues

  • vanessa

  • lac

  • merveilleux chat de vanessa

  • restaurant du coin de la rue

  • lit après le succulent souper


Publié le : vendredi 8 juin 2012
Lecture(s) : 42
Source : ac-montpellier.fr
Nombre de pages : 6
Voir plus Voir moins
Emmanuelle Jottras, Corentin Quignard, Marius Ambayrac
ANIMACHINE OU LOMBRE DESTRUCTRICE
J'avais connu Vanessa Blidone l'an dernier au cours de nos vacances à Millau, nous avions sympathisé lors du cours de canoë-kayak. Elle m’avait conviée à assister à son cinquième anniversaire de mariage et à rester chez elle pendant une semaine. Enfin nous nous retrouvions depuis presqu’un an que nous étions séparées. Nous nous embrassâmes donc, et je retrouvai avec plaisir sa longue chevelure châtain clair, son style élégant ainsi que sa fine silhouette de soixante-trois kilogrammes et son képi de gendarme conventionnel. Elle me présenta son adorable chat dont elle m’avait tant parlé dans ses emails. Elle me montra ma chambre et me recommanda de me coucher rapidement car le lendemain nous irions courir. Alors je me mis immédiatement au lit après le succulent souper quenous avait concocté son agréable mari Lewis. Je me couchai et n’arrivai pas à dormir de la nuit, le merveilleux chat de Vanessa ne fit que miauler… Le lendemain Vanessa eut du mal à me réveiller :
_Allez debout !!! Viens prendre ton déjeuner, il est déjà neuf heures et demi.
_ Mais laisse moi dormir ! C’est les vacances(soupir de bonheur).
1
_As-tu oublié que nous devions aller courir au bord du lac ?
_ Ah oui ! C’est vrai flûte j’arrive !
Une demi-heure plus tard j’étais fin prête à partir courir. Elle me fit donc visiter le bord du lac à son rythme, effréné. Quand un orage éclata… Nous nous pressâmes de rentrer pour ne pas nous faire tremper jusqu’aux os. Nous nous préparâmes pour l’anniversaire qui devait se dérouler à quinze heures trente minutes. Mais le chien du voisin n’arrêta pas d’aboyer, je demandai alors à mon amie ce qu’avaient les animaux depuis deux jours. Elle me répondit que les animaux étaient très énervés depuis la naissancedu chiendes Dourdon, leurs nouveaux voisins qui, elle me dit m’en faire la confidence, ne lui inspiraient pas confiance à cause des circonstances inconnues (mais les rumeurs étaient présentes dans le village) entourant leur déménagement brusque à Montjoie.
2
Nous étions prêts pour l’anniversaire de mariage quand les invités arrivèrent dans la salle prêtée pour l’occasion. Nous avions commencé à féliciter les mariés et à leur remettre nos cadeaux. Après cela nous mangeâmes ce magnifique buffet cuisiné par son mari ainsi que ce vin offert par ma famille.Vers vingt-deux heures l’orage qui avait cessé dans l’après-midi se réveilla avec une violence sans pareille sur ciel sanglant. Après la vingtième bouteille et le dessert nous entendîmes un gros “BOUM”. Le temps de sortir, il était environ vingt-trois heures, nous aperçûmes une grande ombre évoquant une forme de rhinocéros ou de tractopelle. Elle avait déjà détruit le bâtiment voisin du nôtre... Je suivis discrètement cette ombre, même si j’étais morte de trouille car j’avais comme l’impression que Vanessa et les autres étaient paralysés par la peur. Jela vis se diriger vers le jardin d’un des voisins de Vanessa, je pensai que c’était le jardin des Dourdon mais je n’étais sûre de rien. En rentrant chez Vanessa son chat était tellement énervé qu’elle dut le mettre dehors car il devenait étrangement dangereux. Le lendemain, je fis part de mon escapade à Vanessa ainsi que de mes suppositions: je pensais que l’ombre était revenue chez les Dourdon. Je demandais donc à Vanessa :
3
_ Serait-ce la cause des derniers événements bizarres ? Elle me répondit qu’une rumeur circulait dans le village sur le fait que les Dourdon auraient un chien qui tous les deux jours se transformerait en rhinocéros et détruirait les bâtiments. Je lui demandai s’il n’y avait point une raison rationnelle à ce phénomène; elle déclara que le jour où le concurrent du maire de la ville avait perdu les élections, il avait juré de se venger. C’était un ancien «déménageur de l’extrême», il était aussi un de ses voisins et possédait encore son tractopelle. Je l’interrogeai : _ Qu’est-ce que “les déménageurs de l’extrême” ? _ “Les déménageurs de l’extrême” est une émission qui demande à des gens de déplacer d’importants bâtiments. _ Ce soir je me coucherai moins bête ; est-ce que nous allons courir ce matin ? _ Oui, je souhaiterais bien si tu es d’accordcar le footing de hier matin a été écourté ! _ Avec plaisir allons-y !!!!!!!! Nous nous rendîmes au lac de la veille. Nous courûmes une heure quarante-cinq minutes environ toujours au rythme effréné de Vanessa. Nous arrivâmes chez Vanessa et nous mangeâmes un succulent repas que nous avait encore préparé Lewis. Après nous allâmes nager dans le lac à côté de chez elle (là où nous allions courir). Nous ne nous baignâmes pas longtemps car l’eau était glacée pour un mois de juin.
4
Toute la soirée, je dus préparer mes cours pour la rentrée car j’étais très en retard sur mon travail d’enseignante. Je finis à minuit et me couchai immédiatement.
 Àneuf heures trente minutes, je fus réveillée par le chat de Vanessa qui était redevenu le mignon chaton du jour de mon arrivée, il se frotta à mon pied et vint dans le lit où je dormais pour se faire caresser. Je le caressai cinq minutes, puis Vanessa toqua à ma porte, je la fis entrer, elle me dit d'allerdéjeuner avec elle et Lewis. Je me rendis immédiatement à la cuisine et mangeai une brioche amoureusement préparée parle cuisinier de la maison. Je me demandai ce que nous irions faire dans la journée, Vanessa m’informa que nous partirions au lac vers deux heures de l'après-midi en compagnie de Lewis.  Àl'heure dite nous retournâmes au lac et nous nous y baignâmes toute l'après-midi. Nous rentrâmes à la maison. Vu que nous étions tous fatigués, Vanessa nous proposa d'aller au restaurant du coin de la rue pour que personne n'ait à cuisiner. La semaine suivante, je regagnai Millau sans avoir eu d’explication au phénomène troublant qui avait perturbé mon séjour à Montjoie. Quelques mois plus tard Vanessa m’écrivit une lettre me disant que la mairie, elle aussi, avait été détruite dans des circonstances
5
troublantes. On avait retrouvé le maire enseveli sous les décombres... Depuis, aucun phénomène bizarre n’avait eu lieu. Du moins pas pour l’instant ...
6
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.