8261_SQ du 16-1-12_Mise en page 1.qxd

De
Publié par

  • cours - matière potentielle : plusieurs audiences
  • cours - matière potentielle : au sein de l' office
  • cours - matière potentielle : la cérémonie
  • cours - matière potentielle : l' année
  • cours - matière potentielle : réal - isation
  • cours - matière potentielle : six sessions
150 FCFA LUNDI 16 janvier 2012 l Visite, depuis hier, du Premier ministre, SEM. Brigi Rafini, en Guinée Bissau et au Libéria (Nous y reviendrons) NUMERO 8261 SONITEL, Leader de l'Internet haut débit au Niger l A la Présidence de la République Le Président de la République, Chef del'Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, a ac-cordé plusieurs audiences, vendredi dernier, à Niamey. C'est ainsi qu'il s'est suc- cessivement entretenu avec SE.
  • honorables membres de bureau
  • plan de la diplomatie parlementaire
  • mission parlementaire dans les régions du pays
  • parlementaire
  • parlementaires
  • personnels administratifs
  • personnel administratif
  • parlement
  • niger
  • travail
  • travaux
  • gouvernements
  • gouvernement
  • pays
Publié le : lundi 26 mars 2012
Lecture(s) : 59
Source : nigerdiaspora.info
Nombre de pages : 5
Voir plus Voir moins
l A la Présidence de la République
Le Chef de l’Etat accorde plusieurs audiences e Président de la République, Chef deconcernent la désignation d’un ingénieur l’Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, a ac-conseil qui sera basé en permanence sur le dLpopulations’’, a expliqué M. Yaroslav Shalimov.ernier, à Niamey. C’est ainsi qu’il s’est suc-cordé plusieurs audiences, vendredisite, le déplacement et le relogement des cessivement entretenu avec SE. Alexey Dou-Pour l’instant, les travaux sont à leur stade ini-lian, ambassadeur de la Fédération de Russietial, c'est-à-dire à la mobilisation et l’installation au Niger accompagné de Yaroslav Shalimov,du matériel. ‘’Les grosses œuvres commence-Directeur général Zarubezhvodstroy, la sociétéront après septembre et consisteront à la russe en charge des travaux de construction duconstruction d’un barrage provisoire pour arrê-
Le Chef de l’Etat avec une délégation de la Chambre de commerce...
barrage de Kandadji, puis avec Dr Misrak Mekonenn, envoyé spécial du gouvernement éthiopien et ministre d’Etat des Affaires étrangères et enfin avec une délégation de la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Artisa-nat du Niger (CCIAN) conduite par son prési-dent M. Idi Ango Ibrahim. L’entretien avec la délégation russe a porté sur les travaux de construction du barrage de Kan-dadji. Il s’est agi pour l’ambassadeur de Russie et le DG de Zarubezhvodstroy de faire au Chef de l’Etat le point de l’évolution des travaux. ‘’Le Chef de l’Etat a exprimé ses attentes et nous l’avons rassuré de notre bonne volonté de faire tout ce qui en notre possible pour combler le re-tard dû à certaines circonstances’’ a déclaré le diplomate russe. C’est d’ailleurs pourquoi, les responsables de la société en charge des tra-vaux ont présenté aux autorités nigériennes un calendrier détaillé du déroulement des travaux. ‘’Mais pour traduire ce plan en actes concrets, il faut régler certains problèmes pratiques. Ces problèmes ont un caractère technique et
ter les eaux et les faire dévier pour dégager le lit principal du fleuve’’ a-t-il ajouté. ‘’Nous sommes normalement dans les délais et le retard relatif constaté est rattrapable si on crée les conditions pour l’exécution du calendrier dé-taillé des travaux’’, a indiqué l’ambassadeur Alexey Doulian. Peu après cette audience, le Président Issou-fou Mahamadou s’est entretenu avec Dr Misrak Mekonenn, envoyé spécial du gouvernement éthiopien et ministre d’Etat, ministre des Af-faires étrangères. La ministre d’Etat, ministre des Affaires Etrangères est porteur d’un mes-sage du Premier ministre éthiopien M. Melès Zenahoui, chef du gouvernement. ‘’Ma présence ici vise à renfoncer les liens de coopération entre les gouvernements nigérien et éthiopien mais aussi renforcer les liens séculaires entre nos deux peuples’’, a déclaré Dr Misrak Mekonenn. Outre cela, l’Union Africaine procédera en fin de ce mois au renouvellement de ses struc-tures à son siège à Addis Abéba. ‘’Nous avons
LUNDI 16 janvier 2012 150FCFA
du Premier ministre, SEM.
Brigi Rafini, en Guinée
Bissau et au Libéria
(Nous y reviendrons)
... avec la ministre des Affaires Etrangères d’Ethiopie... un candidat en la personne de l’ambassadeurd’organiser les meilleures conditions possibles, Conjid Sinegeorgis au poste de Commissaire àl’arrivée d’une délégation d’hommes d’affaires la Paix et à la sécurité. Nous sommes venusfrançais-Medef’’, a déclaré Idi Ango Ibrahim à solliciter la présence et le soutien du Chef deleur sortie d’audience. l’Etat nigérien à notre candidat’’ a ajouté la di-A travers ces activités, il s’agit pour le patronat plomate éthiopienne. L’envoyé spécial du gou-nigérien d’accompagner le processus de la vernement éthiopien s’est dit émerveillé pourrenaissance de notre pays. ‘’Nous allons pré-son premier séjour au Niger. ‘’J’ai particulière-senter les opportunités qui s’offrent à eux et ment admiré la beauté du fleuve Niger etnotre conviction dans la relance économique l’accueil chaleureux du peuple nigérien. Je mede notre pays qui est considéré en 2012 sens réellement comme chez moi’’, a-t-ellecomme l’une des locomotives de la croissance
... et avec le DG de Zarubezhvodstroy (au centre)
conclu. Enfin, le Chef de l’Etat a reçu une délégation de la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Artisanat du Niger (CCIAN) conduite par son président Idi Ango Ibrahim. Le patronat est venu présenter ses vœux de nouvel an au Chef de l’Etat. ‘’Nous avons aussi mis à profit cette opportunité pour lui parler des dispositions que nous sommes entrain de prendre en vu
l Arrivée, hier à Niamey, du Secrétaire Général de l’Organisation Internationale de la Francophonie, M. Abdou Diouf
M. Abdou Diouf accueilli chaleureusement par le ministre d’Etat Mohamed Bazoum e Secrétaire général de l’Organisation Interna-sur le tarmac de l’aéroport. tionale de la Francophonie (OIF), M. AbdouLe forum international francophone « Jeunesse et L Diouf, séjourne depuis hier à Niamey où ilemplois verts», dont les assises se tiendront à prendra part à l’ouverture, aujourd’hui, du ForumNiamey, du 16 au 20 janvier 2012, est placé sous international francophone sur le thème, «Jeunessele double patronage du Président de la République et emplois verts».du Niger, SE M. Issoufou Mahamadou et du Secré-A son arrivée, dans l’après midi d’hier, à l’Aéroporttaire général de la Francophonie, SE M.Abdou international Diori Hamani de Niamey, le SecrétaireDiouf. Au cours de ce forum axé sur le thème général de la Francophonie a été accueilli par le«Jeunesse et emplois verts », 300 jeunes nigériens ministre d’état, ministre des Affaires Etrangères, deet 103 autres venus des pays membres de l’OIF la Coopération, de l’Intégration Africaine et desaborderont des thématiques aussi importantes que Nigériens à l’Extérieur,M. Mohamed Bazoum,la production et la transformation des produits agro-entouré des membres du comité d’organisation dusylvo-pastoraux : les emplois verts vecteur d’une Forum. C’est un accueil empreint de chaleur et decroissance durable ; les industries extractives ; les fraternité qui a été réservé à M. Abdou Diouf, qui aTIC et les nouveaux métiers ; l’artisanat et le pu admirer les prestations des groupes artistiquestourisme durable ; le financement des emplois ; les qui se sont mobilisés pour lui souhaiter la bienvenueinfrastructures : l’énergie, l’habitat et l’eau.
économique de l’UEMOA’’, a dit le président de la Chambre de Commerce. C’est l’occasion pour le patronat nigérien de parler du contexte et desopportunités que le Niger offre aux in-vestisseurs extérieurs. Il s’agit pour le secteur privé de trouver les voies par lesquelles il pren-dra part à la transformation de toutes ces op-portunités. ‘’Puisque demain lorsqu’il n’y aura plus de pétrole et d’uranium, nous serons en-core là. C’est donc aujourd’hui qu’il faut cher-cher à créer les conditions de la mise en place d’un tissu industriel digne de ce nom qui va sur-vivre à l’aventure minière de notre pays’’, a dé-claré le président de la Chambre de Commerce. Un autre sujet abordé lors de cet entretien, c’est le sempiternel problème de l’utilisation du corridor béninois. ‘’Nous avions discuté lors de notre dernière assemblée générale en décem-bre de ce problème qui est devenu aujourd’hui un véritable cauchemar pour les opérateurs économiques nigériens’’ a dit le président de la Chambre de Commerce. ‘’Il est hors de ques-tion pour nous de rester les bras croisés parce qu’il est évident que la situation que nous sommes entrain de vivre aura des répercus-sions importantes sur la vie de tous les jours des consommateurs nigériens. Nous estimons que cette situation ne doit pas rester sans réponse. C’est pourquoi nous avons tenu à l’évoquer aux autorités’’, ajoute-t-il.
lSiradji Sanda
NATION 2 ldu nouvel An à l’Assemblée nationaleCérémonie de présentation de vœux
SEM. Hama Amadou reçoit les vœux du nouvel An du Bureau, du Cabinet et du personnel de l’Assemblée nationale
Le grand hall de l’Assemblée nationale était archicomble, jeudi dernier, dans l’après midi, à l’occasion de la traditionnelle cérémonie de présentation des vœux du nouvel An au président de l’Institution, SEM. Hama Amadou. Ce dernier a en effet successivement reçu les meilleurs vœux pour l’année 2012 du Bu-er reau de l’Assemblée nationale et des députés à travers le discours du 1vice-président, M. Daouda Ma-madou Marthé ; ceux du Cabinet à travers le discours du Directeur de Cabinet, M. Maman Yahaya, et les vœux du personnel administratif à travers le discours du Secrétaire général de l’Assemblée nationale, M. Oumarou Kanga. Après la publication, dans notre dernière édition du Sahel Dimanche,de l’intégralité de la réponse de SEM. Hama Amadou etdu discours de vœux du Premier vice-président de l’institution, lire en page 2, 3, 5 l’intégralité de la réponse du Président de l’Assemblée nationale et des discours pro-noncés par le Directeur de Cabinet, M. Maman Yahaya, et le Secrétaire général, M. Oumarou Kanga.
Réponse aux vœux de nouvel An du Président de l'Assemblée nationale, SEM.
Hama Amadou, aux députés, au Cabinet et au personnel administratif.
« Le travail colossal mais de qualité que nous avons pu
abattre, l'a été essentiellement grâce à votre abnégation et
à votre total dévouement »,déclare SEM. Hama Amadou.
Messieurs les vice-présidents, Mesdames et Messieurs les honorables députés, chers collègues, Messieurs les directeurs de Cabinet, Messieurs les Secrétaires généraux, Mesdames et Messieurs les con-seillers et personnel de l'administra-tion parlementaire, Monsieur le Premier vice-président, C'est avec plaisir, et très attentivement que j'ai écouté, des uns et des autres, les vœux et les bons mots à mon en-droit. J'en suis flatté et profondément ému. Dès l'abord, je voudrais vous en remercier sincèrement, tous Monsieur le Premier vice-président, mesdames, messieurs, mes chers collaborateurs. Je vous sais gré de vos vœux et for-mule en retour à vous-mêmes, à vos familles respectives et à ceux qui vous sont chers, mes souhaits de bonne santé, de bonheur et de longévité.
Honorables membres du Bureau de l'Assemblée nationale, Chers col-lègues, À vous précisément, je voudrais dire ma très haute appréciation pour la col-laboration confiante, dont vous m'avez assuré au cours de l'année 2011. Et je crois sans doute que c'est le résultat de cette confiance mutuelle reposant sur la collégialité et la responsabilité partagée, qui nous a permis de mener ensemble, le travail de renaissance de l'Assemblée nationale. En effet, en-semble nous avions décidé, avec tous nos autres collègues, de relever le triple défi qui se pose à nous : faire véritablement de l'Assemblée na-tionale, à la fois, le temple et la vitrine de la démocratie dans notre pays ; le haut lieu, de l'intérêt général et du service public ; et enfin le creuset de l'unité nationale. L'engagement et la détermination dé-montrés dans ce cadre, par chacun d'entre vous, au cours de l'année 2011, me donnent l'assurance que durant l'année 2012, vous relèverez assuré-ment ces défis. Le travail colossal mais de qualité que nous avons pu abattre, l'a été essentiellement grâce à votre abnégation et à votre total dévoue-ment. Il est le résultat de la mutualisa-tion de nos efforts communs, et chacun de nous, a le droit d'en être fier. Ainsi puisons-nous déjà dans le travail ac-compli un premier motif de satisfaction, convaincu pour la suite que le choix porté sur chacun d'entre vous, n'a pas été vain, en termes de compétence comme en termes de qualités person-nelles intrinsèques.
J'avoue aussi que le rôle de chef d'orchestre que vous m'attribuez aurait fait long feu, si les précieux collabora-teurs que vous êtes n'avaient pas fait corps avec moi, en vue de concrétiser nos ambitions communes pour l'Assemblée nationale. Cela est vrai pour l'amélioration du cadre de travail des députés et du personnel de l'Assemblée ; cela est vrai également, en ce qui concerne la qualité du travail législatif pour lequel, l'État consent à nous prendre en charge, avec l'argent du contribuable nigérien ; cela est enfin vrai pour l'image que nous voulons donner de nous-mêmes et de notre rôle aux yeux du peuple nigérien.
Honorables députés, Mesdames et Messieurs, Car la perception de l'Assemblée na-tionale par l'opinion publique nigéri-enne dépend de l'attitude et du comportement de toutes les ressources humaines de celle-ci, c'est-à-dire de nous, députés, autant que du personnel cadre et du personnel auxil-iaire. Elle est le produit de la conduite individuelle de chacun d'entre nous, dans l'accomplissement de nos devoirs spécifiques relativement à la gestion des biens publics. Elle dépend aussi de notre capacité personnelle et collec-tive à transcender nos égos afin de privilégier en toutes circonstances, les seuls intérêts de notre institution. Elle tient enfin, à notre aptitude à compren-dre que, nous formons une équipe pour le Niger, dont la réussite ou l'échec, dépendra de notre cohésion, comme de l'esprit collectif, du sacrifice et de la volonté de vaincre nos faiblesses et nos doutes, dont nous aurons fait preuve, face aux difficultés.
Monsieur le Directeur de cabinet,
Je suis d'avis avec vous que les con-ditions de travail ne sont pas encore adéquates, si l'on considère les moyens avec lesquels, jusqu'à présent, certains de nos collaborateurs doivent s'acquitter de leurs missions ; des conditions qui frisent dirai-je le dénuement. Mais, rassurez-vous. Tout cela sera progressivement corrigé, bien évidemment dans la limite du budget auquel les contraintes et les pri-orités de l'Etat nous astreignent. En tout état de cause vos doléances trouveront réponses, de manière acceptable, plaise à Dieu, dans la mesure des possibilités financières qui nous sont offertes. L'Assemblée nationale sur ce plan, vous le savez
autant que moi, reste encore une insti-tution fragile. Elle a donc besoin avant tout, pour remonter la pente et se con-solider, de notre engagement militant au service du Niger,
Honorables députés, Chers col-lègues, La mission qui nous est confiée par le peuple est noble mais exigeante : faire des lois et contrôler l'action gouverne-mentale. C'est là notre responsabilité vis-à-vis de nos concitoyens. Pour l'assumer, il nous faut de l'élévation d'esprit, du sacrifice et de l'abnégation. En premier lieu, il s’agitd'être exigeants vis-à-vis de nous-mêmes avant de vouloir être rigoureux vis-à-vis des autres, notamment du gou-vernement. Comment, en effet, pouvons-nous réclamer des autres institutions le respect de l'orthodoxie et des normes de la gouvernance que nous prônons à travers les lois et règlements de la République, si nous-mêmes, prenons des libertés par rap-port aux exigences de notre fonction de faiseurs de lois ? C'est pourquoi j'ai tenu, dès ma prise de fonction, à faire du respect scrupuleux du règlement intérieur ainsi que du règlement financier de l'Assem-blée, le principe directeur de tous les actes de gestion que nous posons. Ce n'est donc nullement, croyez-le, une façon de vouloir imposer, aux honor-ables députés, comme au personnel de l'Assemblée, les caprices ou la rigueur fantaisiste, d'un monarque absolutiste. C'est parce qu'ainsi faisant, je reste convaincu que nous pouvons faire plus et mieux. Du reste, aucun travail sérieux ne peut se réaliser dans l'indiscipline, le désordre et la désinvolture.
Honorables députés, chers collègues, Monsieur le Secrétaire général de l'Assemblée nationale, Mesdames et messieurs du personnel administratif et technique,
Je suis pleinement conscient des con-ditions dans lesquelles vous travaillez et de la difficulté du travail parlemen-taire. Si les députés, sont parvenus aux résultats satisfaisants, si abon-damment évoqués au cours de cette cérémonie, c'est aussi grâce à vous, à vos tâches quotidiennes, ces tâches humbles mais pourtant essentielles pour la vie de notre institution. Ces tâches que vous accomplissez, je le sais, dans des bureaux bricolés, mal équipés, avec des moyens parfaite-
Le PAN répondant aux voeux ment dérisoires, au point où c'en estlargement la qualité de l'action atten-honteux pour l'Etat qui vous emploie,due de chacun de nous. constituent pourtant les préalables mêmes du fonctionnement de notreHonorables députés, parlement.Mesdames et Messieurs, Cependant, je ne puis m'empêcher, enPour ma part, je vous renouvelle mon dépit de tout cela, de vous demanderengagement d'être un rempart contre de redoubler d'efforts, en n'oubliant ja-tout obstacle susceptible de gêner l'ac-mais, que malgré l'austérité monacalecomplissement des fonctions du par-de vos conditions de travail, vous n'enlement. Aussi veillerai-je constamment coûtez pas moins au contribuableà rechercher les voies et moyens nigérien. d'amélioreravec votre appui, à tous, Pour la raison que voilà, vous êtes as-notre cadre de travail que je souhaite treints à consentir des sacrifices etrendre agréable et convivial. Toutefois, faire preuve de longanimité. Con-cela se fera dans le respect strict des séquemment, la bonne politique esttextes qui régissent la vie et le fonction-que chacun s'efforce d'assumer cor-nement de l'Assemblée, en l'occur-rectement sa fonction dans la cité,rence le règlement intérieur de c'est-à-dire que le boulanger fasse dul'Assemblée et le règlement financier et bon pain, le boucher de la viande decomptable que je vous demande d'ob-qualité, l'enseignant un bon cours, leserver scrupuleusement. L'observance député des lois satisfaisantes pour lede ces règles nous commande peuple et l'administrateur son travail.d'abord, et cela sans distinction de Dès lors, tout travail honnêtement bienniveau de responsabilité, de bannir de fait, peut faire vivre dignement sonnos comportements quotidiens, les homme. Car finalement, on ne jugeactes susceptibles de ternir l'image de l'homme que par rapport à la qualité dul'Assemblée nationale, je veux parler travail qu'il accomplit.de cette forme d'affairisme et de magouilles, propres à annihiler com-Monsieur le Directeur de cabinet,plètement les efforts que nous faisons Votre rôle n'est pas toujours aisé, caren vue de donner une image chaque vous vivez à l'ombre d'un chef et pour-jour un peu plus positive de notre insti-tant il vous faut vous-même être untution. Car, l'on a beau parler, les actes chef. J'en sais quelque chose. Il vousparlent encore plus fort que les mots. faut de la patience, une capacité d'é-C'est pourquoi, il nous revient à tous coute certaine, des bonnes directives,d'être attentifs, à l'image que nous don-et savoir vous rendre apte à gérer desnons de nous-mêmes au public, qui humeurs et des caractères parfoisnous écoute et nous observe. Nous diamétralement opposés. Ces qualités,devons d'autant plus veiller à soigner vous les avez et je suis heureux de direnotre image personnelle que chaque que je les trouve aussi dans la plupartacte que nous posons dans l'exercice de vos collaborateurs du cabinet. Unde nos fonctions ressurgit nécessaire-cabinet qui, bien qu'il soit encore in-ment surl'institution que nous complet, s'acquitte honorablement deservons. sa tâche.Honorables députés, Mesdames et Messieurs, Monsieur le directeur du cabinet,En souhaitant que 2012 soit pour le Niger l'année du décollage Le travail d'extension et de rénovationéconomique et des grandes réalisa-entrepris par le bureau de l'Assemblée,tions ; en souhaitant que plus jamais, ne fait que commencer. Il vise à mettrele Niger ne retombe dans les affres de chacun dans les conditions accepta-l'instabilité politique et économique, je bles de travail. Je vous demande parvous dis bonne et heureuse année conséquent de prendre patience.2012. Soyez sûr que j'y pense constamment,Que Dieu bénisse le Niger ! car des conditions de travail, dépendJe vous remercie. COMMUNIQUÉ La Direction Générale de la Société Nigérienne de Contrôle Automobile invite les Ambassades, Organisations Internatio-nales, projets et ONG, à procéderau Contrôle Technique de leurs véhicules au Centre Principal de Visites Techniques de Niamey, conformément aux dispositions réglementaires en vigueur. Sont concernés, les véhicules immatriculés dans les séries suivantes :CD, OI, TT, IT, ONG.
Le Centre de Visites Techniques de Niamey est ouvert de 7h 30mn à 16h 30mn du lundi au jeudi, et de 7h 30mn à 13h 00 le vendredi.
Lundi 16 janvier 2012
NATION lPrésentation de voeux au président de l’Assemblée nationale
3
« La détermination et le ferme engagement des femmes et des hommes de votre Cabinet ne vous feront jamais défaut, en raison de
la confiance que vous ave»,déclare PH.D Mahamane Yahaya, directeur de cabinet du PAN z placée en eux
« Excellence, Monsieur le Président de l'Assem-blée nationale, Mesdames et Messieurs, Distingués Invités Le cérémonial qui nous réunit aujourd'hui, au-delà des traditionnelles présentations mutuelles de vœux, est habituellement mis à profit pour tirer le bilan de l'année qui s'achève, et examiner les perspectives de l'année qui commence. Aussi voudrais-je, Monsieur le Président, au nom de l'ensemble des membres de votre Cabinet, m'y consacrer avec plaisir, en tentant de dresser un tableau synoptique des principales réalisations enregistrées à l'actif de votre gouver-nance du Parlement nigérien depuis neuf (9) mois, soit d'avril à décembre 2011. Ainsi, au plan de la mission législative du Parlement et de vos rapports avec vos collègues députés, vous avez apporté des innovations majeures parmi lesquelles je me bornerai à relever deux des plus significatives. Il s'agit tout d'abord de la judicieuse répartition de certaines de vos prérogatives entre vos cinq vice-présidents dont le rôle se limitait aupara-vant à suppléer, hypothétiquement, le président en cas d'absence ou d'empêchement. Cette répartition inédite a l'avantage de responsabiliser chaque mem-bre du bureau et de rendre le travail plus aisé et fluide parce que désormais collégial. La deuxième in-novation est sans conteste l'adoption et le respect par tous d'un Règlement Intérieur adapté, qui impose à chaque membre, un comportement digne de son statut et du travail attendu de lui par la nation tout en-tière. Cela a assurément permis aux honorables députés d'abattre un travail colossal en si peu de temps et de restaurer ainsi l'image longtemps écornée du Parlement et du parlementaire nigérien. L'examen et l'adoption de près de 70 textes de loi en neuf mois, dont une dizaine de propositions émanant des députés eux-mêmes, au cours de six sessions dont deux ordinaires et quatre extraordinaires, con-stitue le résultat tangible de cette nouvelle impulsion que vous avez donnée à l'institution parlementaire nigérienne, tranchant d'avec les travers d'une époque où l'élaboration des lois était un domaine quasiment réservé à l'Exécutif, du fait que les députés exerçaient très peu cette compétence pour-tant conjointement dévolue à eux et au Gouverne-ment par notre Constitution. Cette performance des honorables représentants du peuple réalisée en un temps record, est le fruit de la discipline de fer dans le respect mutuel, instaurée dans la gestion des plénières, conjuguée à votre amour et votre exigence du travail bien fait.
Monsieur le Président, Honorables Députés, Mesdames et Messieurs, Au titre de la mission du contrôle de l'action gou-vernementale par le Parlement, le bilan n'est pas moins reluisant au regard des questions écrites, des questions d'actualité et des interpellations adressées aux membres du Gouvernement par les honorables députés, ainsi que des commissions d'enquête par-lementaire mises en place, afin d'éclairer le peuple nigérien sur ses préoccupations de l'heure et amener l'Exécutif à apporter les réponses idoines à ses at-tentes légitimes. A titre d'exemple, on peut citer les interpellations des trois ministres en charge du secteur du développe-ment rural sur la campagne agro-sylvo-pastorale dé-ficitaire et les mesures d'atténuation envisagées par le Gouvernement au profit des populations vul-nérables et de leur cheptel. On peut aussi citer l'in-terpellation du ministre de la justice sur l'affaire dite de « fausses factures » qui a défrayé la chronique ces derniers temps,ou celle du ministre de l'énergie et du pétrole sur la fixation des prix des produits pétroliers et ses conséquences. On peut enfin évo-quer la mise en place de la commission d'enquête parlementaire sur les lotissements anarchiques et l'occupation illégale des espaces des domaines pub-lic et privé de la ville de Niamey, commission qui a abattu en peu de temps un travail de titan, assorti de recommandations pertinentes aux décideurs en vue de mettre de l'ordre dans la gestion spatiale et do-maniale de notre capitale au grand bien des citoyens qui y résident. Monsieur le Président, Honorables Députés, Mesdames et Messieurs, Au plan de la mission de médiation sociale du Par-lement, de nombreux conflits sociaux ont été exam-inés par l'Assemblée nationale à travers sa
commission permanente spécialisée, en l'occurrence la commission des af-faires sociales, sur lesquels l'on peut citer à titre illustratif : le cas du conflit dé travail au niveau de la société Air Tel Niger ; le dossier relatif aux en-seignants admis au spécial « A » 2010 de l'Université Abdou Moumouni de Niamey ; le dossier re-latif à la chefferie de Lokoko dans le département de Doutchi ; le dossier relatif à la restitution des champs constituant la ceinture verte transmis par les propriétaires coutumiers de Gamkallé. En ce qui concerne la mission de diplomatie parlementaire du Par-lement, en vue d'améliorersub-stantiellement l'image et la visibilité de l'Assemblée nationale ternies par PH.D Mahamane Yahaya présentant les voeux du cabinet l'aventure « Tazartché », vous en avez fait, Monsieur le Président, votre cheval deles pays de la sous région, et même au-delà, qui dis-bataille comme l'attestent les nombreuses missionsposent d'un tel cadre de travail. A cet égard, Christine parlementaires que vous avez diligentées, soit sousLagarde, Directrice générale du Fonds monétaire in-votre conduite personnelle, soit sous celle de vos col-ternational (FMI), disait, lors de son passage devant lègues parlementaires, ou l'imposant agenda d'audi-les honorables députés le 21 décembre, que le cadre ences que vous avez accordées aux personnalitésdans lequel travaillent les députés nigériens lui rap-de tous grades et qualités, avec toujours comme cen-pelle agréablement l'hémicycle français. Cette appré-tre unique d'intérêts, la vivification des relations deciation objective d'une des sommités mondiales coopération entre le Parlement nigérien et leurs in-actuelles se passe de tout commentaire, me semble-stitutions respectives. Citons à cet égard les missionst-il. que vous avez effectuées vous-mêmes au Gabon,Excellence Monsieur le Président, au Burkina Faso, en Algérie, au Mali et au Bénin surLe bilan dont je viens d'en donner l'aperçu synop-invitation de vos homologues de ces pays, visitestique, à travers les résultatssignificatifs obtenus que vous avez mises à profit pour faire l'avocat, dansdans le bonaccomplissement des cinq principales la perspective de l'unité et de l'intégration du conti-missions du Parlement, est certes le fruit d'un travail nent africain, d'une nouvelle approche d'intégrationcollégial, d'un travail d'équipe, mais équipe dont vous par les peuples à travers leurs représentants élus, enêtes indubitablement le coach et le capitaine. En lieu et place de l'approche par les appareils d'Etateffet, en Management, il est prouvé que toute organ-dont les résultats sont jusqu'ici peu probants.isation, publique ou privée, qui atteint à un très bon Citons aussi la haute, distinguée et honorifiqueniveau ses objectifs collectifs et individuels, dispose présence inédite dans l'histoire parlementaire nigéri-en amont, d'un leader qui a su définir la direction à enne, de quatre présidents d'Assemblée nationale, àsuivre et le cap à atteindre, tout en exerçant un lead-l'ouverture de notre session budgétaire 2011 et lesership quotidien sur ses membres pour y arriver. Ce importants messages qu'ils ont prononcés du hautne serait pas donc juste à ce sujet, de ne pas évo-de la tribune de l'hémicycle. Il s'agit respectivementquer, en matière de conduite des hommes, votre ex-des présidents d'Assemblée nationale du Gabon, dupertise et vos qualités exceptionnelles de meneur Bénin, du Burkina et du Mali.d'hommes, des qualités acquises pendant plus de 30 ans, au cours d'une longue et riche expérience de Excellence Monsieur le Président de l'Assembléegestion politique et administrative du Niger. nationaleCes qualités constituent incontestablement des Au plan de la mission de la gouvernance administra-sources intarissables de savoir, de savoir-faire et de tive du Parlement enfin, le bilan de vos 9 mois desavoir-être dont nous autres collaborateurs, avions gestion, plus que reluisant, est tout simplement élo-intérêt à nous en inspirer largement pour mieux nous gieux. En effet, depuis votre prise de fonction, vousaguerrir dans nos fonctions respectives. En effet, vos avez entrepris une série de visites et un état des lieuxjudicieuses directives constituent une lanterne pour sans complaisance et complet du patrimoine mobiliernous, car assurément, travailler à vos côtés pour une et immobilier de l'Assemblée, pour vous rendreinstitution aussi prestigieuse comme l'Assemblée na-compte par vous-même, des conditions matériellestionale, est une source de fierté, mieux une école. et morales dans lesquelles travaillent les personnelsC'est pourquoi, Monsieur le Président, je puis vous administratifs, techniques et auxiliaires. Le spectacleassurer que le personnel du Cabinet est profondé-n'était pas beau à voir, et surtout indigne de lament dévoué au travail qui est le sien car, les femmes représentation nationale car, celle-ci est sensée tra-et les hommes pétris d'expérience que vous avez vailler dans un cadre agréable, convivial, digne dechoisis avec grand soin et perspicacité, et qui y tra-son rang et de sa mission à elle confiée par le sou-vaillent, ne ménagent aucun effort pour être à la hau-verain, je veux dire le peuple nigérien. C'est ainsi queteur de vos attentes et de celles de tout le parlement. vous avez initié de grands travaux de rénovation etMais, pour qu'il exploite davantage et efficacement de restauration du patrimoine et de l'image deses potentialités, ce personnel, dans l'optique d'une l'Assemblée, et par conséquent l'image de toutes lesplus grande amélioration de ses conditions de travail, femmes et de tous les hommes qui y travaillent in-m'a chargé de porter à votre haute appréciation un lassablement. certainnombre de ses doléances. L'Assemblée nationale est, rappelons-le, la vitrine deIl s'agit principalement du manque de bureaux, de la démocratie. C'est ainsi également que vous avezmatériels informatiques et de matériel roulant. Il s'agit engagé de vastes réformes sur les textes fondamen-aussi et surtout d'une insuffisance en ressources hu-taux régissant le Parlement, à travers un comité admaines, essentiellement des conseillers techniques hoc que vous avez mis en place à cet effet, et dontcompétents dans les domaines juridique, diploma-certains sont déjà adoptés sous forme de résolutionstique, financier, politique, économique, social et cul-et mises en application. C'est ainsi enfin que vousturel, dont mon adjoint et moi-même, avions avez impulsé une nouvelle dynamique du respectgrandement besoin de l'expertise, en plus de celle strict du Règlement Intérieur, votre cheval de batailledes conseillers principaux déjà en activité, pour bien dans la gestion efficace et efficiente des plénières.gérer le cahier de charges assigné à votre Cabinet. Aujourd'hui, Monsieur le Président, le résultat est là,Je sais du reste tout le prix que vous attachez à cette évident et plaisant. Bien que les travaux ne soientéquipe et votre ferme volonté de la doter de moyens pas encore achevés pour certains chantiers ou cer-idoines. Mais le temps urge et le travail s'accumule. tains textes fondamentaux, chaque nigérien peut êtreVoilà pourquoi j'ai accepté ce devoir d'être son porte-fier du cadre dans lequel légifèrent ses représen-parole en cette occasion solennelle. Tout en étant tants. conscientde l'austérité et de la rigueur avec Le changement physique de l'Assemblée nationalelesquelles vous entendez gérez toutes les n'échappe pas non plus aux hôtes que vous recevez,ressources, humaines, matérielles comme finan-car tous sans exception, font le constat et la remar-cières, mises à la disposition du Parlement que vous que que le cadre est exceptionnel et que rares sontdirigez, je vous prie de bien vouloir considérer ces
Lundi 16 janvier 2012
quelques doléances avec toute l'attention requise. Excellence Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs, Une année prend fin, une autre commence avec ses incertitudes mais aussi ses espérances. Les incerti-tudes de l'année 2012 qui démarre, résident princi-palement à mes yeux, dans le contexte géopolitique et ses conséquences sur notre pays. Je veux parler au Nord, des séquelles du conflit libyen et de la nébuleuse AQMI, et au Sud de l'insaisissable dissi-dence « Boko Haram », qui affectent gravement le Niger au plan sécuritaire. J'ai pu apprécier, Monsieur le Président, au cours de plusieurs audiences que vous avez accordées aux partenaires techniques et financiers, la pleine conscience que vous avez de cette situation et le plaidoyer que vous avez développé pour que ces partenaires aident le Niger à gérer ces menaces sécuritaires transnationales, convaincu que vous êtes qu'il n'y a point de développement sans paix, et point de paix sans sécurité. Il me paraît donc évident, qu'en 2012, le Parlement nigérien, sous votre leadership éclairé, continuera à apporter sa contribution à l'Exécutif, dans la gestion de ce dossier aussi sensible que déterminant dans la stabilité politique et économique de notre pays. Quant aux espérances de l'année 2012, Monsieur le Président, elles me semblent fondées sur les oppor-tunités réelles de relance de notre économie, sur la base des ressources dont regorgent le sol et le sous-sol de notre pays comme le pétrole, le charbon, le ci-ment et bien d'autres. L'exécutif, à travers le Programme de renaissance du Président de la République, la DPG du Premier ministre et la loi de finances 2012 adoptée récemment par le Parlement, semble avoir pris les mesures idoines de cadrage et d'exploitation rationnelle de ces ressources. Il appar-tiendra sans doute au Parlement, dans l'exercice de sa compétence constitutionnelle de contrôle de l'ac-tion gouvernementale, de veiller au grain, afin que les retombées économiques et financières tirées de l'exploitation de ces ressources, soient utilisées dans le sens du mieux-être du peuple nigérien.
Monsieur le Président, Les perspectives de l'année 2012, au plan de la ges-tion interne du Parlement, nous paraissent être "l'im-périeuse nécessité de poursuivre les réformes que vous avez entamées en 2011, en vue d'améliorer l'image et la visibilité de notre auguste institution. A cette fin, un programme hardi de renforcement des capacités des parlementaires et du personnel de l'ad-ministration parlementaire qui les appuie, mérite d'être envisagé pour consacrer véritablement cette rupture positive dans la gouvernance parlementaire. Monsieur le Président,Mesdames et Messieurs, Au terme de la présentation du bref bilan de l'année 2011 et du furtif examen des perspectives de l'année 2012, je me fais le porte-parole de tous les membres du Cabinet, pour présenter à vous Monsieur le Prési-dent, à votre famille et à tous ceux qui vous sont chers, nos sincères vœux de santé, de bonheur et de succès dans toutes vos entreprises, individuelles comme collectives. Qu'Allah le tout puissant, dans sa miséricorde et son infinie bonté, vous préserve parmi nous, pour continuer à être ce chef d'orchestre dont le Parlement nigérien a besoin, pour poursuivre patiemment et implacablement l'accomplissement des lourdes mais exaltantes missions que le peuple souverain lui a confiées. Sachez à cette fin, Monsieur le Président, que la détermination et le ferme engagement des femmes et des hommes de votre Cabinet ne vous feront ja-mais défaut, en raison de la confiance que vous avez placée en eux. Ils continueront à vous soutenir et à vous accompagner de façon inconditionnelle afin que vous puissiez faire de l'Assemblée nationale une in-stitution respectée et respectable ; une institution qui joue pleinement son rôle et qui apporte tout son sou-tien à l'Exécutif dans son œuvre salvatrice de renais-sance du Niger au plan économique et de restauration de la démocratie au plan politique. Ce faisant, vous ferez de l'Assemblée nationale, l'insti-tution de la République à l'avant-garde du combat de renforcement de la démocratie et de l'Etat de droit au plan politique, et d'un Niger émergent au plan économique. Bonne année 2012 à toutes et à tous !!! Je vous remercie. ».
(Suite de la présentation de voeux à l’AN en page 5)
NATION l Présentation de voeux du personnel administratif et technique de l’AN
5
« Votre vision novatrice et rigoureusement perfectionniste a permis en un laps de temps, et avec peu de moyens, de changer le visage
et le corps de l'Assemblée nationale »,déclare M. Oumarou Kanga, Secrétaire général de l’Assemblée nationale
Excellence, Monsieur le Président de l'Assemblée Nationale, Honorables membres du Bureau de l'Assemblée Nationale, Honorable députés, Chers collègues La cérémonie de présentation de vœux est devenue au fil des ans une tradition solidement ancrée dans notre parlement. Cette année, elle présente un caractère particulier au regard de l'installation d'une nouvelle législature à l'issue d'un proces-sus électoral jugé juste et transparent par l'ensemble des acteurs. Je profite alors de cette occasion pour présenter à vous, élus du peuple, les très vives félicitations du personnel administratif et technique de l'Assemblée nationale pour le choix qu'a porté le peuple nigérien sur vos augustes personnes à la suite d'élections au suf-frage universel, libre, direct, égal et secret. Ainsi, comme le précise clairement l'article 87 de la Constitution, chacun d'entre vous est désormais représentant de la Nation. A ce titre, il y a lieu de rappeler, ce que certains oublient ou feignent d'oublier, que le député est l'incarnation de la défense de l'intérêt général de la Nation. Jouant son rôle, le député constitue un maillon in-dispensable entre le peuple et l'exécutif. C'est par son biais, et seulement par son biais, que le peuple se sent concerné, consulté et impliqué dans les prises de décision du gouvernement. Aussi, pou-vons-nous affirmer, avec insistance, que chaque député doit être perçu comme étant un véritable agent de développe-ment qu'il faille encourager et féliciter au lieu de le vouer aux gémonies, comme le font certains esprits mal intentionnés. Certes, dans un régime démocratique, il est légitime et même souhaitable que les autorités fassent l'objet de critiques, aussi bien objectives que subjectives, mais il est nécessaire que ces critiques s'opèrent dans les formes et civilités requises. Il s'agit, comme vous avez du reste l'habi-tude de le dire, Excellence Monsieur le Président, d'éviter « les stigmatisations gratuites ». Le respect dû aux institutions républicaines et aux hommes qui les in-carnent est un élément fondamental au renforcement de la démocratie, de l'Etat de droit et de la stabilité institutionnelle, des conditions somme toute indispens-ables au développement économique et social de tout pays. Excellence Monsieur le président de l'Assemblée nationale, Honorables membres du Bureau de l'Assemblée Nationale, Honorable députés, Etant constamment à vos côtés, nous avons compris que votre choix est de mériter le respect et la confiance du peu-ple, en vous consacrant laborieusement au travail parlementaire. Cet engagement a donné aujourd'hui des résultats con-crets, résultats qui ont fini par persuader mêmes les plus sceptiques. Honorables députés, Pour étayer mes propos, permettez-moi de profiter de cette opportunité qui m'est offerte pour faire une petite rétrospective du travail abattu par la représentation na-tionale au cours de l'année 2011 et, qui a permis au gouvernement d'avoir les in-struments législatifs et les moyens ju-ridiques de la mise en œuvre de sa politique. Installée le 30 mars 2011, la pre-eme mière législature de la 7République a connu déjà six (6) sessions dont deux (2) ordinaires et quatre (4) extraordinaires. Cette intense activité a permis l'adoption d'importants projets et propositions de loi. En effet, à ce jour, 73 textes ont été adop-tés parmi lesquels douze (12) ont été ini-tiés par les députés eux-mêmes. A travers ces textes, vous avez considéré tous les aspects fondamentaux à la vie de notre société, en légiférant sur : la santé, l'éducation, la justice, la défense et sécu-
rité, les emplois et marchés publics, le parachèvement des institutions constitu-tionnelles, les relations internationales, les textes fondamentaux, etc. A tout cela s'a-joute l'adoption de la Déclaration de poli-tique générale du gouvernement qui, en matière de gouvernance, constitue la boussole de l'Exécutif. Excellence Monsieur le Président de l'Assemblée nationale, Honorables membres du Bureau de l'Assemblée Nationale, Honorable députés, En plus de la production législative, l'Assemblée nationale a mené des activités de contrôle de l'action gouverne-mentale à travers : neuf (9) questions d'actualité, deux (2) questions écrites, deux (2) interpellations des membres du gouvernement et la mise en place d'une commission d'enquête sur les occupa-tions irrégulières et les lotissements illégaux dans la ville de Niamey. L'Assem-blée nationale a également innové en en-voyant une mission parlementaire dans les régions du pays pour s'enquérir de la situation de la campagne agro-sylvo-pastorale 2010-2011. Cette initiative, unanimement saluée par l'opinion publique nationale et internationale, a per-mis aux parlementaires d'échanger avec les populations rurales de notre pays, d'apprécier de visu les résultats de la saison écoulée, et aussi de formuler des pertinentes recommandations au gouvernement en vue d'atténuer les souffrances des populations. Ce bref bilan de neuf (9) mois de la légis-lature serait inachevé si nous occultons la grande offensive que vous avez engagée, Excellence Monsieur le Président, sur le plan de la diplomatie parlementaire, et cela avec le soutien de l'ensemble des parlementaires nigériens. En effet, la présence des présidents d'Assemblée na-tionale du Bénin, du Gabon, du Burkina ème Faso et au Mali à l’ouverture de la 2 session ordinaire au titre de l'année 2011 et le passage devant notre auguste Assemblée de Mme Christine Lagarde, Directrice Générale du FMI, le 21 décem-bre dernier, constituent des illustrations éloquentes de cette nouvelle dynamique qui crédibilise davantage notre parlement. Cette dynamique avait déjà pris corps avec la bonne et parfaite organisation de la 28ème session du Comité interpar-lementaire de l'UEMOA tenue à Niamey du 11 au 22 septembre 2011 et, qui a valu à l'Assemblée Nationale du Niger les félic-itations et les remerciements forts ap-puyés de ce parlement sous régional. Il est indéniable que ces acquis sur le plan de la diplomatie parlementaire n'ont été possibles que grâce à votre engagement personnel forgé par votre dévotion inébranlable à l'intégration africaine. Excellence Monsieur le Président. L'illustration de cet état de fait a été surtout donnée par votre discours fonda-teur devant le parlement béninois le 27 octobre 2011. Ce discours est fondateur parce qu'il tranchait d'avec les allocutions laudatives qui ont cours lors des rencon-tres entre les responsables africains, où les problèmes sont occultés, toujours ren-voyés aux calendes grecques sous le couvert d'une pudeur culturelle qui ne sied plus à un monde globalisé dans lequel chaque Etat cherche à maximiser le bien-être de ses citoyens à travers les relations internationales. Excellence Monsieur le Président de l'Assemblée nationale, Fort de votre vision novatrice et rigoureusement perfectionniste, vous avez démarré des grandes réformes insti-tutionnelles et organisationnelles qui con-tribueront sans nul doute à renforcer, au sein de notre institution, la performance des services administratifs et techniques
Lundi 16 janvier 2012
et la bonne gouvernanceet cela, sans la compétence suffisante financière. En effet, pourpour appuyer efficacement les honorables mieux garantir la protec-députés dans l'exercice de leurs missions tion des financesconstitutionnelles. publiques à l'AssembléeExcellence, Monsieur le Président de nationale, vous avez prisl'Assemblée Nationale, plusieurs initiatives parmiHonorables membres du Bureau de lesquelles, on peut citer :l'Assemblée Nationale, la constitutionnalisation deHonorable députés, l'autonomie financière duL'année 2011 s'achève, et avec elle, parlement, l'adoption dus'évanouissent heureusement toutes les règlement financier etdifficultés que nous avions eues avant de Comptable de l'Assem-nous accommoder à votre rythme de tra-blée nationale, l'élabora-vail ; mais elle s'achève fort malheureuse-tion d'un règlementment avec tous les bons souvenirs des administratif, d'un manuelsoutiens multiformes dont nous avions de procédure comptableM. Oumarou Kanga présentant les voeuxbénéficiés, en particulier, de vous-même, et la création à l'Assem-tionale car celui, en vigueur, ne répondMonsieur le Président, et, en général, de blée nationale d'un poste de contrôleurplus aux exigences du moment ; il a le dé-l'ensemble des députés. Que vous tous financier. fautde n'avoir pas fondamentalementtrouviez, au passage, l'expression de nos Monsieur le Président,je reviens sursincères gratitudes. Nous espérons pou-dérogé au statut général de la Fonction votre vision novatrice et rigoureusementpublique pour prendre en compte les spé-voir bénéficier d'autant de soutiens au perfectionniste car celle-ci a permis en uncificités administratives de l'Assembléecours de cette année qui commence pour laps de temps, et avec peu de moyens, denationale. L'adoption de cette propositiondevoir être à la hauteur du travail qui est changer le visage et le corps de l'Assem-de loi contribuerait à améliorer significa-le nôtre, et surtout pour pouvoir donner le blée nationale. Cette institution, naguèretivement les conditions de vie du person-meilleur de nous-mêmes. insalubre et anémique, présente aujour-nel et permettrait un encadrement éclairéCependant, à l'aube de l'année 2012, le d'hui une allure physique digne de sondes fonctionnaires parlementaires, euvœu le plus cher, de tous mes collabora-rôle et de son rang au sein du dispositif in-égard aux suggestions particulières quiteurs et de moi-même, est que des jours stitutionnel du pays.leur sont imposées.de bonheur fleurissent sans cesse pour Pour sa part, le personnel administratif etEn soutenant cette proposition de loi,vous, Monsieur le Président, aux 112 technique est fier et honoré d'avoir con-Monsieur le Président, vous confirmez en-autres députés, à vos familles respectives tribué, dans la limite du rôle qui est le sien,core une fois ce qui se dit de vous. Enet à tous ceux qui vous sont chers. De à l'atteinte de ces résultats. Et, plus queeffet, il se raconte particulièrement quemême, je prie Dieu, le Tout Miséri-par le passé, j'engage l'ensemble de cepartout où vous passez, vous créez lescordieux, pour que ce nouveau départ personnel, femmes et hommes, à plus deconditions de travail suffisantes pourvers nos nouveaux défis soit couronné, de conscience professionnelle et d'ardeur aufaçonner des fonctionnaires dont laprix, de succès, de santé pour tous, de travail. Car, nous sommes dans une péri-volonté, l'engagement et le sens dudouceur et de tranquillité dans l’esprit de ode de défis majeurs pour notre institutionservice public leur sont chevillés au corps.chacune et de chacun pour que avec les multiples urgences qu'appelle laEn outre, Excellence Monsieur le Prési-prospèrent les activités parlementaires renaissance du Niger promise par lesdent, Honorables membres de bureau, ildans leur ensemble. autorités de la 7ème République.conviendrait de rappeler que les exi-gences du travail parlementaire nécessi-Excellence Monsieur le Président, Mes-Excellence Monsieur le Président detent des fonctionnaires très qualifiés.dames et Messieurs les Représentants l'Assemblée nationale,Nous estimons alors qu'il est impérieuxde la Nation, que mon dernier mot soit Honorables, membres du bureau,celui de confiance, confiance en cequ'un plan de formation soit adopté afin La cérémonie de présentation de vœuxque les mises en formation des agentspersonnel administratif et technique, qui, offre également une occasion pour lessoient en phase avec les besoins réelsaprès avoir souffert des plus employés de formuler devant leurs em-des services. Cette initiative viendra cor-douloureuses épreuves pendant des ployeurs des souhaits pour la nouvelleriger la pratique de mises en position deannées, offre à l'Assemblée Nationale les année. Au titre des souhaits, permettez-stage non structurées, ayant pour seul butperspectives du plus magnifique moi de commencer d'abord par l'adoptiond'offrir l'opportunité à des privilégiés de serenouveau. de la proposition de loi portant statut au-faire reclasser dans une catégorieMerci et que Dieu vous bénisse ! ». tonome du personnel de l'Assemblée na-supérieure de la hiérarchie administrative lM obilisation des ressources en faveur du Mena MOOV-Niger remet un chèque de 10 millions de FCFA au CMR-MENA
La société de téléphonie mobile MOOV-Niger s’est illustrée jeudi dernier par un geste citoyen. Lors d’une cérémonie au Palais des Congrès, en présence des respon-sables du Ministère des Sports et de ceux de la Fenifoot, le Directeur général de MOOV- Niger, M. Mo-hamed Bader, a procédé à la remise d’un chèque d’un montant de dix (10) millions de FCFA au Comité chargé de mobilisation des ressources en faveur du Mena.
a société de téléphonie mobile MOOV-Niger, qui évolue dans le forLce participative au bon séjour paysage nigérien, se veut une gabonais de notre victorieuse équipe na-tionale de football. Avant de procéder à la remise de la contribution de son en-treprise, le Directeur général de MOOV-Niger, M. Mohamed Bader, a tenu à rappeler l’importance qu’accorde son groupe à l’essor du sport nigérien. Un groupe qu’il a défini comme ‘’une entre-prise citoyenne qui encourage les efforts et les activités’’. En remettant cet impor-tant chèque d’un montant de dix (10) mil-
lions FCFA à Mme Djamila Ferdjani, la présidente du comité, le directeur général a résolument réitéré le soutien et l’assistance de MOOV-Niger à notre gazelle nationale et au sport nigérien en général. ‘’Je souhaite tout le meilleur au Mena pour un bon cadeau Lors de la remise du chèque à la population’’. Un suscité parun tel geste n’a pu lui extir-soutien qui trouvera écho au sein de la per que des termes de remerciements à formation sportive, car pour ces jeunes l’endroit de MOOV-Niger pourl’adhé-partis en terre gabonaise, il est, comme sion et la mobilisation à cette campagne. nous pouvons l’imaginer, motivant de La mobilisation et l’adhésion, voilà des savoir que le pays tout entier est derrière mots qui, en ce mois de janvier, pour eux. leur première participation à une phase M. Mohamed Bader notera que ce sou-finale de CAN, ne généreront que du tien passe aussi par le contact à con-bien aux garçons partis à la conquête de server régulièrement avec nos l’Afrique. Nul doute qu’avec ces soutiens ambassadeurs, une raison qui a motivé manifestés à l’endroit du Mena, il est de son groupe à offrir à l’ensemble de bon ton de penser que leur moral sera l’équipe des kits entiers de communica-au beau fixe tout au long de la compéti-tion. Quant à la présidente du Comité tion. Un exemple à suivre et à enrichir. chargé de la mobilisation des Ismaila Nana ressources en faveur du Mena, l’émotion
NATION 7 l Présentation de vœux au Ministère de l’Hydraulique et de l’Environnement M. Issoufou Issaka salue les résultats appréciablesobtenus en 2011 Le personnel du Ministère de l’Hydraulique et de l’Environnement, pour nous un réel motif de satisfac-a présenté vendredi dernier, au cours d’une cérémonie solennelle, tion, nous commandent à plus de ses vœux de nouvel An au ministre. Issoufou Issaka. C’est le Se-rigueur et d’abnégation dans le tra-crétaire général du ministère, M. Mamadou Mamane, qui a pris la vail, au regard des multiples défis à parole, au nom de l’ensemble du personnel réuni, pour souhaiterrelever contenus dans le pro-les meilleurs vœux au ministre et à sa famille.gramme de renaissance du Prési-dent de la République. A cet effet, les actions planifiées par mon dé-n présentant les vœux duvironnement, quelques souhaits du partement ministériel, au titre de personnel au ministre, M.personnel, en termes d’amélioration unEde résultats, sont beaucoup plus ar-regard rétrospectif sur les l’année 2012, en termes d’atteinte Mamadou Mamane, a jetéde leurs conditions de travail.En réponse à ces vœux, le ministre de dues que celles de l’année écoulée Le ministre répondant aux voeux du personnel de son département ministériel activités menées pendant l’annéel’Hydraulique et de l’Environ-» aindiqué le ministre. Il a rappelé qui vient de s’écouler. Il a donnénement, a indiqué que les dif-sécheresse ne soit plus synonymeatives aux aspects logistiques, que la campagne agro-sylvo-quelques repèressur les effortsférentes évaluations, conduites par de famine. Je me réjouis de l’effi-matériels et liées à l’environnement pastorale et hydraulique, n’a pas réalisés dans les deux volets dules services techniques du min-cacité avec laquelle nos services,du travail, trouveront un début de été à la hauteur des espérances ministère, ainsi que surl’améliora- istère,l’inspection générale des sous votre coordination, mettent ensolution dans le cadre du budget des Nigériens. Il a ajouté qu’en vue tion de la gouvernance. Le Secré-services, et par des structures ex-œuvre les différentes actions rele-2012. Quant aux aspects institution-de venir en appui aux populations taire général du Ministère detérieures, dans le cadre du pro-vant de notre département min-nels et réglementaires, je vous en-vulnérables, le gouvernement met l’Hydraulique et de l’Environnementgramme d’urgence, attestent que istériel. Je sais que cette missiongage à élaborer les textes en en œuvre un programme d’urgence s’est ainsi, longuement étendu surdes résultats probants ont été n’est pas facile, mais je connaisconséquence pour qu’ils soient in-2011-2012 comportant quatre vo-les réalisations qui ont été faites,obtenus. M. Issoufou Issaka a également votre degré de motiva-troduits dans le circuit d’adoption », lets, dont celui relatif à la restaura-notamment en matière d’accès àajouté que les objectifs majeurs tion et votre souci permanent dea indiqué M. Issoufou Issaka. Il a tion de l’environnement par la l’eau potable ; dans le domaine decontenu dans le plan d’action du bien servir l’Etat. Je vous encour-enfin exprimé sa gratitude et ses création d’activités génératrices de l’hydraulique urbaine ; et dans celuiministère ont été atteints. « Ce plan age et je vous exhorte à poursuivresincères remerciements aux parte-revenus. «A moyen terme, le gou-de l’environnement. Il a émis led’action s’inscrit dans le cadre de la sur cette lancée. J’ai noté lesnaires techniques et financiers qui vernement rendra opérationnel l’ini-vœu que l’année 2012 soit celleDéclaration de politique Générale, doléances que vous venez de meaccompagnent le ministère dans sa tiative 3N, les Nigériens Nourrissent d’un passage en vitesse dequi constitue, elle-même la déclinai-soumettre. Au regard des défis quimission d’amélioration des condi-les Nigériens, qui permettra à notre croisière dans la mise en œuvre duson du programme de SEM Is-se posent à nous, je puis vous as-tions de vie des populations. pays d’être à l’abri des crises ali-plan d’action du ministère. M. Ma-soufou Mahamadou, Président de surer que celles-ci seront exam-mentaires récurrentes. Notre ambi-madou Mamane a enfin transmis aula République, Chef de l’Etat. Ces inées avec toute l’attention requise. lOumarou Moussa tion est que désormais au Niger, la ministre de l’Hydraulique et de l’En-résultats, même s’ils constituent Du reste, toutes les doléances rel-transport public, l’extension de la mod-lPrésentation de vœux au Ministère des Transports ernisation de la visite technique aux autres régions du pays, l’opérationnal-L’amélioration du secteur des transports au centre des priorités en 2012 isation de la direction de la sécurité routière, la création d’une structure de Les agents centraux et ceux des structures relevantdu Ministère des gestion de l’assistance en escale, la Transports avec à leur tête le Secrétaire général dudit ministère se sont mise aux normes des aéroports de retrouvés dans la salle de réunion de l’immeuble CNSS pour présenter Zinder et d’Agadez et la réhabilitation leurs vœux à la ministre de tutelle, Mme Salami Maimouna Almou. A cette de celui de Niamey. occasion, le Secrétaire général du Ministère, M. Ida Abdoulaye, a prononcé Entre autres projets, la ministre a évo-une allocution au nom de l’ensemble du personnel. qué la création d’une compagnie na-tionale des transports aériens viable, ans son allocution, le Secré-réhabilitation des structures exis-la poursuite des reformes institution-taire générala dressé un bilantantes, la création d’autres ainsi que le Dcertation avec les partenaires. Il s’agit nelles, la création d’un cadre de con-des actions et des activitésrenforcement de leurs capacités tech-menées par le département des trans-niques, l’organisation du hadj 2011, le des actions qui visent à améliorer la ports depuis queMme Salami y està secteurde la météorologie sont les qualité deprestation des services de sa tête, il y a environ neuf (9) mois.principaux points évoqués par le se-transports et à lutter efficacement con-Secteur par secteur, département parcrétaire général qui a souligné des tre l’enclavement a dit la ministre avant département, il a fait un tour completprogrès mais aussi des attentes. M. de souligner que le secteur des trans-pour souligner les avancéesIda Abdoulaye a soumis à la ministre ports doit constituer une véritable in-enregistrées et les progrès réalisésquelques doléances relatives à l’insuff-dustrie de croissance dans ainsi que les actions en cours de réal-isance des ressources humaines, des La ministre (au centre) saluant les actions des agents l’environnement économique du Niger. isation et surtout les grands chantierslocaux de l’administration et lui a une bonne et heureuse année et a dità elle par le Chef du gouvernement Elle a renouvelé sarequête pour une entrepris sous la houlette de la min-demandé d’être leur porte voix auprès avoir noté agréablement toutes les ac-conformément à l’orientation donnée meilleure implication de tous les ac-istre conformément au programme dudu gouvernement afin que des solu-tions engagées ensemble depuis prèspar le Président de la République. La teurs et ainstruit ses collaborateurs à Président de la République et à lations soient trouvées à ces différentes de neuf mois. Mme Salami leur aministre a dit à ses collaborateurs produire des statistiques fiablespour Déclaration de Politique Générale dupréoccupations avant de lui renouvelé rendu un hommage aux femmes etqu’ils se doivent d’intensifier avec la les indicateurs de gestion et de per-Gouvernement dans le volet des trans-tous les meilleurs vœux de l’ensemble aux hommes du ministèrepour abné-même détermination les efforts pour formance desdifférents modes de ports. Les textes de loi sur la sécuritédu personnel de son département. En gation et la compétence avecrendre effectifs certains projets comme transports. routière, le développement des trans-prenant la parole, la ministre des lesquelles ilsl’ont appuyée dans lale démarrage de la SNTN, le renou-Zabeirou Moussa ports terrestreset aériens à travers latransports leur a souhaité également mise en œuvre des objectifs assignésvellement du parc automobile de
tions du public. Il s’agitmaintenant dialoguepour répondre davantage lprésentation deaux attentes du public dans la diffu-aux agents de continuer de travailler Cérémonie devœux à l’ONEP dans la cohésion totale et danssion de l’information. Enfin, M. Dala-l’esprit de rénovation afin de concré-tou Malam Maman a souhaité plein Le personnel s’engage à réaliser des résultats plus éclatants pour l’année 2012 tiser les projets d’innovation en courssuccès au nouveau Directeur général Les agents de l’Office National d’Edition et de Presse (ONEP) ont procédé,dans l’exercice de ses fonctions.au sein de l’office. Il a en outre de-Intakarbayet Almoudan, a quant à lui vendredi dernier dans l’après-midi, à la présentation des vœux du nouvelmandé au personnel, le maintien du Seini Seydou Zakaria réitéré au nom du an au Président du Conseil d’Administration (PCA), M. Intakarbayet Almou-PCA sesmeilleurs dan. Cette cérémonie qui s’est déroulée dans les locaux de ladite institution vœux à l’ensemble s’est déroulée en présence du nouveau Directeur général, de l’office, M. du personnel et aux Mahamadou Adamou, des anciens Directeurs généraux, des membres du invités. Selon lui, Conseil d’administration de l’ONEP. l’Office National d’Edition et de u cours de la cérémonie, M.Selon lui, pour arriver à cette satisfac-Presse (ONEP) se Siddo Salifou, délégué du per-tion, il est nécessaire de demander àporte bien. Les ac-touAs les agents de l’office, ses vœuxréalisation des deuxment au développement de l’office en sonnel a présenté, au nom detout un chacun de participer pleine-tivités, constituant la les meilleurs de santé, de prospérité,gardant toujours à l’esprit le travailjournaux à savoir ; de réussite et de prospérité au prési-d’équipe en respectant les règles dele quotidien, Le dent du Conseil d’Administration. Il aconduites du travail au sein deSahel et l’hebdo-émis les vœux qu’au cours de cettel’établissement. madaire,Sahel année 2012 qui vient de commencer,En réponse au personnel, M. DalatouDimanche se que l’ONEP connaîtra un succèsMalam Maman, délégué par le prési-déroulent conformé-éclatant à travers ses réalisations.dent du Conseil d’Administration, M.ment aux aspira-Photo de famille peu après la présentation des voeux
Lundi 16 janvier 2012
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.