Communiqué de presse Les Voyages des Savoirs

De
Publié par

  • mémoire - matière potentielle : des sociétés
Communiqué de presse Les Voyages des Savoirs Octobre 2011-Juin 2012 « De l'insurrection Verte iranienne aux Printemps arabes Mutations, révoltes et révolutions » Contacts : Ø Téléphone : 04 72 71 58 45 06 84 01 61 64 Ø Adresse : Ø Programme :    des  savoirs20112012programme.pdf
  • monde arabe sur le site http://cpa.hypotheses.org/  
  • sursaut politique actuel au maghreb
  •  au  moyen-­‐orient
  •  sur  13  
  • pouvoirs   autoritaires
  • civilisation du monde arabe
  • transition démocratique
  • transitions démocratiques
  • printemps arabe
  • printemps arabes
  • monde arabe
  • moyens
  • moyen
Publié le : mardi 27 mars 2012
Lecture(s) : 19
Tags :
Source : ghhat.univ-lyon2.fr
Nombre de pages : 13
Voir plus Voir moins



Communiqué de presse

Les Voyages des Savoirs
Octobre 2011-Juin 2012
« De l’insurrection Verte iranienne aux Printemps arabes
Mutations, révoltes et révolutions »












Contacts :

Ø Téléphone : 04 72 71 58 45
06 84 01 61 64
Ø Adresse : Sebastien.laroze@sciencespo-lyon.fr
Ø Programme :http://www.gremmo.mom.fr/pdf/Voyagedessavoirs20112012programme.pdf



Un nouveau cycle de conférences-débats proposé par le Groupe de Recherches et d’Etudes
1sur la Méditerranée et le Moyen-Orient (GREMMO ) s’ouvre le 6 octobre 2011 sur le
thème du « Printemps arabe ».
L’équipe de recherche du GREMMO se propose ainsi de participer au débat public sur le
monde arabe en invitant des personnalités à débattre avec un public le plus large possible.



Conférence-débattouslespremiersjeudidumoisde18hà20h.
Maisondel’OrientetdelaMéditerranée
7,rueRaulin–69007Lyon
AmphithéâtreBenveniste
Tram1–stationquaiClaudeBernard
Entréelibre



Sommaire :

I. De l’insurrection verte iranienne aux Printemps arabes. Mutations,
révoltes et révolutions. (Page 3)
II. Programme des conférences-débat 2011-2012. (Page 4)
III. Présentation des intervenants. (Page 7)

1
FRE3412(CNRS-UniversitéLumièreLyon2)delaMaisondel’OrientetdelaMéditerranée.
Page2sur13


I. De l’insurrection verte iranienne aux Printemps arabes.
Mutations, révoltes et révolutions

En juin 2009, l’Iran fut le théâtre d’un mouvement de contestations
sans précédant pour le régime islamique. Des manifestations coordonnées via
les réseaux internet secouèrent le pays à la suite des élections présidentielles et
furent très rapidement écrasées par le régime. Ces révoltes, qui trouvent leurs
origines dans les mutations de la société iranienne de ces dernières années
peuvent être analysées comme précurseurs des évènements actuels dans le
monde arabe
Le « Printemps arabe », qui a débuté en Tunisie à la fin de l’année 2010, s’est
étendu à la plupart des pays arabes. Alors que dans certains d’entre eux, les
révoltes n’ont pas abouti à un réel changement de système, d’autres pays ont
véritablement vécu une révolution.
Cette année, le cycle de conférences organisé par le GREMMO s’intéressera
aux origines du « Printemps arabe » et tentera de dresser un premier bilan de
ces révoltes et de ces révolutions. A travers leurs analyses, les intervenants
mettront en exergue les mutations démographiques, politiques,
socioéconomiques et culturelles qui ont touché le monde arabe ces dernières
décennies et qui ont débouché sur la situation actuelle.

Page3sur13II. Programme des conférences-débat 2011-2012

Ø 6 octobre 2011 : Youssef Courbage (Directeur de Recherche à l'INED).
« Le temps des transitions démographiques est le temps des révolutions ».
Face au « Printemps arabe », le démographe Youssef Courbage s’intéressera
aux mutations démographiques ayant touché le monde arabe ces dernières
décennies. Il montrera dans quelle mesure elles sont en lien avec la vague de
révoltes dans la région depuis décembre 2010.


Ø 3 novembre 2011 : Ricardo Bocco (Professeur de sociologie politique à l'Institut
des Hautes Etudes Internationales et du Développement).
« Le Printemps arabe et le conflit israélo-palestinien ».
Les révoltes et les révolutions du « Printemps arabe » qui ont modifié le
paysage politique du monde arabe, ont un impact sur les relations entre Israël et ses
voisins. Riccardo Bocco s’intéressera donc à dégager les changements apportés par
le « Printemps arabe » dans le conflit israélo-palestinien.


erØ 1 décembre 2011 : Jean-Yves Moisseron (Chargé de recherche à l'INED).
« Les régimes de corruption dans le monde arabe et musulman ».
Les régimes arabes ayant entamé un processus de transition politique doivent
aussi effectuer une réforme de leur économie pour mettre fin à « une économie de la
corruption ». L’économiste Jean-Yves Moisseron analysera les caractéristiques de
ces économies et les défis liés à la reconversion de celles-ci.



Page4sur13Ø 5 janvier 2012 : Yves Gonzalez-Quijano (Maître de conférences à l'Université Lyon
2, chercheur au GREMMO).
« Les Médias dans le monde arabe et musulman».
Si le « Printemps arabe » s’est répandu aussi rapidement dans la région, c’est
parce que les opposants ont su exploiter de nouveaux outils de communication dont
le contrôle échappe aux régimes arabes. Yves Gonzalez-Quijano reviendra sur le
rôle d’internet et des chaînes satellitaires panarabes dans les insurrections arabes.


Ø 2 février 2012 : Mohamed Sghir Janjar (Directeur de Prologues) et Chérif Ferjani
(Professeur à l'Université Lyon 2, chercheur au GREMMO).
« Les transitions démocratiques au Maghreb »
L'anthropologue Mohamed Sghir Janjar et le politologue Chérif Ferjani
mettront l’accent sur les mutations socioculturelles dans la longue durée afin de
déterminer comment elles ont préparé le sursaut politique actuel au Maghreb. Cette
intervention s’appuiera sur deux cas. D’une part, la Tunisie où la contestation a
engendré un processus de sortie de l’autoritarisme politique. D’autre part, le Maroc
où la contestation a provoqué un processus de réformes politiques toujours en cours.


Ø 1 mars 2012 : Phillippe Droz-Vincent (Maître de conférences à l'IEP de Toulouse).
« La remise en cause de l'autoritarisme dans le monde arabe »
Après une analyse des caractéristiques communes aux régimes arabes
autoritaires frappés par le « Printemps arabe », le politologue Phillippe Droz-
Vincent exposera les défis que comporte une transition démocratique.





Page5sur13
Ø 5 avril 2012 : Salah Trabelsi (Maître de conférences à l'Université Lyon 2) et Katia
Zakharia (Professeur à l'Université Lyon 2 et chercheur au GREMMO).
« Mouvements urbains et révoltes dans le monde arabo-musulman médiéval ».
A partir des sources écrites (littérature, chroniques...), Salah Trabelsi et Katia
Zakharia aborderont la représentation de la pègre, de la marginalité et de la
délinquance dans le monde arabo-musulman médiéval. Les intervenants reviendront
aussi sur les différentes révoltes qui ont secoué le monde arabo-musulman au
Moyen-âge.


Ø 3 mai 2012 : Jean-François Legrain (Chercheur au GREMMO).
« Le Printemps palestinien a-t-il eu lieu ? »
Début 2011, tandis qu'un "Printemps arabe" était emmené par les
mobilisations tunisiennes et égyptiennes, certains observateurs ont voulu interpréter
les mobilisations en Palestine comme des prémices d'une "intifada facebook" ou
d'une "révolution 2.0". En tant qu’historien du très contemporain, Jean-François
Legrain s'interrogera sur la réalité ou non du "Printemps palestinien" allégué : a-t-il
eu lieu, quand et pour quel résultat ? Et si ce n'est pas le cas, aura-t-il lieu, quand et à
quelle condition ?


Ø 7 Juin 2012 : Ali Cheiban (Maître de conférences à l'Université Lyon 2)
« Iran 1979-2012 : 32 ans de révolution permanente »
Le sociologue Ali Cheiban analysera le champ des débats nationaux et le
discours véhiculé par les autorités religieuses en Iran. Cette étude lui permettra de
mettre en évidence les références permanentes à la thématique de la révolution
depuis 1979.


Page6sur13III. Présentation des conférenciers
Youssef Courbage :
Directeur de recherche à l’INED (Institut National
d’Etudes Démographiques), Youssef Courbage a effectué
de nombreuses missions pour le compte d’institutions
internationales telles que les Nations-Unies, la Banque
Mondiale, l’Union Européenne ou encore le Conseil de
l’Europe.
2Auteur du Rendez–vous des civilisations , écrit avec le
démographe et historien Emmanuel Todd, Youssef
Courbage défend l’idée qu’on assiste à une convergence
des indicateurs sociodémographiques dans le Monde. Les
périodes de transitions démographiques ont tendance, à
travers l’Histoire, à être accompagnées de crises politiques
telles que les révolutions.
Riccardo Bocco :
Professeur de sociologie politique à l'Institut des Hautes
Etudes Internationales et du Développement à Genève,
3Ricardo Bocco a tout d'abord travaillé sur la Jordanie et
son histoire contemporaine. Après avoir dirigé le Centre
d’Etudes et de Recherches sur le Moyen-Orient
Contemporain à Amman, il s’est intéressé au conflit
israélo palestinien et aux relations entre les organisations
4internationales et les réfugiés palestiniens . Il a aussi dirigé
une recherche en coopération avec l’UNRWA (United
Nations Relief and Works Agency) sur les réfugiés
palestiniens au Proche-Orient de 2004 à 2007.
Actuellement, Riccardo Bocco travaille sur les processus
de « peace-building» engagés au Moyen-Orient.

2
COURBAGE,TODD,Lerendez-vousdescivilisations,LaRépublique
desidées,éd.duSeuil,2007.
3
BOCCO, CHATELARD, Jordanie, le royaume frontière, Autrement,
2001.
4
BOCCO, TAKKENBERG, UNRWA and the Palestinian Refugees,
Refugeesurveyquarterly,2009.
Page7sur13Jean-Yves Moisseron :
Chargé de recherche à l’IRD (Institut de Recherche pour
le Développement), l’économiste Jean-Yves Moisseron
s’est très tôt concentré sur le monde arabe. Un de ses axes
de recherche principaux est le partenariat euro
er méditerranéen. Dans son 1 livre : «Le Partenariat Euro-
5méditerranéen : l’échec d’une ambition régionale» , Jean
Yves Moisseron constate que la déclaration de Barcelone
et les politiques euro-méditerranéennes vers les pays du
sud n’ont pas tenu leurs promesses. Dans un article pour la
revue Confluences méditerranée, l’auteur soutient que les
révolutions arabes doivent être l’occasion pour l’Europe
de refonder ces partenariats sur des valeurs autres que le
6lien « méditerranéen » avec le Sud . Enfin, Jean Yves
Moisseron a travaillé sur les défis de la transition
économique des pays arabes, d'une économie de la
corruption à une économie libérale.
Yves Gonzalez-Quijano :
Maître de conférence à l’Université Lumière Lyon 2 et
chercheur à l'Institut Français du Proche-Orient, Yves
Gonzalez-Quijano est spécialiste des questions de
circulation de l’information dans le monde arabe et de la
littérature moderne arabe. Dans son dernier
ouvrage réalisé aux côtés de Tourya Guaaybess : Les
Arabes parlent aux Arabes. La révolution de l'information
7dans le monde arabe , l’auteur décrit deux révolutions
dans la circulation de l’information dans les pays arabes :
internet et les chaînes satellitaires arabes. Grâce à ces
outils, l’information véhiculée par les médias a pu
s’affranchir de contrôles exercés par les régimes arabes.
Yves Gonzalez-Quijano tient aussi une chronique
hebdomadaire sur l’actualité culturelle et politique dans le
monde arabe sur le site http://cpa.hypotheses.org/

5
MOISSERON,Le Partenariat euro méditerranéen: l’échec d’une
ambitionrégionale,PUG,2005.
6
MOISSERON,«Aprèslesrévolutionsarabes:changerdeparadigme
danslepartenariateuro-méditerranéen»,Confluencesméditerranée,
n77,2011,p.153-165.
7
QUIJANO,GUAAYBESS,LesArabesparlentauxArabes.Larévolution
del'informationdanslemondearabe,EditionsSindbad,2009.Mohamed Sghir Janjar :
Mohamed Sghir Janjar est directeur-adjoint de la
Fondation du Roi Abdul-Aziz à Casablanca et directeur de
la revue marocaine Prologues. Titulaire d’un Doctorat en
anthropologie sociale, Mohamed Sghir Janjar a travaillé
sur le Maroc et plus particulièrement sur les
transformations socioculturelles au sein de la société
durant ces dernières décennies. La baisse du taux de
fécondité, les réformes apportées au code de la famille, et
la sécularisation de la société sont autant d’éléments qui
8ont induit de réels changements culturels au Maroc . L’un
de ces changements est d’ailleurs la mise en place par le
régime de réformes démocratiques. Mohamed Sghir Janjar
a ainsi participé à deux reprises à la réalisation du rapport
annuel de L’observatoire de la Transition Démocratique
9 10au Maroc en 2003 et 2004 .
Chérif Ferjani :
Professeur à l'Université Lyon 2 et à Sciences Po Lyon,
Mohamed Chérif Ferjani est un spécialiste du lien entre
Islam et politique dans le monde musulman. Dans Le
11politique et le religieux dans le champ islamique , l'auteur
met en avant le caractère équivoque de certains passages
du Coran qui a pour conséquence une multitude
d'interprétations possibles de ses préceptes. Ces travaux
ont d'ailleurs permis à Chérif Ferjani de mener une étude
comparative entre l'Islam politique et le Christianisme
12politique .

8
EntretiendeMohamed-SghirJanjar,réaliséparLeMonde,15.07.09.
http://www.lemonde.fr/afrique/article/2009/07/15/mohamed-sghir-
janjar-le-maroc-que-l-on-decrit-comme-feodal-et-analphabete-est-
en-pleine-mutation_1218999_3212.html
9
Changements démocratiques au Maroc : enjeux, handicapes et
limites, rapport annuel 2003, Observatoire de la transition
démocratiqueauMaroc,Casablanca.
10
Changements démocratiques au Maroc : enjeux, handicapes et
limites rapport annuel 2004, Observatoire de la transition
démocratiqueauMaroc,Casablanca.
11
FERJANI, Le politique et le religieux dans le champ islamique,
Fayard,2005
12
FERJANI,«Islampolitiqueaujourd’huietchristianismepolitiqueen
FranceavantlafindelaSecondeGuerre»,dansIslamcontemporain,
entrelereligieuxetlepolitique,AFDA,2006,p.145-162.
Phillippe Droz-Vincent
Maître de conférences à l'IEP de Toulouse, Philippe
Droz-Vincent s'intéresse aux mécanismes de transitions
démocratiques au sein des anciens régimes autoritaires.
Dans son ouvrage Moyen-Orient pouvoirs autoritaires,
13sociétés bloquées , l'auteur analyse en parallèle la Syrie et
la Jordanie pour comprendre comment des régimes
autoritaires émergent et perdurent.
Philippe Droz-Vincent s'est aussi intéressé au rôle des
14. Etats-Unis au Moyen-Orient Dans Vertiges de la
puissance, le moment américain au Moyen-Orient, il
dresse un bilan de l’interventionnisme américain dans la
région depuis 2001 et analyse l'idéologie sur laquelle s'est
appuyée l'administration Bush .

Salah Trabelsi :
Chercheur au GREMMO et Maître de conférences en
histoire et civilisation du monde arabe et musulman à
Lyon 2, Salah Trabelsi a travaillé sur la traite
transsaharienne et l'esclavage au Maghreb et au Moyen-
Orient. Il s'est, par ailleurs, intéressé aux traces de
l'esclavage dans la mémoire des sociétés et dans leur
15culture . Salah Trabelsi a aussi travaillé sur les
mécanismes de résistance et de révoltes d’esclaves. Enfin,
il réalise des travaux pour l'institut W.E.B. Du Bois
Institute for African an African American Research
dépendant de l'Université d’Harvard.

13
DROZ-VINCENT, Moyen-Orient pouvoirs autoritaires, sociétés
bloquées,PUF,2004
14
DROZ-VINCENT,Vertigesdelapuissance,lemomentaméricainau
Moyen-Orient,LaDécouverte,2007
15
TRABELSI,DEVEAU,MOUSSAIYE,Mémoireetesclavage,éd.Erès,
2008.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.