Avis Famenne Ardenne

De
Publié par

  • exposé
  • revision
Les  Ateliers  du  territoire  –  Atelier  citoyen  de  la  MUFA  -­‐  Compte-­‐rendu  –  page  1                        1. MÉTHODOLOGIE    L'atelier  citoyen  de  la  MUFA  s'est  déroulé  en  trois  soirées.    Lors  de  la  première  soirée,  seize  personnes  étaient  présentes.  L'accueil  et  la  prise  de  connaissance  se  sont  réalisés  par  le  biais  d'une  photo  choisie  dans  un  assortiment  représentant  divers  bâtiments  et  paysages.
  •  en  milieu
  • développer  des
  •  des  zones  d'
  •  mufa  -­‐
  •  population  et
  •  répondre  à
  •  dans  l'associatif
  •  dans  les
  •  de  la
Publié le : lundi 26 mars 2012
Lecture(s) : 35
Source : lesateliersduterritoire.be
Nombre de pages : 10
Voir plus Voir moins







ATELIERCITOYENANIMEPARLAMAISONDEL’URABNISME

FAMENNE-ARDENNE

AVIS–OCTOBRE2011

COMPTE-RENDU

1. MÉTHODOLOGIE

L’ateliercitoyendelaMUFAs’estdérouléentroissoirées.
Lorsdelapremièresoirée,seizepersonnesétaientprésentes.L’accueiletlaprisedeconnaissancesesontréalisés
parlebiaisd’unephotochoisiedansunassortimentreprésentantdiversbâtimentsetpaysages.MichelDachelet,
déléguéducabinetministérielduMinistreHenry,aensuiteprésentéleréférentielpuisaréponduauxquestions
desparticipants.Aprèsuneheurevingt,lesparticipantsontétéamenésàrédigerleursquestions,parrapportà
l’exposé,selontroiscatégories:j’adhèreàcetteidée,jenesuispasd’accordaveccepoint,jesouhaiteapprofondir
cettequestion.Undébatapermisderegrouperlesdifférentesidéesémises:lesscénariosfuturs,lamobilitéetles
transports encommuns, lapolitiquefoncière etlespressionsdiverses,ladensité etlestypesde logement.
Plusieursparticipantsontréagisurlaméthodeutilisée:labanalitédelatechniquedespost-it,l’impressionde
refaireXfoislamêmechosepourn’aboutirfinalementàrien,l’impossibilitépourlegroupedechoisirlesorateurs
delasecondesoirée.Unsentimentdefrustrationétaitégalementprésentchezcertainsdesparticipantsparceque
cepremierdébatn’apasétéassezpoussé.Certainsauraientpréférépouvoirdigérerlamatièreavantcelui-ci.
La deuxième soirée a réuni dix-sept participants. Monsieur Claude Feltz, ancien professeur à la Faculté
UniversitairedeGembloux,expertdumonderuraletMadameSophieTilman,dubureaud’urbanismePluris,sont
intervenuscommeexpertsdans ledébat menéàpartir desquestionsdéfinies lorsdelapremièresoirée et
envoyées préalablement. Après une heure quinze de débat, Annick Burnotte, coordinatrice de la MUFA, a
demandé au groupe s’il souhaitait continuer le débat plutôt que d’entamer la suite de la démarche. Les
participantsontchoisidecontinuerledébatetderemettreleursopinionssurlesdifférentespropositionsparécrit
aprèslaséance.L’équipedelaMUFAasynthétisétouslestableauxreçuspourenfaireunesynthèsequiaété
envoyéeavecunepropositiond’avisavantlatroisièmesoirée.Lemanquedescénariosalternatifsaétécitédansle
débatparunepersonne,celle-ciarédigéunréférentielalternatifquiseraannexéàlaproductiondel’atelier.
Latroisièmesoiréeapermisaugroupededébattreetd’avaliserl’avisproposéparlaMUFAaudépartdela
synthèsedespropositionsdesparticipants.Neufparticipantsétaientprésentsautourdelatabledediscussion.La
rencontreaétépartagéeentroismoments:lepremierapermisauxparticipantsdenuancerlespropositionsqui
nefaisaientpasl’objetdedébatscontradictoires.Dansundeuxièmetemps,surlespropositionsoùlesavis
divergeaientleplus,lesparticipantssesontpositionnésdansl’espaceselonleuravispouroucontre.Séparés
physiquement, lesgroupesontalorsexprimé chacunpendantuneminuteleursargumentsenfaveurouen
défaveurdelaproposition.Undébatplusouvertaensuitepermisdedégagerunepositioncommuneoudemettre
l’accentsurlesdivergences.Pourclôturerlasoirée,legroupeadésignétroisreprésentantspourlaprésentationde
l’avisauparlementwallonle28octobre(AnnickMelchior,AnneMicheletPierreCremer;Jean-NicolasBurnotte
étantsuppléant).Lesmodificationsproposéeslorsdelasoiréeontétérenvoyéesàtouslesparticipantspourun
dernieravisavantquelecomitéderelecture(représentantsdel’atelierplusJosephGérard)nerevoitunedernière
foislacopie.
LesAteliersduterritoire–AteliercitoyendelaMUFA-Compte-rendu–page1


2. CARACTÉRISTIQUEDESPARTICIPANTS
Ontparticipéauxdébats:

Claude Adam, Marc Blasband, Jean-Nicolas Burnotte, Pierre Cremer, Joseph Gérard,
Jean-Pierre Hotton, René Jacoby, Cedric Lerusse, Sophie Leruth, Nicole Malevez,
Annick Melchior, Michèle Mestrez, Thérèse Meunier-Geudvert, Anne Michel, Benoit Roels,
Jacques Toussaint, Nicole Willem, Marc Installé

Quelquesinformationssurlegroupe:
• Des21inscrits,9participants(5hommeset4femmes)ontparticipéauxtroissoirées.Les16participantsdela
premièresoiréeserépartissaiententre8hommeset8femmes.10hommeset7femmesontparticipéàla
secondesoirée.
• Lamoyenned’âgeétaitde50ans,lesplusjeunesayant26ansetlesplusâgés70ans.
• 4personnesviventseules,dontuneavecdesenfants,lesautressontencoupledont6sansenfants.
• 14personnesproviennentdumilieururalet3entrel’urbainetlerural.
• 11personnesontuneimplicationdansl’associatif.
• 13personnesontsuiviuncursusd’étudessupérieuresouuniversitaires,4ontobtenulediplômed’enseignement
secondairesupérieur.
• 10participantssontemployés,2sontindépendants,1estdemandeurd’emploi,4sontretraités.
• 5personnestravaillentdansl’associatifcommeanimateurouchargédeprojet,1estenseignante,2sont
retraitéesdel’enseignement,2sonttechniciens,2fonctionnaires,1architecteet1ancienrestaurateur.

LesAteliersduterritoire–AteliercitoyendelaMUFA-Compte-rendu–page2

3. CONSIDÉRATIONSGÉNÉRALES
Nouspensonsqu’avantdeprésenterlespropositionsetleursnuances,ilestintéressantdesoulignerplusieurs
remarquesgénérales:
• Lemonderuralesttrèsdifférentdumondeurbain,nousnenousretrouvonspasdansplusieurspropositionsqui
sontplusorientées«urbain».
• Les propositions nous paraissent cibler trop l’économique et l’urbain. Il nous semble que l’urbanisme doit
s’ouvrirauxautresmatièresconnexesdelaviequotidiennedansdesdémarchestransversales.Ladimension
socialeetlesimpactspourlespersonneslesplusdéfavoriséesdenotresociétélespersonnes(lespluspauvres,
sansqualification,sansvoiture)nesontpassuffisammentprisencompte.
• Lesaspectsenvironnementauxmanquenttropsouvent.
• Lamobilitéenzoneruraletellequedéfiniedansleréférentielnoussemblecompromise,notammentparles
enjeuxéconomiquesderentabilité.
• Ilestnécessairededifférencierlesenjeux:urbains(petites,moyennes,grandesvilles),périurbains(aussiselonla
tailledesvilles)etruraux.
• Noussouhaitonsinsistersurlefaitquelaruralitéestintimementliéeàunebonnegestionenvironnementale,
passantparlagestiondespaysagesrurauxenlienaveclacharteeuropéennedupaysage(Florence2000).
• Destasd’enjeuxnesontpasrepris,exemples:
o lesécoles
o lesservicespublicsouprivés,telsleshôpitauxetlescrèches
o letroisièmeetquatrièmeâge
o lamobilitéréduite
o lesénergies
o letourismerural
o …
• Tropsouventlespropositionssontformuléesnégativement,ilauraitétéplusjudicieuxdelesprésenterde
manièrepositive.
• Enfin,nousvoulonsredirequ’ilestindispensablepourdesvisionsàlongtermedeprévoirlapossibilitéde
plusieursscénariosd’évolutionetd’évaluerrégulièrementlespropositionsdechangement.

LesAteliersduterritoire–AteliercitoyendelaMUFA-Compte-rendu–page3

4. AVISSURLESDÉFIS
Lespositionssurlesdéfisàrelever

Défis D’accord Pasd’accord Nesaispas
Lecoûtdel’étalement 8 4 3
urbainpourla
collectivité
L’impactde 8 6 6
l’étalementurbainsur
leschangements
climatiques
L’impactdupicdu 11 3 2
pétrolesurnosmodes
deviedispersés
Laprioritéaux 15 1 1
transportsencommun
L’accroissementdela 5 5 7
population
Levieillissementdela 15 1
population
Certaines tendances sedégagent.Laprioritéàaccorderauxtransportsencommun,levieillissementdela
populationetdansunemoindremesurel’impactdupicdupétrolesurnosmodesdevierassemblentunemajorité
d’avisfavorable.Parcontre,lesimpactsdel’étalementurbaindivisentlesparticipants,toutcommelaquestionde
l’accroissementdelapopulation.

LesAteliersduterritoire–AteliercitoyendelaMUFA-Compte-rendu–page4

5. AVISSURLESORIENTATIONS:MOBILITÉ,AT,GOUVERNANCE
Mobilité–Favoriserlestransportsencommunetlesmodesdoux
• Recentrerl’habitat,lesservicesetlesactivitéséconomiquesdanslesnoyauxplusdensesetlesrelierparles
transportsencommun.
Lanotionde«noyauxdenses»doitêtreprécisée.Noussoulignonségalementqu’ilnefautpasoublier
l’aspect social (population fragilisée) de telles mesures. Nouspensonsparticulièrementauxhabitants
originaires des villages qui n’auraient plus accès à tous les services si ceux-ci ne sont plus desservis
correctement.Noussouhaitonséviterdedéconstruirelesvillagesethameauxexistants.

• Accroîtrel’offreetlesperformancesdestransportsencommunenleurdonnantprioritésurlesautresmodes
motorisés(sitespropres,prioritéauxfeux,….).
Nouspensonsquec’estintéressantmaisquecetteoffrenedoitpasêtrereproduitetellequelleenmilieu
rural;elledoits’adapter.Toutefois,lestransportsencommunn’yremplacerontpastotalementlavoiture.

• Développerunréseaudelignesdebusétendu,ycomprisdanslesvillageséloignés,maisavecunefréquence
réduite.
Nouspensonsqu’ilfautoffrirunmaximumdeservicepublicpourlesdéplacementsdesvillageois.Ceux-ci
doiventpermettreàtoutepersonnedesortirdechezelle.Ilnoussembleintéressantderationnaliserles
lignesdebusetdeproposerencomplémentaritéunservicealternatifpluslocaltellesProxibus.Nous
tenonsàsoulignerquelavoitureresteratoujoursindispensabledanslesvillageslespluséloignésetne
pourrapasêtretotalementremplacéepardesbus.

• Réserveretadapterdesespacespublicsauxmodesdoux.
Nous estimons que celaestnécessairemaisqu’ilfauttenircomptedureliefetnepasoublierles
infrastructuresdeliaisonpourlesusagersfaiblespar exemple,lestrottoirs,lesvenelles,oulespistes
cyclablesdansetentrelesvillages. Ilfautprivilégierlesliensàpartirdeszonesd'habitatverslesservices
(écoles,gare,etc.).Lapratiquequotidiennedelamarcheouduvélo,entoutesécurité,estexcellentepour
lasanté,maispeutêtredifficileàpratiquerpourlespersonnesâgées.
• Réduirelaprésencedelavoituredanslesnoyauxd’habitat.
Leprincipenousagréemaisnoussouhaitonsmettreenévidencequesic’esteffectivementpossibleenville,
celanécessitenéanmoinsdesaménagementscomplémentairescommedesparkingsdedélestage,des
locationsdevélos.Enmilieurural,parcontre,lavoitureresteindispensablepourbeaucoupd’activités.
Mobilité:Réduirelesbesoinendéplacement
• Réduirelesdistancesdanslarelationdomicile/travail.
Noussommesd’accordsurleprincipemaisnouspensonsqu’ilfautprendreleproblèmeparunautre
angle:développerl’emploilàoùlesgenshabitent(encouragerlesreconversionséconomiques,développer
àpartirdesinfrastructuresexistantes).Enzonerurale,ilfautcomptersurlesnombreusesPMEetle
tourismepourvoyeursd’emploideproximité.Ilfautuneréellemixitédesfonctionstantenvillequedans
leszonesrurales.Laréductiondeladistancedomicile-travaildoitessentiellementviserl’utilisationdela
voiture.Silespersonnesutilisentlestransportsencommun,c’estleurchoixdepasserdavantagedetemps
pour ces déplacements. Le réseau régulier des transports en commun doit suffisamment couvrir le
territoire.

LesAteliersduterritoire–AteliercitoyendelaMUFA-Compte-rendu–page5

• Découragerl’implantationdebureauxéloignéedesgares.
Plutôtquededécouragerl’implantationdebureauxloindesgares,nouspréféronslaformule«encourager
l’implantationdebureauxàproximitédegares(trainetbus)».Noussommesd’accordàlaconditionqu’ily
aituninvestissementdanslemaintiendesgaresenprovincedeLuxembourgetunefréquencerégulièredes
transportsencommun.

• Développerletélétravail.
Nousvoulonsencouragerletélétravailtoutenrestantattentifàgarderl’aspectsocialdutravail.Tousles
métiersnepeuventsefaireàdistance.

• Développerdespolitiquespourréduirel’usagedelavoitureetdévelopperlecovoiturage.
Nousjugeonspositivementcetteidée.S’ilestdifficilederéduirel’usagedelavoitureenmilieurural,des
solutionsde covoiturageorganiséespeuventaideràchangerleshabitudes individualistescommedes
projetsencours:LuxcovoiturageenprovincedeLuxembourg,leCovoit’StopetleCarcoolplazaorganisés
parleGALCondruzeetlesVAP(voituresàpartager).

Territoire:favoriseretdévelopperlesnoyauxd’habitatetexploiterlesterritoiresàhaut
potentieldedéveloppement
• Définirlesnoyauxd’habitat
Ilseraitutilededéfinirclairementleconceptdenoyaud’habitatenmilieurural.Selonnous,l’identification
desnoyauxd'habitatetladélimitationdeleurspérimètresd'extensiondoitseréaliserauxdépartsde
critèresobjectifsetnotammentenrespectantlespérimètresd’intérêtpaysager.Lanécessitéderéévaluer
régulièrementlesoutils(plansdesecteur,définitiondenoyaud’habitat,SSC,…)selonlaréellecroissance
démographiqueestàsoulignerplutôtquedes'enfermerdansuneerreur.

• Densifierl’habitatplusparticulièrementàproximitédesservicesetdesnœudsdetransport.
Cettedensificationdoitseréaliserenveillantàl’équilibredeshabitantsetengardantdesespacesverts.
Noussouhaitonsquesoitdéfinitlanotionde«nœuddetransport»pournepaslalimiterauxgrandes
villes.L’utilisationdesdifférentsmodesdetransportdoitêtrefacilitéeetencouragéepourtoustypesde
transport(personnes,marchandises).LetrilogiportdeLiègeestdanscetteoptiqueunebonneinitiative.
• Favoriserl’habitatcollectifoumitoyenetdécouragerlesvillas4façades.
Cettepropositionalargementétédébattue,nousestimonsqu’elledoitêtrenuancéepourbienmettreen
évidence les options de chacun. Il est indéniable que nous n’avons pas vraiment le choix en termes
d’économie d’énergie, de coût pour la collectivité, de préservation des terres agricoles. Les termes
«décourager» et «les villas 4 façades»ne sontpasadéquats.Ilssontpéjoratifs et culpabilisent les
habitants.Ilsnelaissentpaslalibertédechoix.L’évolutionverslesmaisonsmitoyennesoul’habitatcollectif
doit être progressive, notamment via les permis d’urbanisme et d’urbanisation, sans dénaturer les
caractéristiquesdumilieu.

• Densifier leterritoireenfonction dezonesconcentriques:lecentre,lapartieaccessibleà piedet la partie
accessibleàvélo.
Nouspensonsquecettepropositionesttrèspositive.EnprovincedeLuxembourg,touteslesvillespeuvent
sepratiqueràpiedmêmesilesinfrastructurespourlespiétonsnesontpastoujoursbienpensées(trottoirs,
pistescyclables).Parcontrecetteidéeest-elleréalisabledanslesvillesplusimportantesquinesesontpas
LesAteliersduterritoire–AteliercitoyendelaMUFA-Compte-rendu–page6

développéesdansunschémaconcentrique?Danslescentresanciens,cettedensificationdemandedes
investissementsimportants,nécessitantdesfinancements,ya-t-ildel’argentpourcela?

• Développerdesquartiersdenses,verdoyants,aérésetconviviaux.
Nouspensonsquecettemesureestintéressantemaisdavantagespécifiqueaumilieuurbain.Nousnous
demandonssilecontenudecettepropositionn’estpascontradictoire(dense><aéré):quelleslimitesfixe-
t-onpourladensitéavantd’atteindrelasaturation?Nousnevoulonspasquesoientrecréerdesquartiers
ghettos,ilestindispensabledansleurconceptiondelierl’économiqueausocialafind’ycréerunemixité
danslapopulation.Nousvoulonsapporteruneattentionparticulièreàlasécurité.L’aménagementde
jardinscollectifsetindividuelsenborduredecesquartiersdoitaussiêtrepensé.

• Favoriser de nouvelles formes d’architecture.
L’expression«nouvellesformesd’architecture»couvrebeaucoupd’aspects:lesformes,laconceptionet
volumétriedubâtiment,lesmatériaux,lesnormesd’isolation,…
Nouspensonsquel’architecturecontemporainedoitêtrel’objetdesensibilisationdupublic.Cesnouvelles
constructions ne doivent pas dénaturer les centres anciens. Ces nouvelles formes doivent être
financièrementaccessiblesauplusgrandnombreetnepasselimiteràdel’habitat.
Les nouvelles formes d’architecture doivent également être durables dans le sens du développement
durable(utilisationdesressourceslocalesetrenouvelablescommelebois,isolation,…)etdanslesens
longévitédelastructure.
Laconceptiondeshabitationsnedoitpascouperlaviedelamaisondelavieextérieure.
Neserait-ilpaségalementpossibledereconnaîtrelescaravanescommelogement?L’évolutiondenos
sociétésfaitensortequenoslogementssontdeplusenplussoumisàdenouvellesnormesdeconfortqui
vontparfoisàl’encontredesituationssurleterrain(exemple:lenombreminimumdechambres en
fonctiondunombred’enfantsdansleslogementssociaux).Nefaudrait-ilpasréfléchirauxnormesde
salubrité?Sont-ellesaccessiblesàtous?
Territoire:mieuxlocaliserlesfonctions
• Densifierl’occupationdeszonesd’activitéséconomiques.
Nouspensonsquec’estindispensablemaisquediversesconditionsdoiventêtreréunies:miseenplacede
navettesversceszones,implantationsàproximitédeslocalités.Parailleursleszonesexistantesdoivent
êtredensifiéesaumaximumtout enétantattentifaux mesuresde sécurité.Deplus,ilfaut éviterla
concurrenceentrezonesetcommunesvoisines.

• Neplusautoriserlesgrandessurfacesenpériphériedesvillesetdesvillages.
Noussommessurprisdelatournurenégativedespropositions,pourquoinepasenvisagerl’aspectpositif
enproposantdefavoriserlespetitesoumoyennessurfacesdanslesvillesetvillages.Nouspensonsqu’ilne
faut plus créer de nouveaux centres commerciaux mais au contraire, encourager des commerces de
proximitéaccessiblesfinancièrementàtouteslespopulations.Nedevrait-onpaségalementenvisagerde
pousseràlamixitédefonctionsdansceszonescommercialesenincitantàconstruiredulogementau-
dessusdessurfacescommerciales(parexempleau-dessusdesmagasinstype«boîteàchaussures»)?

• Dynamiserlescentrescommerciauxdesnoyauxd’habitat.
Noussoutenonscettepropositioncarilesttempsderéagir;lescentresvillessevident.Cettemesure,c’est
aussi favoriser le commerce de proximité dans les campagnes pour éviter les kilomètres inutiles. Un
équilibreentrelessouhaitsdelapopulationetuneactivitérentablepourlescommercesdoitsefaire.
LesAteliersduterritoire–AteliercitoyendelaMUFA-Compte-rendu–page7


• Privilégierl’extensiondesitescommerciauxexistants.
Sinouscroyonsquecettepisteestàprivilégier, cette propositionlaisse33% d’entre-nousperplexes
notamment sur la nécessité du développement commercial. Ces extensions ne doivent pas se faire
uniquementdanslesgrandesagglomérations.
Territoire:préserveretdéfinirlesfonctionsdelaruralité
• Maintenirouaccroîtrelesbonnesterresagricolespourrépondreànosbesoinsalimentaires.
Nous adhérons à l’unanimité à cette proposition. Nous pensons qu’il faut aller plus loin dans cette
démarcheenrepensantglobalementlagestiondecesterresagricoles.Nousprônonsuneagricultureen
faveurdel’alimentaire,quisoitlocale,dequalitéetpourvoyeused’emplois.Lagestiondecetteagriculture
doit envisager les conséquences possibles sur l’habitat voisin et veiller à un respect maximum de
l’environnementcarl’agriculteurenestunacteur-clé.Nousvoulonssoulignerquelemétierd’agriculteur
restedifficileetl’estencoredavantagepourceuxquidésirents’ylancer.

• Permettreledéveloppementdezonesd’activitéséconomiquesenmilieururalprochesdesnoyauxd’habitat.
Nous pensons qu’ilestindispensablededévelopperdesZAEenmilieurural.Celles-ci doivent être
idéalementsituéesprèsdegrandsaxesroutiersetcogéréesentrecommunes.Noustenonstoutefoisày
mettreunbémol.Ilestimportantd’éviterdedémultiplierleurnombreetd’êtreattentif,pourlasécuritéde
lapopulation,auxcharroisengendrés.

• Encadrerl’urbanisationenmilieupériurbainenlimitantl’offrefoncière.
Nouspensonsquecettepropositiondoitêtreencadréeafindenepasfavoriserlespersonnesplusaisées.
Celadoitégalementconcernerl’urbanisationenpéri-village.Silapropositionviseàlimiterlesprix,nous
sommesenfaveurparcontresielleviseàaugmenterlenombredeterrains,noussommesplutôten
défaveur.
Gouvernance:desnouvellespolitiques?
• Développerdesactionsincitativesafinderecentrerl’habitat.
Nouspensonsquec’estunebonneinitiativequipourraitnotammentciblerl’aspectenvironnementaltout
enveillantànepasexclurelespopulationsfragiliséesdecespolitiques.Noussoulignonsqu’ilfautpouvoir
perdredel’espacepourrespirer,avoirdespossibilitésderencontres,deverdure,depromenades.

• Développerdesactionsréglementairesafinderecentrerl’habitat.
Nouspensonsqueleplandesecteurdoitêtreréviséetquelesréglementationsnedoiventpasêtrefigées
unefoispourtoutesafindetenircomptedesévolutionspossibles.Quelquessoientleschangements,les
personnesdoiventavoirtouteslescartesenmainsdèsledépartdeleurprojet.Nousvoulonségalement
attirerl’attentionsurlecaractèreobligatoiredecertainesmesuresquirisquentderendreinaccessible
l’habitatàcertainespersonnesplusprécarisées.

• Concentrerlesmoyenspublics(primesauxnouveauxlogements,logementssociaux,servicespublics,….)dansles
centresetleslieuxàproximitédesservicesetdesnœudsdetransport.
Nousnesommespascontreceprincipemaisnousinsistonssurlefaitquecelanedoitpasnierl’existence
dumilieurural.Celui-cinécessiteaussidesinvestissementspublicspouryfavoriserlamobilité,l’emploide
proximité,…

• Permettreaupouvoirpublicd’acquérird’autoritédesterrainslesmieuxsitués.
LesAteliersduterritoire–AteliercitoyendelaMUFA-Compte-rendu–page8

Nous nous positionnons dans une confortable majorité pour cette proposition si les acquisitions sont
réalisées dans l’intérêt de la communauté avec un cahier des charges bien défini et structuré. Un
participantpensequecettepropositionrelèvedudirigisme.Unepartiedugroupesoulignelefaitqu’ilne
s’agitpasdetoutimposermaisd’avoirdesoutilsquimettentdeslimites.Noussouhaitonsrappelerquele
choixd’habitatindividueladesconséquencesfinancièrespourlacollectivité.Lesdécisionsprisespour
garantirunbonaménagementpourtousnevontpastoujoursenfaveurdesindividualités.Larévisiondes
plansdesecteurdoitêtresimplifiéemaiscontinuéed’êtreencadréeafind’éviterlesdébordements.

• Sedoterd’outilsprospectifs.
Nouspensonsquelesoutilsprospectifssontindispensablesàunbonaménagementduterritoiremaisil
noussembleinopportundedévelopperdesoutilssupplémentairesalorsquedesdocumentsprospectifs
telslesschémasdestructureexistentdéjà.Lesdifférentsoutilsdisponiblesdoiventpouvoirévolueren
fonction des réalités nouvelles. Une évaluation et une révision régulière de ceux-ci, pensée dès leur
conception,estdoncindispensable. Ildoityavoirunecohérenceentrelesdifférentsoutilsutilisés.
• Sedoterd’unepolitiquefoncièreactive.
Noussommespresquetousd’accordpouravoirunepolitiquefoncièreactive.Nousvoulonsjusteattirer
l’attentionsurlerisquedetomberdanslesdéfautsd’unespéculationpublique.L’urbanismepardéfinition
n’est-ilpaslui-mêmeunepolitiquefoncièreactive?

• Développerdesoutilssupracommunaux.
Nouspensonsqueladimensionsupracommunaledoitêtrepriseencomptedanslesoutilsd’aménagement
duterritoirecarcelapermetdemettreencommunlesexpériencesdechacun,deseprojeteràpluslong
termesanstoujoursdépendredeladuréed’unelégislature.Latranscommunalitéexistedéjàetdoitêtre
renforcéeafind’éviterlamultiplicationetlaconcurrencedeprojetsprochesgéographiquementmaismis
enplacesurdescommunesdifférentes(exempledeséoliennesetdeszonesd’activités).Noustenonsày
mettrequelquesgarde-fous:chaquecommuneassociéedoityavoirlemêmepoids,celanedoitpasfaire
doubleemploiaveccequiexistedéjà.Ilnousapparaîtopportundansnoscommunesfrontalièresde
pouvoirégalementyintégrerunedimensiontransfrontalière.
LesAteliersduterritoire–AteliercitoyendelaMUFA-Compte-rendu–page9

6. ÉVALUATIONS
Legroupesouhaitefairepartdedeuxremarquesconcernantl’organisationméthodologiquedesatelierscitoyens:
• La démarche proposée en trois temps est trop rapide pour les participants qui ne maîtrisent pas tous les
prérequisdel’aménagementduterritoire;lapremièresoiréefutparticulièrementdifficile.Desparticipants
avaientlesentimentquetoutétaitdécidéd’avance.Nousespéronsdoncquenotreavisainsiqueceuxdes
autresateliersviennentmodulerleréférentieldanssespropositionsd’actionetquenousayonsunretourdela
partdesautoritéswallonnes.
• Nousétionsunpetitnombredeparticipantsàl’atelierquis’estdérouléàMarloie,peureprésentatifsdela
population.


7. ANNEXES

Rapportsdessoirées
Annexe1:rapportdu31mai
Annexe2:Questionsdesparticipantsetsynthèse
Annexe3:rapportdu06juin
Annexe4:synthèsedespropositionsdesparticipants
Annexe5:graphiqueavecpositionnementdesparticipants.
Propositiondescenarioalternativerédigéparunparticipant
Commereprisdansleparagraphesurlaméthodologie,unparticipantasouhaitérédigéuntextereprenantdes
scenariosalternatifs.Ilestenannexe6.


LesAteliersduterritoire–AteliercitoyendelaMUFA-Compte-rendu–page10

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.