Module 7 : Prévention des risques. Section tertiaire

De
Publié par

CAP, Secondaire, CAP
  • fiche - matière potentielle : descriptives
  • fiche - matière potentielle : techniques descriptives de lave - vaisselle
  • exposé
1ère BAC PRO Prévention Santé Environnement 1 Objectif général : être capable d'identifier et prévenir les risques liés au bruit. Etre capable de caractériser le bruit et ses effets. Objectif général de la séance : I. ANALYSER LA SITUATION : Activité 1 : Réaliser les activités 1 et 2 page 31 dans le livre FOUCHER (1ère - bac pro). Activité 1 : - C31. Identifier un problème. Activité 2 : C14.
  • bruit doivent
  • champ libre - hps
  • prévention lors
  • niveaux sonores
  • intensité sonore
  • journées de travail
  • journée de travail
  • oreille
  • oreilles
  • ………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………
  • prévention-santé-environnement
  • prévention santé environnement
  • prévention- santé- environnement
  • bruit
  • bruits
  • organismes
  • organisme
  • appareils auditifs
  • appareil auditif
  • maladie professionnelle
  • maladies professionnelles
  • maladies professionnels
  • maladie professionnelles
  • vie sociale
  • travail
  • travaux
Publié le : mercredi 28 mars 2012
Lecture(s) : 2 086
Source : pamelardelectro.voila.net
Nombre de pages : 7
Voir plus Voir moins
ère 1 BAC PRO
 Prévention Santé Environnement Module 7 :Prévention des risques.
Module 7.2 :Se protéger du bruit.Section tertiaireObjectif général :être capable d’identifier et prévenir les risques liés au bruit.
Séance 1 :L’exposition au bruit. Objectif général de la séance :Etre capable de caractériser le bruit et ses effets. I. ANALYSER LA SITUATION : Activité 1 : Objectif opérationnel :être capable de mettre en évidence un risque en analysant une situation.
ère Réaliserbac pro).les activités 1 et 2 page 31 dans le livre FOUCHER (1 Activité 1 :C31. Identifier un problème. Activité 2 :C14. Analyser. II. SOURCES DE BRUIT : Activité 2 :C11. Rechercher l’information. Objectif opérationnel :être capable d’identifier les sources de bruit.
2.1.A partir du transparent 1 (Les sources de bruitsource :FOUCHER – CAP),
1
ère 1 BAC PRO Prévention Santé Environnement Indiquez :Le seuil de la douleur :120 dB (A).Le seuil légal pour une journée de travail de 8 heures :80 dB (A).Le niveau sonore en décibels (A) dans une salle de classe :50 dB (A).Le niveau sonore en décibels (A) dans votre cadre professionnel :70 dB (A).ère 2.2. Réaliserl’activité 4 page 33 dans le livre FOUCHER (1 bac pro). III. LES CARACTERISTIQUES DU BRUIT : 3.1. Les mesures physiques du bruit : Activité 3 :C12. Décoder l’information. Objectif opérationnel :être capable de définir le bruit et l’onde sonore au son.
ère Réaliserbac pro).l’activité 3 page 32 dans le livre FOUCHER (1 3.2. L’addition de niveaux sonores : Activité 4 :C13. Traiter des informations.
Objectif opérationnel :être capable d’indiquer les règles d’addition des niveaux sonores.
A l’aide du document 1,calculerle niveau sonore obtenu dans chacune des quatre situations suivantes : 4.1.Votre chaîne hifi ne fonctionne que sur une seule enceinte acoustique ; elle fournit un niveau sonore de  85 dB(A). Vous branchez la deuxième enceinte. Quel est alors le niveau sonore ?85+3=88 dB (A).4.2. Une crée un niveau sonore de 85 dB (A). On met en route deux autres machines identiques dans lemachine même atelier. Quel est alors le niveau sonore ?85+5=90 dB (A).4.3.On fait fonctionner simultanément une machine fournissant un niveau sonore de 70 dB (A) et une de 73 dB (A). Quel est alors le niveau sonore ?73+1,8 = 74,8 dB (A).4.4. On fait fonctionner simultanément une machine fournissant un niveau sonore de 70 dB (A) et une de 85 dB (A). Quel est alors le niveau sonore ?85 dB (A).4.5. En déduireles deux règles d’addition des niveaux sonores en décibels :  sonores ne s’ajoutent pas et la valeur à ajouter au niveau le plus élevé dépend de laLes niveaux différence entre les deux niveaux. Dans le cas de plusieurs sources de niveaux sonores identiques, il faut ajouter une majoration en dB.
Document 1 :
Source :HPS – DELAGRAVE. 3.3. L’effet de la distance sur le niveau sonore : Activité 5 :C13. Traiter des informations. Objectif opérationnel :être capable d’indiquer les règles de l’effet de la distance entre la source de bruit et l’opérateur. A partir du transparent 2 (L’effet de la distance sur le niveau sonore émis par une machine en champ libre HPS en BAC PRO – DELAGRAVE),
2
ère 1 BAC PRO Prévention Santé Environnement Indiquerl’effet de la distance sur le niveau sonore perçu par l’opérateur. Plus on s’éloigne de la source de bruit, plus le niveau sonore diminue. IV. EFFETS DU BRUIT SUR L’AUDITION : 4.1. Anatomie de l’oreille : Activité 6 :C11. Rechercher l’information.Objectif opérationnel :être capable de mettre en relation le schéma anatomique de l’oreille et son fonctionnement. ère Réaliserles questions 6.1 et 6.2 de l’activité 5 pages 33 et 34 du livre FOUCHER (1 bac pro). 4.2. Le fonctionnement : Activité 7 :C11. Rechercher l’information.Objectif opérationnel :être capable de décrire le rôle des différentes parties du système auditif.
ère Réaliserbac pro).la question 6.3 de l’activité 5 page 34 du livre FOUCHER (1 V. CONSEQUENCES DU BRUIT SUR L’ORGANISME ET LA VIE SOCIALE :5.1. Les effets sur les organes : Activité 8 :C21. Enoncer des connaissances.
Objectif opérationnel :être capable d’identifier les conséquences du bruit sur l’organisme humain.
ère Réaliserbac pro).la question 1.1 de l’activité 7 page 36 du livre FOUCHER (1 5.2. Les effets sur la vie de l’individu : Activité 9 :C13. Traiter des informations. Objectif opérationnel :être capable d’identifier les conséquences du bruit sur la vie sociale et la vie professionnelle. ère En vous appuyant du document 2 suivant,réaliserbacla question 1.2 de l’activité 7 page 36 du livre FOUCHER (1 pro).
Document 2 :Le bruit au travail, l’ouïe n’est pas seule en danger !
Le bruit est source de stress, d’anxiété, de perturbation du sommeil entraînant des difficultés d’apprentissage. Il peut induire des troubles cardiovasculaires : augmentation de la fréquence cardiaque, de la tension artérielle, du taux de cholestérol et entraîner un risque d’infarctus accru. Durant le stress lié au bruit, il peut y avoir des troubles gastro intestinaux, des nausées et, celuici peut provoquer la sécrétion de cortisol, une hormone qui induit une baisse des défenses immunitaires. Il peut avoir des effets sur la réalisation du travail : fatigue plus importante lorsqu’on travaille dans une atmosphère bruyante et problèmes de concentration. De même, le bruit perturbe les communications et il est donc source d’accidents. Le bruit entraîne la mort et la disparition définitive de certaines cellules de l’oreille interne nécessaires à l’audition.Source :www.ast74.fr
Conclusion : L’appareil auditif peut être endommagé par le bruit : des lésions entraînent une surdité de perception ou de transmission. D’autre part, le bruit peut provoquer des troubles physiologiques et avoir des conséquences sociologiques. Comment se préserver du risque lié au bruit ?
3
ère 1 BAC PRO
JE RETIENS
Prévention Santé Environnement
L’onde sonore et le bruit.  Lessonssont des vibrations produites par un corps dans un milieu (ex : l’eau). Ces vibrations se propagent sous forme d’ondes acoustiques.  Lebruitest un ensemble de sons perçus comme dangereux, gênants et/ou désagréables. Un même son peut être perçu comme agréable ou désagréable en fonction de la personne qui l’entend, du lieu et du moment où il est perçu. L’oreille. Elle est constituée de trois parties :  L’oreille externe, qui a un rôle de capteur ;  L’oreille moyenne, qui ressemble à un micro ;  L’oreille interne, qui tient le rôle d’un amplituner. Les caractéristiques physiques du bruit. Les deux paramètres qui caractérisent le bruit sont lafréquence, qui se mesure en Hertz (Hz), et l’intensité, qui se mesure en décibels. Les effets du bruit. L’appareil auditif transforme une vibration sonore en signal électrique au niveau des cellules auditives situées dans la cochlée. Ce signal est ensuite conduit au cerveau par le nerf auditif, pour être interprété.  En fonction de l’intensité et de la durée d’exposition, le bruit a deseffets sur l’appareil auditif: fatigue qui peut se traduire par des acouphènes, une baisse de l’acuité auditive pouvant aller jusqu’à une surdité. L’oreille n’est pas la seule cible du bruit: le système nerveux, l’appareil cardiovasculaire, l’appareil digestif et la vue peuvent aussi être perturbés. Le bruit provoque également d’autres atteintes sur l’organisme (troubles cardiaques, digestifs, du sommeil… fatigue, nervosité, baisse de la concentration entraînant des répercussions sur le travail).
4
ère 1 BAC PRO
Prévention Santé Environnement
Séance 2 :La prévention du risque lié au bruit.
Objectif général de la séance :Etre capable de caractériser et justifier les mesures de prévention face au risque lié au bruit.I. LA SURDITE COMME MALADIE PROFESSIONNELLE : Activité 1 :C11. Rechercher l’information. Objectif opérationnel :être capable de définir la surdité comme une maladie professionnelle.
Document 1 :Tableau N°42 des Maladies Professionnelles de la CNAM (extraits).
A l’aide du document 1,répertorierles trois critères de reconnaissance de la surdité professionnelle. Activité professionnelle listée dans le tableau.Déficit auditif d’au moins 35 dB (A).prise en charge d’un an après la cessation de l’exposition au bruit sous réserve d’une duréeDélai de d’exposition d’au moins un an.
II. DIFFERENTES FORMES DE SURDITE : 2.1. Les types de surdité : Activité 2 :C22. Mettre en relation. Objectif opérationnel :être capablede définir deux types de surdité.ère Réaliserles questions 7 et 8 del’activité 6 page 35 du livre FOUCHER (1 bac pro).2.2. Les stades de surdité : Activité 3 :C13. Traiter des informations. Objectif opérationnel :être capable de lire un audiogramme. ère Réaliserles questions 9 et 10 pages 35 et 36 del’activité 6 du livre FOUCHER (1 bac pro).III. MOYENS DE PREVENTION INDIVIDUELLE : 1. Lors de l’utilisation d’un baladeur : Activité 4 :C13. Traiter des informations. Objectif opérationnel :être capable de mettre en œuvre une conduite adaptée lors de l’utilisation d’un baladeur. ère Réaliserbac pro).l’activité 8 page 37 du livre FOUCHER (1
5
ère 1 BAC PRO Prévention Santé Environnement 2. Lors de l’achat d’appareils électroménagers : Activité 5 :C14. Analyser. Objectif opérationnel :être capable de mettre en œuvre une conduite adaptée lors d’un achat d’un appareil électroménager. 5.1.Sur les trois fiches descriptives présentées dans le document 9,surlignerinformations qui vont éclairer le les consommateur sur les nuisances sonores produites par chaque appareil. 5.2. Indiquerquel est l’appareil sonore le moins bruyant :L’appareil A : FAGOR.
Document 9 :Fiches techniques descriptives de lavevaisselle.
ère Source:DELAGRAVE – BAC PRO (1 ).
IV. MOYENS DE PREVENTION COLLECTIVE : Activité 6 :C44. Proposer des actions. Objectif opérationnel :être capable de répertorier des mesures collectives pour limiter le bruit. Rédigerpar deux sur une feuille libre,une charte de bon voisinage à l’internat, en cité universitaire ou en foyer de jeunes travailleurs. L’accent sera mis sur la lutte contre les nuisances sonores qui peuvent troubler la tranquillité de chacun en étude et dans les dortoirs.
Conclusion : La sensation sonore perçue par l’oreille se mesure en décibels dB (A). Le bruit a des répercussions directes sur l’appareil auditif : fatigue, surdité qui peut être reconnue comme maladie professionnelle. Il provoque également différentes atteintes sur l’organisme : troubles cardiaques, digestifs, du sommeil, stress…Il a des effets sur la concentration entraînant des répercussions sur le travail. Pour prévenir les risques liés au bruit, il convient d’agir sur l’environnement de travail, d’évaluer les risques et de protéger les salariés exposés.
6
ère 1 BAC PRO
JE RETIENS
Prévention Santé Environnement
La règlementation. Elle fixe à80 dB(A)niveau légal d’exposition pendant une journée de 8 heures de travail, à partir duquel des le protecteurs individuels contre le bruit doivent être mis à disposition des salariés.
La prévention. Elle s’effectue en agissant à la source sur la propagation et la réception des ondes et en proposant des protections collectivesdes parois de l’atelier…) ou (isolation individuelles(bouchons d’oreilles…). En dernier recours, on peut informer l’opérateur par des affiches, des panneaux de signalisation.
Les mesures de prévention pour lutter contre le bruit. Elles s’orientent selon trois axes principaux : Prévention lors de l’émission du bruit(ex : conception de baladeur dont l’intensité sonore est limitée). Prévention lors de la propagation du bruit(ex : isolation phonique des appartements). Prévention lors de la réception du bruit(ex : port de casque ou de bouchons d’oreilles lors de travaux dont l’intensité sonore est élevée).
7
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.