Université de Marne-la-Vallée Centre de Ressources Informatiques

Publié par

Maitrise, Supérieur, Maîtrise (bac+4)
  • mémoire - matière potentielle : des étudiants
  • mémoire
  • rapport de stage - matière potentielle : maitrise
Université de Marne-la-Vallée Centre de Ressources Informatiques Rapport de stage Maitrise Informatique L.I.A.M. Logiciel d'Inventaire Automatisé des Machines Auteur : Stéphane LECLERCQ Date : 27 juin 2003 Maître de Stage : Dragan CVIJETIC Période de Stage : Du 7 avril 2003 au 7 juillet 2003
  • réalisation rapide des premières versions
  • client liam
  • administration des commutateurs pbx et des infrastructures de réseau vocal
  • gestion de parc informatique
  • gestion du parc informatique
  • administratif
  • administratifs
  • administratives
  • administrative
  • base de données
  • base de donnée
  • base donnée
  • bases de données
  • base des données
  • base données
  • bases de donnée
  • windows
  • réseaux
  • réseau
  • système
  • systèmes
Publié le : mercredi 28 mars 2012
Lecture(s) : 102
Source : cri.univ-mlv.fr
Nombre de pages : 46
Voir plus Voir moins

Université de Marne-la-Vallée
Centre de Ressources Informatiques
Rapport de stage
Maitrise Informatique
L.I.A.M.
Logiciel d'Inventaire Automatisé des Machines
Auteur : Stéphane LECLERCQ
Date : 27 juin 2003
Maître de Stage : Dragan CVIJETIC
Période de Stage : Du 7 avril 2003 au 7 juillet 20031 PRÉSENTATION DE L'ENTREPRISE...................................................1
1.1 L'université de Marne la Vallée :................................................................................................1
1.2 Le Centre de Ressources Informatiques :..................................................................................2
1.2.1 Organisation : ...................................................................................................................................................2
1.2.2 Mon rôle au sein du C.R.I. : .............................................................................................................................3
2 LOGICIEL D'INVENTAIRE....................................................................5
2.1 Introduction à LIAM :...............................................................................................................5
2.1.1 Pourquoi un logiciel d'inventaire ?. : ...............................................................................................................5
2.1.2 Le logiciel LIAM. : ............................................................................................................................................5
2.2 Moyens mis à disposition :.........................................................................................................6
2.3 Répartition du travail de développement :.................................................................................7
3 FONCTIONNEMENT DE LIAM.............................................................8
3.1 Fonctionnement général :...........................................................................................................8
3.2 Le module PAR :.......................................................................................................................9
3.3 Fonctionnement de MakeLIAM :.............................................................................................10
4 LES INFORMATIONS REMONTÉES PAR LE CLIENT LIAM.........12
4.1 Client LIAM Linux :................................................................................................................12
4.2 Client LIAM Macintosh :.........................................................................................................21
4.3 Client LIAM Windows :...........................................................................................................24
5 LA PROCÉDURE D'INJECTION DE LIAM.........................................26
5.1 Le collecteur de mails :............................................................................................................26
5.2 Les informations traitées par l'injecteur LIAM :......................................................................27
5.3 L'injection en base de données :...............................................................................................30
6 LA BASE DE DONNÉES LIAM...........................................................32
7 LE FRONTAL WEB LIAM-VISUAL....................................................34
7.1 Le Frontal :...............................................................................................................................34
7.2 DBIX : Interfacage Frontal - Base de données :......................................................................37
8 CONCLUSION SUR LE STAGE...........................................................39
ANNEXE A : GLOSSAIRE.......................................................................40
ANNEXE B : DTD LIAM..........................................................................411 - PRÉSENTATION DE L'ENTREPRISE
1.1 - L'université de Marne-La-Vallée
L'université de Marne-La-Vallée a été mise en place dans le cadre du plan « UNIVERSITE
2000 », initié par le ministère de l'éducation nationale. Elle existe depuis 1989 en tant qu'antenne
délocalisée de PARIS VII (JUSSIEU). Elle est devenue autonome en 1991. Elle est composée d'un
pôle universitaire pluridisciplinaire comprenant filières classiques et formations par apprentissage,
d'un Institut Universitaire de Technologie (IUT) ainsi que d'instituts dédiés à la recherche. Elle jouit
d'infrastructures modernes tant sur le plan des moyens techniques que des locaux. Elle compte
actuellement près de 10 000 étudiants répartis dans une centaine de filières gérées par un personnel
administratif de plus de 200 personnes et environ 400 enseignants.
L'université est répartie géographiquement sur quatre sites :
• les 8 bâtiments du site de la cité Descartes,
• l'IUT de Meaux,
• le STAPS et le Centre de télétravail à Coulommiers,
• et depuis septembre 2002 le second pôle de l'université à Serris / Val d'Europe.
1L'université s'est dotée en 1997 d'un Centre de Ressource Informatique, le CRI, où sont
regroupés la quasi-totalité des employés informaticiens mis à part trois collègues détachés à
l'IUT. Avec un parc informatique constitué de plus de 2000 postes, l'université de Marne-
la-Vallée est l'une des universités les plus informatisées de France.
1.2 - Le Centre de Ressources Informatiques
Le rôle du CRI est d'assurer le développement cohérent des moyens informatiques, du réseau
et des systèmes d'information, de veiller à la disponibilité des ressources matérielles et logicielles
ainsi que de garantir la sécurité réseaux.
D'un point de vue administratif, le CRI a le statut de service commun, c'est à dire qu'il
intervient indépendamment de toute entité que ce soit pour un service administratif (service financier,
scolarité), une composante pédagogique (UFR, institut, etc.) ou encore pour les laboratoires de
recherche.
1.2.1 - Organisation
Le CRI compte aujourd'hui 26 informaticiens répartis principalement en quatre équipes :
• le service "systèmes, réseaux et micro", chargé de l'administration :
• des serveurs transversaux (DNS, Mail, News, accès distant, WEB, et gestion cache,
FTP public )
• du réseau (matériels actifs, câblage, routeurs et politique d'accès, sécurité)
• des serveurs généralistes (gestion des comptes, applications de gestion administrative
et documentaire)
• des serveurs de calcul - des serveurs dédiés aux enseignements)
De pair avec l'équipe systèmes et réseaux, l'équipe micro assure l'installation, la
configuration et la maintenance des postes clients et imprimantes (environ 2000 postes installés à
l'université), ainsi que le câblage local des salles et bureaux.
• le service informatique de gestion, chargé de la mise en oeuvre et du suivi des applications
de gestion pour les domaines administratifs et pédagogiques :
• finances et comptabilité : progiciel national NaBuco
• paie sur budget propre : progiciel national Sigagip
• personnel : progiciel GVRH (Virtualia)
• maintenance des locaux ou GMAO : progiciel SAM (SITEalpha)
• scolarité : progiciel national APOGEE
et applications en intranet pour la logistique interne au fonctionnement du CRI (gestion des
interventions du CRI, suivi du parc micro-informatique)
• l'équipe informatique documentaire pour le Service commun de la documentation :
• catalogage des bibliothèques
• bases Current Contents, Diane, Inspec, WAIS
• PELLEAS : projet XML pour le système d'information documentaire du
Polytechnicum de Marne-la-vallée
2• Cyberthèses pour la numérisation des thèses et mémoires des étudiants
• le service téléphonie, chargé de l'administration des commutateurs PBX et des infrastructures
de réseau vocal
Organigramme du CRI
Tous les locaux du CRI sont situés au même étage du même bâtiment. Ils sont composés de
plusieurs bureaux ainsi que d'une grande salle où cohabitent les membres de l'équipe systèmes,
réseaux et micro. Cette configuration spatiale favorise beaucoup la communication entre les
différents membres des équipes.
1.2.2 - Mon rôle au sein du CRI
Mon maître de stage pour cette periode de trois mois fut M. Dragan Cvijetic, Ingénieur
Système de l'équipe réseaux et chargé du développement en Ressources systèmes. Les activités de
cette équipe font appel à un certain nombre de domaines de compétence parmi lesquels on retrouve :
• l'optimisation et le développement des infrastructures et ressources,
• maintenance des services (mail, DNS, web, etc.),
• la maintenance du parc ainsi que de l'infrastructure réseau déjà en place.
Concernant ce dernier point, il faut souligner que travailler dans une université et plus
particulièrement au CRI, c'est aussi un réel travail de communication. Les membres du CRI sont les
seuls interlocuteurs techniques au niveau informatique au sein de l'université, de ce fait ils sont en
relation directe avec les usagers. Le CRI organise une permanence le midi du lundi au vendredi afin
de répondre aux questions et problèmes des étudiants. Les administratifs disposent quant à eux d'un
outil accessible depuis le site Internet de l'université qui leur permet d'envoyer des Demandes de
3Travaux (DT). Parmi les problèmes les plus souvent rencontrés on trouve :
• les problèmes de configuration logicielle (par ex. configuration de Netscape),
• les problèmes liés au système (par ex. oubli de mot de passe),
• les problèmes liés aux matériels (par ex. disque dur en panne),
• les problèmes liés à l'exploitation de l'infrastructure réseau (par ex. panne réseaux dans
un bâtiment).
Par ailleurs, le CRI assure un service de "help desk" pour les demandes de dépannages
urgents et de préparation de devis informatiques. Le CRI intervient aussi bien au niveau matériel que
logiciel.
Après une intégration rapide au sein de l'équipe réseaux, systèmes et micro j'ai abordé avec
mon binome la mise en place du projet de stage. Celui-ci consiste à créer un logiciel d'inventaire
permettant d'automatiser la gestion du parc informatique et de construire la base de données
associée.
42 - LOGICIEL D'INVENTAIRE
2.1 – Introduction à LIAM
2.1.1 – Pourquoi un logiciel d'inventaire ?
Le C.R.I. avait besoin d'un moyen pratique pour suivre l'état du parc informatique de
l'Université. Il y a plus de 2000 machines réparties entre Marne la Vallée et le Val d'Europe et il est
actuellement impossible de toutes les répértorier à la main. L'avantage d'un lieu commun de
réferencement des machines est double :
• pour le C.R.I., savoir par exemple quelles sont les machines de plus de 5 ans, ou quelles
sont les machines qui ont moins de 128Mo de RAM (pour eviter d'installer un système
d'exploitation Windows XP sur une machine n'ayant pas assez de mémoire).
• pour les enseignants, pouvoir obtenir facilement la liste des salles informatiques où l'on
peut trouver un logiciel particulier installé sur toutes les machines, afin de mener à bien
leurs Travaux Dirigés.
L'année derniere, un apprenti de la filière Ingénieurs 2000 a commencé à travailler sur le
logiciel d'inventaire, mais les besoins exacts n'étaient pas encore établis, ni les fonctionalités prévues
et la façon dont elles devaient être implémentées. En conséquence, beaucoup de documentation et de
séléction sur différentes approches du problème ont été faits, mais aucun développement n'a abouti
par manque de temps.
Cette année, le C.R.I avait une idée très précise des besoins devant être implémentés dans un
logiciel d'inventaire, et nous avons pu commencer à développer très rapidement et à nous concentrer
sur les difficultés techniques.
Un besoin essentiel est notamment de pouvoir automatiser au maximum la procédure
d'inventaire car il est illusoire dans la pratique de mobiliser une personne pour renseigner et tenir à
jour une base de données sur l'inventaire nombreuses machines du campus. Le logiciel doit être
automatisé et demander le moins d'intervention humaine possible pour être exploitable par le C.R.I.
Le logiciel doit être scindé en quatre parties :
• un logiciel client permettant de faire l'inventaire de la machine sur laquelle il est.
• un serveur de clients pour les differents systèmes d'exploitation supportés par le logiciel
d'inventaire.
• un moteur d'inventaire qui traite les données des clients, et met à jour une base de
données contenant tous les inventaires reçus.
• un frontal Web permettant de consulter la base de données inventaire et d'obtenir des
informations rapidement et simplement.
2.1.2 – Le logiciel LIAM.
Ce projet a été baptisé LIAM (pour Logiciel d'Inventaire Automatisé des Machines). Il
consiste à établir pour chaque machine (le client) la liste du matériel présent ainsi que la liste des
logiciels installés plus un certain nombre d'informations complémentaires telles que le modèle ou
encore le numéro de série de la machine.
LIAM doit être automatisé dans le sens où il n'est pas nécéssaire de se déplacer
physiquement pour effectuer l'inventaire des machines, ni d'entrer à la main toutes les informations
concernant le parc informatique.
Ces informations, une fois collectées, seront envoyées par le client vers un serveur
« intelligent » qui se chargera d'effectuer toutes les opérations précédant l'insertion en base. Cette
5dernière sera du reste une base de données standard (PostgreSQL). Cette dernière pourra être
exploitée par une interface sous forme de pages web. Un des objectifs principaux du projet est de
pouvoir exécuter ce programme sur les trois principales catégories de systèmes d'exploitation
composant l'ensemble du parc informatique de l'université, à savoir Windows, Linux et Mac.
Une première phase de ce projet consistait à étudier différents logiciels d'inventaire afin de se
faire une idée sur la marche à suivre ainsi que sur les aspects qualitatifs et quantitatifs des résultats à
produire. L'écriture d'un logiciel d’inventaire interne au CRI est justifiée pour deux raisons
principales :
• nous avons un cahier des charges précis et aucun des logiciels testés n’y répond de façon
adéquate,
• les logiciels proposés sur le marché sont souvent trop chers, sachant qu'une licence
d'utilisation est nécéssaire pour chaque marchine du parc.
Les différents logiciels testés, une dizaine au total, avaient déjà été sélectionnés pour la plupart par
les membres de l'équipe micro. Parmi ces logiciels on trouve OCS Inventory Manager, Advisor de
Belarc ou encore Network INventory nAvigator (NINA) d'Alloy Software. De la phase de test,
réalisée exclusivement sous Windows, il est ressorti que ces logiciels tenaient leurs informations en
grande partie de la base de registre. Cependant, en particulier pour l'inventaire matériel, ils
effectuaient vraisemblablement des tâches supplémentaires telles qu'un parcours du disque dur ou
encore l'interrogation du BIOS.
2.2 - Moyens mis à disposition
Afin de mener à bien le stage et le bon développement de LIAM, le C.R.I. nous a mis à
disposition un PC de développement Windows pour la version Windows du client, et deux PC de
développement Linux pour le client Linux, le BootStrap, l'injecteur, les serveurs SQL et Web. Un
Macintosh s'est ajouté lors du deuxième mois de stage pour développer et tester le client Mac.
Toutes ces machines sont en acces complet (administrateur, super utilisateur).
Certaines machines de développement de membres consentants du C.R.I., ont servi de banc
d'essai pour les premières versions du client, afin de corriger les bugs les plus importants et de
s'assurer que LIAM ne provoque pas de problème sur une machine sur laquelle il n'arrive pas à finir
son inventaire pour une raison quelconque. Enfin, des accès restreints ont été ouverts sur les
serveurs de l'Université pour déployer le client LIAM afin d'avoir un bon échantillon du parc
informatique du campus et affiner la qualité du traitement des informations diverses récupérées.
Le C.R.I. a été très à l'écoute de nos besoins de développement et réactifs aux problèmes
rencontrés avec les systèmes, notamment au niveau des droits et éspaces nécéssaires sur les serveurs
Web tels que le serveur étudiant, et un climat de confiance s'est rapidement installé à ce niveau. Nous
avions un espace de sauvegarde en cas de problème critique avec une machine de développement, ce
qui est arrivé un lundi matin. La encore le C.R.I. a été très rapide et une nouvelle image a été
réinstallée et configurée en moins d'une heure. De nombreux livres sur les sujets divers abordés par
LIAM étaient également disponibles.
Les conditions matérielles et logicielles du stage ont donc été optimales et ont permis une
réalisation rapide des premières versions tests des clients, ainsi qu'un déploiement sur des serveurs de
l'Université en quelques heures dès lors que les clients avaient atteint une stabilité raisonnable.
6

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.