UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À CHICOUTIMI

De
Publié par

MAÎTRISE, Supérieur, Maîtrise (bac+4)
  • cours - matière potentielle : actifs
  • cours magistral
UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À CHICOUTIMI DÉPARTEMENT DES SCIENCES ÉCONOMIQUES ET ADMINISTRATIVES MAÎTRISE EN GESTION DES ORGANISATIONS 2MGO701 : Communication organisationnelle Session Hiver 2011 PROFESSEURS: JEAN ROUETTE EMMANUEL COLOMB YVES LACHANCE
  • internet dans les affaires
  • solutions relatives
  • éditions d'organisation
  • présentation des professeurs
  • présentation du professeur
  • sens de l'amélioration de la compréhension et des apprentissages des apprenants
  • marketing
  • communication
  • communications
  • gestions
  • gestion
  • stratégies d'entreprises
  • stratégie des entreprises
  • stratégies de l'entreprise
  • stratégie d'entreprise
  • stratégie de l'entreprise
  • stratégies des entreprises
  • stratégie d'entreprises
  • stratégies d'entreprise
  • travaux
  • travail
Publié le : lundi 26 mars 2012
Lecture(s) : 146
Source : depcom.uqac.ca
Nombre de pages : 10
Voir plus Voir moins
UNIVERSITÉ DUQUÉBEC ÀCHICOUTIMIDÉPARTEMENT DESSCIENCES ÉCONOMIQUESETADMINISTRATIVESMAÎTRISE ENGESTION DESORGANISATIONS2MGO701 : Communication organisationnelle Session Hiver 2011 PROFESSEURS: JEANROUETTEjean rouette@uqac.ca_ EMMANUELCOLOMBemmanuel.colomb@uqac.caYVESLACHANCEyves lachance@uqac.ca_
2
OBJECTIF Permettre à l’étudiant d’approfondir ses connaissances sur le rôle fondamental de la communication et de l’information tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’organisation. Puisque la communication, incluant l’information est devenue le facteur par excellence de l’innovation, dela mobilisation et de la compétitivité, la prise en compte de ses attributs dans le cadre de la gestion des organisations devient essentielle. Ce cours nous permettra d’aborder la problématique d’une manière globale en fonction de trois grandes dimensionscomplémentaires. OBJECTIFS SPÉCIFIQUES Nous verrons dans un premier temps ce qu’est l’information, ses catégories, son utilité dans la prise de décisions, ses multiples dimensions relatives à la communication, au pouvoir, à la collecte, au traitement,Le concept de système d’information pour laà la diffusion, etc. gestion sera vu et analysé en détail. Dans un deuxième temps, nous aborderons de façon particulière, voire nouvelle, la communication dans l’organisation en nous inspirant de la pensée et des travaux de l’École de Palo Alto et de l’École de Milan. Les participants approfondiront cette vision relationnelle de la communication, en comprendront les impacts sur la gestion quotidienne des personnes, en identifieront les exigences particulières de compétences techniques et humaines requises pour l’appropriation de cette vision et, finalement, en apprécieront les effets sur différentes activités de gestion des personnes dont l’exercice du leadership, la mobilisation, le changement, le dénouement des conflits, l’appréciation du personnel et autres.Finalement, l’information sera abordée dans son aspect opérationnel. Quelles sont les méthodes d’accès et de diffusion disponibles pour l’organisation ? Nous distinguerons ainsi différents instruments de communication tels que les relations publiques, le lobbying, la veille informationnelle, les études de marché, la recherche d’opportunités, la publicité, la communication marketing, etc. MÉTHODES PÉDAGOGIQUES Cours magistraux, exercices en classe et travaux offerts par trois pédagogues différents, spécialistes de chaque dimension traitée. Questions et discussions sur des thèmes. Les méthodes pédagogiques particulières à chaque professeur seront présentées dans le descriptif de chaque partie.
3
Première partie : Jean Rouette Cours 1 Introduction: communication et information (13 janvier) Présentation des professeurs. Présentation du plan de cours : philosophie du cours / contenu / articulation La notion de données et la notion d'information Le concept de système d'information et les types de systèmes d'information Cours 2 La perception et les problèmes de la communication (20 janvier) Le modèle de la perception Les limitations des humains dans le traitement de l'information Le processus de la communication et ses problèmes Quelques solutions informatiques aux problèmes de la communication Cours 3 Information et pouvoir et gestion de la connaissance (27 janvier) L'organisation solution aux problèmes des humains; le rôle de l'information  Le pouvoir dans l'organisation: sources et fondements  Le contrôle de l'information source de pouvoir La gestion de la connaissance comme outil de communication et compétitivité Cours 4 SI et stratégie, information critique et tableau de bord (3 février) Problèmes de la rationalité des décisions L'information critique pour le décideur pour contrer les problèmes de rationalité  Surcharge d'information  Détermination de l'information critique Les tableaux de bord comme outils de gestion  L'aide à la décision  La recherche de problèmes et d'opportunités La gestion stratégique des SI  Le SI comme moyen pour élaborer la stratégieet objet d’avantage stratégique Les avantages stratégiques que procurent les SI  Tableau de bord prospectif et gestion de la stratégie Cours 5 La veille informationnelle et Internet dans les affaires (10 février) La veille informationnelle Définition, importance  Internet comme support à la veille Internet et les affaires Le commerce électronique marché de consommation et marché industriel Promotion de l’entreprise et des produitsInternet et la communication organisationnelle La bonne utilisation du courriel La politique de communication : publicité en ligne, communication interne Les réseaux sociaux Sphère privée, sphère organisationnelle Voir mon plan de cours détaillé pour la méthode pédagogiqueet le détail de l’évaluation
4
Deuxième partie : Emmanuel Colomb Cours 6 (17février) Votre définition de la communication interpersonnelle Accueil des apprenants Présentation des apprenants et du professeur Explication du syllabus Règle de fonctionnement Explication de la stratégie pédagogique Présentation par les apprenants de la définition qu’ils se donnent de la communication interpersonnelle. Intégration des concepts. Cours 7 (24 février)Communication, influence et leadershipAccueil des apprenants La communication personnelle et ses courants historiques Le courant de Palo Alto La communication interpersonnelle et ses liens avec la notion d’influence en gestion Exercices expérientielssur la capacité d’influencer et analyse des exercicesLes liens entre la capacité d’influencer et la notion de pouvoir et le leadershipIntégration des concepts Cours 8 (10 mars)Méta communication et feedbackAccueil des apprenants Présentation des travaux des apprenants sur la métacommunication et la notion de feedback. Intégration des concepts. Cours 9 (17mars)Communication et dialogueAccueil des apprenants Présentation des travaux des apprenants sur la notion de dialogue Intégration du concept Cours 10 (24mars)Communication et équipe de travailAccueil des apprenants La communication et les équipes de travail Intégration des concepts Évaluation de la partie 2 Les principes que devront respecter l’enseignantet les participants durant les cours : Les principes que devront respecter l’enseignant et les apprenants durant les cours: Avoir du plaisir, car sans plaisir pas d’apprentissage.Favoriser une attitude respectueuse, car le respect entraîne l’écoute, la confiance, l’efficacité, l’efficience et l’effectivité. L’enseignant et les participants s’engagent à faire attention à l’estime de soi, au sentiment de compétence des personnes présentes et à ne pas abaisser leur dignité en tant qu’humain. Le respect s’inscrit dans la manière dont on prend la paroledans la manière dont on perturbe la parole ou on la garde.S’engager dans le processus de formation, car sans participation, point de questionnement, point d’apprentissage et point de transfert vers sa pratique.Ce plan de cours, en fonction, des questionnements des participants pourra être légèrement modifié. Il représente une ligne de réflexion. L’enseignant se garde le droit de le modifier dans le sens de l’amélioration de la compréhension et des apprentissages des apprenants.
5
Troisième partie : Yves Lachance Cours 11 (31 mars) Stratégie marketing orientée vers les marchés et le plan marketing (Yves Lachance) Chapitre 1Introduction Le Concept MarketingLes compétences distinctivesL’implantation de la stratégie d’orientation vers les marchésCours 12 (7 avril) Gestion des communications intégrée (Yves Lachance) Chapitre 111 La gestion des communications marketing intégrées (CMI)2 Le Plan Marketing et la Communication Marketing Intégrée (CMI)3 Le plan de communication marketing intégrée et son budget4 Les investissements en communication5 La réalisation du plan de communication marketing intégrée6 Le mix promotionnel7 L’audit du Plan de Communication Marketing IntégréeLe choix médiaLes facteurs à considérer en commanditeRelations publiques Cours 13 et 14 (14 et 21 avril) Gestion de produits et la stratégie orientée vers les marchés (SOM) (Yves Lachance) Chapitre 9 1 Gestion de produits et la stratégie orientée vers les marchés (SOM)2 La gestion des cycle de vie des produits3 Les types de nouveaux produits4 La théorie de la diffusion (adoption) des innovations5 Le succès et les échecsCours 15 (28 avril) PrésentationsMéthode pédagogiqueoIl est obligatoire de posséder et de lire les textes selon le cheminement proposé. oLe professeur, bien qu'il se doit de dispenser la matière théorique, ne se veut pas le seul intervenant dans la classe. Les remarques, commentaires, questions et expériences personnelles concernant la matière du cours sont les bienvenus. Notez : Le plan de cours et les PwrPnt sont disponibles sur le site du cours.
6
Bibliographie PREMIÈRE PARTIE e Boisvert, H., Laurin C., Mersereau, A..,La comptabilité de managementédition, ERPI,, 3 Montréal, 2004. Crozier, M., Friedberg, E.,L'acteur et le système, Éditions du Seuil, Paris, 1977. Davis, G. B., Olson, M. H., Ajenstat, J., Peaucelle, J.L.,Systèmes d'information pour le management, G. Vermette Inc., Boucherville et Economica, Paris, 1986. e Delmond, MH., Petit, Y., Gauthier, JM.,Management des systèmes d’informationéd.,, 2 Dunod, 2007 Donjean, C.,La communication interne, Édipro, 2006. Dontigny, D., « C'est la recherche du plaisir, démontre le physiologiste Michel Cabanac, qui gouverne toute la vie »,Revue Contact, Université Laval, hiver 1993, pp. 2122 Dumoulin, C.,Management des systèmes d'information, Éditions d'Organisation, 1986. Gingras, L., MagnenatThalmann, N., Raymond, L.,Systèmes d'information organisationnels, Gaëtan Morin éditeur, Chicoutimi, 1986. GrosJean, S., Bonneville, L., La communication organisationnelle, Chenelière Éducation, 2010. HadlyRispal, M., Marketings contextuels, Dunod, 2008. Haney, W. V.,Communications and Interpersonal Relations, Text and Cases, 4th. ed., Richard D. Irwin, Homewood, IL, 1979. o Huard, P., Rationalité et identité,Revue Économique3, mai 1980 pp, 540551., N Jakobiak, F.,Maîtriser l'information critique, Les éditions d'organisation, Paris, 1988. e Laudon, K., Laudon, J., Gingras L., Bergeron, F.,Les systèmes d’information de gestion, 2 éd., ERPI, 2006. Pisani, F., Piotet, D., Comment le Web change le monde: L’alchimie des multitudes, Pearson éducation, 2009. Rutledge, P.A., Tirer profit du réseautage social en ligne, Éditions Transcontinental, 2009. Van CoillieTremblay, B., Bartlett, M., ForguesMichaud, D.,Correspondance d’affaires, Éditions Transcontinental, 2006. Viot, C.,Le emarketing, Gualino éditeur, 2006. Viot, C., Le marketing Web 2.0 (Chapitre 4 dans HadlyRispal plus haut) Voyer, P.,Tableaux de bord de gestion, Les Presses de l'Université du Québec, SainteFoy, 1994.
DEUXIÈME PARTIE
7
Archier, G.; Elissalt, O. et A. Setton, (1986),Mobiliser pour réussir,Paris, Seuil, 241 pages. Bandler, R et J. Grinder, (1981),Les secrets de la communication,Changer sans douleur. Actualisation et le jour, éditeur, 292 pages.Bellier, Sandra, (1998),Le savoirêtre dans l'entreprise,Paris, Vuibert, 202 pages. Boiry, A. Ph., (1998)L'entreprise humaniste,Paris, L'Harmattan, 192 pages. Bourcier, Claude et Yves Palobart, (1997),La reconnaissance: un outil de motivation pour vos salariés,Paris, Les Éditions d'Organisation, 195 pages. Cardon, A., (1986),Le manager et son équipe. L'analyse transactionnelle et l'École de Palo Alto,Paris, Les Éditions d'Organisation, 114 pages. Cormier, S., (1995),La communication et la gestion,SainteFoy, Presses de l'Université du Québec, 255 pages. Dionne, P. et G. Ouellet, (1990),La communication interpersonnelle et organisationnelle: l'effet Palo Alto,Boucherville, Gaëtan Morin et Les Editions d'Organisation, 144 pages. Fabre, Michel, (1998),Être authentiqueDonner du sens: le nouvel élan du management ,Marne la vallée, Les Presses du management, 197 pages.Jones, M., (1980)Comment organiser les réunions.Un guide pour une meilleure gestion des ateliers, colloques et conférences,Montréal, Les éditions La presse, 150 pages. Labasse, P., (1994),L'intelligence des autres. Rétablir l'homme au centre de la communication des entreprises,Paris, Dunod, 168 pages. Lehnisch, J.P., (1988),Maîtriser la communication dans l'entreprise: la réussite au quotidien, Paris, Les Éditions d'Organisation, 158 pages. Mack, M., (1992),L'impératif humain. Pratiques managériales des entreprises avancées, Paris, Masson, 151 pages. Marc, E. et D. Picard, (2000),L'École de Palo Alto,Paris, Retz, 192 pages. Orgogozo, I., (1988),Les paradoxes de la communication,Paris, Les Éditions d'Organisation, ) 127 pages. Watzlawick, P., (1988),Comment réussir à échouer,Paris, Seuil, 118 pages. Winkin, Y., (textes recueillis et présentés par), (1981),La nouvelle communication,Paris, Seuil, 373 pages.
TROISIÈME PARTIE
Recueil de textes OBLIGATOIRE Bousquet, Julien, Lachance, Yves, Laferté, Sylvie et Marticotte, François,Stratégie Marketing, ChenilièreMcGrawHill, 2006. OBLIGATOIRE Bowersox, Donald J.; Cooper; Lambert; Taylor;Management in Marketing Channels,McGrawHill, 1980. Cravens, Strategic Marketing, McGrawHill, 2000. Chebat, JeanCharles, Filiatrault, Pierre et Harvey, Jean,La gestion des services, Chenelière/McGrawHill, 1998. Colbert, Desormeaux, Filion et Gendreau, Gestion du Marketing, Gaëtan Morin, 2002 Darmon, Laroche et Petrof,Le marketing, fondements et application,5e édition, McGraw Hill, 1995. Dussart, Christian;Le marketing de la 3e vague,Gaëtan Morin éditeur, Montréal, 1980. Douglas et Craig, lobal Marketing, McGrawHill, 1995. Eiglier, Pierre; Langeard, Éric;Servuction,McGrawHill, 1988. Hayes, Jenster, Aaby, McGrawHill, 1996. Kapferer, Jeannoël; Thoering, JeanClaude;La marque, McGrawHill, 1989. Kotler P., McDougall M.G. et Picard J., Principes de marketing, 2e édition, Boucherville, Gaëtan Morin Èditeur, 1985. Lambin, J.J.,Le marketing stratégique, McGrawHill, 1999. Lachance, Yves et Guay, Richard,La gestion de la force de vente, Gaëtan Morin Éditeur, 1993. Lachance, Yves et Guay, Richard,La gestion de l’équipe de vente, Gaëtan Morin Éditeur, 1999. Nollet, Jean et HaywoodFarmer, John,Les entreprises de services, Gaëtan Morin Éditeur, 1992. Rries, al; Trout, Jack;Le marketing guerrier,McGrawHill, 1988. Rries, al; Trout, Jack;Le positionnement,McGrawHill, 1987. Sallenave, JeanPaul;Direction générale et stratégie d'entreprise, Les Éditions d'Organisation, 1984. Thiétart, RaymondAlain,La stratégie d’entreprise, McGraw Hill, 1990. Urban, Glen L. et Hauser, John R.,Design and marketing of new products, Prentice Hall, 1980. Varnatian, JeanClaude, Le Média Planning, Economica, 1994 Zollinger, Monique et Lamarque, Éric,Marketing et stratégie de la banque,Dunod, 1999.
8
9
MODE D’EVALUATIONPartie 1 :  ° Deux ou trois travaux sur quatre  (fonction du nombre d’inscrits dans les deux groupes) 21 points  ° Un courriel 2 points  ° Participation 10 points  Total 33 points Partie 2 : ° Travail no 1 10 points ° Travail no 2 13 points  ° Participation 10 points  Total 33 points Partie 3 :  ° Travaux 29 points  ° Présence et participation 5 points  Total 34 points ANNEXE 1 Accès aux documents versés ar vos ensei nants dans votre dossier étudiant Web via « SITE DE COURS » Comment faire? Dans Internet Explorer, entrez l’adresse suivante :http://www.uqac.ca sur " Cliquez Dossier étudiant" se trouvant dans le cadre de gauche de l’écran; Entrez votreIdentifiant(Si c’est votre première visite dans votre dossier étudiant, votre identifiant sera votre code permanent (12 caractères), et ensuite votre nouvel identifiant vous sera indiqué à l’écran (ex : caroline.tremblay); Entrez votremot de passe(l’utilisation du NIP est nécessaire si c’est votre première visite. Votre NIP figure sur votre facture de l’UQAC.); Cliquez sur "Cours actifs";  Sélectionnez letrimestrede votre choix;  Cliquez sur lecode du coursde votre choix;  Cliquez sur "Documents" dans le cadre de gauche; sur Cliquez l'icône jaune et vertsituée visàvis le document de votre choix mais si cette icône ne figure pas, cliquez directement sur le nom du document de votre choix; fenêtre s'ouvrira, cliquer sur " Une Ouvrir" ou sur "Télécharger" selon votre choix. NB : Un lien permettant de télécharger les visualiseurs de documents est disponible dans le haut de la page des documents (télécharger des visualiseurs), les étudiants peuvent les télécharger gratuitement à cet endroit.
10
INFRACTIONS COMMISES PAR UN ÉTUDIANT DANS LE CADRE DE SES ÉTUDES ET LA SANCTION QUI S’Y RATTACHEDÉFINITION Infractions : plagier, copier, frauder, tricher, falsifier un document, de même que toute participation ou tentative de commettre de tels actes, à l’occasion d’un examen ou d’un travail faisant l’objet d’une évaluation ou dans toute autre circonstance. Aussi, sans limiter la généralité de ce qui précède, constitue une infraction le fait de poser ou tenter de poser l’un des actes suivants ou le fait d’y participer:
copier ou essayer de copier, de quelque façon que ce soit, lors d’un examen; chercher frauduleusement à connaître ou à obtenir les questions ou les solutions relatives à un examen; utiliser totalement ou en partie le texte d’autrui ou tout matériel obtenu par quelque mode que ce soit, notamment par l’utilisation de ressources informatiques, tel Internet,en le faisant passer pour sien ou sans en indiquer les références (plagiat);  utiliser du matériel non autorisé pendant un examen;  obtenir, sous quelque forme que ce soit,toute aide non autorisée notammentpour un examen ou un travail faisant l’objet d’une évaluation; falsifier des données de recherche dans un travail; falsifier des données dans l’exécution d’uneactivité de formation pratique;  falsifier des références dans un travail; présenter à titre officiel de faux documents (diplôme, relevé de notes, lettres de références, etc.); substitution de personne lors d’un examen, d’un travail ou d’une activité faisant l’objet d’une évaluation;tout complot avec d’autres en vue de commettre ces actes, même s’ils ne sont pas commis ou s’ils le sont par une seule des personnes ayant participé au complot. L’enseignant peut décidersoit d’accorder la note zéro (0) pour le travail ou l’examen, soit d’annuler l’examen ou le travail de l’étudiant, soit d’émettre un échec pour le coursla note zéro (0) est a. Lorsque Lorsqu’il y a annulation, ilccordée, il avise l’étudiant. avise par écrit l’étudiant, en lui précisant les modalités entourant la reprise de l’examen ou du travail. Dans le cas d’un échec, l’enseignant attribue la noteEet avise par écrit l’étudiant, le doyen concerné et le registraire que cet échec découle d’une infraction.Selon la gravité du geste posé et les circonstances qui l’entourent, les sanctions suivantes peuvent s’imposer:   maintien de la décision du professeur,   suspension du ou des programmes pour un ou plusieurs trimestres,   exclusiond’un, des ou de tous les programmes d’études de l’UQAC, retrait du grade, du diplôme, du certificat ou de l’attestation d’études, *Source :Le manuel de gestion de l’Université du Québec à ChicoutimiChapitre 3 «L’enseignement et la recherche».
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.