LES NEWS DE L'ANTIC'

De
Publié par

Niveau: Secondaire, Lycée, Première
LES NEWS DE L'ANTIC' N° 9 - Juin 2009 1 p.1 Dernière minute ! p.1 Le People du mois : p.1 Jours de fêtes : en juin p.2 Astro' Antic' : les Gémeaux p.3 Mamma mia p.3 Garden party chez Flore p.3 Fête de la Musique p.4 Librairie : dernières parutions p.4 A la une… (des magazines) p.4 Paroles et paroles et… p.5 La zig' p.5 Sous les pierres, la zig' p.5 Sous les étoiles, la zig' aussi p.5 Elections européennes p.6 A l'abordage! p.6 Au théâtre un soir p.7 A la carte p.7 Conversations p.7 Latin turf p.7 Les ciseaux de Phidias p.7 Le clavier des lecteurs p.7 Archives DERNII ERE MII NUTE !! Le 1er juin, sous la présidence de Marc Dugain, le Prix du Livre Inter 2009 a été attribué au roman de Mathias ENARD, Zone (éd. Actes Sud). Déjà remarqué lors de la rentrée littéraire 2008 (il a obtenu notamment le Prix Décembre 2008), ce voyage en train aux particularités littéraires affirmées (monologue de 500 pages en une seule phrase) continue donc avec bonheur son périple sur les tables des libraires et dans les mains des lecteurs.

  • jours de fêtes

  • beau

  • latin

  • rentrée littéraire

  • éloquence

  • fête

  • bagages romains

  • prise de conscience par les étudiants de l'absolue nécessité

  • lysias

  • finale du concours d'éloquence lysias ouvert aux étudiants des universités


Publié le : lundi 1 juin 2009
Lecture(s) : 172
Tags :
Source : www-zope.ac-strasbourg.fr
Nombre de pages : 7
Voir plus Voir moins
LES NEWS DE L’ANTIC’  N° 9 - Juin 2009
p.1 Dernière minute !p.4 A la une… (des magazines)p.7 A la carte p.1 Le People du mois :p.4 Paroles et paroles et…p.7 Conversations p.1 Jours de fêtes : en juinp.5 La zig’p.7 Latin turf p.2 Astro’ Antic’ : les Gémeauxp.5 Sous les pierres, la zig’p.7 Les ciseaux de Phidias p.3 Mamma miap.5 Sous les étoiles, la zig’ aussip.7 Le clavier des lecteurs p.3 Garden party chez Florep.5 Elections européennesp.7 Archives p.3 Fête de la Musiquep.6 A l’abordage! p.4 Librairie : dernières parutionsp.6 Au théâtre un soir DERNIEREMINUTE!LEPEOPLEDUMOIS  Le 1er uin, sous la résidence de Marc Du ain, lePrix du Livre Inter 2009été attribué au roman de a Mathias ENA Zoneué lors de la rentrée littéraà remar éd. Actes Sud . Dé 2008 il a obtenu notamment lePrix Décembre 2008, ce vo a en train aux articularités littéraires affirmées monolo ue de 5 a es en une seule hrase continue donc avec bonheur séri le sur les tables des libraires et dans les mains des lecteu Quand paraît Clausilie… Félicitations !  Lors de l’annonce des résultats, l’auteur était, bi Heureux les habitants de Nîmes qui ont le évidemment, l’invité du7-10deFrance Inter. Son dialo ue av bonheur de croiser parfois la blanche Clausilie ! les ournalistes et les urés duPrix Intera fait briller un nom, c Plus précisémentla Clausilie « romaine » et du grec HOMERE.Alors qu’une journaliste avait déjà cité, pa cette épithète est ici d’une importance historique les références littéraires deZone,uisées datra édies « les et scientifique. les m thes recs »,Vincent Josse a com aréZoneà uneIlia  Pour éclairer votre lanterne, heureux lecteurs 2009.« J’ai écrit avec Homère, avec lui je relisaisL’Iliade( des News, sachez qu’avec Clausilie - plus Lera ort à Homère, c’est essa er de montrer u’Hom connue peut-être par vous sous le nom de est extraordinairement contem orain, ue c’est un immen Leucostigma candidescensnous abordons le - texte et comme tous les très très rands textes, il pa domaine de la malacologie (étude des encore aujourd’hui », fut la belle réponse deMathias ENARD mollusques, du grecmalakos, mou). Eh oui,  Quel ues instants lus tard, le nouveau lauréat duPrix Clausilie est un adorable gastéropode qui ne vit Livre Interaussi, évoque les aè« les rhapsodes d’autrefois, que dans deux endroits au monde : en Italie, dans leurs épos» pour expliquer son choix de ne pas ponct non loin deRomedans les et… arènes de son texte. Si cet échan Nîmes! Ce surprenant escargot à la coquille radio honi ue mati ponctuée de blancs habite le lieu même colonisé fut un heureux mom par ses ancêtres, il y a près de 2000 ans, alors de littérature, le rom qu’ils étaient tombés des bagages romains ! Et deMathias ENA qu’ils n’ont plus quitté depuis. Miracle de la devrait offrir a nature, la Clausilie romaine a survécu au lecteurs u désherbage chimique des plantes qui lui servent inoubliable od ss d’abri : cette persévérance se voit aujourd’hui dans une zo récompensée puisque Clausilie a enfin obtenu littéraire de b un arrachage partiel et manuel sur ses murs. Et facture. Bon le droit de raconter encore longtemps à ses lecture ! petits-enfants comment la première génération de Clausilie nîmoise a assisté à la construction de l’amphithéâtre romain de Nemausus (Nîmes). Quand l’Histoire, la Science et le Développement Durable travaillent de concert, cela fait une belle histoire de vie.
1
LES NEWS DE L’ANTIC’9 - Juin 2009 N°
Communiqué du MNHN (Muséum National d’Histoire Naturelle) concernant la présence de la Clausilie romaine (avril 2009) : http://www.mnhn.fr/museum/foffice/national/national/presse/com muniques/commPresse/fichePresse.xsp?ANNEE=2009&COMMP RESSE_ID=2363&idx=143&nav=listeJOURSDEFETES/ JUNIUS MENSIS»« JUIN Ça y est, revoilà les discussions et tergiversations linguistiques : pas moyen de tomber d’accord sur l’étymologie du mois de juin. A qui revient l’honneur d’avoir laissé son nom au mois qui renferme tant de trésors : début de l’été, foire de la Saint Jean, fête de la musique… ? La déesseJunon ouLucius Junius l’Abrutisens de son surnom, (le Brutus, en latin)? La première a un nom qui sonne commejuvenisévoque la et vigueur de la jeunesse, le mois de juin serait donc le mois des jeunes. Le second a seulementjoué: L. Junius Brutus l’imbécile devint lepremier consul de la République romaine, après avoir aidé à chasser le dernier roi de Rome. Entre les deux, il y a photo ! Que le meilleur gagne ! Pour les départager, il existe, grâce au poète Ovide, une troisième version :juinson nom de la réconciliation des tirerait Romains et des Sabins, sérieusement compromise un temps par l’enlèvement des femmes sabines par la clique de Romulus. Les deux peuples se sont « joints » (junctis) pour n’en faire qu’un seul et c’est en souvenir de cette nouvelle alliance que le sixième mois de l’année se nommerait juin (junius).  Pour laGrèce antique, l’équivalent approximatif du mois de JUIN est le mois deSKIROPHORION (Σκιροφοριών), d’après une fête en l’honneur deDéméterouAthéna. Mois riche en festivités, on célèbre lesArrhèphorria (transports d’objets secrets du culte d’Athéna) le 3 Skirophorion ; le 12, lesSkirafêtent Athéna en portant un parasol blanc ; le 14, lors desDipolieia Zeus Polieus a droit au sacrifice d’un bœuf ; enfin le 30 (qui correspond aussi au dernier jour de l’année pour les Grecs), c’est Zeus Sôter (Sauveur) qui a droit à un sacrifice. Sources : Dictionnaire de l’Antiquité sous la dir. de M.C.Howatson ; Guide grec antique de P. Faure et M.-J. Gaignerot. AGENDA  Voici, pour le mois de JUINdes événements, quelques-uns célébrés dans la Rome antique :  Dates en Evénements latin Calendes de uin ·Dies Junonis Monetae / Jour de Junon Moneta: selon certaines sources, la déesse doit cet é ithète de« Moneta »aux oies sacrées de son tem le ui ont entimentaverti les Romains de la résence des méchants Gaulois. Kalendis·Fête de Carna, déesse des 01.06 Juniisonds et la référée de Janus, dieu des ortes et des assa es. Elle éloigne des nourrissons lesstriges, drôles de bestioles ailées qui oussent des crisstridentset dévorent les bébés. ·Interdiction de se marier(du 01 au 15 juin) avant les fêtes consacrées à Vesta.
2
nniversaire dédicace du temple 03.06a.d.III.Non.Jun. de Bellone, déesse de la guerre Nones de uin 05.06 Nonis JuniisFête de Dius Fidius,dieu qui veille au respect des serments. Fête de Mentiset du templequi lui fut dédié après la défaite romaine au 08.06a.d.VI.Id.Jun. lac Trasimène face à au général cartha inois Hannibal a.d.V.Id.Jun.Fête de Vestaer,déesse du fo identifiée é alement à la terre où brûle le feu.·Fête de Jupiter Pistor / Jupiter Boulan er:lors de la rise de Rome ar les Gaulois en 390 av. JC, Jupiter ordonna aux Romains 09.06 réfu iés sur le Ca itole de eter leur bien le lus récieux contre l’ennemi, ce furent les rains de blé. Les Gaulois abandonnèrent l’idée de vaincre en affamant les assié és et Rome survécut à cette incursion sur son territoire.a.d.III.Id.Jun.Matralia / Fête de Mater Matuta: 11.06divinité assimilée à la déesse Ino et honorée par les matrones 13.06 Idibus Juniis Ides de uinDies Jupiter Stato Anniversaire de la dédicace du temple de Jupiter Stator: temple fondé par Romulus en l’honneur de Jupiter qui a. d. V. Kal. 27.06« arrêta » la fuite des Romains lors Jul. d’un combat contre les Sabins. C’est dans ce temple que Cicéron prononça laPremière Catilinairequi poussa le vilain Catilina à fuir Rome. Pridie 30.06 Kalendas Veille des Calendes de juillet Julias Sources : cf.Newsn°3 (décembre 2008). De plus amples précisions dansLes Fastesd’Ovide.ASTRO’ANTICLe signe du mois :les GEMEAUX La légende la plus courante fait de ces Gémeaux les représentations stellaires deCastor et Pollux,les célèbresDioscures, enfants de Zeus (c’est là le sens du nomDioscures) et de la belle Léda. Pour la petite histoire, c’est transformé en cygne que Zeus séduisit celle qui était alors l’épouse du roi de Sparte, Tyndare. Problème, neuf mois après, naquirent deux couples de jumeaux : Pollux et Hélène, tous deux d’essence divine et Castor et Clytemnestre, fruits de l’union de Léda et Tyndare et donc mortels. Cette différence de traitement poussa Pollux, des années plus tard, à refuser l’immortalité que lui proposait Papa Zeus, alors que son frère jumeau était mort et réduit à hanter les plaines des enfers. Grand seigneur, Zeus accepta que les Dioscures se partagent un jour sur deux l’immortalité. C’est cette belle harmonie et cette alliance indéfectible entre les deux garçons que l’on retrouve dans la constellation des Gémeaux.  Castor et Pollux doivent aussi avoir une fonction apaisante, puisque leur signe marque la fin des tempêtes hivernales : ce n’est pas pour rien qu’ils sont célébrés par les marins comme leurs protecteurs. A noter que les feux de Saint-Elme*, heureux présage pour les navigateurs, sont aussi appelés « Dioscures »
LES NEWS DE L’ANTIC’
* Le feu de Saint-Elme est un phénomène électrique relativement rare : il suit une tempête et se traduit par l’apparition de lueurs en haut des mâts des navires. Sources : cf.Newsn°3 (décembre 2008). Le mois prochain :le CANCERetle LION MAMMAMIAAlma mater(la mère nourricière),c’était la Terre-Mère, la Patrie, la Ville aux sept collines pour les Romains, c’est aussi l’image de la Mamma. Le7 juin, les mamans devraient donc être gâtées par les bambinis de tous âges lors de la fête des Mères. Pourquoi ne pas en profiter pour feuilleter l’album des mammas transmis par les manuscrits antiques ? Quelques pistes… Il y a les mères-déesses :Rhéa, mère des dieux, qui vit Cronos faire un festin de ses enfants;Vénuset ses fils Eros et Enée;Thétiset le bel Achille aux pieds rapides ;Cérès-Déméter qui dut partager sa fille Perséphone-Proserpine avec le royaume des Enfers… Les légendes ou l’Histoire ont également fait briller la belle figure d’Andromaque, mère d’Astyanax ; la reine déchue Hécubequi assiste aux sacrifices de ses enfants Polyxène et Polydore ;Callistoson fils Arcas, métamorphosés en et constellations ;Rhéa Silviaet ses jumeaux Romulus et Rémus; Cornélia, mère des Gracques et incarnation de la matrone idéale (demater, matris, la mère: la matrone est à Rome une femme mariée et mère de famille)… Dans la douleur de la perte de leur enfant, certaines mères se sont égarées sur la voie du crime : ainsi,Clytemnestre, mère d’Iphigénie sacrifiée sur l’autel du pouvoir, de la discrète Chrysothémis, du fragile Oreste et de la vindicative Electre. Parmi les mères qu’on aurait aimé un peu plus douces et… maternelles, citonsAgrippine la Jeuneque son fils Néron jugea bon d’assassiner ;Médéeelle, tua ses deux enfants… En qui, voilà deux qui n’ont vraiment pas mérité de colliers de nouilles ! Elles n’en ont d’ailleurs jamais eu, à en croire les auteurs antiques. Bien fait, na ! Bien plus douces que ces exemples criminels, la musique duStabat mater ou les représentations picturales deMater dolorosaillustreront une autre image de la Mère. Et associeront les Arts à cet album tiré de l’Antique. GARDENPARTY CHEZFLORE Dites-le avec des fleurs : le21 juin, nous changeons de saison grâce au solstice d’été, ce moment où le soleil (en latin,sol) semble marquer une pause (en latin,stare, être immobile) et nous offre le jour le plus long de l’année et le passage vers la saison estivale (du latinaestas, étéqui tire son origine d’une racine indo-européenne signifiantbrûler). Les jardins sont de plus en plus colorés et pas encore brûlés, heureusement, par les rayons de ce soleil tant attendu. Si les éphémèreshémérocallesjaune orangé (du grecἡµέρα,jour et κάλλος,beauté) ne durent qu’un jour, comme leur nom l’indique, d’autres fleurs s’efforcent d’orner plus longuement les jardins.
3
 N° 9 - Juin 2009
L’hydrangea(du grecὕδωρ,eauet ἀγγος,vase) plus connu sous le nom d’hortensia, assure un beau dégradé de couleurs du blanc au rouge vif en passant par toutes les nuances du bleu et du rose. Leslupins(nom scientifiquelupinus qui tire peut-être son origine du latinlupus, loup: les graines de lupin sont connues pour leur amertume et étaient considérées, dans l’Antiquité, comme détruisant la fertilité du sol) dressent fièrement leurs têtes dans les parterres. Dans les jardinières, lesgéraniumsgrec (du γεράνιον,grue: les fruits de cette plante ressembleraient à un bec de grue) restent, en Alsace tout au moins, les rois du balcon. Le temps d’un été. Sources :Le latin de mon jardin, D. ADRIAENSSEN, éd. Larousse ; Dictionnaire étymologique de botanique,F. COUPLAN, éd. Delachaux et Niestlé ;Dictionnaire étymologique de la langue française, A. REY, éd. Dictionnaires Le Robert FETEDELAMUSIQUELe21 juin rime aussi avecFête de la Musique.LesMusesde seront sortie et inspireront peut-être ce jour-là les artistes, musiciens ou chanteurs. Le dieu de la musique,Apollon, devrait également illuminer de son aura cet événement annuel. Il faut espérer que, parmi les instruments dont les accents frapperont vos oreilles, vous ne vous trouviez pas trop près d’un carnyxgaulois, propre à faire fuir n’importe quel humain normalement constitué (c’était d’une certaine façon le but de cette arme de dissuasion massive). Autre rencontre à éviter au coin d’une rue, unNérondes temps modernes, persuadé de son immense talent vocal et qui vous casserait les oreilles toute la soirée ! Afin de donner un peu de swing au cours de langues anciennes et fêter la musique par la même occasion, on pourra exploiter undéfi scolaireà la musique et proposé en consacré 2004 aux collégiens et lycéens. http://defis-scolaires.defis-scolaires.com/cgi-bin/index_matiere.cgi?a=Sho5TcET0wQAAAiOySM > clic sur résultats > clic sur icône verte collège/lycée « LATIN : MUSIQUE » > clic sur « Répondre aux questions ». Attention ! Ce défi étant achevé depuis 2004, les réponses au questionnaire proposé sont affichées (clic sur « Répondre aux questions » > clic sur « Liste »). La musique dans l’empire romain: http://www2.unil.ch/chronozones/articlesOnline/rossier2004.pdfMusique et Antiquité, Actes du colloque d’Amiens, éd. Les Belles Lettres. A consulter :Les Dossiers d’archéologien°320 (février 2007),« Musique à Rome ». Aperçu du sommaire :Les doubles tibiae romaines, Les associations de musiciens à Rome et en Italie, Les musiciens de l'armée romaine impériale, Les aulètes dans les concours à l'époque impériale, Le citharède à Rome, Le tibicen sur les reliefs sacrificiels à
LES NEWS DE L’ANTIC’ N° 9 - Juin 2009
Rome, Le théâtre romain et son acoustique… Il existe desCD de musique antiqueet (grecque ère romaine) : à dénicher sur le web. Une 1 piste : http://www.ac-grenoble.fr/lycee/diois/Latin/catalogue-Musique.html#musiqueantiqueLIBRAIRIE:DERNIERESPARUTIONSEn vitrine des librairies, voici de quoi étoffer votre Bibliographie des Langues Anciennes: OVIDE,Métamorphoses, éd. Les Belles Lettres, coll. Classiques en poche : il s’agit là d’une nouvelle traduction d’Olivier SERS «vers pour vers, en 11995 alexandrins classiques restituant fidèlement le phrasé et la frappe poétique des hexamètres latins. Pour la première fois le lecteur moderne des Métamorphosesest placé dans la situation même du lecteur antique », dixit son éditeur.Jardins et paysages de l'Antiquité (vol. II) : Grèce - Rome par A. Gros de Beler, A. Renouf et B. Marmiroli, éd. Actes Sud. ALAUNEVu à la Une des revues d’histoire ou d’archéologie… Archéologia n° 466 (mai 2009) présente un article sur les Céramiques d'Alsace : un florilège gallo-romain Colmar. Histoire antique et médiévale n°43(mai-juin 2009) propose un dossier surLa dynastie des Flaviens, un article surAsclépios et l’eauet un autre surLes femmes gauloises au travail.L’Archéologuen°102(juin-juillet 2009) consacre son dossier thématique à la Normandie celte et romaine.Dans la revueArkéo Juniorn°133 (mai 2009), relevons entre autres deux articles:Quand les Romains allaient au petit coin…etMarc-Aurèle, l’empereur philosophe PAROLESET PAROLESET12 mai 2009 s’est tenue à Paris la finale du Le Concours d’éloquence Lysiasouvert aux étudiants des universités françaises de Droit.Les deux derniers candidats en lice ont fait vibrer l’auditoire et les mots sur le sujet« Qu’est-ce qu’un avocat peut faire face à 12 hommes en colère ? ». Si l’humour est de mise dans ce concours, comme le confirme ce sujet, ainsi que ceux proposés lors des épreuves éliminatoires, la valorisation du verbe et de l’éloquence est un beau coup de chapeau à l’un des grands orateurs de la Grèce antique,Lysias. C’est bien ce que confirme le règlement intérieur de l’association La Conférence Lysias :«Le concours interuniversitaire de plaidoirie organisé par la conférence Lysias « estune fête, une
4
émulation de richesse, un déploiement d'intelligence.» Ainsi les Universités participantes se réuniraientpour voir et entendre ces merveilles et ce rapprochement serait propre à faire naître entre elles une mutuelle affection.» (Lysias, Discours olympique, 1-2, Renaissance et survie des jeux olympiques) Non seulement ce concours est une reconnaissance de ces maîtres de la parole que furentles orateurs de l’Antiquité, mais il poursuit l’idéal de ces hommes du passé qui voulurent et surent donner aux mots un éclat qui devait leur permettre de l’emporter sur toute autre forme de pouvoir, y compris celui des armes. Quelques siècles après Lysias, l’orateur romain par excellence, Cicéron résumera ce rêve dans cette phrase désormais célèbre: « Cedant arma togae ! »(Que les armes le cèdent à la toge ! -la toge étant le symbole du pouvoir civil). La puissance des discours pour contrer la violence des armes. Cicéron aurait d’ailleurs été bien placé pour traiter le sujet de la Finale de ce Concours Lysias : il eut plus d’une fois, lors de ces interventions publiques, à affronter des « hommes en colère », et parfois bien plus de douze.  Convaincre grâce au pouvoir des mots-« instruire, plaire, émouvoir / docere, placere, movere », le credo de Cicéron -est donc l’objectif que ne veulent pas perdre de vue les magistrats, avocats, juristes et futurs juristes qui participent au Concours Lysias :« Lysias, grand orateur et dialecticien athénien n'eût-il pas souhaité que la plaidoirie, dont il est l'un des plus éminent fondateur(sic), soitun exercice reconnu dans nos sociétés contemporaines ? Telle est, du moins, l'ambition du Concours Inter-Universitaire et Francophone de Plaidoirie organisé par la Conférence Lysias. On dit de Lysias qu'il était capable, à tout moment et en toutes circonstances,d'adapter son discours pour convaincre n'importe quel auditoire. Voici le défi que doivent relever les candidats ! Au travers de joutes oratoires aussi brillantes que provocatrices où l'éloquence se dispute aux péroraisons et autres effets de manches, la Conférence Lysias œuvre à la prise de conscience par les étudiants de l'absolue nécessité de maîtriser l'art "d'enseigner, d'émouvoir et de plaire". » (page d’accueil du site de La Conférence Lysias).  L’éloquence est aussi un beau sujet d’études pour les classes de latinistes et d’hellénistes. Les textes des orateurs grecs et romains,Lysias, Démosthène, Isocrate, Eschine, Cicéron…, tout comme les exemples de beaux discours transmis par l’Antiquité – par exemple, l’oraison funèbre (des Athéniens morts lors de la guerre du Péloponnèse) prononcée parPériclèset rapportée, voire réécrite avec le talent deThucydide –, nous tendent les bras. Il en va de même des écrits sur le travail de l’éloquence et les orateurs (Tacite,Dialogue des orateurs; Cicéron,De l’Orateur; Cicéron,De l’Invention…).  Rappelons au sujet de Cicéron l’existence deL’Affaire Sextus, docu-fiction de Dave Stewart (2005), coproduit par BBC et Discovery Channel, qui met en images le procès de Sextus Roscius, accusé de parricide et défendu par le jeune Cicéron contre des faits implacables et des hommes de pouvoir. Exemple de plaidoirie à mettre en parallèle, bien évidemment, avec le film de Sydney Lumet,Douze hommes en colère(1957).  Un peu de vocabulaire pour terminer ? « Au cours de ce colloque - qui ne ressembla en rien à unsoliloque -, les interlocuteurs,loquaces etéloquents, n’eurent aucun problème d’élocutionde leurs lors allocutionsParoles et paroles et… ». paroles…La Conférence Lysias : http://www.conferencelysias.fr/presentation.php
Finale du Concours Lysias : http://combatsdroitshomme.blog.lemonde.fr/2009/05/13/concours -deloquence-lysias-la-faculte-de-droit-devry-lemporte-au-conseil-detat/
LES NEWS DE L’ANTIC’ N° 9 - Juin 2009
Exemple de téléchargement légal (2,99 euros) deL’Affaire Sextus:http://www.virginmega.fr/video/film/l-affaire-sextus-81-av-jc-103839486,normal,page1.htm
Souslespierres,lazig Il y a des pierres qui s’assagissent avec le temps. Finis les combats sanglants qui ont fait sa terrible réputation : le 25 mai 2009,le Colisée de Romeeu droit à un concert  a ! Concert quasi privé, puisque seulement 380 généreux spectateurs (pas plus, afin de préserver au maximum les vieilles pierres de l’amphithéâtre) auront versé chacun 1000 euros pour écouter le ténor italienAndrea Bocelli. C’est pour la bonne cause et une action caritative que le Colisée aura servi d’écrin, une fois n’est pas coutume, à la musique : la somme récoltée ce soir-là sera attribuée à la reconstruction duConservatoire de la ville de l’Aquila,durement touchée lors du séisme qui a frappé les Abruzzes le 6 avril. Photos du concert donné le 25 mai 2009 au Colisée de Rome:http://www.purepeople.com/media/andrea-bocelli-au-colisee-de-rome_m221644Souslesétoiles,lazigaussi Avez-vous regardé le ciel le 5 mai dernier ? Si oui, vous y avez peut-être aperçu la constellation de laPetite Ourse. Savez-vous que ce soir-là, il y avait deux Petites Ourses pour la seule ville de Strasbourg ? En effet, le groupe de jazzURSUS MINOR (Petit Ours en latin, plus juste que Petite Oursedevrait qui prendre la forme latine Ursa Minor) avait posé ses instruments de musique à l’espacePôle Sud. Le nom de baptême de ce quartette se serait imposé lors d’un concert sous la voûte étoilée, en présence de la Petite Ourse, et alors que les lâchers d’ours dans les Pyrénées étaient le sujet de nombreuses discussions.  Ne ratons pas cette occasion de raconter comment les Ourses, la Grande comme la Petite, sont arrivées à habiter le ciel. Il était une fois… une jeune nymphe, prénommée CALLISTO(latrès belle,grec), dont la beauté troubla le en toujours volageZeus-Jupiter. Et ce qui devait arriver arriva : Callisto accoucha, neuf mois après, d’un beau petit garçon, ARCAScette naissance était l’affront de trop pour. Las, Héra-Junon, l’épouse jalouse de Zeus : ni une ni deux, elle décide de se venger de la trop belle Callisto et la métamorphose en ourse. Désormais, elle courra toujours les bois, mais ce sera en fuyant les chasseurs et leurs flèches mortelles. Les années passent et Arcas, fils de Zeus et de Callisto, grandit en ignorant tout du terrible destin de sa mère. Bien évidemment, comme tout jeune homme qui se respecte, il part lui aussi chasser dans les bois. Et qui voit-il un jour à portée de flèches ? Une Ourse, sa mère bien
5
sûr, mais il ne le sait pas. Imaginez Héra se réjouissant d’avance du massacre qui se prépare : brrr, la vengeance est vraiment un plat qui se mange froid ! Toujours est-il qu’une course-poursuite mortelle s’engage dans les bois entre la mère et le fils. Alors que Callisto-Ourse s’apprête à mourir sous les tirs d’Arcas, Zeus se décide enfin à intervenir et à empêcher le pire : il était temps ! Il enlève la mère et le fils et les transforme en constellations : Callisto devient ainsi la grande Ourse et Arcas sera son Gardien, le Bouvier, appelé Petit Chariot ou plus souvent Petite Ourse. Ouf, on n’est jamais sûr de rien avec ces dieux, mais tout est bien qui finit bien cette fois-ci ! OVIDE,Métamorphoses, II, vers 409sq (texte latin et traduction) :http://agoraclass.fltr.ucl.ac.be/concordances/ovideII/le cture/4.htmELECTIONSEUROPEENNESPas d’abstention face à l’Europe pour les Langues et Cultures de l’Antiquité ! Les élections européennes7 du juin peuvent être prétexte à chanter en chœur et avec joie l’hymne européen en langue latine. Petit rappel : le texte a été publié dansLes News de l’Antic’n°3 – décembre 2008. ALABORDAGE! Réservation pour les vacances d’été ? Envie d’une croisière ? Attention aux pirates !quelques années on assiste à Depuis une recrudescence des faits divers mettant de paisibles plaisanciers aux prises avec des pirates de mieux en mieux organisés. Tant et si bien queLe Monde, Dossiers et documents a décidé de consacrer son n° 386 (mai - juin 2009) à ce fléau maritime: Pirates : le retour !à hier, entre D’aujourd’hui mythes et réalité, le dossier fait un tour d’horizon du piratage. Sans en oublier la forme la plus moderne : les pirates du web ! De quoi travailler activement à mieux faire connaître les droits et devoirs des internautes, ce qui est aussi un objectif incontournable duBrevet Internet et Informatique(B2i)des élèves français. Téléchargement légal du dossierPirates : le retour !:http://www.lekiosque.fr/Dossiers-et-documents-numero-386-Pirates-le-retour-z221072.aspxArticle sur la lutte contre les pirates modernes (mai 2009) :http://www.lemonde.fr/afrique/article/2009/05/19/lutte-contre-la-piraterie-appel-a-une-force-soutenue-par-l-onu_1195122_3212.htmlCertains ex-otages n’hésitent d’ailleurs pas, une fois libérés, à retourner sur le lieu de leur mésaventure : c’est le cas de celui qui est surnommé « le marin allemand fou » et qui a voulu retrouver, malgré les dangers, son voilier abandonné enSomalielors de la prise d’otages. Article de presse du 20.05.2009 :http://www.letelegramme.com/ig/generales/france-monde/monde/somalie-juergen-le-fou-est-de-retour-chez-les-pirates-20-05-2009-386354.php
LES NEWS DE L’ANTIC’ N° 9 - Juin 2009
 Un ex-otage qui retourne sur ses pas pour affronter les pirates, ses ravisseurs, cela ne vous rappelle rien ?Jules César, mais oui, bien sûr : jeune homme de 25 ans, il avait été capturé en Mer Méditerranée et retenu 40 jours par des pirates qui avaient compris le prix qu’ils pourraient tirer d’un beau poisson comme ce noble Romain. Mais il aurait mieux valu pour eux ne pas se trouver sur la route de ce loustic de Jules, car sitôt libéré en échange d’une substantielle rançon – 50 talents quand même pour ce jeune homme plein de promesses qui avait lui-même fixé la somme, estimant insuffisante celle demandée par les gangsters de la mer -, le voilà-ti-pas qui fait voiles arrières vers le repaire des pirates et les massacre tous sans pitié jusqu’au dernier ! C’est sûr, il ne connaissait pas le syndrome de Stockholm, le descendant de la déesse Vénus ! L’auteur grec Plutarqueévoque avec moult détails cet épisode de piraterie antique dans laVie de César, 1-2.Plus brièvement,SuétoneetVelleius Paterculus, eux aussi,nous rapportent les mêmes faits (Vie du Divin Jules, IVetHistoire romaine, II, 41). A noter que le romain Suétone revient un peu plus loin sur cet épisode(Vie du Divin Jules, LXXIV)pour évoquer une forme toute particulière d’humanité césarienne: avant de crucifier les pirates, comme il le leur avait d’ailleurs promis lors de sa captivité, il les a généreusement fait étrangler auparavant !Suétone,:Vie du Divin Jules, IV http://bcs.fltr.ucl.ac.be/SUET/CAES/4.htm#PiratesSuétone,Vie du Divin Jules, LXXIV :http://bcs.fltr.ucl.ac.be/SUET/CAES/74.htmPlutarque,Vie de César, 1-2: http://mercure.fltr.ucl.ac.be/Hodoi/concordances/Plutarque_cesar/ lecture/1.htmVelleius Paterculus,Histoire romaine, II, 41:http://remacle.org/bloodwolf/historiens/velleius/livre2.htm La littérature et l’histoire antiques permettent d’autres parallèles avec la piraterie moderne :Homèrecitant déjà les pirates dansL’Odyssée, chant 3;Spartacuset ses troupes trahis par des pirates qui ne viendront jamais les tirer de l’étau romain; la chasse aux pirates ouverte parPompée le Grand en 67 av. J-C (in Plutarque,Vie de Pompéela présence de, 24sq) ; la piraterie dans les romans antiques, tel celui d’Héliodore,Les Ethiopiques… A noter : un documentaire surLa piraterie durant l’antiquité: est téléchargeable en VOD / DVD (3,99€) : http://vodeo.fnac.com/lire/113-122-6409-les-pirates.htmlle texte numérisé de l’essai consacré par J.M.Sestier àLa piraterie dans l’Antiquité (1880) :http://www.mediterranee-antique.info/Rome/Sestier/Pir_00.htm Et pour se faire plaisir et rire malgré tout avec ces terribles pirates, on s’offrira un petit détour vers la bande dessinée et les pirates désespérés qui ont le malheur de croiser la route d’Astérix et Obélix, ou encore vers les aventures du détonnant Jack Sparrow, interprété par Johnny Depp dansPirates des Caraïbes.voir auxRien à voir avec l’Antiquité ? Demandez pirates qui est leur pire ennemi : le Kraken ou Jules César ?Les piratess’invitent auxélections européennes! En ce mois de uin, les Suédois ourront élire, s’ils le souhaitent, un membre du …Parti des Pirates! Si, si, c’est du sérieux. Cette formation politique, créée en 2006, entend défendre les libertés individuelles, notamment dans leur accès à l’internet. Com renez, la liberté d’échan er et téléchar er des fichiers sans avoir à en rendre compte à quiconque. La récente condamnation
6
par le tribunal de Stockholm du site de téléchargementThe Pirate Baour leé les intentions de vote aurait visiblement do Parti des Piratesrochaines élections euro éennes. Leslors des irates à l’assaut des urnes, c’est ce ui s’a elle robablement moderniser les techniques d’abordage.
AUTHEATREUNSOIRPour tous ceux qui sont ou se rendront dans la capitale d’ici le 14 juin (date de la dernière représentation) :Médée, pièce écrite parJean ANOUILH, est actuellement jouée à Paris, sur les planches duVingtième Théâtre.  Pour les autres, il restera toujours la possibilité de lire le texte du dramaturge français et de redécouvrir la figure de cette princesse de Colchide qui, après avoir aidéJason et les Argonautesleur quête de la Toison d’or, trahi son père et dans tué son frère, sacrifie ses propres enfants sur l’autel de sa vengeance, dévorée par une jalousie monstrueuse, douloureuse et criminelle. En voilà une qu’on n’aimerait pas avoir comme voisine !  Pour ceux qui souhaiteraient revenir aux sources de la légende,EURIPIDE pour les Grecs et SENEQUEpour les Romains avaient déjà écrit chacun uneMédée, mais sansparvenir à la laver de ses crimes. Au contraire, puisque c’est à Euripide que Médée doit, paraît-il, d’être accusée du meurtre de ses enfants. Euripide,Médée(texte grec et traduction française) : http://mercure.fltr.ucl.ac.be/Hodoi/concordances/euripide_medea/Sénèque,Médée(texte latin seul) :http://www.hs-augsburg.de/~harsch/Chronologia/Lspost01/Seneca/sen_trme.ht mlALACARTE  Celui qui fut promu« le plus rock’n roll des chefs anglais »(Europe 1/ oct.2008), le jeune et très tendance Jamie OLIVER, a choisi l’Italie pour théâtre de son dernier voyage culinaire, dont le récit est paru début 2009 aux éditions Hachette,L'Italie de Jamie(éd.Hachette Pratique, coll. Cuisine).  Est-ce que l’antique gastronome Apicius y retrouverait quelque arôme ou fumet connu de son époque? « Oh non ! », s’exclameront probablement tous ceux qui ont en mémoire les recettes de tétines de truies, pieds de chameau ou langues de rossignol. A vous de vous plonger dans la lecture et l’expérimentation de ces 120 recettes venues de toute l’Italie pour vous en faire une idée. Toujours est-il que l’objet que vous aurez en main en parcourant les pages de ce livre de cuisine s’ouvre et se ferme sur la reproduction d’une…fresque de la villa de Julia Felixdécouverte à Pompéi, plus exactement d’une nature morte, actuellement exposée au Musée archéologique de Naples. Bel hommage à l’art antique, artistique à défaut d’être culinaire. On vous l’avait dit : il est très tendance, ce petit Anglais ! Et son éditeur a bon goût dans le choix des illustrations.
LES NEWS DE L’ANTIC’9 - Juin 2009 N°
CONVERSATIONSConférences A.R.E.L.A.SFrédéric COLIN,. : professeur d’égyptologie à l’Université de Strasbourg, évoquera « Le soldat et la momie : paroles d’anciens dans une oasis égyptienne »le 3 juin 2009, à 20 heures à l’Institut Le Bel, amphi. 2-6, Campus de l’Esplanade, Strasbourg. RENCONTRES D’ECRIVAINS à la Librairie Kléber: l’Antiquité, effleurée seulement, mais de belle manière dans le programme du mois de juin (à lire absolument : la belle introduction auxGrands fondslivresques et littéraires qui introduit lesConversationsguestjuin), sera peut-être invitée en «  de star » en Salle Blanche. De toute façon, la liste des auteurs annoncés en ce mois de juin incite, comme toujours, à faire une promenade littéraire par la Librairie Kléber. http://www.librairie-kleber.com/LATIN TURFAlors lui, c’est certain, vous ne l’attendiez pas sur un hippodrome ! Et pourtantARISTOTE, oui Aristote, s’est adjugé, au galop, une belle deuxième place lors du Prix de Nanterre à Longchamp. En voilà un qui fait bien honneur au nom qu’il porte : celui du philosophe grec, précepteur d’Alexandre de Macédoine -qui n’était pas encore appelé le Grand - et fondateur du Lycée à Athènes. Excusez du peu !  En gagnant le Prix du Roi René, couru à Angers le 19 mai, SOL INVICTUSa, quant à lui, tutoyé les dieux. Rien de bien surprenant, direz-vous, quand on sait que son nom signifie en latinSoleil Invaincu et que, dans l’Antiquité, il ne s’agissait rien moins que du dieu Mithra. Décidément les champs de courses devraient être inscrits au patrimoine culturel !Religions orientales à Rome, « Mithra » : http://www.musagora.education.fr/religion/religionfr/mithra.htmLESCISEAUXDEPHIDIAS Ce mois-ci, laSkulpturhallede Bâle (Suisse) et leDr. Tomas Lochmanprésentent le buste du poète grec nous ANACREONde Téos (~ 575 -490 ? av. JC). http://www.skulpturhalle.ch/sammlung/highlights/highlights.h tml
7
Rappel des lectures proposées au mois de … *:juin 2008 de lecture d’œuvre en raison de la pas réorganisation du Musée *juin 2007 :Apollon Lykeios *juin 2006 :Kouros de Tenea*juin 2005 : pas de lecture d’œuvre en raison de la réorganisation du Musée *juin 2004 :la Dame dite d’Auxerre*juin 2003 :le groupe dit d’IldefonsoLECLAVIERDESLECTEURS  Vous rêviez d’une soirée à l’opéra avec la jeuneProserpine, enlevée par son oncle Pluton-Hadès et conduite aux Enfers pour y régner à ses côtés ? C’est la chance qu’ont eue les spectateurs desSchwetzinger Festspieleont assisté, début mai, aux qui représentations de ce drame écrit par Goethe et mis en musique par Rihm. Excusez du peu ! http://www.swr.de/swr2/schwetzinger-festspiele/programm/-/id=656996/nid=656996/did=4186010/11opmm4/index.htmlMerci à François.  Des enregistrements audios et/ou vidéos, des catalogues de films et de documentaires, de logiciels, de livres pour la jeunesse, des fiches méthodologiques, des ressources iconographiques, des outils pour la promotion des Langues Anciennes… Le site Latine Loquereest une véritable mine d’informations. A creuser. http://www.ac-grenoble.fr/lycee/diois/Latin/index.html Merci à Katia.Des remarques, des trouvailles qui pourraient figurer dans Les?News de l’Antic ’ :N’hésitez pas à contacter la rédaction christine.rempp@ac-strasbourg.frARCHIVESLes anciens numéros desNews de l’Antic’bien rangés sont dans leur boîte archives et peuvent être feuilletés en se rendant dans la rubriqueLangues anciennes surhttp://www.ac-strasbourg.fr/disciplines/lettres/langues_anciennes/archives/view. Christine Rempp Professeur de Lettres, Collège de Brumath (67) christine.rempp@ac-strasbourg.fr
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.