CLAUDE RIVELINE

Publié par

  • cours - matière potentielle : l' histoire
  • cours - matière potentielle : l
CLAUDE RIVELINE Association Consistoriale Israélite de Paris Département Torah et Société
  • juifs entrée des hébreux en canaan et dans la normali té
  • terre de canaan
  • apparition du mot juif dans le royaume de juda après le règne de salomon
  • provinces de ton royaume
  • peuple hébreu
  • ton cœur
  • tradition juive
  • juifs
Publié le : lundi 26 mars 2012
Lecture(s) : 72
Source : riveline.net
Nombre de pages : 74
Voir plus Voir moins

CLAUDE RIVELINE
Association Consistoriale Israélite de Paris
Département Torah et Société Claude Riveline est ancien élève de l'École
polytechnique, ingénieur général des mines honoraire
et professeur de gestion à l'École des mines de Paris.
Il a publié dans la même collection, en 1998:
en 2000:
en 2002:
en 2005:
Publications du
Département Torah et Société,
dirigé par le Grand rabbin Gilles Bernheim.
Décembre 2007
E-mail : THORA.ET.SOCIÉTÉ@wanadoo.fr
Remerciements:
l'auteur a bénéficié du concours
du Grand rabbin Gilles Bernheim et de M. Jacques Lévy,
ancien directeur de l'École des mines de Paris.
Transformation en PDF et web : Robert Mahl Sommaire
AVANT- PROPOS 4
INTRODUCTION 6
I - Caïn et Abel 8
-II Noé et les familles de la terre 11
-III La tour de Babel 14
IV - Abraham, père d'Israël, de l'Islam 16
et de Rome
V - Jacob et Esaü 22
VI - Laban et le Pharaon 26
VII - Violences 28
VIII - Centralité de l'Egypte 30
-IX Joseph, Juif au service des non-Juifs 32
X -, premier ministre d'Egypte 35
XI - Juif de l'intérieur et Juif de l'extérieur 37
XII - Les persécutions en Egypte 40
XIII - Moïse, de l'Egypte au Buisson Ardent 42
La figure de Jethro
XIV - Les plaies d'Egypte 44
XV - Les trésors de l'Egypte emportés 47
par les Hébreux
XVI - Les Juifs s'en vont 49
XVII - Les Juifs affolés 51
et la rencontre d'Amalec
XVIII - Toutes sortes de non-Juifs 53
XIX - Entrée des Hébreux en Canaan 55
et dans la normalité
XX - La Grèce 58
-XXI Rome 61
XXII - L'Islam 64
XXIII - La modernité 67
CONCLUSION 71 la pratique et l'étude de la tradition
juive, la référence est l'homme
universel éclairé par la raison
et citoyen d'une démocratie
moderne. Les distinctions de nature
confessionnelle lui paraissent
archaïques et sources d'affron­
tements nuisibles. Son regard sur avant
les non-Juifs est de nature purement
politique selon leur attitude à l'égard
de l'Etat d'Israël sa patrie. propos
Pour le h'arédi, l'appellation h'arédi
évoquant un Israélien habillé tout
en noir, pratiquant minutieusement
les rites du judaïsme et passant
beaucoup de temps dans l'étude
des textes de la tradition, les
'ai publié en 1998, dans la non-Juifs jouent un rôle effacé dans
même collection, Petit traité sa vie. Il en fréquente très peu, et
pour expliquer le judaïsme aux considère que leurs cultures ne lui J
non-Juifs. La présente publication en apporteraient rien d'important et
est en quelque sorte la réplique en lui offrent au contraire des tentations
miroir. En 1998, je montrai les Juifs redoutables.
aux non-Juifs, dans celle-ci je veux
présenter les non-Juifs aux Juifs. Chacun est sévère avec la position
de l'autre. Le laïc pense que le
religieux perpétue des idées et des Cela étant, le titre « Regard juif sur
comportements sans pertinence les non-Juifs » est chargé de poudre.
Témoin l'écart qui sépare deux pour notre époque et qui freinent les
citoyens israéliens, que j'appellerai le progrès de leur commune nation,
1 tandis que le religieux pense que h'iloni et le h'arédi face à cette
question. Chacun a des idées fermes le laïc vit, par ses actes impies et
en la matière, et trouve aberrantes ses idées hérétiques, dans un péché
les idées de l'autre. permanent infatigablement dénoncé
par les prophètes bibliques.
Pour le h'iloni, l'appellation
hébraïque h'iloni évoquant un laïc Quant aux autres Juifs, d'Israël et
éloigné de tout contact avec d'ailleurs, il est loisible sans grande
1
La notation h' désigne ici la consonne gutturale ch allemande ou j espagnole.
4 erreur de ranger leurs attitudes entre ont joué un rôle décisif dans l'identité
ces deux extrêmes, avec toutes les et le destin d'Israël.
combinaisons imaginables.
La référence à la Bible est donc
Les non-Juifs, de leur côté, ne restent le parti adopté dans la suite de
pas indifférents sur la question de ces pages. Nous suivrons dans l'ordre
de son récit les nombreuses allusions savoir ce que les Juifs pensent d'eux,
à l'humanité ou à telle ou telle nation et leur diversité est la réplique de
que comporte ce texte, et nous celle des Juifs. Beaucoup prônent
une humanité en chemin vers son verrons que les commentateurs de
unification sous les lumières de la la tradition ont fourni un matériau
raison et pour qui l'étiquette de Juif très riche pour éclairer les positions
est en voie de disparition, et d'autres juives, autant celles du laïc que celles
au contraire voient dans les Juifs du religieux. Mais ces commentateurs
d'inassimilables étrangers. soulèvent de plus des questions
auxquelles ni l'un ni l'autre ne songe,
et qui sont pourtant essentielles pour Face à cette luxuriante diversité,
réussir ce monde de paix auquel on pourra s'étonner que le titre
aspirent tous les hommes de bonne du présent ouvrage comporte
volonté. « regard » au singulier. La raison en
est que nos deux Israéliens ont
beaucoup plus de choses en Car telle est bien l'intention qui
commun qu'ils ne veulent se guide le présent essai. Mon métier
l'avouer. Quand on fait le tour de de chercheur en gestion m'a
toutes les définitions possibles de convaincu que les hommes
l'identité juive, on aboutit raisonnent avec une admirable
logiquement à la source biblique, pertinence sur leurs objets familiers,
même si la Bible n'est considérée par mais qu'ils se contentent de
le laïc que comme une référence simplifications mutilantes sur les
culturelle sans dimension religieuse. objets lointains. Dans la mesure où
la tradition juive, nous le verrons, a
été confrontée à toutes les modalités Le Petit traité expliquait aux non-Juifs
de l'humain ou peu s'en faut, son que la grande diversité des Juifs qu'ils
peuvent connaître dissimule une apport peut nourrir des dialogues
unité profonde. Réciproquement, entre cultures qui mettent en valeur
les pages qui suivent expliquent que ce que chacune à de meilleur sans
si les non-Juifs sont très divers, ils les noyer dans une fade unanimité.
se regroupent, toujours à la lumière
de la Bible, en grandes familles qui verset, pourquoi le texte, dans es non-Juifs sont partout dans
la Bible des Juifs. Comme la mesure où il est destiné au peuple
ancêtres communs à toute hébreu, ne commence pas par L
le premier commandement qui l'humanité, comme civilisations dont
l'identité se perpétue à travers les le concerne : « Ce mois-ci est pour
millénaires en interaction avec le vous le premier des mois » (Exode
peuple juif, comme individus qui XII). Et sa réponse nous introduit
immédiatement dans notre sujet : jouent un rôle déterminant dans
le destin des Juifs. « Pour que les peuples du monde ne
viennent pas dire à Israël : vous êtes
des voleurs ». Il fallait que l'Eternel La Torah, appellation juive des cinq
Se présente comme le créateur de livres de Moïse (Pentateuque en
l'Univers pour exposer comment, grec) est souvent qualifiée de livret
par tris successifs, Il a élu Abraham de famille et de code de conduite
pour hériter de la terre de Canaan. du peuple hébreu, dans la mesure où
elle a pour sujet la vie et l'œuvre de
ses fondateurs les Patriarches, Mais en même temps, la Bible
et pour finalité la Loi qui régira tous énonce que tous les hommes
les aspects de sa vie, de l'individu à descendent du même couple, Adam
la nation. D'ailleurs, le commentateur et Eve, de sorte qu'aucun être
rabbinique le plus célèbre, Rachi humain ne puisse jamais se
considérer comme étranger, encore (1040-1105), demande, dès le premier
6 seul Israël l'a acceptée, mais comme moins supérieur à aucun autre. Dix
générations plus tard, Noé, nouveau dépôt, comme responsabilité vis-à-vis
premier homme, donne naissance à de toutes les autres identités
soixante-dix descendants, ce nombre humaines. De surcroît, d'éminentes
de soixante-dix évoquant dans toute personnalités extérieures au peuple
la tradition juive l'ensemble des hébreu jouent un rôle décisif dans
nations du monde. La tradition son destin, comme Melchisédech,
roi de Salem avec Abraham (Genèse mystique précise même que chacune
est représentée au Ciel par un ange, XIV); la fille de Pharaon qui adopta
porte-parole des valeurs particulières le petit Moïse (Exode II) ; Jéthro,
que cette nation incarne, ce qui prêtre de Madian et grand législateur
de la nation juive (Exode XVIII) ; exprime une fondamentale équi­
valence entre toutes ces valeurs Cyrus, roi de Perse et qualifié
dans leur diversité. de Messie par le prophète Isaïe
(Isaïe XLV), etc.
L'histoire des générations se déploie
au fil des chapitres, et les identités L'objet des pages qui suivent est
humaines se différencient à chaque d'expliquer comment la tradition
étape à partir des trois fils de Noé, juive perçoit ces identités et le sens
et apparaissent successivement des relations qu'elle entretient avec
des types humains que la tradition elles au long de l'Histoire.
juive identifie à des civilisations,
toujours vivantes aujourd'hui,
comme le monde arabo-musulman
incarné par Ismaël fils d'Abraham,
la civilisation romaine et la chrétienté
incarnées par Esaü fils d'Isaac, et
la modernité technicienne représentée
par le monumental empire égyptien.
Il ne faudrait pas croire que l'universel,
présent au début de la Genèse, ne joue
qu'un rôle de décor qui s'estompe
graduellement au fil des chapitres,
car à la fin du Pentateuque, lorsque
Moïse prononce son discours
d'adieu, ses premiers mots expriment
l'idée que l'Eternel avait proposé
la Torah à toutes les nations, et que
7 I
'unité essentielle du genre le royaume de Juda après le règne
humain, symbolisée par le de Salomon (car juif vient de judéen),
couple fondateur d'Adam et antérieure même à l'apparition de la L
notion d'Israël avec le patriarche Eve, va être remise en cause dès la
génération suivante par l'apparition Jacob, antérieure même à l'apparition
d'une distinction qui va jouer un rôle de la notion d'Hébreu avec Abraham.
Mais il faut bien voir que les non-Juifs central et même dramatique dans la
suite : celles des aînés et des cadets, constituent l'essentiel du genre
tout naturellement portés à être, les humain, et que par conséquent
premiers, des sédentaires et les les traits qui se dégagent des premières
différentiations dans les manières seconds, des nomades, thème
récurrent dans l'ensemble de l'histoire d'être homme vont peser dans
biblique, et plus particulièrement le destin des futurs interlocuteurs
dans l'apparition successive des peuples des Juifs.
rivaux des Juifs.
C'est particulièrement sensible dans
Mais en préambule, il convient de le destin du tout premier couple
s'expliquer sur le fait qu'un essai sur de frères, Caïn et Abel, qui incarnent
les deux civilisations qui ne cesseront les relations entre Juifs et non-Juifs
de s'affronter au cours de l'Histoire, évoque le début de la Genèse, c'est-
les sédentaires et les nomades. à-dire une époque très antérieure
à l'apparition du mot juif dans En effet, la Torah mentionne le métier
8 de chacun dès sa naissance: Caïn l'aîné Le peuple hébreu, en effet, prend
est agriculteur, Abel le second est naissance à Babel, et les patriarches
berger (Genèse IV 2). Quelques sont des bergers, comme Abel. Puis
versets plus loin, Caïn tue Abel. la famille s'installe en Egypte où elle
Pourquoi ? Le texte ne le dit pas. séjourne deux-cent dix ans en
Mais il le suggère, puisqu'il est clair devenant un peuple sédentaire,
qu'ils n'ont pas réussi à se parler comme Caïn. Puis ce peuple va
(v.8). Ceci est à rapprocher du verset se renomadiser quarante ans dans
qui dit (Lévitique XIX, 17) : « Tu ne le désert, avant de se sédentariser
haïras pas ton frère dans ton cœur ». à nouveau en Canaan. Mais là,
Pourquoi « dans ton cœur » ? Parce la Torah lui impose de se renomadiser
que de toute façon tu le haïras, soit toutes les semaines le Chabat, trois
parce qu'il est ton cadet, et il a envahi fois par an aux fêtes de pèlerinage,
ton territoire, soit parce qu'il est ton une année sur sept pour le chômage
aîné, et il te barre la route. Dispute-toi chabatique, et une année sur
avec lui, exprimez votre haine. C'est cinquante pour le Jubilé. Le peuple
ce que disent les mots suivants, pour hébreu est donc par vocation à la fois
conclure : « Aime ton prochain sédentaire et nomade.
comme toi-même, Je suis l'Eternel »
(Lévitique XIX, 18). On voit donc que C'est ainsi que, pour ma part,
l'amour du prochain, cœur du message j'explique l'antisémitisme sous ses
biblique, est à l'épreuve dans
deux principaux visages. La haine
la fratrie avant toute autre relation. entre sédentaires et nomades
se perpétuant dans tous les siècles,
less reprochent tout Ceci a d'incalculables conséquences
dans le destin des nations dans la naturellement aux Juifs d'être
nomades et les nomadese Bible, au cours de l'Histoire, à
sédentaires. Il en est ainsi dans l'époque contemporaine, et dans les
la Bible, puisque le Pharaon dit relations entre Juifs et non-Juifs
à toutes ces époques. La Bible dans (Exode I, 10) : « Les Hébreux vont
nous combattre et partir », et son ensemble est le théâtre
Haman, le ministre du Babylonien de l'affrontement entre l'empire
Assuérus (Esther II, 8) dit: « Il est des sédentaires par excellence,
une nation, répandue et disséminée l'Egypte, et l'empire des nomades,
dans toutes les provinces de Babel, le petit peuple d'Israël se
ton royaume, etc... ». Il en est ainsi situant à leur charnière. Je développe
ème
dans le Petit traité... la thèse que au XX siècle, où les Nazis
reprochent aux Juifs d'être apatrides, la vocation du peuple juif est justement
et les Arabes d'être sionistes. de les réconcilier.
9 s'attendre à ce que les Soviets On voit que l'archétype fourni
par l'affrontement de Caïn et Abel persécutent les Juifs, et que l'Amérique,
apporte une clé d'interprétation terre d'émigrants et de libre commerce,
puissante sur le regard que les Juifs les accueille et les protège. Quant
portent sur les non-Juifs, puisqu'une à la France, combinaison d'une
question habite d'emblée ce regard : remarquable unité géographique,
comment est résolu chez ces gens d'un Etat central fort et d'une
grande diversité ethnique, elle le conflit sédentaires-nomades?
Comment vont-ils recevoir notre présente une séduisante similitude
statut ambigu ? avec l'ambigüité juive. « Heureux
comme Dieu en France », disait-on
ème dans les bourgades juives d'Europe La deuxième moitié du XX siècle,
centrale et orientale. caractérisée par l'affrontement
du bloc soviétique, version moderne
du totalitarisme de l'Egypte biblique, Mais nous allons voir que le regard juif
et du bloc capitaliste, version perçoit bien d'autres distinctions dans
moderne de l'empire de Babel, offre la luxuriante diversité des familles
un champ d'application très clair humaines.
du regard juif sur Caïn et Abel. Il fallait
10

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.