Assemblée d'information dindon | Faits saillants Vente centralisée ...

Publié par

  • cours - matière potentielle : afin
  • revision - matière potentielle : statutaires
  • cours - matière potentielle : du quatrième trimestre
Provoqué Décembre 2011 - Janvier 2012 | Vol. 22, No 10 L'assemblée d'information pour les éleveurs de dindon a eu lieu le 26 octobre dernier à Drummondville et portait principalement sur la vente centralisée de quota de dindon et des dossiers nationaux tels que la politique nationale d'allocation. Vente centralisée L'information qui a été présentée aux participants lors de cette assemblée a été décidée en assemblée générale spéciale du 19 avril 2011. Voici un rappel des modalités du système de vente centralisée de quota de dindon.
  • gestion qualiterra
  • titulaires de quotas
  • pasaf
  • nd nd
  • audit
  • audits
  • dindon
  • catégories
  • catégorie
  • prix moyen
  • prix moyens
  • poulet
  • poulets
  • québec
Publié le : mercredi 28 mars 2012
Lecture(s) : 68
Source : volaillesduquebec.qc.ca
Nombre de pages : 12
Voir plus Voir moins

Décembre 2011 - Janvier 2012 | Vol. 22, No 10
Provoqué
Assemblée Vente centralisée | Les éleveurs
d’information de poulet adoptent l’enchère
dindon | avec plafond
Les délégués, appelés à choisir par vote entre une enchère de quota à demande tronquée ou une enchère avec Faits saillants
un plafond à la valeur du quota, se sont prononcés majoritairement en faveur d’une enchère avec plafond lors
de l’assemblée générale spéciale tenue le 24 novembre dernier à Drummondville, à laquelle ont assisté plus
L’assemblée d’information pour les éleveurs de 300 participants.
de dindon a eu lieu le 26 octobre dernier
à Drummondville et portait principalement sur
Le mécanisme de vente centralisée de quota de poulet inclura, entre autres, les dispositions suivantes : la vente centralisée de quota de dindon et
• u n e s é a n c e d e v e n t e à c h a q u e d e u x p é r i o d e s ; des dossiers nationaux tels que la politique
• l ’ e x c l u s i o n d e l a v e n t e c e n t r a l i s é e d e q u o t a p o u r l e s t r a n s f e r t s d e q u o t a à l ’ i n t é r i e u r d ’ u n e m ê m e f a m i l l e ; nationale d’allocation.
• u n é l a r g i s s e m e n t d e l a d é f i n i t i o n d e f a m i l l e a u x p e t i t s - e n f a n t s e t a u c o n j o i n t d u t i t u l a i r e ; Vente centralisée
• u n e a p p l i c a t i o n d e l a n o t i o n d e f a m i l l e a u x p e r s o n n e s m o r a l e s ( e n t r e p r i s e s à c a p i t a l a c t i o n e t s o c i é t é s ) ; L’information qui a été présentée aux participants
• l ’ e x c l u s i o n d e l a v e n t e c e n t r a l i s é e d e q u o t a p o u r l e s t r a n s f e r t s d e f e r m e s c o m p l è t e s ; lors de cette assemblée a été décidée en assemblée
2• l e q u o t a m a x i m a l d é t e n u p o u r r a a t t e i n d r e 2 0 0 0 0 m ; générale spéciale du 19 avril 2011.
2• l e s d é t e n t e u r s d e p l u s d e 1 4 0 0 0 m n ’ a u r o n t p a s d r o i t à l a l o c a t i o n d e q u o t a s ; Voici un rappel des modalités du système de 2 2• l a q u a n t i t é m i n i m a l e d e q u o t a p o u v a n t ê t r e d é t e n u e e s t f i x é e à 1 0 m , t o u t e n m a i n t e n a n t l ’ e x i g e n c e à 5 0 m vente centralisée de quota de dindon.
p o u r a c c é d e r a u p r o g r a m m e d e r e l è v e ;
Ajustements aux règlements concernant
• d a n s 2 0 a n s , t o u s l e s t i t u l a i r e s d e q u o t a s d e v r o n t p r o d u i r e a u m i n i m u m 7 5 % d e l e u r q u o t a la détention de quota :
d a n s d e s b â t i m e n t s l e u r a p p a r t e n a n t ; • l e s t i t u l a i r e s q u i d é t e n a i e n t p l u s q u e l e
• d a n s 2 0 a n s , t o u s l e s t i t u l a i r e s d e q u o t a s d e v r o n t d é t e n i r a u m i n i m u m 7 5 % d u q u o t a n é c e s s a i r e maximum autorisé au 10 février 2010 pourront
pour couvrir leur production. conserver le quota détenu à cette date;
• l e s a u t r e s t i t u l a i r e s p o u r r o n t a c q u é r i r o u
2L’assemblée a été ponctuée de plusieurs votes des délégués sur des modifications au projet qui était présenté. détenir plus de 14 000 m de quota; cependant,
2Ces votes ont appuyé les modifications suivantes au projet de base : le détenteur de moins de 14 000 m ne pourra
2• u n é l a r g i s s e m e n t s u p p l é m e n t a i r e d e l a d é f i n i t i o n d e f a m i l l e a u x n e v e u x e t n i è c e s d u t i t u l a i r e ; détenir et louer plus de 14 000 m au total et
2 le détenteur de plus de 14 000 m n’aura pas • j u s q u ’ à 2 5 % d u q u o t a p o u r r a i t d e v o i r a l l e r à l a v e n t e c e n t r a l i s é e l o r s d e l a v e n t e d ’ u n e f e r m e c o m p l è t e ,
droit à la location de quota; s u j e t à u n e g r i l l e p r o g r e s s i v e s e l o n l a t a i l l e d e l a f e r m e ;
2• u n v o t e m a j o r i t a i r e a é t a b l i l e p l a f o n d à 9 0 0 $ l e m è t r e p o u r l ’ e n s e m b l e d u t e r r i t o i r e d u Q u é b e c , • t o u t d é t e n t e u r d e 2 0 0 0 0 m et plus ne sera
à l ’ e x c e p t i o n d e l a z o n e d u S a g u e n a y - L a c - S a i n t - J e a n o ù l e s v e n t e s d e g r é à g r é v o n t d e m e u r e r p o u r l e m o m e n t ; pas autorisé à acquérir plus de quota;
• l a p r o d u c t i o n p o u r e x p a n s i o n d e m a r c h é p o u r r a i t f a i r e p a r t i e d e l ’ h i s t o r i q u e d e l o c a t i o n d e q u o t a • u n e d é c l a r a t i o n s o u s s e r m e n t s e r a o b l i g a t o i r e
pour chaque éleveur selon des modalités qui restent à définir. pour tous les titulaires.
Au moment d’écrire ces lignes, le conseil d’administration a prévu statuer sur les suites à donner lors de sa réunion Mécanismes retenus :
d u 2 0 d é c e m b r e p r o c h a i n . U n p r o j e t d e r è g l e m e n t s e r a e n s u i t e r é d i g é p a r l e s É V Q e t t r a n s m i s à l a R é g i e d e s • e n c h è r e à d e m a n d e t r o n q u é e p o u r l e s z o n e s 2 e t 3 ;
m a r c h é s a g r i c o l e s e t a l i m e n t a i r e s d u Q u é b e c p o u r a p p r o b a t i o n . P a r a l l è l e m e n t , l e s É V Q a m o r c e r o n t l e s t r a v a u x a v e c • p r i x p l a f o n d p o s s i b l e d a n s l e f u t u r ;
l e m a n d a t a i r e c h a r g é d e f a i r e f o n c t i o n n e r l a v e n t e c e n t r a l i s é e . L ’ o b j e c t i f d e s É V Q e s t d e p r o c é d e r à u n e p r e m i è r e
• d e u x s é a n c e s p a r a n n é e p o u r c h a q u e p r o d u c t i o n .
v e n t e c e n t r a l i s é e a u p l u s t a r d e n j u i n 2 0 1 2 , d o n t l e q u o t a t r a n s i g é p o u r r a ê t r e m i s e n p r o d u c t i o n p o u r l a p é r i o d e
Définition de la notion de « famille » :A - 1 1 5 , q u i d é b u t e l e 3 0 d é c e m b r e 2 0 1 2 .
• « F a m i l l e » : l e p è r e , l a m è r e , l e c o n j o i n t o u
U n d o c u m e n t d é t a i l l é e x p l i q u a n t l e f o n c t i o n n e m e n t d e l a v e n t e c e n t r a l i s é e d e q u o t a d e p o u l e t s e r a t r a n s m i s l a c o n j o i n t e d u t i t u l a i r e , s e s f r è r e s e t s e s s œ u r s ,
a u x é l e v e u r s d è s q u e l e p r o j e t a u r a é t é e n t é r i n é p a r l a R é g i e . s e s e n f a n t s e t l e u r s c o n j o i n t s e t s e s p e t i t s e n f a n t s .

suite à la page 3Mot du président | Jean-Paul Bouchard
La solidarité« Nous sommes
2011 aur a été u ne année de gr ande s r éalis at ion s pour le s élev eur s de v ol ail le s du Q uébec, qui peuv ent êtr e fier s capables de grandes de s’êtr e doté s de polit iqu e s de v ent e c entr alisée pour le poulet et le dindon. De s mois de r éfle xion s et de tr a v ail
aur ont about i à l a mise en pl ac e de méc anisme s ap puyé s p ar u ne f or t e majorité d’élev eur s .
choses et c’est tout
C omme v ous le s a v e z, lestatut quo ét ait dev enu int enab le.C epend ant, met tr e en pl ac e u n s y s tème de v ent e
c entr alisée, c’e s t gér er le c han g ement, et c el a n’e s t j amais f ac ile. M ais il f al l ait agir et nous l’a v on s f ait. P en se z
à l’honneur des u n in s t ant à t out le c hemin p ar c ouru depuis j an vier 2010. V o y on s c el a c omme u n point de dép ar t pour le fut ur .
Nous somme s c ap ab le s de gr ande s c hose s et c’e s t t out à l’honneur de s élev eur s qu e de s’êtr e donné u n out il
qui f a v orise l’intér êt c ol lect if de s élev eur s de v ol ail le s du Q uébec.éleveurs que de
Il faut souligner ici la sagesse des éleveurs et la qualité de leur travail lors des multiples assemblées générales
et conseils d’administration élargis qui ont ponctué cette démarche. À cet égard, je pense que notre assemblée s’être donné
générale spéciale du 24 novembre dernier a montré que nous savons, collectivement, trouver la voie du bon sens.
À c et ég ar d, c et t e a s semb lée c on s t it u e c er t ainement u n de s haut s f ait s du s y ndic alisme agric ole.un outil qui favorise
J e t i e n s a u s s i à s a l u e r t o u s c e u x q u i , a u f i l d e s c o n s u l t a t i o n s , s e s o n t e x p r i m é s o u v e rt e m e n t à l ’ é g a r d d e s d i f f é r e n t e s
propositions qui leur ont été présentées. Leur contribution aura été très utile à notre démarche, car le choc des l’intérêt collectif
idée s aur a permis de pe aufiner le s dif f ér ent e s éb au c he s, jus qu’au dépôt de pr ojet s finaux, t ant pour le poulet qu e
pour le dindon.des éleveurs de
En nous dotant de mécanismes de stabilisation de la valeur des quotas, nous avons choisi de soutenir nos enfants
et de leur légu er u n s y s tème de g e s t ion de l’of fr e s ain et f onct ionnel. Nous a v on s ain s i éliminé deux ir rit ant s, volailles du Québec. »
soit la croissance de la valeur des quotas et leur accessibilité plus ou moins égale selon les circonstances.
L a solid arité de s élev eur s de v ol ail le s aur a été au r ende z - v ous à maint e s r eprise s en 2011. Un autr e bel e x emple
nous provient des éleveurs de dindon. Ces derniers ont choisi d’épouser la cause du cancer de la prostate en
participant à la campagne de financement du Mois de la moustache (M o v ember) et en or g anis ant u n souper -
bénéfic e le 23 no v embr e der nier , qui a r éu ni pr è s de 160 c on viv e s .C et t e init i at iv e a r al lié de nombr eux élev eur s
et int er v enant s de l a filièr e a vic ole. L e s somme s ain s i r ec u eil lie s at t eig nent pr è s de 18 000 $. C’e s t u n peu plus qu e
c e qu’ont r éus s i à ama s ser à c e jour le s C anadien s de M ontr éal, l a s t at ion de r adioC HO M 97,7 et même le minis tr e
c anadien de l’agric ult ur e, M. G er r y R it z, qui s’e s t f ait r a ser l a mous t ac he pour l’oc c a s ion. J e t ien s à dir e u n mer c i
tr è s spéc i al au c omité or g anis at eur de c et év ènement de même qu’au c omité soc i al de s ÉV Q, qui n’ont p a s ménagé
les efforts pour faire de cet évènement un succès.
En t erminant, le t emp s de s f êt e s e s t à nos por t e s . P ermet t e z -moi de v ous souhait er u n tr è s be au Noël et
de s r éu nion s de f amil le r emplie s de bonheur . On se r ev oit en 2012.
Bonne année à tous !
Jean-Paul Bouchard, président
Provoqué
Revue publiée par Les Éleveurs de volailles du Québec
555, boul. Roland-Therrien, bureau 250
Longueuil, Québec J4H 4G1
Téléphone : 450 679-0530 Télécopieur : 450 679-5375
Courrier électronique evq@upa.qc.ca
Site internet www.volaillesduquebec.qc.ca
Responsables Christian Dauth, Marylène Jutras Sommaire | décembre 2011 - janvier 2012
Design graphique McKay+Couture
Impression Imprimerie Sisca International inc. | Actualité.01 Vente centralisée | Mot du président.02 La solidarité | Contingentement.03 P r o j e t d e l o i 2 1 | PSA.04
Dépôt Légal Bibliothèque nationale du Québec, 1991
ISSN 1183-7500 Audit annuel | Provoqué économique.05 à .08 | Événement.09 M ois de l a mous t ac he| Éleveur de spécialité.10
Dans la présente publication, le générique masculin est employé F erme Aux S a v eur s de s M ont s | Marketing.11 Benny & Co | Babillard.12sans discrimination et uniquement dans le but d’alléger le texte.
| Provoqué Décembre 2011 - Janvier 2012 02suite de la page 1
Contingentement | Faits saillants
• « E n t r e p r i s e C e l l u l e f a m i l i a l e » : l e p è r e , l a m è r e , Projet de loi 21 |
l e u r s e n f a n t s e t l e u r s c o n j o i n t s , l e s e n f a n t s d e
c e u x - c i , l e u r s c o n j o i n t s e t l e u r s e n f a n t s . Pouvoirs de la Régie reconnus
• « C o n j o i n t » : q u e l q u ’ u n q u i e s t m a r i é o u q u i v i t
maritalement depuis au moins deux ans avec
L’Assemblée nationale du Québec a adopté le projet de loi no 21. L’adoption de ce projet de loi clarifie l’ensemble
la personne, ou de la relation avec laquelle est
du dispositif d’application de la Loi sur la mise en marché des produits agricoles, alimentaires et de la pêche et né un enfant.
de ses règlements, notamment en permettant à la Régie d’imposer des pénalités monétaires.
Transactions exclues de la vente centralisée :
Les modifications apportées à la Loi habilitent la Régie à décréter des clauses de dommages liquidés à l’intérieur • l e s t r a n s a c t i o n s f a m i l i a l e s , l e s é c h a n g e s d e
d’une sentence arbitrale tenant lieu de convention de mise en marché, ce qui suivant la décision de la Cour d’appel quota et les ventes d’entreprises complètes;
d u Q u é b e c d a n s l ’ a f f a i r e Bourgoin n’était possible que dans le cadre d’une convention de mise en marché homologuée, • l a v e n t e d ’ e n t r e p r i s e c o m p l è t e : a f f i c h a g e
s o i t c e l l e i s s u e d e l ’ a c c o r d c o m m u n d e s p a r t i e s . D e p l u s , c e s m o d i f i c a t i o n s a c c o r d e n t à l a R é g i e l e p o u v o i r d e d é c i d e r de sur un babillard – 25 % du quota doit aller à
l’exigibilité d’une somme d’argent prévue pour assurer le respect de l’application d’un plan conjoint, d’un règlement la vente centralisée – production 10 ans sur
d’une convention de mise en marché homologuée ou d’une sentence arbitrale qui en tient lieu. Ces modifications le même site;
permettent également à la Régie d’ordonner le paiement de ces sommes. • é c h a n g e d e q u o t a d e d i n d o n l é g e r / d i n d o n
2 2 lourd à 1 m pour 1 m ;Finalement, les modifications apportées à la Loi valident les clauses de dommages liquidés contenues aux sentences
2arbitrales tenant lieu de convention de mise en marché déjà existantes ainsi que les ordonnances décidant de • é c h a n g e d e q u o t a d e d i n d o n à 2 m
2l’exigibilité d’une somme d’argent et condamnant au paiement d’une telle somme rendues par la Régie, à l’exception contre 1 m de quota de poulet.
de celles rendues dans les causes pendantes le 23 décembre 2010. Autres modalités :
2Les modifications apportées à la Loi sont entrées en vigueur le 30 novembre 2011. • l e s e n t r e p r i s e s d é t e n a n t p l u s d e 2 0 0 0 0 m
au 10 février 2010 pourront être vendues en
tant qu’entreprises complètes;
• i l s e r a p o s s i b l e p o u r l e s v e n d e u r s d e r e t i r e r
une offre de vente;
• a v a n t u n e e n c h è r e , l e m a n d a t a i r e p o u r r a Convention de mise en marché diffuser certaines informations sur l’importance
des volumes à vendre.
du poulet | La Régie procède U n p r o j e t d e r è g l e m e n t a é t é d é p o s é l e 4 o c t o b r e
der nier à l a R égie de s mar c hé s agric ole s et
alimentaires du Québec pour approbation. à l’arbitrage Parallèlement, nous travaillons avec le mandataire
sur les procédures de fonctionnement de la vente
À la suite de la demande de la Régie des marchés agricoles et alimentaires du Québec, les Éleveurs de volailles du centralisée. Une première vente centralisée est
Québec, l’Association des abattoirs avicoles du Québec (AAAQ) et l’Association des acheteurs de volailles du Québec prévue en début 2012 pour la période de
c ontr ôle 201 2- 201 3.( A A V Q ) s e s o n t r e n c o n t r é s à t r o i s r e p r i s e s , à l ’ i n t é r i e u r d ’ u n d é l a i d e 3 0 j o u r s , p o u r e s s a y e r d ’ e n v e n i r à u n e c o n v e n t i o n
unique de mise en marché du poulet applicable à tous les éleveurs et acheteurs. Une br oc hur e e xpliquant en dét ail le
fonctionnement de la vente centralisée sera
Au terme du délai, soit le 7 novembre dernier, les parties n’ayant pu arriver à une entente, la Régie a décidé préparée à l’intention des éleveurs de dindon.
de procéder au début décembre à l’arbitrage de la Convention de mise en marché du poulet.

La décision de la Régie est attendue au début de l’année 2012. Politique nationale d’allocation
Les ÉVQ ont formulé des demandes aux Éleveurs
d e d i n d o n d u C a n a d a :
• d e u x a l l o c a t i o n s p a r a n n é e : e n d é c e m b r e ( p o u r
m a i à o c t o b r e ) e t e n j u i n ( p o u r n o v e m b r e à a v r i l )
afin d’augmenter la fréquence des allocations
et réduire l’amplitude des cycles;Moratoire A-109 | Refus de la Régie • a l l o c a t i o n s e l o n l e s c a t é g o r i e s d e p o i d s a f i n d e
limiter le risque de sur-approvisionner et de
La Régie a refusé le 9 novembre dernier la demande des ÉVQ et de l’AAAQ de prolonger le moratoire prononcé répondre aux préoccupations divergentes
pour les périodes A-97 à A-108 à la période A-109. Les ÉVQ et l’AAAQ ont contesté cette décision en Cour d’appel ( f l e x i b i l i t é , p o u v o i r s p r o v i n c i a u x , e t c . ) ;
et ont déposé une demande de prolongation du moratoire pour la période A-110. • m e i l l e u r a c c è s a u x i n f o r m a t i o n s s u r l e m a r c h é .
L o r s d e l a r é u n i o n d e s É D C d u 3 0 n o v e m b r e e t d u
er 1 décembre 2011, certains éléments du concept
de système d’allocation canadienne de dindon
présenté par les ÉVQ ont été identifiés comme Poulet | Demande de transferts de quota
é t a n t i n t é r e s s a n t s , n o t a m m e n t l ’ a j u s t e m e n t d e s
b e s o i n s c a n a d i e n s e n f o n c t i o n d ’ u n e é c h e l l e
C e s d at e s limit e s ne t ou c hent qu e le s tr an s f er t s Date limite pour la signature d’inventaires. Les membres semblent également
de quota de poulet entre les membres de des formulaires (art. 26) convenir que des révisions statutaires et bien
la famille immédiate. encadrées soient nécessaires et utiles. Une
allocation par catégories de poids, comme cela R ap pelon s qu e depuis le 1 9 j an vier 201 0 , Période A-111 - 10 février 2012 se fait au Québec, n’a pas particulièrement plu les transferts de quotas de poulet sont
aux provinces de l’ouest, qui préfèrent maintenir
suspendus, à l’exception de ceux effectués Période A-112 - 6 avril 2012 des catégories en fonction de l’utilisation finale
entre les membres de la famille immédiate. ( e n s a c o u s u r t r a n s f o r m é ) .
|03 Provoqué Décembre 2011 - Janvier 2012PSAF et PST | Début des audits annuels,
date limite de certification et pénalité
Nous v ous r ap pelon s qu e le s audit s annu els du P S AF Dans les cas où elles s’appliqueraient, les premières
(Programme de salubrité des aliments à la ferme) et pénalités prendront ainsi effet à compter de la période
du P S T (Programme de soin des troupeaux) débuteront de production 2014-2015.Dernier rappel | à partir du 30 avril 2012, ce qui correspond au début
de la période du calendrier dindon. La première année Informations sur les audits annuels
d’audit s annu els aur a donc lieu du 30 a vril 201 2 au 26Date limite pour PSAF et PST
a vril 201 3, selon v otr e d at e anniv er s air e d’audit init i al V ous a v e z r eçu en déc embr e l a v er s ion 2011 du manu el
ou de certification. P S AF/P S T et le s f ormul air e s c or r e spond ant s . Il r e s t ela certification
erLa date limite de certification est le 1 décembre 2013. environ quatre mois avant le début des audits annuels
Après cette date, les fermes non certifiées verront leur et il f aut pr év oir le maint ien de s f ormul air e s P S AF/P S T PASAF des
quota détenu pénalisé de 5 % par année (période). au moins un élevage avant votre audit.
La pénalité est cumulative, c’est-à-dire qu’elle est de suite à la page 10re e epropriétaires de 5 % la 1 année, de 10 % la 2 année, de 1 5 % l a 3 , etc.
poulaillers « B »
Audit initial PSA et date butoir | Soyez La certification PASAF est obligatoire pour les
titulaires de quotas depuis presque deux ans.
La certification PASAF sera aussi obligatoire prêts dès votre prochain audit annuel
pour tous les propriétaires de poulaillers « B »
à partir du 30 janvier 2012. (« B » : propriétaire S o y e z p r ê t s , d è s v o t r e p r o c h a i n a u d i t a n n u e l , à ê t r e P l u s n o u s p r o c é d e r o n s r a p i d e m e n t à l ’ a u d i t i n i t i a l P S A ,
de poulailler(s) qui ne détient pas de quota). a u d i t é p o u r l e P S A (Programme de soins aux animaux ) . p l u s n o u s p r o f i t e r o n s d e l ’ a i d e f i n a n c i è r e d e s P r o d u c t e u r s
Après cette date, si le titulaire de quota loue d e p o u l e t d u C a n a d a q u i v e r s e r o n t a u x É V Q 2 0 0 $ p a r L e c o n s e i l d ’ a d m i n i s t r a t i o n d e s É V Q a a d o p t é l e p l a n erun poulailler non certifié, il verra l’ensemble f e r m e c e r t i f i é e a v a n t l e 1 d é c e m b r e 2 0 1 3 .d’action suivant :
de son quota détenu pénalisé. er1 . l e s a u d i t s P S A s e r o n t s a n s f r a i s j u s q u ’ a u 1 mars À t i t r e d e r a p p e l , v e u i l l e z l i r e l e t e x t e i n t i t u l é Rappel |
2 0 1 3 , d ’ o ù l ’ i m p o r t a n c e d ’ ê t r e a u d i t é p o u r l e P S A Préparation et informations pour les audits PSA qui figure Tous les propriétaires de poulaillers « B » ont
d è s v o t r e p r o c h a i n a u d i t a n n u e l ; s u r c e t t e p a g e . S i v o u s a v e z d e s q u e s t i o n s s u r l e P S A ,reçu une lettre des Éleveurs de volailles du
er me2 . a p r è s l e 1 m a r s 2 0 1 3 , d e s f r a i s d ’ a u d i t i n i t i a l P S A v e u i l l e z c o n t a c t e r M N a t h a l i e R o b i n , a g r . a u x É V Q a uQuébec (ÉVQ) les informant de l’obligation de
d e 2 0 0 $ s e r o n t f a c t u r é s a u x é l e v e u r s p a r l e s É V Q . 4 5 0 6 7 9 - 0 5 4 0 , p o s t e 8 5 9 7 o u à l ’ a d r e s s e c o u r r i e lcertifier leurs poulaillers. Nous recommandons
nrobin@upa.qc.ca.
aux titulaires de quotas de vérifier avec ces
propriétaires si les poulaillers qu’ils louent sont
certifiés PASAF. Les propriétaires des poulaillers Rappel | Préparation et informations certifiés ont reçu un certificat PASAF de Gestion
Qualiterra où apparaît le nom du propriétaire.
Si leurs poulaillers ne sont pas certifiés, pour les audits PSA
les titulaires de quotas doivent rappeler aux
propriétaires la date limite de certification et Afin d’éviter des frais, voici de l’information sur le processus Rappel - Informations sur le processus de
leur demander d’appeler dès maintenant une d e c e r t i f i c a t i o n P S A e t l e s é t a p e s p o u r v o u s p r é p a r e r à v o t r e certification PSA
des deux personnes-ressources ci-dessous afin p r e m i e r a u d i t P S A (Programme de soins aux animaux ) , L e s a u d i t s P A S A F e t P S A s e r o n t f a i t s e n m ê m e t e m p s , à l a
d’enclencher les étapes menant à la certification. s i c e n ’ e s t p a s d é j à f a i t . V e u i l l e z l i r e l e t e x t e d e c e t t e p a g e d a t e p r é v u e p o u r v o t r e a u d i t a n n u e l P A S A F . V o t r e f e r m e
intitulé Audit initial PSA et date butoir | Soyez prêts dès votre r e c e v r a s a c e r t i f i c a t i o n P S A à l a s u i t e d ’ u n a u d i t P A S A F /
prochain audit annuel q u i r é s u m e l e p l a n d ’ a c t i o n d e s É V Q . P S A a v e c v i s i t e à l a f e r m e , c ’ e s t - à - d i r e s u i t e à u n a u d i t
Personnes-ressources c o m p l e t o u p a r t i e l . S i u n a u d i t P A S A F / P S A p a r Évaluation Rappel - Préparation avant l’audit PSA et site Internet
à contacter pour : des dossiers ou par Auto-déclaration est prévu, votre A s s u r e z - v o u s d ’ i m p l a n t e r l e P S A p e n d a n t a u m o i n s u n é l e v a g e
ferme ne recevra pas de Certificat PSA m a i s v o u s r e c e v r e z • un préaudit à la ferme (formation) : a v a n t v o t r e a u d i t P S A , e t c e , d a n s t o u s v o s p o u l a i l l e r s .
me plutôt une Lettre d’attestation PSA pour avoir implanté le M Nathalie Robin, agr. aux ÉVQ, V o i c i l e s d e u x é t a p e s à s u i v r e p o u r f a c i l i t e r l ’ i m p l a n t a t i o n :
p r o g r a m m e . P u i s q u ’ u n a u d i t a v e c v i s i t e à l a f e r m e e s t p r é v u au 450 679-0540 poste 8597 ou à l’adresse
Étape 1. Lire l’Exemple c o m p l é t é d e s d e u x f o r m u l a i r e s P S A : a u x t r o i s a n s , l e p r o c e s s u s d e c e r t i f i c a t i o n P S A s ’ é t a l e r a courriel nrobin@upa.qc.ca;
• L e Formulaire annuel PSA ( 3 p a g e s ) ; sur trois ans pour l’ensemble des fermes. Il est très
• un audit de certification : • L e f o r m u l a i r e P S A Suivi des soins dans le poulailler i m p o r t a n t d ’ ê t r e a u d i t é d è s v o t r e p r o c h a i n a u d i t a n n u e l
me M Ysabelle Bergeron, Gestion Qualiterra, ( 1 p a g e p a r é l e v a g e ) . a f i n d ’ é v i t e r d e s f r a i s d e 2 0 0 $ .
au 450 679-0540 poste 8802. Étape 2. C o m p l é t e r c e s d e u x f o r m u l a i r e s P S A a u m o i n s Nous v ous r ap pelon s qu e le s e xig enc e s c onc er nant
un élevage avant l’audit.Travaillons tous à l’amélioration constante de l a den s ité d ’ é l e v a g e d u P S A n e s o n t p a s o b l i g a t o i r e s o u
la salubrité et du bien-être de nos élevages ! s o n t f o r t e m e n t r e c o m m a n d é e s ( F R ) j u s q u ’ e n d é c e m b r eP o u r a v o i r u n r é s u m é d u Manuel PSA, une présentation
2 0 1 3 ( S e c t i o n 3 d u P S A ) . P a r c o n s é q u e n t , u n e f e r m e p e u t P o w e r P o i n t v o u s a d é j à é t é p o s t é e ( e n m ê m e t e m p s q u e
ê t r e c e r t i f i é e P S A j u s q u ’ e n d é c e m b r e 2 0 1 3 m ê m e s i e l l el e s f o r m u l a i r e s P S A ) e t e l l e e s t a u s s i d i s p o n i b l e s u r l e s i t e
n ’ a p p l i q u e p a s l e s e x i g e n c e s l i é e s à l a d e n s i t é d ’ é l e v a g e .Internet des programmes à la ferme. Tous les documents
Une mise à jour du Code de pratiques est actuellement en P S A e t P A S A F ( f o r m u l a i r e s , e x e m p l e s d e f o r m u l a i r e s ,
c o u r s a f i n d ’ a c t u a l i s e r e t d ’ a s s o u p l i r l e s e x i g e n c e s c o n c e r n a n t directives des fabricants de mangeoires et d’abreuvoirs,
la densité d’élevage. Nous vous en tiendrons informés.e t c . ) s o n t a u s s i d i s p o n i b l e s s u r l e s i t e . C o n s u l t e z l a Feuille
bleue q u e v o u s a v e z r e ç u e p a r l a p o s t e s u r l a q u e l l e P o u r d e p l u s a m p l e s i n f o r m a t i o n s s u r l e P S A , v e u i l l e z
meapparaissent l’adresse Internet du site et la procédure communiquer avec M N a t h a l i e R o b i n , a g r . , a g e n t e d e
à s u i v r e p o u r y a c c é d e r . f o r m a t i o n P A S A F e t P S A d e s É V Q , a u 4 5 0 6 7 9 - 0 5 4 0 ,
p o s t e 8 5 9 7 o u p a r c o u r r i e l à n r o b i n @ u p a . q c . c a .
| Provoqué Décembre 2011 - Janvier 2012 04Aperçu du marché des viandes Service des affaires économiques et des programmes Décembre 2011 - janvier 2012 | Vol. 22, No 10
Provoqué
économique
Aperçu
Performance domestique de la production | QuébecPrix de vente du maïs dans les centres régionaux du Québec ($/tonne)du marché 360
(Poids éviscéré) Période Allocation Production Différence Performance
340
Du 2 janvier au 26 février 2011 A-102 40 655 060 40 679 785 24 725 100,1 %des grains 320 11-12 Du 27 février au 23 avril 2011 A-103 40 677 902 40 964 746 286 844 100,7 %10-11
300 Du 24 avril au 18 juin 2011 A-104 42 359 514 42 541 701 182 187 100,4 %
Le prix du maïs dans les centres régionaux a
Du 19 juin au 13 août 2011 A-105 41 460 394 41 057 150 -403 244 99,0 %280 Sommaireprésenté une baisse de 25 $ en octobre par rapport
Du 14 août au 8 octobre 2011 A-106 39 714 972 39 820 167 105 195 100,3 % 260à septembre pour s’établir à 300 $/tonne.
Du 9 octobre au 3 décembre 2011 A-107Le prix du maïs était de 225 $/tonne en octobre 240 du marché Du 4 décembre 2011 au 28 janvier 2012 A-108l’année précédente. Le prix d’octobre cette année
220
était donc en hausse de 33 % par rapport à octobre Du 2 janvier 2011 au 28 janvier 2012 A-102 à A-108 204 867 842 205 063 549 195 707 100,1 %er Les inventaires canadiens de poulet au 1 octobre200 06-112010. Comparativement au prix moyen des cinq
2011 s’établissaient à 35,5 Mkg, en hausse de La performance domestique réalisée par le Québec de A-102 à A-106 a atteint 100,1 %.dernières années à la même date, le prix du maïs 180
er 8,7 % par rapport au 1 octobre 2010. La productionen octobre a été 112 $/tonne plus élevé, ce qui 160
correspond à un écart de 60 %. Quant au prix du de poulet aux États-Unis devrait présenter uneoct nov déc janv fév mars avr mai juin juil août sept
tourteau de soya, celui-ci s’est établi à 410 $/tonne baisse de 4 % au quatrième trimestre de 2011
en octobre comparativement à 422 $/tonne 06-11 188 $ 192 $ 200 $ 215 $ 220 $ 213 $ 220 $ 224 $ 234 $ 219 $ 219 $ 226 $ comparativement au quatrième trimestre de 2010.
en septembre et à 408 $/tonne en octobre 2010.
10-11 225 $ 220 $ 230 $ ND ND 271 $ 299 $ 302 $ 319 $ 302 $ 329 $ 326 $Par rapport à la moyenne des cinq dernières er Les inventaires canadiens de dindon au 1 octobre
années de 358 $/tonne en octobre, le prix affichait 11-12 300 $ Strate Prix Volume % du Coût Répartition des volumes2011 étaient évalués à 27,4 Mkg, en baisse de poids ($/kg) (kg) total ($)une hausse de 15 %. Source : FPCCQ
de 27 % par rapport à l’an dernier à la même date. par strate de poids et prix0 - 1,64 1,670 287 315 0,5 % 479 816Le USDA a publié le 9 novembre dernier ses La production de dindon aux États-Unis afficherait
1,65 - 1,84 1,7100 6 105 764 10,6 % 10 440 856prévisions de production de grains ainsi que son moyen des livraisonsPrix du tourteau de soya à Montréal ($/tonne) une baisse de 0,4 % au cours du quatrième trimestre 1,85 - 2,14 1,670 9 927 255 17,3 % 16 578 516rapport d’offre et demande mondiale de grains.
520 de 2011 par rapport au trimestre correspondant 2,15 - 2,45 1,690 27 283 507 47,5 % 46 109 127La prévision de production de maïs aux États-Unis du Québec | Période A-106
en 2010.pour la récolte 2011 a été revue à la baisse, 2,46 - 3,00 1,660 7 569 399 13,2 % 12 565 202
480 Les livraisons totales effectuées par les éleveurs du Québec pourpassant de 12,4 à 12,3 milliards de boisseaux, 3,01 - 3,49 1,720 242 070 0,4 % 416 360
Le prix de gros du poulet aux États-Unis devraitrésultat de la diminution de la prévision de la période A-106 se sont élevées à 57 498 642 kg, dont 47,5 %3,50 - + 1,730 6 083 332 10,6 % 10 524 164
440 présenter une baisse de 3,8 % au quatrièmerendement de 148,1 à 146,7 boisseaux à l’acre. comprises dans la catégorie de référence (2,15 à 2,45 kg). Le coûtTOTAL 57 498 642 100,0 % 97 114 04211-12 10-11Le USDA a cependant réduit dans les mêmes pro- trimestre de 2011 comparativement au quatrième des livraisons pour les abattoirs a atteint 97 114 042 $, ce quiPrix moyen des livraisons : 1,689 $portions sa prévision de demande totale, laissant 400 trimestre de 2010, en dollars US. Quant au prix correspond à un prix moyen de 1,689 $ par kg.les inventaires de fin de campagne pratiquement de gros du dindon, celui-ci afficherait une hausse
inchangés à 843 millions de boisseaux, ce qui 360 de 5 % au quatrième trimestre de 2011 par rapportcorrespond à 6,7 % de l’utilisation. La fourchette 06-11
au même trimestre en 2010, toujours en dollars US.de prévision de prix est également demeurée
320la même. Pour ce qui est du soya aux États-Unis,
Au Québec, le prix du maïs s’est établi à 300 $/tonnele USDA a réduit sa prévision de rendement
280 en octobre, soit 25 $/tonne de moins qu’en septem-et de production d’à peine 0,5 %. La demande
oct nov déc janv fév mars avr mai juin juil août sept
à l’exportation a également été réduite ayant bre, alors que le prix du tourteau de soya diminuait Québec : La performance globale (mesurée sur l’allocation totale)Performance globalepour résultat de faire augmenter légèrement obtenue de A-102 à A-106 a atteint 100,0 %.de 12 $ la tonne pour s’arrêter à 410 $/tonne.06-11 358 $ 368 $ 383 $ 394 $ 395 $ 394 $ 378 $ 383 $ 412 $ 417 $ 412 $ 415 $
les inventaires de fin de campagne prévus tout en Québec, Ontario et Canada Ontario : La performance globale obtenue de A-102 à A-106 ND ND10-11 408 $ 419 $ 433 $ 406 $ 402 $ 401 $ 417 $ 422 $ 418 $ 422 $réduisant quelque peu la fourchette de prévision 104
a atteint 100,0 %.de prix, alors que le prix moyen prévu est passé 10211-12 410 $
de 13,15 $US/boisseau à 12,60 $US/boisseau. Canada : La performance globale de l’ensemble des provinces100
Source : FPCCQ
obtenue de A-102 à A-106 a atteint 99,9 %.98
96Note : Agriculture et Agroalimentaire Canada a temporairement suspendu la collecte et la publication des données nécessaires à la mise à jour des prix
de vente aux centres régionaux. La FPCCQ n’est donc pas en mesure de nous transmettre les prix au Québec pour les mois de janvier et février 2010. A-102 A-103 A-104 A-105 A-106 A-107 A-108
Québec (domestique) Québec (globale)
Provoqué Ontario (globale) Canada (globale)
économique
Provoqué économique Décembre 2011 - janvier 2012 | 08 05 | Provoqué économique Décembre 2011 - janvier 2012Indice des prix de grosIndices des prix
118Semaine se terminant Concur- PermisNiveau des Globales Ré-export Total 114 Dindonrence suppl.le 12 novembre En septembre 2011, l’indice des prix de gros du poulet a été de 102,9, en hausse de 0,3 % par rapport à l’indice
110
Cumul annuel 2011 63 353 754 1 692 041 73 146 545 0 138 192 340 d’août 2011 et de 0,4 % par rapport à septembre 2010. De son côté, l’indice des prix de gros du dindon est Viande,importations 106 poisson et laitdemeuré inchangé en septembre par rapport à août, à 111,6. L’indice du prix de gros du dindon a toutefoisCumul annuel 2010 62 542 936 1 133 726 63 463 678 0 127 140 340 102
Pouletaffiché une hausse de 4,3 % comparativement à septembre 2010. L’indice des prix de gros de l’ensemble desEn date du 12 novembre 2011, les importations 98Différence en kg 810 818 558 315 9 682 867 0 11 052 000
viandes a, quant à lui, progressé de 2,6 %, passant de 106,0 en septembre 2010 à 108,8 en septembre 2011.cumulatives réalisées dans le cadre du contingent 94Différence en % 1,3 % 49,2 % 15,3 % 0 8,7 % Source : Statistique Canada, Indice des prix des produits industriels.tarifaire totalisaient 65,0 Mkg, soit 2,0 % de moins 90
sept 08 sept09 sept 10 sept 11que le prorata des permis alloués. À titre comparatif, Indice des prix de détail
145les importations au contingent tarifaire étaient 3,3 %
140Importations globales - Réelles versus prorataen retard sur le prorata à la même date l’an passé, En ce qui concerne les prix de détail, l’indice des prix à la consommation du poulet a présenté une hausse135
130soit 0,8 Mkg de moins qu’à pareille date cette année. de 5,6 % en septembre 2011 comparativement à septembre 2010. L’indice s’est donc établi à 141,2 enPouletSemaine se terminant Différence DifférenceRéelles* Prorata 125Les importations totales ont été 8,7 % plus élevées septembre 2011. Le prix du porc a, pour sa part, présenté une hausse appréciable de 8,4 % comparativementle 12 novembre kg % 120
qu’en 2010 à la même date. Les volumes d’importation à septembre 2010. De son côté, le prix de détail de la viande de bœuf a augmenté de 7,4 % par rapport à115Cumul annuel 2011 65 045 795 66 406 621 -1 360 826 -2,0 % Boeuf
pour réexportation présentent une croissance de 15 % 110 septembre 2010.
Cumul annuel 2010 63 676 662 65 844 765 -2 168 103 -3,3 % 105 Source : Statistique Canada, Indice des prix à la consommation.comparativement à l’année précédente à la même date. Porc
100Source : MAECI *Globales plus supplémentaires spéciaux
sept 08 sept 09 sept 10 sept 11
Inventaires de Inventaires de
poulet dindon
Par catégorie Par catégorieerQUÉBEC Au Québec, les inventaires totaux de er QUÉBEC Au 1 octobre 2011, les inventaires er Québec Ontario Canada Québec Ontario Canada1 octobre (millions de kg) 1 octobre (millions de kg)
erpoulet étaient de 10,6 Mkg au 1 octobre 2011, de dindon au Québec étaient évalués à 12,6 Mkg,Poulet 2010 2011 2010 2011 2010 2011 Dindon 2010 2011 2010 2011 2010 2011
ersoit 24 % de plus qu’au 1 octobre 2010. ce qui est 22,5 % moins élevé que ceux du<2 kg 0,19 0,16 -14 % 0,04 0,03 -29 % 0,42 0,40 -5 % <5 kg 3,19 2,74 -14,3 % 2,05 0,82 -60,2 % 6,43 4,68 -27,2 %
erUne hausse a été constatée dans toutes les 1 octobre 2010. Une baisse marquée a été
>=2 kg 0,03 0,05 62 % 0,01 0,01 -14 % 0,76 0,23 -70 % 5 à 9 kg 6,42 7,84 22,2 % 3,35 2,65 -21,0 % 16,20 15,28 -5,7 %catégories, sauf dans le Poulet de moins de 2 kg. enregistrée dans les catégories Dindon de plus
erLes inventaires québécois au 1 octobre 2011 Morceaux 2,73 4,27 57 % 4,16 4,00 -4 % 12,04 12,96 8 % de 9 kg, Autres et Dindon de moins de 5 kg. >9 kg 4,57 0,80 -82,5 % 0,79 0,53 -33,4 % 7,04 2,64 -62,5 %
représentaient 30 % des inventaires canadiens. Une hausse a cependant été constatée dansSurtrans. 4,76 5,11 7 % 9,71 12,05 24 % 17,02 19,47 14 % Autres 1,83 0,96 -47,6 % 3,50 1,98 -43,5 % 6,76 4,20 -37,9 %
le Dindon entre 5 et 9 kg et la catégorie Divers.
Divers 0,83 0,95 15 % 0,70 0,51 -26 % 2,39 2,39 0 % Divers 0,19 0,23 17,8 % 0,47 0,11 -76,6 % 1,20 0,64 -46,7 %erONTARIO Les inventaires de poulet étaient de Les inventaires québécois au 1 octobre 2011
er Total 8,54 10,55 23,59 % 14,62 16,60 13,56 % 32,63 35,45 8,65 % Total 16,20 12,56 -22,5 % 10,17 6,08 -40,2 % 37,63 27,44 -27,1 %16,6 Mkg en Ontario au 1 octobre 2011, en hausse représentaient 46 % des inventaires canadiens.
Source : Agriculture et Agroalimentaire Canada Source : Agriculture et Agroalimentaire Canadade 14 % par rapport à l’an dernier. Les inventaires
ont baissé dans toutes les catégories sauf dans le ONTARIO Les inventaires de dindon étaient
er erSurtransformé. Au 1 octobre 2011, les inventaires évalués à 6,1 Mkg en Ontario au 1 octobre 2011,
de l’Ontario représentaient 47 % de l’ensemble ce qui représente une baisse de 40 % par rapport
44 50erdes inventaires canadiens. au 1 octobre 2010. Les inventaires ont diminué
er42 45dans toutes les catégories. Au 1 octobre 2011, 2010
erCANADA Les inventaires canadiens au 1 octobre les inventaires de l’Ontario représentaient 22 %40 40
2011 étaient évalués à 35,5 Mkg. Cela représente de l’ensemble des inventaires canadiens.
38 35une hausse de 8,7 % sur leur niveau de l’an dernier
2011 2010 erà la même date. Une baisse a toutefois été CANADA Au 1 octobre 2011, les inventaires36 30 06-10
constatée dans les catégories Poulet de 2 kg canadiens de dindon étaient évalués à 27,4 Mkg,
34 25 2011et plus et Poulet de moins de 2 kg. Les Morceaux soit en baisse de 27 % (-10,2 Mkg) par rapport à
32 2006-10et le Surtransformé ont affiché une hausse. l’an dernier à la même date. Une baisse est
erÀ 29,6 Mkg au 1 octobre 2011, les inventaires survenue dans toutes les catégories et particu-30 15
domestiques canadiens (excluant les cuisses et lièrement dans les catégories Dindon de plus de
28 10erle divers) étaient à l’intérieur de la fourchette 9 kg et Autres. Les inventaires au 1 octobre 2011janv fév mars avr mai juin juil août sept oct nov déc janv fév mars avr mai juin juil août sept oct nov déc
cible des Producteurs de poulet du Canada (PPC) étaient 7,7 Mkg en dessous de la moyenne
pour cette date. des cinq dernières années à la même date.06-10 35,60 34,93 35,83 36,71 37,09 35,08 35,01 34,04 33,59 33,27 34,51 34,13 06-10 16,25 19,33 21,02 20,63 23,74 27,75 32,51 36,84 40,99 35,18 35,06 29,68
2010 37,33 35,59 35,48 35,51 34,81 33,13 33,43 33,81 33,37 32,63 35,73 33,85 2010 18,32 21,74 23,74 21,86 25,21 28,83 35,68 40,94 46,90 37,63 34,79 24,92
2011 34,67 33,59 35,63 38,26 39,86 38,67 39,97 38,69 37,16 35,45 2011 11,97 15,27 17,80 18,92 18,42 24,20 30,24 34.17 36,14 27,44
Provoqué
économique
Provoqué économique Décembre 2011 - janvier 2012 | 06 07 | Provoqué économique Décembre 2011 - janvier 2012
millions de kg
millions de kgIndice des prix de grosIndices des prix
118Semaine se terminant Concur- PermisNiveau des Globales Ré-export Total 114 Dindonrence suppl.le 12 novembre En septembre 2011, l’indice des prix de gros du poulet a été de 102,9, en hausse de 0,3 % par rapport à l’indice
110
Cumul annuel 2011 63 353 754 1 692 041 73 146 545 0 138 192 340 d’août 2011 et de 0,4 % par rapport à septembre 2010. De son côté, l’indice des prix de gros du dindon est Viande,importations 106 poisson et laitdemeuré inchangé en septembre par rapport à août, à 111,6. L’indice du prix de gros du dindon a toutefoisCumul annuel 2010 62 542 936 1 133 726 63 463 678 0 127 140 340 102
Pouletaffiché une hausse de 4,3 % comparativement à septembre 2010. L’indice des prix de gros de l’ensemble desEn date du 12 novembre 2011, les importations 98Différence en kg 810 818 558 315 9 682 867 0 11 052 000
viandes a, quant à lui, progressé de 2,6 %, passant de 106,0 en septembre 2010 à 108,8 en septembre 2011.cumulatives réalisées dans le cadre du contingent 94Différence en % 1,3 % 49,2 % 15,3 % 0 8,7 % Source : Statistique Canada, Indice des prix des produits industriels.tarifaire totalisaient 65,0 Mkg, soit 2,0 % de moins 90
sept 08 sept09 sept 10 sept 11que le prorata des permis alloués. À titre comparatif, Indice des prix de détail
145les importations au contingent tarifaire étaient 3,3 %
140Importations globales - Réelles versus prorataen retard sur le prorata à la même date l’an passé, En ce qui concerne les prix de détail, l’indice des prix à la consommation du poulet a présenté une hausse135
130soit 0,8 Mkg de moins qu’à pareille date cette année. de 5,6 % en septembre 2011 comparativement à septembre 2010. L’indice s’est donc établi à 141,2 enPouletSemaine se terminant Différence DifférenceRéelles* Prorata 125Les importations totales ont été 8,7 % plus élevées septembre 2011. Le prix du porc a, pour sa part, présenté une hausse appréciable de 8,4 % comparativementle 12 novembre kg % 120
qu’en 2010 à la même date. Les volumes d’importation à septembre 2010. De son côté, le prix de détail de la viande de bœuf a augmenté de 7,4 % par rapport à115Cumul annuel 2011 65 045 795 66 406 621 -1 360 826 -2,0 % Boeuf
pour réexportation présentent une croissance de 15 % 110 septembre 2010.
Cumul annuel 2010 63 676 662 65 844 765 -2 168 103 -3,3 % 105 Source : Statistique Canada, Indice des prix à la consommation.comparativement à l’année précédente à la même date. Porc
100Source : MAECI *Globales plus supplémentaires spéciaux
sept 08 sept 09 sept 10 sept 11
Inventaires de Inventaires de
poulet dindon
Par catégorie Par catégorieerQUÉBEC Au Québec, les inventaires totaux de er QUÉBEC Au 1 octobre 2011, les inventaires er Québec Ontario Canada Québec Ontario Canada1 octobre (millions de kg) 1 octobre (millions de kg)
erpoulet étaient de 10,6 Mkg au 1 octobre 2011, de dindon au Québec étaient évalués à 12,6 Mkg,Poulet 2010 2011 2010 2011 2010 2011 Dindon 2010 2011 2010 2011 2010 2011
ersoit 24 % de plus qu’au 1 octobre 2010. ce qui est 22,5 % moins élevé que ceux du<2 kg 0,19 0,16 -14 % 0,04 0,03 -29 % 0,42 0,40 -5 % <5 kg 3,19 2,74 -14,3 % 2,05 0,82 -60,2 % 6,43 4,68 -27,2 %
erUne hausse a été constatée dans toutes les 1 octobre 2010. Une baisse marquée a été
>=2 kg 0,03 0,05 62 % 0,01 0,01 -14 % 0,76 0,23 -70 % 5 à 9 kg 6,42 7,84 22,2 % 3,35 2,65 -21,0 % 16,20 15,28 -5,7 %catégories, sauf dans le Poulet de moins de 2 kg. enregistrée dans les catégories Dindon de plus
erLes inventaires québécois au 1 octobre 2011 Morceaux 2,73 4,27 57 % 4,16 4,00 -4 % 12,04 12,96 8 % de 9 kg, Autres et Dindon de moins de 5 kg. >9 kg 4,57 0,80 -82,5 % 0,79 0,53 -33,4 % 7,04 2,64 -62,5 %
représentaient 30 % des inventaires canadiens. Une hausse a cependant été constatée dansSurtrans. 4,76 5,11 7 % 9,71 12,05 24 % 17,02 19,47 14 % Autres 1,83 0,96 -47,6 % 3,50 1,98 -43,5 % 6,76 4,20 -37,9 %
le Dindon entre 5 et 9 kg et la catégorie Divers.
Divers 0,83 0,95 15 % 0,70 0,51 -26 % 2,39 2,39 0 % Divers 0,19 0,23 17,8 % 0,47 0,11 -76,6 % 1,20 0,64 -46,7 %erONTARIO Les inventaires de poulet étaient de Les inventaires québécois au 1 octobre 2011
er Total 8,54 10,55 23,59 % 14,62 16,60 13,56 % 32,63 35,45 8,65 % Total 16,20 12,56 -22,5 % 10,17 6,08 -40,2 % 37,63 27,44 -27,1 %16,6 Mkg en Ontario au 1 octobre 2011, en hausse représentaient 46 % des inventaires canadiens.
Source : Agriculture et Agroalimentaire Canada Source : Agriculture et Agroalimentaire Canadade 14 % par rapport à l’an dernier. Les inventaires
ont baissé dans toutes les catégories sauf dans le ONTARIO Les inventaires de dindon étaient
er erSurtransformé. Au 1 octobre 2011, les inventaires évalués à 6,1 Mkg en Ontario au 1 octobre 2011,
de l’Ontario représentaient 47 % de l’ensemble ce qui représente une baisse de 40 % par rapport
44 50erdes inventaires canadiens. au 1 octobre 2010. Les inventaires ont diminué
er42 45dans toutes les catégories. Au 1 octobre 2011, 2010
erCANADA Les inventaires canadiens au 1 octobre les inventaires de l’Ontario représentaient 22 %40 40
2011 étaient évalués à 35,5 Mkg. Cela représente de l’ensemble des inventaires canadiens.
38 35une hausse de 8,7 % sur leur niveau de l’an dernier
2011 2010 erà la même date. Une baisse a toutefois été CANADA Au 1 octobre 2011, les inventaires36 30 06-10
constatée dans les catégories Poulet de 2 kg canadiens de dindon étaient évalués à 27,4 Mkg,
34 25 2011et plus et Poulet de moins de 2 kg. Les Morceaux soit en baisse de 27 % (-10,2 Mkg) par rapport à
32 2006-10et le Surtransformé ont affiché une hausse. l’an dernier à la même date. Une baisse est
erÀ 29,6 Mkg au 1 octobre 2011, les inventaires survenue dans toutes les catégories et particu-30 15
domestiques canadiens (excluant les cuisses et lièrement dans les catégories Dindon de plus de
28 10erle divers) étaient à l’intérieur de la fourchette 9 kg et Autres. Les inventaires au 1 octobre 2011janv fév mars avr mai juin juil août sept oct nov déc janv fév mars avr mai juin juil août sept oct nov déc
cible des Producteurs de poulet du Canada (PPC) étaient 7,7 Mkg en dessous de la moyenne
pour cette date. des cinq dernières années à la même date.06-10 35,60 34,93 35,83 36,71 37,09 35,08 35,01 34,04 33,59 33,27 34,51 34,13 06-10 16,25 19,33 21,02 20,63 23,74 27,75 32,51 36,84 40,99 35,18 35,06 29,68
2010 37,33 35,59 35,48 35,51 34,81 33,13 33,43 33,81 33,37 32,63 35,73 33,85 2010 18,32 21,74 23,74 21,86 25,21 28,83 35,68 40,94 46,90 37,63 34,79 24,92
2011 34,67 33,59 35,63 38,26 39,86 38,67 39,97 38,69 37,16 35,45 2011 11,97 15,27 17,80 18,92 18,42 24,20 30,24 34.17 36,14 27,44
Provoqué
économique
Provoqué économique Décembre 2011 - janvier 2012 | 06 07 | Provoqué économique Décembre 2011 - janvier 2012
millions de kg
millions de kgAperçu du marché des viandes Service des affaires économiques et des programmes Décembre 2011 - janvier 2012 | Vol. 22, No 10
Provoqué
économique
Aperçu
Performance domestique de la production | QuébecPrix de vente du maïs dans les centres régionaux du Québec ($/tonne)du marché 360
(Poids éviscéré) Période Allocation Production Différence Performance
340
Du 2 janvier au 26 février 2011 A-102 40 655 060 40 679 785 24 725 100,1 %des grains 320 11-12 Du 27 février au 23 avril 2011 A-103 40 677 902 40 964 746 286 844 100,7 %10-11
300 Du 24 avril au 18 juin 2011 A-104 42 359 514 42 541 701 182 187 100,4 %
Le prix du maïs dans les centres régionaux a
Du 19 juin au 13 août 2011 A-105 41 460 394 41 057 150 -403 244 99,0 %280 Sommaireprésenté une baisse de 25 $ en octobre par rapport
Du 14 août au 8 octobre 2011 A-106 39 714 972 39 820 167 105 195 100,3 % 260à septembre pour s’établir à 300 $/tonne.
Du 9 octobre au 3 décembre 2011 A-107Le prix du maïs était de 225 $/tonne en octobre 240 du marché Du 4 décembre 2011 au 28 janvier 2012 A-108l’année précédente. Le prix d’octobre cette année
220
était donc en hausse de 33 % par rapport à octobre Du 2 janvier 2011 au 28 janvier 2012 A-102 à A-108 204 867 842 205 063 549 195 707 100,1 %er Les inventaires canadiens de poulet au 1 octobre200 06-112010. Comparativement au prix moyen des cinq
2011 s’établissaient à 35,5 Mkg, en hausse de La performance domestique réalisée par le Québec de A-102 à A-106 a atteint 100,1 %.dernières années à la même date, le prix du maïs 180
er 8,7 % par rapport au 1 octobre 2010. La productionen octobre a été 112 $/tonne plus élevé, ce qui 160
correspond à un écart de 60 %. Quant au prix du de poulet aux États-Unis devrait présenter uneoct nov déc janv fév mars avr mai juin juil août sept
tourteau de soya, celui-ci s’est établi à 410 $/tonne baisse de 4 % au quatrième trimestre de 2011
en octobre comparativement à 422 $/tonne 06-11 188 $ 192 $ 200 $ 215 $ 220 $ 213 $ 220 $ 224 $ 234 $ 219 $ 219 $ 226 $ comparativement au quatrième trimestre de 2010.
en septembre et à 408 $/tonne en octobre 2010.
10-11 225 $ 220 $ 230 $ ND ND 271 $ 299 $ 302 $ 319 $ 302 $ 329 $ 326 $Par rapport à la moyenne des cinq dernières er Les inventaires canadiens de dindon au 1 octobre
années de 358 $/tonne en octobre, le prix affichait 11-12 300 $ Strate Prix Volume % du Coût Répartition des volumes2011 étaient évalués à 27,4 Mkg, en baisse de poids ($/kg) (kg) total ($)une hausse de 15 %. Source : FPCCQ
de 27 % par rapport à l’an dernier à la même date. par strate de poids et prix0 - 1,64 1,670 287 315 0,5 % 479 816Le USDA a publié le 9 novembre dernier ses La production de dindon aux États-Unis afficherait
1,65 - 1,84 1,7100 6 105 764 10,6 % 10 440 856prévisions de production de grains ainsi que son moyen des livraisonsPrix du tourteau de soya à Montréal ($/tonne) une baisse de 0,4 % au cours du quatrième trimestre 1,85 - 2,14 1,670 9 927 255 17,3 % 16 578 516rapport d’offre et demande mondiale de grains.
520 de 2011 par rapport au trimestre correspondant 2,15 - 2,45 1,690 27 283 507 47,5 % 46 109 127La prévision de production de maïs aux États-Unis du Québec | Période A-106
en 2010.pour la récolte 2011 a été revue à la baisse, 2,46 - 3,00 1,660 7 569 399 13,2 % 12 565 202
480 Les livraisons totales effectuées par les éleveurs du Québec pourpassant de 12,4 à 12,3 milliards de boisseaux, 3,01 - 3,49 1,720 242 070 0,4 % 416 360
Le prix de gros du poulet aux États-Unis devraitrésultat de la diminution de la prévision de la période A-106 se sont élevées à 57 498 642 kg, dont 47,5 %3,50 - + 1,730 6 083 332 10,6 % 10 524 164
440 présenter une baisse de 3,8 % au quatrièmerendement de 148,1 à 146,7 boisseaux à l’acre. comprises dans la catégorie de référence (2,15 à 2,45 kg). Le coûtTOTAL 57 498 642 100,0 % 97 114 04211-12 10-11Le USDA a cependant réduit dans les mêmes pro- trimestre de 2011 comparativement au quatrième des livraisons pour les abattoirs a atteint 97 114 042 $, ce quiPrix moyen des livraisons : 1,689 $portions sa prévision de demande totale, laissant 400 trimestre de 2010, en dollars US. Quant au prix correspond à un prix moyen de 1,689 $ par kg.les inventaires de fin de campagne pratiquement de gros du dindon, celui-ci afficherait une hausse
inchangés à 843 millions de boisseaux, ce qui 360 de 5 % au quatrième trimestre de 2011 par rapport06-11correspond à 6,7 % de l’utilisation. La fourchette
au même trimestre en 2010, toujours en dollars US.de prévision de prix est également demeurée
320la même. Pour ce qui est du soya aux États-Unis,
Au Québec, le prix du maïs s’est établi à 300 $/tonnele USDA a réduit sa prévision de rendement
280 en octobre, soit 25 $/tonne de moins qu’en septem-et de production d’à peine 0,5 %. La demande
oct nov déc janv fév mars avr mai juin juil août sept
à l’exportation a également été réduite ayant bre, alors que le prix du tourteau de soya diminuait Québec : La performance globale (mesurée sur l’allocation totale)Performance globalepour résultat de faire augmenter légèrement obtenue de A-102 à A-106 a atteint 100,0 %.de 12 $ la tonne pour s’arrêter à 410 $/tonne.06-11 358 $ 368 $ 383 $ 394 $ 395 $ 394 $ 378 $ 383 $ 412 $ 417 $ 412 $ 415 $
les inventaires de fin de campagne prévus tout en Québec, Ontario et Canada Ontario : La performance globale obtenue de A-102 à A-106 ND ND10-11 408 $ 419 $ 433 $ 406 $ 402 $ 401 $ 417 $ 422 $ 418 $ 422 $réduisant quelque peu la fourchette de prévision 104
a atteint 100,0 %.de prix, alors que le prix moyen prévu est passé 10211-12 410 $
de 13,15 $US/boisseau à 12,60 $US/boisseau. Canada : La performance globale de l’ensemble des provinces100
Source : FPCCQ
obtenue de A-102 à A-106 a atteint 99,9 %.98
96Note : Agriculture et Agroalimentaire Canada a temporairement suspendu la collecte et la publication des données nécessaires à la mise à jour des prix
de vente aux centres régionaux. La FPCCQ n’est donc pas en mesure de nous transmettre les prix au Québec pour les mois de janvier et février 2010. A-102 A-103 A-104 A-105 A-106 A-107 A-108
Québec (domestique) Québec (globale)
Provoqué Ontario (globale) Canada (globale)
économique
Provoqué économique Décembre 2011 - janvier 2012 | 08 05 | Provoqué économique Décembre 2011 - janvier 2012Provoqué | Recevez-le par courriel ! Télé-Volailles |
Quatre capsules Soyez parmi les premiers informés en recevant votreProvoqué par courriel et non plus
par la poste. vidéo sur Posez ainsi un geste écologique qui aidera les Éleveurs de volailles du Québec à réduire
la quantité de papier nécessaire à l’impression du Provoqué. l’élevage Pour recevoir le Provoqué par courriel, veuillez adresser votre demande en prenant soin de
fournir : nom, nom de votre entreprise, numéro de quota (s’il y a lieu) et adresse courriel à : de la volaillemeM Marylène Jutras, agente de communication
Tél. : 450 679-0540, poste 8245
Courriel : mjutras@upa.qc.ca Quatre capsules vidéo sur l’élevage du poulet et
du dindon seront mises en ligne sur le site Web
www.volaillesduquebec.qc.ca à compter de
j a n v i e r 2 0 1 2 .
Ces capsules d’information, regroupées sous le
t h è m e Télé-Volailles, s’adressent au grand public.
E l l e s m e t t e n t e n v a l e u r l e g r a n d p r o f e s s i o n n a l i s m e
des éleveurs de poulet et de dindon, le soin Mois de
qu’ils apportent à leurs élevages ainsi que les
Les trois coprésidents de la campagne, MM. Laurent Mercier Jr,
m é r i t e s d e l e u r s y s t è m e d e m i s e e n m a r c h é .Michaël Boulay et Pierre-Luc Leblanc, entourent Jean Pagé qui la moustache 2011 | a livré un vibrant témoignage du combat qu’il a lui-même mené
contre le cancer de la prostate. C e s c a p s u l e s d ’ i n f o r m a t i o n s o n t i n t i t u l é e s :
1. Des volailles bien élevées Les éleveurs de dindon 2. Des écolos
3. Des volailles en santé versent 17 880 $ à Movember 4. Des de chez nous
La première capsule Des volailles bien élevées
La toute première campagne annuelle de financement du Mois de la moustache (Movember) pour le cancer de traite du bien-être des oiseaux et de la salubrité
la prostate des éleveurs de dindon s’est avérée un vif succès. En effet, au terme de la campagne, les éleveurs à la ferme. Dans cette capsule, on apprend que
de dindon ont récolté 17 880 $ en dons. Les fonds recueillis au Canada iront au cancer de la prostate et seront les éleveurs accordent une grande importance
consacrés à des programmes directement dirigés par Movember et Cancer de la prostate Canada. au bien-être de leurs oiseaux et qu’ils observent
systématiquement des mesures de prévention
MM. Michaël Boulay, Pierre Luc Leblanc et Laurent Mercier Jr, les trois coprésidents de la campagne de pour minimiser les risques de maladies.
financement pour l’équipe du Dindon du Québec, sont très fiers du succès de la campagne. « Cette cause nous
La deuxième capsule Des volailles écolos explique tenait à cœur et nous sommes extrêmement contents de la participation de nombreux éleveurs de dindon, des
pourquoi manger du poulet et du dindon agriculteurs d’autres productions agricoles ainsi que de plusieurs intervenants de l’industrie avicole qui ont fait
contribue à protéger l’environnement.preuve de solidarité et de générosité envers ces hommes atteints de ce type de cancer. » Soulignons que le comité
des éleveurs de dindon a participé à la campagne en donnant 2 500 $ à l’équipe du Dindon du Québec. La troisième capsule Des volailles en santé
e x p l i q u e l e r ô l e j u d i c i e u x q u e j o u e n t l e s
Un souper-bénéfice au profit de Movember antibiotiques dans la santé et le bien-être des
Plusieurs activités ont été organisées dans le but de recueillir des dons dont un souper-bénéfice avec un encan a n i m a u x e t s ’ a t t a q u e a u x m y t h e s d e s h o r m o n e s .
d’objets précieux qui ont eu lieu le 23 novembre dernier à Drummondville. Près de 160 convives étaient présents
La dernière capsule Des volailles de chez nous au souper durant lequel ils ont eu l’honneur d’accueillir M. Jean Pagé, journaliste sportif bien connu.
e x p l i q u e q u e n o t r e s y s t è m e d e m i s e e n m a r c h é ,
Merci à tous les donateurs ! la gestion de l’offre, est un modèle avantageux
Le succès de cette campagne repose sur la grande générosité des donateurs. Nous remercions toutes les personnes pour les consommateurs et les éleveurs et qu’il
et les organisations qui ont donné à l’équipe du Dindon du Québec. Qu’il soit anonyme, modeste, généreux ou est une source de vitalité économique bénéfique
exceptionnel, chaque don est important quand il s’agit d’amasser des fonds pour le cancer de la prostate. aux plans régional et provincial.
Nous désirons remercier tout particulièrement les Nous remercions également les commanditaires qui
organisations qui ont donné un montant de 300 $ ont donné de magnifiques prix pour le tirage payant, Un grand merci !
et plus : les prix de présence et pour l’encan : Nous remercions tous les participants de
• AQINAC • Astral Média ces capsules qui ont donné généreusement
• Employés des ÉVQ • Clark Drouin Lefebvre de leur temps.
• Exceldor • Comptoir agricole de Saint-Hyacinthe
• F é d é r a t i o n d e s p r o d u c t e u r s d ’ œ u f s d e c o n s o m m a t i o n • Martin Dufresne, propriétaire de Stéréo Plus, Joliette M e r c i s p é c i a l à :
du Québec • Enzyme • nos éleveurs :
• Gestion Qualiterra • Guidatour - Nil Béland pour ses conseils
• L’Équipoule • La Terre de chez nous - Carole Girard et son fils Pierre-Luc Gagné
• Olymel • Les Éditions Transcontinental - Patrick Lavallée et sa famille
• Palm Havas • Les éleveurs de dindon du Québec
- F r a n ç o i s T u r c o t t e e t s a f a m i l l e• Poirier-Bérard Ltée • Le Village québécois d’antan de Drummondville
• Meunerie Jean-Marc Henri
Nous désirons également souligner la contribution • Palm Havas
suite à la page 12des organismes suivants : • RDS
• le don de fromage de la Fédération des producteurs • T-Fal
de lait du Québec; • Trudeau Corporation inc.
• le partenariat média deLa Terre de chez nous.
|09 Provoqué Décembre 2011 - Janvier 2012suite de la page 4
PSAF et PST |
Vous êtes éleveurs de poulet et de dindon ou éleveurs Gestion Qualiterra vous enverra une lettre environ trois
de dindon uniquement ? Voici quels seront votre type mois avant votre date anniversaire pour vous suggérer
d ’ a u d i t e t v o t r e d a t e a n n i v e r s a i r e d ’ a u d i t : une date d’audit. Les nouveaux éleveurs et ceux qui
n ’ o n t j a m a i s é t é a u d i t é s c o m m e n c e r o n t l e u r c y c l e d ’ a u d i t • Les éleveurs de poulet et de dindon s o n t d é j à a u d i t é s
par un audit complet à la ferme. a n n u e l l e m e n t p o u r l e P A S A F e t l e P S A d e s P r o d u c t e u r s
d e p o u l e t d u C a n a d a ( P P C ) . V o u s a u r e z l e m ê m e t y p e S i v o u s a v e z d e s q u e s t i o n s s u r l e s é t a p e s m e n a n t à l a
me d’audit et la même date anniversaire que l’audit annuel c e r t i f i c a t i o n , v e u i l l e z c o n t a c t e r M N a t h a l i e R o b i n , a g r .
prévu pour le poulet. Par exemple, si un audit partiel a u x É V Q a u 4 5 0 6 7 9 - 0 5 4 0 p o s t e 8 5 9 7 o u p a r c o u r r i e l
e s t p r é v u p o u r l e p o u l e t a u m o i s d e j u i n p r o c h a i n , à l ’ a d r e s s e n r o b i n @ u p a . q c . c a .
l e m ê m e t y p e d ’ a u d i t ( p a r t i e l ) s e r a f a i t e n m ê m e t e m p s
pour le dindon.
• Les éleveurs qui ont uniquement du dindon auront
un audit complet à la ferme à leur date anniversaire
i n i t i a l e ( d e c e r t i f i c a t i o n o u d ’ a u d i t ) , c a r l a c e r t i f i c a t i o n
ou l’audit de ces fermes remonte à plus d’un an.
Roger Leblanc, président; Jocelyne Leblanc, administration;
Stéphanie Lussier, administration; Alexandre Leblanc (bébé) et
Joël Leblanc, administrateur et actionnaire.
Crédit : Banque nationale
Éleveur de spécialité |
Ferme Aux Saveurs des MontsPrix PME
Sylvain Bertrand, propriétaire de
la ferme Aux des Monts La ferme familiale Aux Saveurs des Monts produit Banque par année environ 25 000 gros coqs et 2 000 dindes
de type tout végétal et élevés sans antibiotiques.
Historique En partenariat avec l’abattoir Charron, un total de nationale 2011 |
En août 2000, Sylvain 50 000 poulets sera commercialisé en 2011.
Bertrand fait L’entreprise compte sur une dizaine d’employés pourFerme Rojoie inc.
l’acquisition de bien accomplir sa mission qui est, comme à ses
la ferme anciennement débuts, d’offrir de la volaille santé et savoureuse !lauréate du prix appelée Ferme GG et
Fille de G i n e t t e L a f l e u r e t d e G u y A l a r i e s i t u é e à V a l -
Produits offertsd e s - M o n t s , en banlieue de Gatineau. La ferme, dotée PME agricole
2 Parmi les produits qu’offre la ferme, on retrouve dude 100 m de quota, permet au nouveau propriétaire
poulet entier, de la poitrine désossée, du haut de de continuer l’élevage de gros coqs de grain végétal et
La Ferme Rojoie inc. de Saint-Barnabé-Sud cuisse désossé, de la saucisse et des plats cuisinés, sans antibiotiques.
en Montérégie a remporté la catégorie PME sans gluten ni agent de conservation. La boutique
e Originaire de Châteauguay, Sylvain est agronome etagricole 2011 lors de la 18 édition des Prix offre aussi un éventail de viandes et de produits
possède une maîtrise en gestion agricole. Ne possédant PME de la Banque nationale le 28 octobre naturels régionaux : bison, bœuf, porc, sanglier,
a u c u n e e x p é r i e n c e d a n s l ’ é l e v a g e d e p o u l e t , l ’ a n c i e n n e dernier. Ces prix visent à mettre en valeur agneau, veau, œufs, miel, etc.
propriétaire accepte de lui transmettre ses connaissances la performance exceptionnelle d’entreprises
Les produits de la ferme sont offerts dans plus de et de l’accompagner dans son démarrage.québécoises et à rendre hommage aux leaders
7 5 p o i n t s d e v e n t e , q u e c e s o i t d i r e c t e m e n t à l a f e r m e ,
des quatre catégories : PME, petite entreprise, Après un vif succès et une demande toujours grandis- dans des boucheries spécialisées, des magasins
PME agricole et PME exportatrice. sante, Sylvain agrandit son exploitation une première d’alimentation naturelle, dans quelques supermarchés
f o i s e n 2 0 0 2 . D u r a n t c e t t e a n n é e - l à , S y l v a i n d é v e l o p p e La Ferme Rojoie élève des poulets et des dindons ou dans des restaurants huppés de la grande région
également un étroit partenariat avec l’abattoir Charron pour diverses clientèles et marchés. Elle cultive de l’Outaouais et des Laurentides dont les restaurants
d e S a i n t - A n d r é - A v e l l i n q u i l u i p e r m e t d ’ o f f r i r u n p r o d u i t aussi du maïs grain, du soya et des légumes des casinos du Lac-Leamy et de Mont-Tremblant,
frais et de qualité à tous ses clients tout au long de l’année.pour la conserverie. L’entreprise a investi les restaurants L’Orée du Bois et Les Fougères de
dans l’achat de quotas, dans l’équipement En 2006, la ferme Aux Saveurs des Monts s’incorpore Chelsea, etc.
et dans ses installations, afin d’atteindre pour poursuivre son développement et sa croissance.
En 2011, la ferme Aux Saveurs des Monts a participéeune performance remarquable. L’entreprise avicole est agrandie une 2 fois par epour la 4 fois à la journée Portes ouvertes sur les
l’érection d’un nouveau poulailler à deux étages.La Ferme Rojoie réussit à verser des salaires plus fermes du Québec de l’UPA. Plus de 6 000 personnes
Sylvain s’adjoint les services de Victor Rehnmann,élevés que la moyenne régionale, tout en préservant ont pu voir les bâtiments d’élevage. Les propriétaires
b o u c h e r d ’ o r i g i n e s u i s s e d e p l u s d e 4 0 a n s d ’ e x p é r i e n c e . la dimension humaine de l’exploitation. ont profité de l’occasion pour expliquer aux visiteurs
Victor travaille au développement des produits et ne
que les 800 éleveurs de poulet apportent des soinsToutes nos félicitations aux lauréats ! fait jamais de compromis sur la qualité des ingrédients
a d é q u a t s à l e u r s o i s e a u x e t p o u r d é b o u l o n n e r l e s m y t h e s
qu’il utilise.
tenaces tels le poulet aux hormones, les poulets
En 2007, la ferme inaugure son centre de découpe et en cage, etc. Pour les propriétaires et l’équipe de
la cuisine catégorie C-1 sous inspection provinciale. 40 bénévoles, c’est une journée des plus motivantes
Des produits cuisinés et des saucisses de volaille où l’on ressent la fierté d’être agriculteur.
sans gluten ni agent de conservation sont proposés à P o u r e n s a v o i r p l u s s u r l a f e r m e A u x S a v e u r s d e s M o n t s ,
sa clientèle. Sur les conseils du technicien formateur visitez le site Web auwww.saveursdesmonts.ca.
du Service du marketing et des communications aux
Éleveurs de volailles du Québec, la ferme propose
plusieurs découpes de poulet.
| Provoqué Décembre 2011 - Janvier 2012 10

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.