Mal développement et développement durable: l'exemple de la Guyane française

De
Publié par

Niveau: Secondaire, Collège
Mal développement et développement durable: l'exemple de la Guyane française Document 1 La population en danger Illégal Affiche du Collectif Galbao, Guyane française. L'auteur de l'affiche : une association locale. L' orpaillage clandestin : un cancer. Il tue. Compétences : Lire une affiche. Comprendre le sens du message. Etablir le lien activité d'orpaillage-territoire-population, puis fixer l'objectif : ? Comment l'exploitation d'une ressource peut-elle mettre en péril un territoire et sa population ? Document 2 : orpaillage et déforestation sauvage en Guyane « La Boudeuse fait escale en Guyane. L'équipage du trois-mâts dirigé par Patrice Franceschi achève sa première mission d'observation Terre-Océan. L'un des volets de cette expédition consistait à mesurer les effets de la pollution au mercure utilisé par les orpailleurs clandestins le long du fleuve Maroni. Depuis dix ans, et le phénomène s'est accentué ces deux dernières années, des chercheurs d'or brésiliens passent la frontière et investissent les espaces libres de la jungle guyanaise. Une véritable économie clandestine accompagne ces pauvres bougres qui travaillent dans des conditions effroyables et ne connaitront jamais la fortune. Patrice Franceschi et son équipe ont ainsi découvert une vraie fourmilière avec ses pistes de ravitaillement qui transperce la forêt depuis le Brésil, ses contrebandiers qui apportent le matériel, la nourriture, ses coolies, ses porteurs qui transportent les marchandises, les bars, les prostituées.

  • rivières guyanaises

  • orpaillage

  • orpaillage clandestin

  • populations amérindiennes

  • taux de mercure contenu dans les cheveux des amérindiens

  • mercure


Publié le : jeudi 1 avril 2010
Lecture(s) : 69
Source : www-zope.ac-strasbourg.fr
Nombre de pages : 14
Voir plus Voir moins

Mal développement et développement durable: l’exemple de la Guyane française


Document 1




Un territoire : la
Guyane française (le

faire localiser sur la

carte- fiche élève)


Un texte bref inspiré du procédé employé
pour la lutte contre le tabac.

La population en danger
Technique artisanale consistant à
séparer l’or de la boue et du sable et du
gravier

Illégal


Affiche du Collectif Galbao, Guyane française.

L’auteur de l’affiche : une association locale.

L’ orpaillage clandestin : un cancer. Il tue.

Compétences : Lire une affiche. Comprendre le sens du message. Etablir le lien activité d’orpaillage-territoire-population, puis fixer
l’objectif :
 Comment l’exploitation d’une ressource peut-elle mettre en péril un territoire et sa population ?

Document 2 : orpaillage et déforestation sauvage en Guyane

« La Boudeuse fait escale en Guyane. L’équipage du trois-mâts dirigé par Patrice Franceschi achève sa première mission
d’observation Terre-Océan. L’un des volets de cette expédition consistait à mesurer les effets de la pollution au mercure utilisé par
les orpailleurs clandestins le long du fleuve Maroni.
Depuis dix ans, et le phénomène s’est accentué ces deux dernières années, des chercheurs d’or brésiliens passent la frontière et
investissent les espaces libres de la jungle guyanaise. Une véritable économie clandestine accompagne ces pauvres bougres qui
travaillent dans des conditions effroyables et ne connaitront jamais la fortune.
Patrice Franceschi et son équipe ont ainsi découvert une vraie fourmilière avec ses pistes de ravitaillement qui transperce la forêt
depuis le Brésil, ses contrebandiers qui apportent le matériel, la nourriture, ses coolies, ses porteurs qui transportent les
marchandises, les bars, les prostituées.
Car comme l’a constaté Patrice Franceschi, les orpailleurs clandestins ne travaillent pas dans la finesse. C’est la politique de la
terre brûlée, là où ils sont passés, rien ne repousse…. : « Quand vous avez des rivières qui ont été détournées pour chercher l’or
dans les alluvions et dont le résultat final c’est comme un terrain de football en latérite où absolument plus aucune herbe ne
repousse et cela sur des kilomètres carrés, et cela progresse au fur et à mesure… et bien vous vous rendez bien compte que la
forêt est massacrée dans ces endroits-là. C’est pire que la déforestation purement forestière, l’exploitation du bois, parce que
vraiment rien ne repoussera et qu’en plus de cela, dans ces rivières vous trouvez toute la pollution extérieure à l’orpaillage, les
huiles de vidanges, le kérosène, l’essence, les déchets alimentaires, etc, et pour finir, c’est le pire de tous, c’est la pollution au
mercure. Le mercure utilisé pour amalgamer les pépites d’or. Le poison contamine les poissons puis les hommes, les femmes et
les enfants qui mangent les poissons. Et c’est par tonnes que l’on mesure le mercure dans ces rivières guyanaises. »
Régis Picart – 10 avril 2010. www.france-info.com/chroniques-aventuriers
Document 2. Répondre aux questions à l’oral, puis les informations retenues sont surlignées : en vert ce qui relève des atteintes à
l’environnement, en jaune ce qui relève de l’économie clandestine, en gris ce qui relève de l’activité criminelle, en bleu ce qui
relève de l’immigration, en rose, ce qui relève des conséquences sanitaires.

Compétences : repérer les informations dans un texte et procéder à leur tri préalable.

1) Quel était le principal objectif de la mission de l’équipage de la Boudeuse en Guyane ? « mesurer les effets de la pollution au
mercure utilisé par les orpailleurs clandestins le long du fleuve Maroni ».
2) Quelle découverte a fait l’équipage dans la forêt guyanaise ? « Une véritable économie clandestine… une vraie fourmilière avec
ses pistes de ravitaillement qui transperce la forêt depuis le Brésil, ses contrebandiers qui apportent le matériel, la nourriture, ses
coolies, ses porteurs qui transportent les marchandises, les bars, les prostituées. » (Lien avec le document 1 : Rappeler aux
élèves que l’association dénonçait l’orpaillage clandestin).
3) D’où les orpailleurs sont-ils originaires ? Ils viennent du Brésil
4) Quel est le principal impact visible de l’orpaillage sur la forêt ? « là où ils sont passés, rien ne repousse »
5) Qu’est-ce que « la pollution extérieure à l’orpaillage » ? « dans ces rivières vous trouvez toute la pollution extérieure à
l’orpaillage, les huiles de vidanges, le kérosène, l’essence, les déchets alimentaires, etc, et pour finir, c’est le pire de tous, c’est la
pollution au mercure. »
6) Quels sont les effets du mercure ? « Le poison contamine les poissons puis les hommes, les femmes et les enfants qui mangent
les poissons. »
.

Document 3.
Orpailleurs clandestins en Guyane
AFP.

Document 2 et 3.
1) Expliquer, à l’aide de la photographie, pourquoi
rien ne peut repousser.
Les jets eau projetée à haute pression détruisent les
sols. Ils deviennent stériles.

Compétence : établir un lien entre deux documents.




Document 4 (à projeter)
Source: Géoconfluences: « le
développement durable,
approches géographiques ».

Sur la carte (Fiche -élève) :
1) indiquer les principales
zones de prospection et
d’exploitation aurifères en
jaune.
2) Indiquer les flux migratoires
que provoque la ruée vers
l’or : en rouge les flux
originaire du Surinam et en
vert les flux originaires du
Brésil.
3) Indiquer en bleu le nom
des deux fleuves que
traversent les clandestins

Compétence : informer une
carte
Synthèse 1


Une Des activités
économie criminelles
souterraine




Une La déforestation
immigration L’orpaillage La pollution des
clandestine clandestin eaux
La contamination au
mercure




Une
appropriation
illégale de
l’espace




Compétence : capacité à trier les informations relevées et les présenter de façon synthétique.






Document 5. Les conséquences désastreuses de l’orpaillage clandestin sur l’environnement et sur les populations.
Titre du paragraphe 1 :…………………………………………………………………………………………………………………
L'orpaillage cause de graves dommages à l'environnement. Les phases d’exploitation et de récupération de l’or provoquent
successivement le déboisement du site, parfois le détournement de la crique (cours d’eau), l’ouverture de fosses d’exploitation
…par décapage des couches argileuses à la pelle hydraulique. Cette opération a provoque une déforestation qui peut être
irrémédiable. Puis, les orpailleurs procèdent à l’abattage : une lance "monitor" projette un jet d’eau à haute pression sur les
graviers et les sables contenant l’or. Les graviers sont ensuite récupérés par pompage et lavés dans une caisse sur fond de
moquettes qui permet de récupérer le concentré ainsi obtenu. Les rejets d’eau contenant des matières en suspension perturbent
l’écosystème des cours d’eau…
Depuis ses débuts en Guyane, l’orpaillage a provoqué le rejet de plusieurs centaines de tonnes de mercure dans l’environnement.
A. Boudou propose une estimation de 300 tonnes au cours de cette période. Les rejets de mercure contaminent à la fois les
systèmes aquatiques, l’atmosphère et les sols des bassins versants…Les poissons, et dans une moindre mesure le gibier, sont
alors contaminés.
Des études diffusées en 1999, confirment ces inquiétudes. Les atteintes indirectes faites à l’environnement par l’orpaillage se
regroupent en deux grandes catégories : les pollutions et les perturbations des écosystèmes. Les huiles et les carburants utilisés
dans les machines se retrouvent dans les eaux. Les anciens sites ne sont jamais dépollués : le paysage présente alors des fosses
d’eau stagnante, des tas de graviers, des trous béants impossibles à revégétaliser, des vestiges de machines abandonnées, des
fûts vides rouillés. Les écosytèmes sont également modifiés pour de longues années : les boues jaunâtres s’échappent des
exploitations n’utilisant pas de bassin de décantation ; elles perturbent la respiration et la reproduction des poissons. Les cours
d’eau sont encombrés de nouveaux reliefs, bancs de sable et graviers rejetés par les dragues ... Enfin, les orpailleurs qui se
nourrissent beaucoup de gibier, accentuent les prélèvements sur les mammifères contribuant à modifier le milieu environnant les
exploitations.

Titre du paragraphe 2…………………………………………………………………………………………………………………………
Le transfert à l’homme s’effectue par la chaîne alimentaire, à travers la chasse et la pêche. Au milieu des années 1990, une
enquête épidémiologique réalisée chez les populations amérindiennes du Haut-Maroni a révélé une concentration élevée de
mercure dans les cheveux des populations : 11,7 µg/g pour les adultes et 14 µg/g pour les enfants, alors que le seuil d’alerte de
l’OMS est de 10 µg/g. La concentration moyenne de mercure dans les cheveux d’un habitant de la métropole s’élève à 1,7 µg/g.
Les habitants des villages de Twenké et d’Antécume-Pata, qui résident au bord du fleuve Maroni, se nourrissent de poissons, 6 à 7
fois par semaine, en moyenne. Il existe une corrélation (une relation directe) entre le nombre de repas à base de poissons et le
taux de mercure présent dans les cheveux. Jusqu’à présent les populations amérindiennes installées sur l’Oyapock, à Camopi par
exemple, paraissent moins touchées (6,5 µg/g de mercure dans les cheveux pour un nombre équivalent de repas à base de
poissons). En effet, les sites d’orpaillages sont moins nombreux dans cette partie du département. La contamination des êtres
vivants par le mercure se traduit par la présence de celui-ci sous la forme chimique du méthylmercure.
Ce puissant neurotoxique affecte le système nerveux central…conséquence de la consommation régulière de poissons
contaminés, la toxicité du méthylmercure cause des désordres neurologiques graves et souvent irréversibles. Dans le cas d’une
mère enceinte, le risque d’atteinte du fœtus est grand. Chez l’enfant, le méthylmercure entraîne des perturbations du
développement moteur, des retards d’apprentissage de la marche.

Titre du paragraphe 3……………………………………………………………………………………………………………………………
La reprise vigoureuse de l’activité, depuis les années 1990, a provoqué un afflux de garimpeiros brésiliens ou surinamais, qui
installent leur placer (gisement d'or alluvionnaire) plus ou moins légalement et importent leurs savoir-faire des grands chantiers
d’exploitation aurifère du Mato Grosso, du Pará ou du Roraima. Sous-payés, car souvent clandestins, ils sont prêts à tout pour
gagner un peu d’argent. Armés, violents, ils sont au centre des rivalités pour l’occupation de l’espace et l’utilisation des ressources.
Des bandes organisées, les "maraudeurs" attaquent les grands chantiers et contribuent à faire de la région de Maripasoula un far-
west moderne où règne l’insécurité. La
consommation de drogues et d’alcool contribue à Une barge d’orpailleur sur le Maroni
augmenter l’agressivité ambiante. Photographie : P. Blancodini, 2002
D’autre part, les orpailleurs considèrent que l’accès
à la ressource aurifère est un droit imprescriptible au
même titre que l’accès à toutes les autres ressources
"naturelles" accordé aux autres groupes de
population. Il en résulte un "climat tendu où chaque
communauté fait bloc contre l’autre". Les
Amérindiens, qui participent rarement à l’orpaillage,
sont souvent en conflit avec les orpailleurs qui
installent leurs sites sur leurs terres de parcours.
Patrick Blancodini, doctorant à l'Université de
Lyon III, formateur à l'IUFM de Lyon Compétence : le titre donné à chaque paragraphe doit restituer l’idée principale développée par l’auteur.
Donner un titre à chaque paragraphe :
Propositions :
Titre 1/ Les graves dommages à l’environnement
Titre 2/ Une catastrophe sanitaire
Titre 3/ l’orpaillage clandestin favorise l’immigration clandestine et l’insécurité

Document 5
1) Comment s’effectue le transfert de la pollution par mercure à l’homme ?
Les poissons contaminés par le mercure rejeté dans les rivières est consommé par les populations amérindiennes.
2) Comparer le taux de mercure contenu dans les cheveux des Amérindiens à celui des autres chiffres donnés par le
texte.
Ce taux est dix fois plus élevé. Il est supérieur à la valeur du seuil d’alerte fixé par l’OMS.
3) Quels sont les effets de la contamination par mercure sur la santé des populations amérindiennes de Guyane ?
Désordres neurologiques graves et irréversibles
Perturbations du développement moteur, retard d’apprentissage de la marche chez les enfants

Documents 6 et 7
1) Indiquer sur les photographies (fiche élève) les atteintes visibles de l’orpaillage clandestin sur l’environnement

Trou béant impossible à revégétaliser.
Déforestation irrémédiable




Sol stérile




















Des fosses d’eau

stagnantes



Document 6 : Un site d’orpaillage dans la forêt au Sud de la Guyane française.
Source : Géoconfluences: « le développement durable, approches géographiques ».








Dégradation
des sols
Impossible à
revégétliser




Mare
stagnante
Eau brunâtre




Moteur et
Tas de gravier bidon rouillé

Document 7 : Site d’orpaillage abandonné en Guyane française après l’intervention des autorités françaises.
S.non communiquée.

Document 1 et 5
1) Montrer que l’exploitation incontrôlée des gisements d’or n’apporte aucun progrès social et alimente au contraire de
nombreuses tensions.
Document 1 : « des conditions de travail effroyables, de pauvres bougres qui ne connaîtront jamais la fortune. »
Document 5 : « sous-payés »
Document 5 : « Sous-payés, car souvent clandestins, ils sont prêts à tout pour gagner un peu d’argent. Armés, violents, ils sont
au centre des rivalités pour l’occupation de l’espace et l’utilisation des ressources.
Des tensions avec les populations amérindiennes locales : « les orpailleurs considèrent que l’accès à la ressource aurifère est un
droit imprescriptible au même titre que l’accès à toutes les autres ressources "naturelles" accordé aux autres groupes de
population. Il en résulte un "climat tendu où chaque communauté fait bloc contre l’autre". Les Amérindiens, qui participent rarement
à l’orpaillage, sont souvent en conflit avec les orpailleurs qui installent leurs sites sur leurs terres de parcours. »
2) Comment l’auteur du texte qualifie-t-il la région de Maripasoula ?
Des bandes organisées, les "maraudeurs" attaquent les grands chantiers et contribuent à faire de la région de Maripasoula un far-
west moderne où règne l’insécurité. La consommation de drogues et d’alcool contribue à augmenter l’agressivité ambiante.

Compétences : relever les informations puis rédiger un bref résumé montrant l’insécurité que provoque l’absence totale
de règlementation.
Pages suivantes :













L’ELDORADO (1) GUYANAIS : ORPAILLAGE ET IMMIGRATION


Saint-Laurent-du-Maroni




Kourou



Cayenne






Maroni




Oyapock.

Surimame

…….





Brésil



Immigration des Surinamais

Immigration des Brésiliens,
les garimpeiros
. (1) : demander aux élèves
d’effectuer une recherche sur le
mythe de l’Eldorado. Possibilité
d’établir un lien avec la découverte
des mondes lointains et la soif de
l’or des conquistadores espagnols.
Certaines cartes localisaient
l’Eldorado quelque part dans le
plateau des Guyanes.

Synthèse :

Les trois piliers du mal développement en Guyane française


« L’orpaillage clandestin nuit gravement à la santé »



Un désastre environnemental

- De graves atteintes à l’environnement sur la faune et sur la flore :
Déforestation irrémédiable
Pollution des fleuves et des rivières
Dégradation des sols
Poisson contaminé au mercure
Pollution extérieure au mercure (huile, carburants, machines et bidons etc..)
Anciens sites jamais décontaminés


Un désastre économique

- L’ économie clandestine entretient la pauvreté
: - L’orpaillage clandestin prive la Guyane de ses ressources aurifères
- Les conditions de travail effroyables des clandestins sous-payés
- Une appropriation spontanée et illégale d’espaces protégés ou en réserve.



Un désastre pour la société guyanaise



- Un désastre sanitaire : des populations amérindiennes contaminées au mercure

- Un désastre social : aucune amélioration de la situation sociale des populations locales

- Une immigration incontrôlée qui contribue à faire de la Guyane un Far-West:

- Criminalité (Prostitution, trafic d’alcool, trafic de drogue, violences)
- Insécurité croissante
-Tensions vives et conflits entre les populations locales et les clandestins

Compétence : synthétiser l’ensemble des informations. Les trois piliers environnemental, sociétal et économique doivent
apparaître.
L’idée est de montrer que l’absence de règles est à l’origine d’une catastrophe :
- sociétale
- environnementale
- économique
N.B : Cet exercice peut être évalué.
Pages suivantes :
Documents et Fiches élèves
Document annexe (à projeter)


Mal développement et développement durable: l’exemple de la Guyane française















Document 1: Affiche du Collectif Galbao, Guyane française.

Document 2 : orpaillage et déforestation sauvage en Guyane
« La Boudeuse fait escale en Guyane. L’équipage du trois-mâts dirigé par Patrice Franceschi achève sa première mission
d’observation Terre-Océan. L’un des volets de cette expédition consistait à mesurer les effets de la pollution au mercure utilisé par
les orpailleurs clandestins le long du fleuve Maroni.
Depuis dix ans, et le phénomène s’est accentué ces deux dernières années, des chercheurs d’or brésiliens passent la frontière et
investissent les espaces libres de la jungle guyanaise. Une véritable économie clandestine accompagne ces pauvres bougres qui
travaillent dans des conditions effroyables et ne connaitront jamais la fortune.
Patrice Franceschi et son équipe ont ainsi découvert une vraie fourmilière avec ses pistes de ravitaillement qui transperce la forêt
depuis le Brésil, ses contrebandiers qui apportent le matériel, la nourriture, ses coolies, ses porteurs qui transportent les
marchandises, les bars, les prostituées.
Car comme l’a constaté Patrice Franceschi, les orpailleurs clandestins ne travaillent pas dans la finesse. C’est la politique de la
terre brûlée, là où ils sont passés, rien ne repousse…. : « Quand vous avez des rivières qui ont été détournées pour chercher l’or
dans les alluvions et dont le résultat final c’est comme un terrain de football en latérite où absolument plus aucune herbe ne
repousse et cela sur des kilomètres carrés, et cela progresse au fur et à mesure… et bien vous vous rendez bien compte que la
forêt est massacrée dans ces endroits-là. C’est pire que la déforestation purement forestière, l’exploitation du bois, parce que
vraiment rien ne repoussera et qu’en plus de cela, dans ces rivières vous trouvez toute la pollution extérieure à l’orpaillage, les
huiles de vidanges, le kérosène, l’essence, les déchets alimentaires, etc, et pour finir, c’est le pire de tous, c’est la pollution au
mercure. Le mercure utilisé pour amalgamer les pépites d’or. Le poison contamine les poissons puis les hommes, les femmes et
les enfants qui mangent les poissons. Et c’est par tonnes que l’on mesure le mercure dans ces rivières guyanaises. »
Régis Picart – 10 avril 2010.

Document 3.
Orpailleurs clandestins en Guyane
AFP.








L’ELDORADO GUYANAIS : ORPAILLAGE ET IMMIGRATION


Saint-Laurent-du-Maroni



Kourou


Cayenne






M…………….




O……………….
.
S… …… ……

…….





B …… ……

……..


………………………….


.




Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.