Marie Henri Ducrotay de BLAINVILLE septembre 1er mai par Pierre Flourens

Publié par

Niveau: Secondaire, Lycée, Première
T. XXV. ÉLOGE HISTORIQUE DE MARIE-HENRI DUCROTAYDE BLAINVILLE, PARM. FLOURENS SECRÉTIME PERPÉTUEL p Lu dans la séance publiqueannuelle du lundi 3o janvier 1854. « Il n'y a au monde si pénible métier que celui de se faire un nom, » a dit la Bruyère. Ce disant, il osa, soutenu par l'attrait de la censure, braver les rigueurs qu'il signalait, et s'en fit un très-grand. Celui de nos confrères dont je dois vous parler aujourd'hui avait trop d'énergie pour s'effrayer du mot de la Bruyère, et, dans ses rudes labeurs, ce qui l'anima, ce fut le plaisir de la contradiction. Il a réussi, par d'opiniâtres efforts, à éclairer d'un jour nouveau quelques-uns des points les plus élevés de la science des êtres il a goûté le succès qu'obtient en tout temps la critique, et cette part d'admiration ardente que ne

  • famille

  • amis musi- cien zélé au conservatoire

  • caractère du jeune homme

  • école de dessin

  • bataille d'arques trouvaen

  • jeune homme

  • arques


Publié le : mercredi 30 mai 2012
Lecture(s) : 52
Source : academie-sciences.fr
Nombre de pages : 60
Voir plus Voir moins
JI
ÉLOHE
d'éveiller
'
HISTORIQUE
même
'
s'at-
cette
école
DE
était
M.H.DU
confiée
CR
à
OTA
des
YDE
BLAINVILLE.
moines
bénédictins
de
il]
Saint-
IV
men
a
à
réfléchir
É
et
LOGE
com
HISTORIQUE
rit
la
nécessité
de
su
léer
aux
'
a
ED
'
.M.HD
malin
UCROTAY
esclave
ED
de
LBIAVNLIEL.
'
ait
y
réus-
VI
Le
bruit
de
cette
ELOGE
HISTORiQUE
transformation
énétra
un
our
dans
DE
n'est
M.
as
H.
le
DUCROTAY
seul
DE
e
BLAINVILLE.
lui
trouve
avec
ce
VII
natu-
VIII
«
Voulez-vous
oindre
ÉLOGE
vos
HISTORIQUE
efforts
aux
miens
our
l'achève-
et
DE
1VI.
H.
DUCROTAY
ne
DE
BLAINVILLE.
rien
assurer
IX
l'ave-
X
ÉLOGE
encore
sa
HISTOIUQUE
M.
Cu-
Son
DE
bl.
H.
soin
DUCROTAY
est
de
se
DE
BLAINVILLE.
former
un
abstrait
XI
de
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.