Note toutes le dépendantes

De
Publié par

Niveau: Secondaire, Lycée, Terminale
INFORMATIQUE Filière MP Note : toutes le dépendantes. Notations : les i Dans cette part un tableau (ou v l'ensemble d d'identifier les é On note sera dans tou trée du tableau dénote l'absenc ment de ne trouvant à cet i cherche d'un él dans le tableau clé associe l'ind clé n'est pas peut placer l'élé Si et sont d vision entière d considérée com si Si est un nom E k :E fi E t : 0 M 1–,[ ] E fi k a b a ai i 0= m å = x s réponses doivent être justifiées. Les parties I, II et III sont in- Partie I - Algorithmique ntervalles utilisés dans cette partie sont des intervalles de . ie, on s'intéresse au problème de la recherche d'un élément dans ecteur) de taille indexé dans l'intervalle de . Soit es éléments possibles, et un ensemble de clés permettant léments. l'application qui associe à chaque élément sa clé. On suppo- te la partie I que l'application est bijective. Chaque en- peut contenir soit un élément de , soit le marqueur qui e d'élément. Dans ce dernier cas, l'entrée est dite libre. Un élé- peut pas apparaître plus d'une fois dans le tableau.

  • chiffres de base

  • algorithme définit

  • fini ‹

  • corps de l'algo- rithme

  • comparaisons de clés rche

  • élém de la clé perme


Publié le : vendredi 8 juin 2012
Lecture(s) : 14
Source : concours-centrale-supelec.fr
Nombre de pages : 9
Voir plus Voir moins
DP 21 : INFORMATIQUE
Tout l’intérêt économique des TIC n’est pas tant dans le poids économique encore modeste qu’elles représentent en région mais dans leur fort potentiel d’évolution. Le développement de l’Internet, du commerce électronique et des multimédias ont permis une forte croissance de l’activité du secteur de l’informatique. De 1995 à 2000, les prestataires de services informatiques constituent l’une des branches d’activité les plus dynamiques de la région. L’association des directeurs informatiques des grandes entreprises, interrogée sur l’avenir de ces métiers, pointe la quasi disparition des postes multimédia (fonctions polyvalentes), souligne la montée en puissance de la compétence « services-utilisateurs» et l’ouverture de plus en plus grande de « l’urbanisme des systèmes d’information » avec les métiers de consultant en système d’information et de responsable de projet métier. Les évolutions technologiques majeures ont généré un besoin considérable de main d’œuvre spécifique, hautement qualifiée et expérimentée. Les informaticiens ne peuvent plus se cantonner à leur savoi technique, ils doivent développer d’autres compétences et se spécialiser de plus en plus dans un domaine (gestion, comptabilité…). Dans ce contexte, on assiste à une montée des qualifications requises à l’embauche, le niveau III voire plus, devient une référence de recrutement pour les entreprises. La structuration de l’offre de formation dédiée aux métiers de l’informatique correspond à ce niveau élevé de qualifications (la majorité des effectifs en formation préparant un diplôme au moins équivalent au BTS) et repose essentiellement sur la voie scolaire. ussi, les embauches sans diplôme sont révolues et la formation professionnelle est essentielle pou permettre aux informaticiens de s’adapter à ces évolutions.
13635
820
2020
Version Février 2006
Emplois(INSEE, Recensement Général de la Population de 1999) Total région : 1 372 723Jeunes en années terminales de formations professionnelles qualifiantes (année 2003-2004) Demandeurs d’emploi (DRTEFP, mars 2005) Total région : 248 697,hors DP 32 (formation recherche) et 99 (divers hors domaines professionnels)
1
Schéma régional des Formations Etat des lieux
Version Février 2006
2
Schéma régional des Formations Etat des lieux
Effectifs en Années Terminales de Formations Technologiques et Professionnelles 2003-2004
Niveau V
Niveau IV
Niveau III et +*
Total
Formations Préqualifiantes
re scolaire
0
350
389
739
Apprentissage
0
0
57
57
Spécialisations * Hors Formations Universitaires sauf pour l'Apprentissage Compléments d'information :
orma on Permanente
0
0
24
24
0
16
Σ
0
350
470
820
%
0,00%
42,68%
57,32%
100,00%
Filière scolaire source DFI * 739 élèves en année terminale, soit 1,2 % des effectifs en voie technologique et professionnelle. Un ensemble de 21 établissements propose 5 diplômes différents. * Domaine professionnel implanté dans 11 zones d'emploi. * 6 zones d'emploi ne sont constituées que d'un seul établissement. * Zones d'emploi les plus représentées : Lille (24 %), Roubaix-Tourcoing (19 %). * Très bonne intervention de l'enseignement privé (216 élèves, 29 % des effectifs). * Trois zones d'emploi n'offrent que des formations de niveau IV et deux zones uniquement du niveau III. * Répartition équitable des élèves entre les niveaux III (53 %) et IV (47%). * Diplômes les plus répandus : Bac techno STT Informatique et gestion, BTS Informatique de gestion : développeur d'application. A eux deux ils concentrent 3/4 des effectifs. * Le BTS Informatique de réseaux pour l'industrie et les services techniques n'est dispensé que dans un seul établissement. * LGT Gaston Berger de Lille (3 diplômes, 115 élèves) offre la plus grande diversité de formation. * Forte majorité masculine : 83 % des effectifs, quel que soit le niveau. * Filles pratiquement absentes pour l'informatique de réseaux (Bac pro et BTS) mais un peu mieux représentées pour l'informatique de gestion (Bac techno et BTS).
Apprentissage (source DFI)
Il s'agit du 17ème DP avec 0,76% des effectifs en année terminale en 2004 L'apprentissage ne propose que du niveau supérieur par le biais de trois diplômes: 30% niveau III (DUT Analyse programmeur) 23% niveau II (Licence Pro Management des organisations mathématiques de la décision) et 47% niveau I (Diplôme d'ingénieur Technologie de l'information et de la communication), En 2005, 32% des places étaient vacantes et essentiellement pour le niveau III.
Formation Permanente source DFP En dehors des formations universitaires, une formation de niveau III est proposée (analyste programmeur) et une spécialisation de maintenance informatique (logiciels et réseaux) Présent uniquement sur les zones de Douai et Béthune - Bruay L’utilisation d’Internet fait l’objet d’une mesure qui doit couvrir tout le territoire régional par l’intermédiaire de TIMPASS.
DP 21 - Informatique Version Février 2006
3
Schéma régional des Formations Etat des lieux
DP 21 : INFORMATIQUE
1. Les métiers du domaine Source INSEE – Emplois occupés. Recensement général de la population 1999.
FAP224
21
Informatique
M070 Techniciens de l'informatique (hors maintenance)
M090 Ingénieurs de l'informatique
Total :
Version Février 2006
4
Effectifs
7 545 6 090
13 635
Schéma régional des Formations Etat des lieux
2. Cartographie de l’offre de formation régionale avec une répartition des effectifs
-
-
-
par zone d’emploi,
par type de formation
par niveau
Version Février 2006
5
Schéma régional des Formations Etat des lieux
Version Février 2006
3. 6
Schéma régional des Formations Etat des lieux
Tableaux descriptifs des offres de formation : 2003 - 2004
Formation Initiale* :
-
-
Voie scolaire
Apprentissage
Formation Continue :
-
-
-
PRF (Programme Régional de Formation) : commande publique de la Région Nord – Pas de Calais
AFPA : commande publique de l’État aux centres AFPA de la région.
ASSEDIC des pays du Nord et du Pas de Calais : formations conventionnées
* : Les effectifs présentés dans les tableaux sont ceux des années terminales, soit la dernière année de formation préparant à un diplôme professionnel.
Version Février 2006
7
Schéma régional des Formations Etat des lieux
Version Février 2006
8
Schéma régional des Formations Etat des lieux
Version Février 2006
9
Schéma régional des Formations Etat des lieux
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.